Italie : base arrière du jihadisme en Europe

C’est en Italie, dans la banlieue nord de Milan, qu’Anis Amri, l’auteur de l’attentat de Berlin, a été abattu le 23 décembre 2016. Depuis, l’Italie est pointée du doigt pour son rôle dans la circulation des jihadistes en Europe. Car Anis Amri n’est pas le seul à avoir transité par la péninsule: Salah Abdeslam, Mohamed Lahouaiej Bouhlel ou encore Khalid El Bakraoui sont tous passés par là avant de participer à des attentats ailleurs en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.