Paris : la «Colline au crack» de la porte de la Chapelle

Les riverains du quartier de porte de la Chapelle font face à une forte augmentation du nombre de toxicomanes. Ils sont principalement installés dans un bidonville sur la bretelle d’accès au périphérique. « Ils viennent mendier au feux rouges, à la station service parfois de manière agressive et ils utilisent la cabine de toilettes publiques pour consommer » témoigne un commerçant dont la clientèle a considérablement baissé depuis quelques semaines.

Loir-et-Cher (41) : l'énigme de la martyre de l'A10 enfin résolue  ? (Màj vidéo : Ahmed et Halima mis en examen)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.