Scènes de guérilla urbaine à Trappes (78) : nouvelle nuit d’émeutes (MàJ)

Addendum 24.07.2013
Plantu a croqué en un bon dessin la situation à Trappes :

Thibault de Montbrial, l’avocat du policier à l’origine du contrôle d’identité jeudi à Trappes qui a dégénéré, annonce que son client se constitue partie civile contre le couple.

Le Point.fr : Comment réagissez-vous au fait que le mari de la femme intégralement voilée nie la version de votre client, qui affirme avoir été étranglé ?

Thibault de Montbrial : La campagne médiatique orchestrée autour de ce couple qui se dit victime d’acharnement et de violence policiers a profondément choqué mon client. C’est une campagne mensongère. Il est écoeuré et a décidé de se constituer partie civile dans le cadre des poursuites judiciaires contre le couple. Par ailleurs, il m’a demandé de réagir médiatiquement en son nom car il ne peut le faire lui-même, étant tenu à l’obligation de réserve.

Quel est le profil de votre client ?

C’est un policier irréprochable qui n’a jamais connu de problème disciplinaire, et encore moins de problème de violence. Il est policier depuis dix ans à Trappes et n’a jamais défrayé la chronique.
Le Point

_______________________________

Témoignage d’un policier : « Nous avons tiré presque 700 grenades pour nous dégager »

Un policier de terrain a accepté de témoigner sur les émeutes. « Nous avons tiré presque 700 grenades pour nous dégager », explique ce fonctionnaire qui a vécu les événements de l’intérieur et apporte un regard saisissant sur ces heures mouvementées qui ont conduit au siège du commissariat par des habitants. (…) Le Parisien

_______________________________

La version du salafiste (converti il y a 5 ans) accusé de rébellion contre la police lors du contrôle de sa femme portant le niqab.

Merci à mickaloch

_______________________________

Hollande appelle à l’apaisement

Hebergeur d'image

Le président François Hollande a lancé aujourd’hui devant le Conseil des ministres un appel à l’apaisement après les troubles survenus à Trappes, dans les Yvelines, et au respect de « règles qui doivent être appliquées à chacun », a indiqué la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Le chef de l’Etat « a insisté » sur la nécessité d’ »apaiser, régler les problèmes économiques et sociaux au quotidien auxquels sont confrontés les habitants et donner du sens au vivre ensemble. Tout cela passe par des règles qui doivent être appliquées à chacun et des institutions qui doivent être respectées par tous », a déclaré la porte-parole en rendant compte des travaux du Conseil des ministres. […]

Le Figaro

_______________________________

Trappes : les policiers dénoncent des peines trop faibles

«On peut mettre une ville à feu et à sang et la loi vous protège», s’indigne Frédéric Lagache, secrétaire national d’Alliance, premier syndicat policier, après les émeutes de Trappes, dénonçant des «peines incompréhensibles».

De fait, mardi soir, un seul émeutier a dormi en prison, son casier judiciaire étant déjà chargé. Parmi les cinq prévenus jugés lundi au tribunal correctionnel de Versailles, trois ont été condamnés mais deux laissés libres. Les deux autres ont été complètement relaxés. Le Figaro Addendum 23.07.2013

A l’Assemblée nationale, David Douillet dénonce les propos scandaleux d’Esther Benbassa sur Trappes et la police, puis pointe du doigt le laxisme de Manuel Valls. Ce dernier appelle à ne pas stigmatiser.

TF1 News

_______________________________

Une enquête de l’IGPN (police des polices) a été diligentée par le ministère de l’Intérieur afin d’identifier les auteurs de propos racistes postés, après les incidents de Trappes, sur une page Facebook dédiée à la police, annonce aujourd’hui la Place Beauvau. Après les violences urbaines qui ont frappé la ville de Trappes suite au contrôle d’une femme intégralement voilée, des commentaires «au contenu violent et parfois raciste» ont été postés sur ce forum Facebook intitulé «Forum police-info.com», selon une source proche du dossier. […] Par ailleurs, le site Copwatch Nord-Ile-de-France, relayé par Indymedia, assure avoir eu accès à ce forum et être parvenu à identifier les auteurs de certains de ces propos, des policiers dont il révèle les noms, leur photo, et parfois leur service d’affectation. Le Figaro Noël Mamère, député EELV de Gironde, dénonce le «racisme d’Etat» envers l’islam.

Au nom de l’universalisme, on a trop longtemps eu tendance à nier le rôle de la religion dans la société française. L’Etat a fait de l’Islam – deuxième religion de France – un culte discriminé […].

La vulgate anticommunautariste n’est qu’un prêt-à-penser inutile pour comprendre notre société multiculturelle. Rue 89

La « Une » de Minute qui sort demain :

Addendum : Manuel Valls interpellé par une habitante lors de son déplacement à Trappes.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Manuel Valls interpellé par une habitante de Trappes – 22/07/13 à 13:09

————————————

Addendum 22/07/13 Trois jeunes comparaissaient devant le tribunal de Versailles ce lundi. L’un d’entre eux a été condamné à 6 mois de prison ferme et les deux autres ont été relaxés. Une peine à la hauteur de la personnalité du jeune condamné, selon l’avocat du prévenu.

« Un jugement d’apaisement » selon l’avocat du voyou

_______________________________

Haoues Seniguer, docteur en sciences politiques, pour qui les «échauffourées» de Trappes ont une origine locale et sociale précise sa position face aux commentaires qu’il a suscités sur Le Nouvel Obs («Ces violences sont sociales, pas islamiques»). «Dire que les violences sont confessionnelles, c’est susciter le communautarisme» Le Nouvel Obs Jean-Marc Ayrault, en déplacement à Grenoble, a jugé ce lundi que «ce qui s’est passé ces derniers jours à Trappes est inacceptable». Le Premier ministre a demandé à l’opposition qu’elle soit «aussi responsable» que les socialistes l’avaient été lors des émeutes de 2005. 20 minutes Le jeune condamné à 6 mois de prison avec aménagement de peine avait déjà été condamné : Seul Yaya, qui a affirmé avoir été chargé par les policiers alors qu’il revenait d’avoir été acheter à manger, a été condamné. Malgré la réquisition du parquet, il n’a pas été incarcéré à l’audience. Il sera convoqué par un juge pour un aménagement de peine, a précisé la présidente à l’audience. Dans le passé, il avait fait l’objet d’un rappel à la loi pour escroquerie et avait été condamné à 400 euros d’amende pour avoir conduit sans permis. Le Monde

Un jeune homme reconnu coupable de violences à Trappes a été condamné à 6 mois de prison ferme et a été libéré, selon différents médias. Il devrait bénéficier d’un aménagement de peine. Les deux autres jeunes hommes soupçonnés d’avoir participé aux violences des derniers jours ont été relaxés.

Le Figaro (Merci à zalmox)

————————–

Hicham Benaissa, chercheur au Groupe sociétés, religions, laïcités du CNRS, «décrypte» le rôle du religieux dans les événements survenus à Trappes. L’erreur serait de réduire cet événement à son évidence première, c’est-à-dire à son caractère religieux. Il est indissociable des dimensions conjoncturelle et structurelle évoquées. Persister à ne voir que du religieux ou du communautaire, c’est repousser le problème à plus tard. La religion joue ici le rôle de structure unificatrice, mais le malaise qui s’exprime est plus profond. Il [le ramadan] peut agir comme facteur d’apaisement. Pendant le ramadan, tout acte de violence est condamné. Néanmoins, il peut également provoquer de la ferveur dans les actes et les discours. Le contexte religieux ajoute un supplément d’émotions à la question sociale. […] Le Monde

———————————

Dans les GG de RMC, Sylvain Grandserre, Franck Tanguy et Gilles-William Goldnadel reviennent sur ces émeutes musulmanes à Trappes. Abdallah Zekri (Observatoire des actes islamophobe) s’en prend aux convertis. L’instituteur Grandserre se fait traiter de « Neuneu qui n’a rien compris » par des auditeurs pour son comportement pusillanime vis-à-vis des voyous.

« On est dans le contexte du ramadan, c’est une période très difficile. On ne mange qu’après le coucher du soleil et le dernier repas se fait vers 6 heures du matin. C’est très compliqué physiquement. Ça déclenche de l’excitation. » – Franck Tanguy

Gilles-William Goldnadel : « C’était une sottise d’avoir de manière extatique parlé de l’immigration comme une chance pour la France. J’ai pas entendu le mot « immigration » une seule fois. » Alain Marschall : « Mais là c’est pas une question d’immigration. Ce sont des Antillais, ce sont des Frrançais, on parle pas d’immigration ! Ce sont des Antillais qui sont convertis ! On parle pas d’immigration ! »

« J’incriminais simplement ce regard extatique sur l’immigration qu’on a eu tort d’avoir acceptée massive, incontrôlée. On a victimisé l’ensemble des immigrés et on a diabolisé l’ensemble de la populaion d’accueil, et on arrive dans une situation que tout le monde découvre. » – Gilles-William Goldnadel

________________________________

Manuel Valls était interrogé ce matin sur RTL Accusé par l’opposition de minimiser les affrontements de vendredi et samedi entre émeutiers et forces de l’ordre, le ministre de l’Intérieur a qualifié pour la première fois ces évènements de « violences urbaines pouvant virer à l’émeute. » « Je ne minimise pas la violence de la société », a-t-il poursuivi. A 5 minutes : Je ne confonds pas les émeutiers de Trappes avec l’immense majorité des habitants de cette ville, je ne confonds pas des jeunes qui s’en prennent aux force de l’ordre avec l’immense majorité de la jeunesse de ces quartiers qui a soif de réussite, d’emploi, de formation (…) Je ne confonds pas l’immense majorité de nos concitoyens musulmans qui observent le ramadan avec des groupes radicaux souvent liés aux salafistes.

Il y en a assez de ces amalgames qui visent tout simplement à diviser et à mettre le feu dans notre société.

A 9 min : Dans ces quartiers aux origines diverses, aux contraires [des endroits ruraux], il y a une aspiration à vivre ensemble, à faire France, (sic) à se reconnaître dans l’histoire dans la langue dans la culture de ce grand pays qu’est la France

Manuel Valls : « Le voile intégral n’a rien à… par rtl-fr —————————————————- Réaction d’Abdelaziz Chaambi, Président fondateur de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI)

Faire autant de zèle dans un quartier sensible, c’est de la provocation.

Derrière ces événements, il y a une stratégie politique secrète. Restons réalistes, les policiers sont de simples exécutants et les politiques ne sont pas neutres. Il n’y a jamais eu autant de contrôles de femmes voilées : Argenteuil, Toulouse et aujourd’hui Trappes. […] Il y a trois semaines, j’ai moi-même été contrôlé par des policiers et je peux vous assurer que vous n’êtes pas traité de la manière quand vous êtes un «bougnoul » ou quand vous vous appelez Monsieur Dupont. […] Le PS espère une montée du Front national pour affaiblir l’UMP en vue des municipales de 2014. C’est une erreur. À ce rythme, le PS risque surtout de se ramasser une claque aux prochaines élections, car François Hollande est tout simplement en train de perdre les 93% de musulmans qui ont voté pour lui. […]

La France doit s’accepter en tant que société plurielle.

Le Nouvel Obs Addendum 22/07/2013 Vers 2 h 30 du matin, des coups de feux sporadiques ont été entendus pendant près de vingt minutes dans cette ville de 30 000 habitants. La police a ensuite investi deux barres d’immeubles, et les opérations étaient toujours en cours vers 3 h 30. Un hélicoptère survolait également la zone. Le Monde Editorial d’Eric Couty : «Accablant» Au-delà des causes immédiates des affrontements dans les Yvelines et après l’indispensable rappel à l’application stricte de la loi de la République, c’est bien de l’échec des plans successifs dont il est question, à Trappes comme dans la plupart des quartiers. […] La responsabilité accablante de cette situation incombe à la gauche comme à la droite. […] Malgré la crise et la rigueur budgétaire, les affrontements de Trappes rappellent pourtant le gouvernement à l’urgence. Libération [21h35] Trappes: situation tendue près du commissariat La situation était tendue dimanche en début de soirée près du commissariat de Trappes (Yvelines), où un groupe a défié les forces de l’ordre avant d’être dispersé, a constaté une journaliste de l’AFP. Quelques dizaines de personnes se sont regroupées peu avant 21 heures non loin du commissariat, qui avait été la cible de violences deux nuits plus tôt. Un pétard a été jeté en direction des forces de l’ordre. Les CRS se sont aussitôt déployés et ont repoussé le groupe à l’aide d’une grenade lacrymogène. Les individus ont immédiatement quitté les lieux. Une vingtaine de fourgons de CRS étaient stationnés autour du commissariat, qui bénéficie de renforts depuis deux jours. Le Figaro [16h35] Violences à Trappes : le rappeur La Fouine met aussi en doute la version officielle newsring.fr  – la page facebook [16h25] Archive : Martine Aubry, alors en course pour être candidate PS à la présidentielle de 212, en visite sur le marché de Trappes, en octobre 2011 :

Voir également la vidéo « Trappes City« 

[16h20] Pour Haoues Seniguer, Docteur en science politique et «expert» au Nouvel Obs, les violences de Trappes «n’ont rien de communautariste, d’islamiste et encore moins d’islamique».

Ces échauffourées sont plus de l’ordre de la solidarité locale et sociale que de l’ordre du confessionnel ou du communautaire.

Le Nouvel Obs [14h45] Un entrepôt en feu dimanche après-midi. Un entrepôt était en train de brûler dimanche en début d’après-midi à Trappes (Yvelines), à proximité d’une route nationale, où des pompiers s’activaient pour éteindre l’incendie dont l’origine est pour l’heure indéterminée. (…) BFMTV [14h00] Dans un communiqué publié après les violences à Trappes, la députée européenne et maire du VIIe arrondissement de Paris, Rachida Dati, a appelé l’UMP «à laisser l’idéologie à la gauche et les amalgames honteux à l’extrême droite». Mais, poursuit Rachida Dati, «la droite ne doit pas s’exonérer de toute responsabilité. Depuis plus de 30 ans, nous avons abandonné toute politique ambitieuse d’intégration a la République. Nous devons continuer à prôner la responsabilité et la fermeté, mais en évitant les discours provocateurs, pour ne pas dire les amalgames» Europe 1 [13h00] Un automobiliste a foncé sur des forces de l’ordre dans la nuit de samedi à dimanche. Pris en chasse par un hélicoptère, le ou les auteurs n’ont pas été retrouvés, selon ces sources. Un groupe d’une cinquantaine de personnes a pris à partie les forces de l’ordre avec des tirs de mortiers de feux d’artifice et en leur jetant des pierres. Le Figaro


[11h50] « Vous savez, entre frères, entre musulmans, ca se passe pas comme ça normalement. On peut attaquer une autre personne, on peut attaquer un chrétien, mais on peut pas taper un frère musulman». Viviane, antillaise (?), mère de Cassandra (la femme voilée contrôlée)

Malgré l’appel au calme des autorités et des associations, malgré le renforcement du dispositif policier, des émeutes urbaines ont de nouveau eu lieu à Trappes dans la nuit de samedi à dimanche pour la 2e fois consécutive après celles de vendredi soir. […]

Hebergeur d'image

Des voitures, des poubelles et du mobilier urbain ont été incendiés et détruits. Quatre personnes ont été interpellées.

Interrogé sur BFM TV, David Callu, du SGP Police, a aussi affirmé que des heurts se sont produits dans les villes voisines, notamment Elancourt et Guyancourt.

TF1 News I-Télé : « pas d’émeutes, mais il y a eu énormément de violences »

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
  BFM : Trappes s’est encore embrasée cette nuit et la tension a même gagné les villes d’Elancourt et de Guyancourt.

_______________________________

Les émeutes semblent reprendre…

 

20/07/13 Hamon accuse l’extrême-droite


Pour lui, « ce qui va se passer ce soir » n’est qu’un début. « Dans vingt ans, Trappes, c’est la Tchétchénie ! »

« «Ca peut recommencer. Ça va recommencer. Mais pas qu’ici : dans n’importe quelle banlieue. On en a marre que les politiques ici veuillent ‘blanchiser’ la ville»

Le Monde


L’homme dont ils réclamaient la libération a été relâché ce samedi. Selon la préfecture des Yvelines, il a été placé sous contrôle judiciaire et sera présenté devant la justice en septembre.

Une sanction bien trop clémente pour Thierry Mazé. « Il a tenté d’étrangler un policier, c’est une tentative de meurtre! Il aurait dû être puni. Sinon, à quoi ça sert de faire respecter la loi? Les collègues de Trappes sont écoeurés », s’indigne le syndicaliste, qui déplore que les peines-planchers n’aient pas été appliquées. Autrement dit, que l’agression d’un agent de l’ordre ne soit pas automatiquement sanctionnée par une lourde peine. L’Express


Reportage de LCI de février 2012 sur les forts coûteux projets de rénovation urbaine à Trappes.


Agression de femmes voilées à Trappes : deux mois de prison ferme. Deux hommes ont été condamnés à deux mois de prison ferme mardi par le tribunal de Versailles pour l’agression d’une femme voilée survenue dimanche à Trappes (Yvelines), quelques jours avant des échauffourés autour du commissariat de la ville. Dimanche, deux hommes « alcoolisés » ont pris à partie une femme « parce qu’elle était voilée » et l’ont menacée avec un couteau. Interpellés, ils ont été jugées mardi en comparution immédiate. Les deux agresseurs ont été placés sous mandat à l’issue de l’audience. […] Le Figaro

Sofiane, sur Itélé : « On ne peut pas accepter qu’un frère soit en garde à vue pour rien, surtout le mois du ramadan.C’est un petit avertissement« 

Les réactions de Manuell VALLS et de Florian Philippot.

Manuel VALLS : Il faut trouver des emplois pour ces jeunes désoeuvrés.



Libération ferme les commentaires d’un article relatif aux événements de Trappes. Libération


• Images amateur des émeutes à Trappes • Autre video amateur filmée d’un immeuble en surplomb. Les images, trop sombres, n’apportent rien. Prétez attention à la bande son.

« Ils arrivent ! [la police]. Il faut leur dire. A qui ? Ben aux jeunes. HÉ, ATTENTION, ILS ARRIVENT ! Allez, rentre Amin…»

• Immeuble en flamme

 


 


19/07/13 La version du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) Les personnes qui se sont rendues au commissariat, y compris l’imam de la mosquée de Trappes qui a tenté d’apaiser la situation, ont été congédiées sans ménagement. Un jeune semble également avoir été blessé à l’œil par un tir de flashball. Islamophobie.net


• La situation est tendue ce soir à Trappes (Yvelines) où entre 200 et 400 personnes « hostiles » se sont rassemblées devant le commissariat. Une dizaine de fourgons de CRS protégent le bâtiment alors qu’un hélicoptère survolet la ville où sont déployés de nombreux policiers. Le Figaro – (Merci à Zatch) • A l’origine des émeutes (BFM TV)

• Jeudi, des fonctionnaires de police procèdent au contrôle d’une femme voilée. Très vite, le ton monte. Un attroupement se crée. Le compagnon de la femme s’en prend à un des policiers et tente de l’étrangler. Cet homme de 21 ans est immédiatement interpellé et placé en garde à vue. Vendredi après-midi, une quarantaine de personnes hostiles aux forces de l’ordre s’étaient rassemblées devant le commissariat. Vendredi soir, des CRS, aidés par un hélicoptère, ont investi le quartier. Le commissariat, lui, était quadrillé par des policiers.

« Il est inadmissible qu’à la suite de l’agression d’un policier, une manifestation se déroule devant un commissariat pour demander la libération de l’auteur », indique le syndicat Alliance. Les faits qui se déroulent à Trappes sont graves. C’est l’autorité de l’Etat qui est remise en cause. »

leparisien.fr

Autre scène de guerilla urbaine avant-hier à Toulouse au sujet d’une mosquée clandestine : voir ici

Cet article Scènes de guérilla urbaine à Trappes (78) : nouvelle nuit d’émeutes (MàJ) est apparu en premier sur Fdesouche.com.

PARTAGEZ ! ...

Comments

comments

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Leave a Comment