Zemmour : « les Palestiniens utilisent les codes médiatiques de l’Occident qui vénère les victimes; les Israéliens utilisent les codes symboliques de l’Orient qui vénère les forts »

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Zemmour vs Omar Sy : aveu du CSA, la télé doit promouvoir les « valeurs d’intégration et de solidarité »

CORONES !…

Monsieur Zemmour, et pas qu’un peu, est un couillu !
Ses détracteurs voudraient le jeter au rebut…
Mais en plus de ne pas leur plaire,
ses analyses visionnaires,
le porteront très loin, quelle que soit la cohue…

PACO. Aficionado !
03/05/2018.

On se souvient d’Eric Zemmour remettant à sa place comme il le méritait le petit con arrogant Omar Sy qui s’était cru malin en affirmant doctement qu’il fallait chasser le polémiste de la télévision.

En réaction, le journaliste avait alors répondu à Omar Sy : « Je voudrais simplement lui signaler qu’un criminel, c’est quelqu’un qui commet un crime ».Avant d’ajouter, en faisant en référence à la ville natale des Yvelines de l’acteur comique : « Je sais bien qu’entre Trappes et Hollywood, il n’a pas eu le temps de maîtriser la langue française. »

http://www.valeursactuelles.com/societe/propos-deric-zemmour-sur-omar-sy-europe-1-mise-en-demeure-par-le-csa-95275

Plainte d’Omar Sy et des bien pensants :

 Le CSA a donc mis en demeure la société Lagardère Active Broadcast, éditrice de la radio Europe 1, de se conformer à ses obligations (…) en vertu desquelles elle est tenue de promouvoir les valeurs d’intégration et de solidarité, de contribuer aux actions en faveur de la cohésion sociale et de lutter contre les discriminations, et, d’autre part, de conserver la maîtrise de son antenne », a expliqué le Conseil.

On avait deviné…

Mais ça va mieux en le disant.

Ainsi donc le CSA a-t-il reçu la même mission que l’école, éduquer, ré-éduquer; manipuler. Et il l’applique, fort des pouvoirs qui lui ont été donnés.

CSA, autorité publique indépendante. Il régule le secteur audiovisuel au nom de l’État mais sans dépendre du gouvernement.

Le conseil supérieur de l’audiovisuel garantit l’exercice de la liberté de communication audiovisuelle dans les conditions définies par la loi.

La loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public du 15 novembre 20132 a encore renforcé ce statut en lui attribuant « une personnalité morale et des ressources propres ». Le Conseil est désormais qualifié « d’Autorité publique indépendante » (API), une autre forme d’autorité administrative indépendante. Cette même loi de novembre 2013 lui redonne le pouvoir de nomination des présidents des sociétés de l’audiovisuel public (France Télévisions, Radio France et France Médias Monde) qu’il avait perdu en 20093.

Le CSA a comme mission historique d’assurer le respect du pluralisme politique. Les réformes successives ont ajouté des objectifs sociaux et culturels mais aussi technologiques et économiques, pour mieux remplir les exigences liées au service public et au respect des valeurs fondamentales de la République.

Source wikipedia

Ses membres :

Quelle indépendance !

Et la liberté d’expression, me direz-vous :

En mai 2017, Cyril Hanouna accuse un membre du CSA d’utiliser twitter pour pousser les gens à se plaindre d’une de ses émissions accusée d’homophobie25. En juin, son émission Touche pas à mon poste est condamnée par le CSA à ne plus diffuser de publicités pendant trois semaines, à la suite d’affaires d’atteinte à la dignité et de récidives. Alors que d’autres affaires dans cette émission sont en cours de traitement par le CSA, sa chaîne C8 parle dans un communiqué du « caractère disproportionné et discriminatoire » de ces sanctions, d’un « traitement inéquitable » et même d’« acharnement », et menace le CSA de suites juridiques26.

Le philosophe André Perrin estime que le CSA est devenu un « organe d’intimidation contre le débat » tout en faisant preuve d’indignation sélective, notamment en ne réagissant pas aux tweets haineux de Mehdi Meklat27.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_supérieur_de_l%27audiovisuel_(France)

2012 : le CSA appelle à l’ordre France 2 qui a eu l’outrecuidance de dénoncer l’omniprésence du halal.

http://resistancerepublicaine.eu/2012/07/28/television-le-csa-partie-prenante-de-lislamisation-de-la-france/

2013 : débattre de l’islamisation de la France ? Pas bien…

http://resistancerepublicaine.eu/2013/07/18/pour-le-csa-debattre-de-lislam-cest-remettre-en-cause-la-cohesion-sociale/

2017 : le CSA interdit la Marseillaise et le drapeau français

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/05/presidentielles-le-csa-vire-drapeau-francais-et-marseillaise-par-peur-du-nationalisme-delirant/

2017 : le CSA interdit de faire l’éloge de la discrimination

http://resistancerepublicaine.eu/2017/07/13/avis-du-csa-censure-sans-arret/

2017 : le CSA ordonne aux télés de remplacer les Blancs

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/08/le-csa-alias-la-voix-de-macron-ordonne-aux-teles-de-remplacer-les-blancs/

et retoque Pernaut qui ne fait pas assez de place à la « diversité »

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/07/jean-pierre-pernaut-retoque-par-le-csa-explose/

Et à qui devons-nous tout cela ? A qui ? 

A tous les politiques qui se sont succédés au pouvoir depuis la création du CSA en 1989 mais tout particulièrement aux ordures Hollande, ses Ministres , les députés et sénateurs qui ont voté en 2013  les nouveaux pouvoirs dont le CSA abuse… Sans oublier les membres mêmes du CSA nommés par les salopards qui ont été Président de la République, Président de l’Assemblée nationale et du Sénat depuis quelques lustres…

Olivier Schrameck, nommé par Hollande, était un proche de Jospin. Vous avez tout compris.

Quant à Nicolas Curien qui l’a remplacé, nommé par Macron, il a un palmarès impressionnant :

Il a été membre de la Commission supérieure du service public des postes et communications électroniques de 1996 à 200511 ; professeur associé à l’École Polytechnique de 1985 à 2006, au département d’économie, qu’il a présidé de 1992 à 1997, puis au département d’humanités et sciences sociales12 ; administrateur de l’Association française des opérateurs mobiles (AFOM) de 2004 à 2005 ; membre du Conseil scientifique de GDF Suez de 2010 à 2015 ; membre du Conseil scientifique de la Commission de régulation de l’énergie de 2000 à 2002 ; membre du Conseil scientifique de l’Institut Mines-Télécom de 1999 à 2002 ; associé du Conseil des applications de l’Académie des sciences de 1991 à 2000, ensuite devenu Académie des technologies.

Le CSA, un vrai nid de vipères…

Comme Marine le Pen avait raison, elle qui avait mis dans son programme la dissolution du CSA…

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Eric Zemmour condamné : les 250 signataires du « Manifeste » vont-ils sortir de leur lâche silence ?

Eric Zemmour condamné, une fois de plus, une fois de trop.

De mieux en mieux.

On laissera de côté le titre du Point qui, en bon dhimmi et suce-babouche ose titrer :  Eric Zemmour condamné en appel pour des propos islamophobes.

L’islamophobie n’est pas dans le code pénal, l’islamophobie n’est pas un délit, l’islam est une doctrine et non une personne. Et Le Point n’a pas d’excuses puisque les juges d’Eric Zemmour ont clairement parlé de « propos anti-musulmans ». Mais il faut faire plaisir au CCIF et à Marwan Muhammad, que voulez-vous…

Eric Zemmour est donc condamné à 5000 euros d’amende pour avoir dit, en 2016, dans C à vous que  la France vivait « depuis trente ans une invasion » et que « dans les innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées » se jouait une « lutte pour islamiser un territoire« , « un jihad ».

Cette condamnation du polémiste est une condamnation à mort pour tous les Français. Il est interdit de remarquer que le nombre de musulmans augmente dans les banlieues françaises, le nombre de voilées aussi, et que, du coup, il y a forcément, islamisation du territoire, et donc que cela rejoint – quel hasard incroyable ! – les prescriptions coraniques…

Interdit. Fini.

[embedded content]

On remarquera que pour l’occasion ni les juges ni les parties civiles n’ont  fait état de la définition du jihad selon les menteurs officiels ( un effort sur soi)…

Les juges, avant de rendre un verdict aussi inepte, injuste et suicidaire ont-ils la curiosité d’aller lire le coran et nos sites, de regarder l’enquête extraordinaire de Zvi Yehezkeli qui montre, preuve à l’appui, que ce qui se passe est un djihad voulu et organisé ?

http://resistancerepublicaine.eu/2018/03/06/video-choc-terrifiante-enquete-dun-journaliste-israelien-sur-lislam-en-france/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/04/24/video-choc-israelienne-deuxieme-partie-quand-merah-a-ete-tue-les-prisons-ont-tremble/

Que nenni. Et s’ils le faisaient, cela ne changerait rien. Ils veulent plein de petits musulmans à câliner, réconforter, entretenir, histoire de sentir moins seuls face à ces Français votant pour Marine Le Pen.

Alors le courageux Eric Zemmour qui a le courage de dire à la télé ce que personne, absolument personne d’autre que lui ne fait doit payer, il doit se taire.

Mais  les autres, les 250 « courageux » signataires du Manifeste contre l’antisémitisme, que vont-ils faire ?

Se taire lâchement une fois de plus ? Ce sera la tentation du plus grand nombre.

Applaudir en disant « bien fait pour lui » ? Nombre d’entre eux l’ont déjà fait, forcément. Nous avions relevé des signatures plus qu’étranges, inquiétantes. Celles d’un Yann Moix, d’un Cazeneuve, d’un Estrosi, d’un BHL, d’un Delanoë, d’un Manuel Valls….

Lui envoyer un courriel privé pour le gronder amicalement et lui demander de prendre exemple sur eux, les tout blancs, bien propres, bien polis, qui font bien attention à ne pas s’exposer à la justice ?  C’est vrai, ça, on a quelques centaines d’années pour faire comprendre aux musulmans que leurs textes ne sont pas trop acceptables. Prenons le temps, attendons qu’ils soient juste un peu plus nombreux et majoritaires dans notre pays, et tout ira bien.

Y en aura-t-il pour se sortir les doigts du cul, pour dire haut et fort le scandale, leur désaccord ? 

Qui ? Combien ? Pour écrire le manifeste des 250 islamophobes ? Pour le signer ? Pour en faire un livre ? Pour défiler sur les plateaux dire leur fait aux juges, aux politiques, aux associations parties civiles, à l’islam ?

S’il est un homme, un vrai, parmi les 250, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais, en assassin qu’il est et demeurera.

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Quand Zemmour dézingue les mensonges par omission de Borloo …

Maires et autres élus locaux l’attendaient avec impatience.

Ce jeudi, l’ancien ministre de la Ville Jean-Louis Borloo a remis au gouvernement son rapport sur les banlieues françaises, que Le Parisien a pu consulter. Mandaté à l’automne par Emmanuel Macron, l’ex-patron de l’UDI s’était depuis fait très discret. Depuis plus de six mois, il a en effet travaillé sur les pistes énoncées par le président et a élaboré 19 « programmes » en vue d’une ambitieuse « réconciliation nationale ». Après lecture et analyse, le chef de l’Etat dévoilera donc « courant mai » son plan de mobilisation, en fonction du rapport mais également des propositions issues des dix groupes de travail nationaux et les concertations organisées par les préfets avec les acteurs de terrain.

« L’heure n’est plus aux rapports d’experts, l’heure est à l’action », prévient dans l’introduction du document Jean-Louis Borloo, soucieux de détailler des mesures très concrètes, et parfois assez originales. Tour d’horizon des plus marquantes.

Une académie « des leaders »

Le rapport souhaite la création « d’une nouvelle grande école », pour arrêter de passer à côté des « talents de notre jeunesse et notamment des quartiers populaires ». Accessible sur concours, elle permettra à des étudiants, s’ils réussissent les épreuves de « bénéficier du statut de fonctionnaire stagiaire de l’ENA avec une rémunération équivalente (de l’ordre de 1 700 euros bruts) pendant la durée de la scolarité ». A l’issue de la scolarité, ils auront l’obligation de servir dans une des trois fonctions publiques pour une période minimale de 10 ans.

Un milliard pour le RER

Pour améliorer la mobilité et atténuer l’enclavement des habitants des quartiers, l’ancien ministre préconise d’organiser « rapidement » les états généraux des transports en région Ile-de-France. Il souhaite notamment injecter 1 milliard d’euros dans le fonctionnement du RER.

« Les voyages forment la jeunesse »

Dans sa partie intitulée à la « Rencontre de l’Autre », le rapport suggère que « chaque enfant et adolescent scolarisé en QPV (quartier prioritaire de la ville, NDLR) aura la possibilité de partir quatre fois dans sa scolarité à la rencontre de l’Autre, dans des conditions financières abordables pour leurs parents, jusqu’à la quasi gratuité ». Du primaire au lycée, ces voyages se déclineront de la classe découverte, au voyage à l’étranger, « dans un Etat membre de l’Union Européenne ».

Des « Maisons Marianne » pour les femmes qui s’impliquent

« Elèves ou étudiantes, mères ou grands-mères, salariées ou sans emploi […] les femmes tiennent une place primordiale dans la vie sociale des quartiers populaire […] Ce sont les nouveaux visages de Marianne ! » assure encore Jean-Louis Borloo qui suggère de les « protéger » dans ce rôle en créant 216 « Maisons Marianne », en bas des immeubles, et leur allouer un budget de fonctionnement de 10 000 euros par an. Globalement, créer 6 000 nouveaux postes d’adultes relais, dont 4 500 pourvus par des femmes. Et au passage, renforcer l’aide au permis de conduire dans les parcours d’insertion.

Encourager la « co-production » de sécurité

Le constat est clair : « Certaines bandes se servent en effet de certains quartiers comme base arrière. Les marchands de sommeil, prospèrent. Une petite délinquance par intimidation se développe parfois. » Par ailleurs, dans ces quartiers, « l’exercice de sécurité publique est plus complexe et demande des moyens spécifiques. » En plus d’un renfort de la police, notamment de proximité, le rapport suggère le déploiement de 500 « correspondants de nuit » supplémentaires sur des postes d’adultes-relais, pour contribuer en lien avec la police municipale à une politique de « tranquillité publique » ou pour venir structurer les initiatives associatives. Ce programme comprend aussi la formation de 200 femmes relais.

Des « coachs d’insertion »

Le sport est selon le rapport une des clefs de l’apprentissage de la motivation, du dépassement de soi, de la confiance et du respect des règles en banlieue, d’autant plus si l’on joue sur l’« image positive de grands sportifs issus des quartiers ». Il suggère de former et recruter 5 000 « coachs d’insertion » par le sport – éducateurs sportifs en club ou associations, éducateurs spécialisés ou scolaires – dans un programme dit APELS. Le but serait donc d’identifier, former et arrimer ce réseau « qui a un impact fort en termes de prévention, d’accompagnement et de parcours à l’insertion sociale et professionnelle. »

-

200 campus numériques

Le numérique « doit s’enraciner dans les quartiers avides de réussite », selon le rapport, qui préconise la création de 200 campus numériques. Ils proposeront des cours en libre accès, des formations professionnelles liées au codage ou encore des aides pour passer le permis. Ils seront également tournés vers la culture, les juniors et les associations avec par exemple des « hackathons ».

Une « armée de la République solidaire »

Considérant que les « 35 000 professionnels de l’action sociale dans les quartiers prioritaires sont des héros de la République, une richesse extraordinaire pour la Nation », le rapport suggère d’abord de « porter un message de reconnaissance » et « mettre en œuvre le passage à la catégorie A qui a été décidé pour les fonctionnaires ». Ensuite, créer une prime de convergence ville (PCV) pour les professionnels de l’action sociale et engager un « choc de simplification » sur les pratiques du secteur. Il faut notamment « supprimer la mécanique du financement au projet pour permettre aux acteurs sociaux (le centre social, le club de prévention, le centre de santé…) de consacrer leur énergie à leur métier. »

Gatignon sur la plan Borloo: « Ce plan peut globalement changer les choses »

Des « clubs petit dej »

Pour répondre « au défi éducatif des quartiers », le rapport propose de créer des « cités éducatives ». Le but, intégrer des dimensions sociales et culturelles au système éducatif et scolaire. Il veut doter de moyens financiers supplémentaires les villes en QPV, reconstruire et rénover 300 écoles et 100 collèges dégradés ou encore tripler la préscolarisation à 2 ans en REP +, et doubler le taux d’encadrement de 8000 classes de maternelle en REP +. Pour être attentif à « la santé et aux bonnes conditions » des enfants, le rapport propose d’organiser « club petit dej » gratuit dans les écoles et collèges des REP et REP + le matin et rendre gratuite la cantine le midi.

Une fondation pour le logement

Dans son premier point, consacré au logement, Jean-Louis Borloo propose de créer une fondation regroupant les collectivités territoriales, les financeurs, les partenaires sociaux et les bailleurs, afin d’améliorer les problèmes de gouvernances dans la rénovation urbaine. Il souhaite également permettre le fichage des marchands de sommeil.

Un fonds de 5 milliards d’euros

Enfin, «l’Etat se doit de redonner confiance en garantissant ses engagements, en mettant à l’abri de tout aléa budgétaire, une partie des financements. Il faut donc constituer un fonds à la Caisse des Dépôts et Consignations », préconise le rapport en conclusion. Et de détailler : « Ce fonds sera doté des 5 milliards d’euros provenant de la cession des participations de l’Etat en 2018 (10 milliards annoncés). Il sera abondé du montant de la TVA généré par le redémarrage du plan de rénovation urbaine, financé par d’autres, soit environ 400 millions d’euros. Ces montants ne créeront pas de dépenses budgétaires nouvelles pour l’Etat, sont d’utilisation – sur les 4 années qui viennent – d’1 ,6 milliards par an, et viendront garantir une partie des engagements de l’Etat dans ses programmes. L’utilisation de ces fonds sera garantie par le Premier ministre, sur proposition du Comité d’évaluation et de suivi. »

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Éric Dupond-Moretti : « Je sais pas qui fait le ménage chez Zemmour, c’est peut-être lui »

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Eric Zemmour : la révolte des peuples occidentaux menace l’Europe de Bruxelles

Zemmour est ici encore plus brillant que d’habitude : « Les peuples de l’ouest sont d’accord avec les dirigeants de l’est… La réconciliation européenne, elle est là. Sauf qu’elle se fait sur le dos des dirigeants de l’ouest et des dirigeants de l’Union européenne ». « Prenons l’exemple de l’Italie : elle a été empêchée par la jurisprudence […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Zemmour optimiste sur la révolte des peuples d’Europe, ça fait du bien !

Les électeurs des pays européens donnent tout le temps tort aux formations politiques immigrationnistes On se souvient de la boutade de Bill Clinton, à peine élu président des États-Unis, en 1992, lancée à George Bush, qui se croyait assuré de sa réélection, après sa campagne victorieuse en Irak: «L’économie, idiot!». On pourrait aujourd’hui parodier la […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

La Cour de cassation déboute le seconde épouse d’un polygame de sa demande de pension de réversion

Les décisions intéressant l’islamisation de la France proviennent en général des juridictions administratives, celles qui connaissent du droit public intéressant les relations de la puissance publique et de l’individu. Le Conseil d’Etat dispose d’un point d’autant plus important dans ce domaine qu’il est la juridiction suprême de l’ordre juridictionnel administratif. La Cour de cassation, dont […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture