yvelines

Moto-cross, quads : le grand ras-le-bol des habitants des Yvelines (78)

Posted by on juillet 17, 2017 at 11:20

La grogne contre l’Etat s’explique par les recommandations des ministres de l’Intérieur successifs : les policiers ont pour consigne de prendre un maximum de précautions avant de poursuivre un motard. Ce week-end encore, de Limay à Sartrouville en passant par Les Mureaux ou Trappes, les habitants des quartiers populaires ont subi le vacarme des quads […]

Cet article Moto-cross, quads : le grand ras-le-bol des habitants des Yvelines (78) est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Clash entre Mehdi Mnaouar et Vincent Fournier (NPA) sur la répression des gays en Tchétchénie (débat législatives)

Posted by on juin 11, 2017 at 1:33

Echange tendu entre Mehdi Mnaouar et Vincent Fournier (extrême gauche NPA) sur la véracité de la répression des homosexuels de Tchétchénie, lors d’un débat sur les Législatives 2017 dans la 11ème circonscription des Yvelines.
– TVFIL78, 7 juin 2017

[embedded content]

PARTAGEZ ! ...

Méré (78) : braqué au pistolet-mitrailleur pour sa voiture

Posted by on mai 15, 2017 at 6:23

Alors qu’il revenait de la maternité et se trouvait à hauteur de Méré (Yvelines) deux hommes arrivés sur un scooter ont menacé le conducteur avec un pistolet-mitrailleur avant de lui intimer l’ordre de descendre.

Un homme de 34 ans s’est fait braquer, durant la nuit de dimanche à lundi à Méré, par un duo juché sur un scooter. Les malfaiteurs armés d’un pistolet-mitrailleur se sont emparés de sa Mercedes ML.

Vers une heure du matin, la victime rentrait de l’hôpital de Rambouillet où son épouse venait d’accoucher. Sur cette petite route, deux hommes sont arrivés sur un scooter. Ils l’ont menacé avec un pistolet-mitrailleur avant de lui intimer l’ordre de descendre.

Le Parisien

Merci à patriote

PARTAGEZ ! ...

Législatives : Henri Guaino perd son investiture LR

Posted by on mai 9, 2017 at 5:10

Candidat à la présidentielle malgré la victoire de François Fillon à la primaire de la droite, Henri Guaino voit son investiture aux élections législatives « suspendu ». Le député des Yvelines doit s’expliquer, a prévenu la Commission nationale d’investiture des Républicains.

La menace est devenue réalité : Henri Guaino a vu vendredi son investiture aux législatives suspendu par son parti. L’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, député LR des Yvelines depuis 2012, est candidat à l’élection présidentielle comme François Fillon, qu’il ne cesse de critiquer dans les médias. Une attitude incompatible pour briguer un nouveau mandat à l’Assemblée, selon la Commission nationale d’investiture du parti (CNI) qui a pris cette décision. Est également concerné le député-maire LR de Chartres, Jean-Pierre Gorges, lui aussi candidat à la présidentielle.

Le JDD

Merci à T M

PARTAGEZ ! ...

Catherine Arenou (LR) : «Hissons la banlieue au rang de grande cause nationale !»

Posted by on mars 29, 2017 at 5:26

La maire LR de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) avance, dans une tribune au « Monde », une série de propositions pour permettre à «ce réservoir de jeunesse et d’ambitions» d’exprimer ses talents.

Alors que nous sommes à un mois et demi de l’élection présidentielle, force est de constater que les banlieues sont, une fois de plus, largement oubliées des débats, des programmes et des discours. […]

Néanmoins, de temps à autre, quelques candidats émettent des déclarations d’intention à l’occasion d’un passage éclair en banlieue, quelques journalistes se concentrent sur les questions de fond dans la marée des clichés, quelques élus en appellent à la raison, contre les partisans des extrêmes et de la stigmatisation. Malheureusement, les micros se tournent plus souvent vers les colporteurs de haine que vers les porteurs d’une vision durable et apaisée de notre société : plus vers les discours populistes que vers les discours réalistes…

Et que dire des représentations négatives et sans nuances véhiculées par certains grands médias, dont de nombreuses communes (et à travers elles leurs habitants !) ont déjà fait les frais ? Il suffit de citer les noms d’Aulnay-sous-Bois, de Beaumont-sur-Oise, de Villiers-le-Bel ou de Clichy-sous-Bois, pour faire resurgir des images de quasi-guerre civile… […]

Conséquence : les émeutes, la délinquance, les échecs scolaires, l’intégrisme religieux ou encore les affrontements avec les forces de l’ordre sont devenus les lieux communs d’une vision fantasmée de nos quartiers.

Ces derniers recèlent pourtant un potentiel d’énergie brute pour notre pays ; un réservoir de jeunesse et d’ambitions ; un vivier de talents poussant en dehors des systèmes de «reproduction» traditionnels ; une communauté de femmes et d’hommes pratiquant quotidiennement la solidarité «active» ; un terrain profondément résilient et agile ; une diversité culturelle extraordinaire… […]

Le Monde

PARTAGEZ ! ...

Yvelines (78) : elle fait des faux pour éviter de confier son enfant à son ex-mari radicalisé

Posted by on février 25, 2017 at 9:17

Hebergeur d'imageElle avait cru qu’accuser son mari d’être un terroriste pouvait être la nouvelle arme d’une épouse en instance de divorce. Une femme de 32 ans a été condamnée, vendredi, par le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines), à une peine de six mois de prison avec sursis.
La justice lui reprochait d’avoir, en septembre et octobre, produit de faux certificats médicaux attestant que sa fille de deux ans et demi était hospitalisée à Rambouillet et ce, afin d’éviter de confier l’enfant à son ex-mari pour le week-end. Apprenant qu’il ne pourrait voir sa fille, le jeune père avait téléphoné à l’hôpital pour prendre de ses nouvelles et appris alors que la petite n’y a jamais mis les pieds.
La mère, une petite jeune femme aux cheveux noirs, qui habite Trappes, s’est expliquée à la barre du tribunal. « Mon ex-mari fréquente une association musulmane radicale à Lille (Nord), a-t-elle précisé. J’ai fait ces faux parce que j’étais au pied du mur. J’ai dénoncé la situation à la police qui m’a dit que, s’il ne déposait pas de bombe et ne partait pas en Syrie, on ne pouvait rien faire ».

«Il mangeait ou buvait des feuilles du coran»

Son avocat, Me Tarek Koraitem, explique que sa cliente isolée était effrayée par la menace terroriste.

Il évoque un homme adepte de la polygamie, qui forçait sa cliente à porter le voile, l’empêchait de se maquiller et d’écouter de la musique. L’avocat produit une attestation de l’imam de Trappes assurant que le jeune homme était inquiétant, notamment parce «qu’il mangeait ou buvait des feuilles du coran et s’interdisait de manger du fromage Caprice des Dieux parce que le mot Dieu était inscrit dessus (sic)».

Le père, jeune homme élancé portant une courte barbe, évoque une femme qui veut le détruire. Il raconte qu’il souffre ne plus voir sa fille et dénonce une série de calomnies portées contre lui. Son avocat, Me Souleye Fall, assure que son client, converti à l’islam, est un père aimant et attentionné. Il rappelle que les trois enquêtes auxquelles il s’est soumis, menées les juges des affaires familiales et un juge pour enfants, ont plutôt penché en sa faveur en maintenant son droit de garde dans l’attente du prononcé du divorce. (…)

Source

PARTAGEZ ! ...