Anntoinette Lorrain (Republicans in France) sur la directrice de la CIA nommée par Trump : «Haspel est dure sur les terroristes et c’est ce qu’on veut»

Anntoinette Lorrain (Republicans Overseas France) sur la validation de Gina Haspel comme directrice de la CIA : «Donald Trump qui était accusé d’être misogyne a mis des femmes à des postes importants et c’est à féliciter. Et elle est dure sur les terroristes, et c’est ce qu’on veut.»
– CNEWS, 19 mai 2018, 21h44

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Tuerie au Texas : Ferjou fustige la «pensée magique absurde» de la correspondante de TF1/LCI sur le port d’armes

Jean-Sébastien Ferjou (Atlantico) conteste les arguments de la correspondante américaine de TF1/LCI, Catherine Jentile de Canecaude, qui a critiqué la proposition de Trump d’armer certains professeurs et surveillants. Le journaliste d’Atlantico estime qu’il y a déjà tellement d’armes en circulation qu’une mesure de contrôle ne serait pas forcément efficace, qu’elle relevait de la «pensée magique absurde» et que de toute façon la proposition de Trump de relever l’âge du port d’armes était impopulaire : «Les Américains ne sont pas en faveur de cette mesure – que même Obama n’avait pas proposée – et il se trouve que c’est une démocratie, ça peut nous déplaire parce que ça ne correspond pas à la mentalité européenne, mais c’est quand même un fait».
– LCI, 18 mai 2018, 17h50

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Etats-Unis: Donald Trump traite les migrants expulsés d’«animaux» et provoque un tollé

« Ce ne sont pas des hommes, ce sont des animaux. » Donald Trump parle en ces termes des clandestins renvoyés de l’autre côté de la frontière mexicaine par les Etats-Unis. « Nous les expulsons à un rythme jamais vu auparavant », se félicite même le président américain.

[embedded content]

Ces propos relayés en direct à la télévision ont immédiatement suscité la polémique dans les médias et sur les réseaux sociaux. Donald Trump avait invité à la Maison Blanche une vingtaine de sympathisants, élus locaux californiens farouchement opposés à la loi « sanctuaire ».

Par cette loi, la Californie s’est déclarée en septembre dernier « Etat sanctuaire » pour immigrés illégaux, en limitant au maximum toute collaboration avec la police fédérale anti immigration.

En raison de ces lois laxistes, les clandestins vont et viennent dans le pays, tempête Donald Trump. « Nous avons les lois les plus stupides du monde en matière d’immigration, mais nous allons nous en occuper », promet le président, qui accuse une fois de plus la loi californienne de servir de refuge aux délinquants « les plus vicieux de la Terre comme les membres du gang MS13 ».

Sur Twitter, le gouverneur de Californie lui a répondu. « Donald Trump ment sur l’immigration, il ment sur la criminalité », écrit Jerry Brown. « Nous, citoyens de la 5e économie mondiale, ne sommes pas impressionnés », ajoute-t-il, en référence au poids de son Etat, le plus riche du pays.

www.rfi.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

USA : l’auteur latino Junot Diaz est accusé de harcèlement sexuel, des universitaires reprochent aux médias d’en parler car ça renforcerait les « stéréotypes racistes »

Deux douzaines d’éducateurs écrivent qu’ils s’inquiètent d’un portrait «sensationnaliste» de l’auteur, qui renforce les stéréotypes des Noirs et des Latinos en tant que prédateurs sexuels.

L’auteur Rebecca Walker et quelque deux douzaines d’éducateurs de Harvard, Stanford et d’autres écoles protestent contre ce qu’ils appellent une «campagne de harcèlement médiatique» contre Junot Diaz.

Dans une lettre à l’éditeur publiée lundi sur le site Internet de The Chronicle of Higher Education , les signataires ont cité une couverture « parfois peu critique » de l’inconduite sexuelle à l’encontre du romancier Pulitzer. Diaz a dit qu’il accepte la responsabilité de son comportement.

Dans la lettre de lundi, Walker et d’autres disent qu’ils ne rejettent pas les allégations, mais s’inquiètent d’un portrait « sensationnaliste » de l’auteur, qui renforce les stéréotypes des Noirs et des Latinos en tant que prédateurs sexuels. Ils soutiennent également que la discussion exclut des facteurs externes tels que le racisme et le colonialisme et comment ils affectent «les espaces les plus intimes».

Hollywood Reporter

Merci à SethLVF

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« Blackkklansman » de Spike Lee : Bande-annonce officielle

[embedded content]

BLACKkKLANSMAN, un film incendiaire inspiré de la vie de Ron Stallworth, le premier officier de police afro-américain à avoir infiltré le Ku Klux Klan. Contre toute attente, l’agent Stallworth (John David Washington) et son partenaire Flip Zimmerman (Adam Driver) vont infiltrer les plus hautes sphères du Klan, afin de l’empêcher de prendre contrôle de la ville. L’équipe de GET OUT, récompensé aux Oscar, s’est associée avec Spike Lee, le réalisateur dont le style sans concession et l’humour caustique servent à la perfection ce genre de faits divers qui ne figurent pas vraiment dans les livres d’histoire. Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis. Ron Stallworth (John David Washington) devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department, mais son arrivée est accueillie avec scepticisme, voire avec une franche hostilité, par les agents les moins gradés du commissariat. Prenant son courage à deux mains, Stallworth va tenter de faire bouger les lignes et, peut-être, de laisser une trace dans l’histoire. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions. En se faisant passer pour un extrémiste, Stallworth contacte le groupuscule : il ne tarde pas à se voir convier d’en intégrer la garde rapprochée. Il entretient même un rapport privilégié avec le « Grand Wizard » du Klan, David Duke (Topher Grace), enchanté par l’engagement de Ron en faveur d’une Amérique blanche. Tandis que l’enquête progresse et devient de plus en plus complexe, Flip Zimmerman (Adam Driver), collègue de Stallworth, se fait passer pour Ron lors des rendez-vous avec les membres du groupe suprémaciste et apprend ainsi qu’une opération meurtrière se prépare. Ensemble, Stallworth et Zimmerman font équipe pour neutraliser le Klan dont le véritable objectif est d’aseptiser son discours ultra-violent pour séduire ainsi le plus grand nombre.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Etats-Unis : la série “Roseanne” se moque des islamophobes et démystifie les peurs irrationnelles

Série culte des années 90 de l’autre côté de l’Atlantique, « Roseanne » a fait son grand retour sur la petite lucarne cathodique fin mars, toujours incarnée par l’inoxydable Roseanne Barr qui campe une ouvrière américaine au caractère bien trempé, vivant dans l’Illinois avec son mari, lui aussi ouvrier.

Les spectateurs américains ont retrouvé le couple dans l’Amérique de Trump, sans que la moindre éclaircie économique n’illumine leur ciel. Confrontée à des sujets de société aussi divers qu’étonnants, ainsi qu’aux travers de ses concitoyens dépeints sans complaisance, « Roseanne » n’a rien perdu de sa force comique et du sens de l’autodérision qui firent le succès de la sitcom.

Pour clôturer cette dixième saison en beauté, ses producteurs ont choisi d’aborder la question sensible des préjugés qui assombrissent l’image des Américains de confession musulmane, et leur corollaire, la montée en flèche de l’islamophobie violente, pour mieux se moquer des islamophobes et démystifier joyeusement les peurs irrationnelles qui éloignent les uns des autres.

[embedded content]

Roseanne 1005 – Yemen2 from Jewish Daily Forward on Vimeo.

oumma.com

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Starbucks accusé de racisme : le groupe ne limitera plus l’utilisation des toilettes

La direction du groupe multiplie les actes de contrition depuis qu’une vidéo montrant l’arrestation injustifiée de deux Noirs le 12 avril est devenue virale.

Starbucks n’en finit pas d’essayer de se rattraper après l’arrestation mi-avril de deux jeunes Noirs dans l’un de ses cafés de Philadelphie : la chaîne a annoncé que, dorénavant, elle ne refuserait à personne l’accès à ses toilettes, jusqu’ici réservées aux seuls clients.

« Nous ne voulons pas devenir des toilettes publiques, a souligné son emblématique fondateur Howard Schultz lors d’une conférence jeudi. Mais nous allons dorénavant prendre systématiquement la bonne décision, et donner la clé » des toilettes. « Tout le monde est le bienvenu chez Starbucks », a-t-il ajouté.  (…)

Rashon Nelson et Donte Robinson avaient été priés de quitter l’établissement alors qu’ils voulaient attendre pour commander qu’arrive une autre personne avec laquelle ils avaient rendez-vous. L’un d’eux s’était vu refuser de pouvoir utiliser les toilettes en attendant.

www.leparisien.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Accusé de violences par plusieurs femmes, le procureur général anti-Trump et pro-MeToo de New York démissionne

«Il était l’une des voix qui s’étaient élevées contre les agressions sexuelles, Eric Schneiderman, le procureur de l’Etat de New York, a annoncé sa démission. En cause, la publication de plusieurs témoignages d’anciennes compagnes dans le New Yorker. Elles l’accusent de violences et de menaces. Un coup de théâtre pour ce démocrate grand opposant à Donald Trump. Il s’était érigé en relais judiciaire du mouvement “Me Too” contre le harcèlement sexuel après l’affaire Weinstein.»
– France 2, 8 mai 2018, 8h05

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Des Américains se lèvent : il faut arrêter l’islam

Ce site, American Thinker, que j’ai découvert récemment par un article de Pamela Geller, compte de très nombreux articles par de très nombreux auteurs… Je vous propose un article que je viens de finir de traduire, qui date de février mais qui aurait pu être écrit hier…

 

Au moins aux États-Unis, des articles peuvent être écrits sans que leurs auteurs finissent devant les tribunaux. Mais pour combien de temps encore ?

Jack

Il faut arrêter l’islam

28 février 2018 par Amil Imani

https://www.americanthinker.com/articles/2018/02/islam_must_be_stopped.html

L’islam a engendré de nombreuses sectes qui ne sont autres que des championnes de l’art des doubles standards. Pour les musulmans, ce qui est bon pour les musulmans n’est pas bon pour les non-musulmans, et ce qui est mauvais pour les musulmans est bon pour les non-musulmans.

Ce qui complique les choses, c’est qu’il n’y a aucun moyen de savoir laquelle des dizaines de sectes d’une catégorie ou de l’autre de l’islam est l’islam légitime. Dès la mort de Mahomet, sa religion de paix devint une maison de guerre interne : la course pour le pouvoir et la direction des opérations commença, des sectes se formèrent et se démultiplièrent en sous-sectes et le sang commença à couler sérieusement.

Les luttes intestines internes de l’islam se jouent actuellement en couleur : le rouge-sang, le plus dramatiquement en Irak, Afghanistan et autres théâtres islamiques. Les chiites attaquent les civils sunnites, les massacrent comme des moutons et jettent leurs corps comme des ordures dans les rues ou les rivières. Les sunnites retournent la faveur avec autant de vice et de sauvagerie.

Question : si c’est ainsi que ces musulmans se traitent les uns les autres, comment traiteraient-ils les infidèles s’ils en avaient l’occasion ?

Réponse : ces disciples dévoués de Mahomet traiteraient les infidèles exactement comme Mahomet l’a lui-même fait : décapiter les non-croyants, les prendre comme esclaves pour les garder ou les vendre, ou leur faire payer l’impôt du jizya.

Certains peuvent objecter que des articles tels que celui-ci ne sont rien de plus que de l’incitation à la haine et attisent le feu qui fait rage entre l’islam et le monde non-islamique. Ils peuvent en outre jouer les cartes de la propagande des apologistes islamiques comme preuves de leur affirmation selon laquelle l’islam n’est pas ce que ses détracteurs prétendent.

Voici quelques-uns des atouts qui ont la faveur :

– « Il n’y a pas de contrainte dans la religion», dit le Coran. Mais le contexte complet n’est jamais montré.

– Islam signifie « paix», donc l’islam est une religion de paix.

– « Pour toi, ta religion, et pour moi, ma religion», aurait dit Mohamet.

Les musulmans et leurs apologistes commencent à sérieusement manquer d’atouts, et le reste du jeu islamique n’est fait que d’intolérance, de haine et de violence envers les infidèles, envers tous les autres qui ne sont pas de vrais musulmans, et même envers certains qui se considèrent des musulmans. Les chiites, par exemple, jugent les sunnites comme des traîtres à l’islam, et les sunnites condamnent les chiites comme hérétiques. Chaque camp juge l’autre digne de la mort et de l’enfer.

Cette guerre islamique intestine de la religion de paix ne se limite pas à la division chiite-sunnite. Il y a tellement de divisions internes dans chaque camp que leur énumération et leur description complète seraient un travail encyclopédique.

Alors, qui a raison ? Quels sont les faits concernant l’islam, et comment l’islam a-t-il un tel impact sur le village-terre de plus en plus restreint et ses habitants ? Certes, c’est une question énorme à laquelle il est impossible de répondre de manière satisfaisante dans ce seul article. Cependant, certains faits peuvent être présentés pour aider le lecteur à décider.

Inutile d’insister sur le fait que l’islam n’est pas et n’a jamais été une religion de paix. Le mot « islam» vient de « taslim», qui signifie tous simplement « soumission», alors que le terme pour « paix» est « solh». Un autre dérivé du mot « taslim» est « salema», qui veut dire « bonne santé» et ainsi de suite.

Indépendamment de ce que le terme « islam» peut signifier, les faits sur le terrain démontrent de manière concluante la nature violente de l’islam depuis sa création. Pas besoin de revenir à l’époque de Mohamet et d’examiner les documents historiques. Quelques événements contemporains devraient suffire à faire le point.

Voici une liste partielle : la lutte sanglante entre chiites et sunnites en Irak ; la barbarie de la résurgence des talibans en Afghanistan ; le génocide dans la région du Darfour au Soudan ; les tueries en Somalie ; le meurtre par les mollahs iraniens de leur propre peuple et le soutien de méfaits à l’étranger ; les actes terroristes incessants du Hamas, de Hezbollah et du jihad islamique contre Israël ; de nombreuses fatwas sur des infidèles et des apostats ; l’attentat à la bombe contre des mosquées chiites au Pakistan et en Irak et les représailles chiites sur des cibles civiles et innocentes.

Clairement, il n’existe pas d’endroit sur la planète où résident des musulmans qui soit en paix par suite de la présence de « la religion de paix». L’Amérique, l’Espagne, la France, les Pays-Bas, l’Angleterre, la Thaïlande, l’Inde et l’Indonésie ont déjà subi des attaques, tandis que d’autres pays, comme le Danemark, ont été menacés et sanctionnés.

En étendant le bénéfice du doute au-delà des limites raisonnables, on pourrait croire que tous ces actes d’horreur sont commis par une petite minorité de voyous et de musulmans radicaux. Bien, ignorons toutes ces activités « marginales» pour le moment, ainsi que ceux qui donnent à l’islam une mauvaise réputation. Et que dire de l’Arabie Saoudite, berceau de la barbarie, figée dans le formaldéhyde depuis la création de l’islam. Oublions également les fanatiques chiites qui dirigent (ruinent) la grande nation d’Iran. Les chiites iraniens hithlériens sont déterminés à effacer Israël de la surface de la planète, tout en dévastant vicieusement la plus grande minorité de l’Iran : les bahaïs, peuple universellement reconnu comme respectueux de la loi et pacifique.

Les règles islamiques s’appellent « charia» ou « loi islamique». En fait, « charia» est un terme impropre, car les lois doivent être fondées sur la justice et l’équité pour tous, alors que la charia n’est rien de plus qu’un ensemble primitif de dogmes stipulés par les musulmans-hommes au profit exclusif des musulmans-hommes.

La charia prive les femmes de leurs droits légitimes et de toute égalité avec les hommes ; elle prescrit des punitions barbares telles que la lapidation, l’amputation de membres et la mort.La charia, contrairement à ce que prétendent ses défenseurs, ne limite pas l’application de ses dispositions draconiennes aux seuls musulmans : elle considère que tous les différends impliquant des musulmans avec des non-musulmans sont aussi de son ressort. La charia est intrinsèquement arbitraire, obsolète et discriminatoire à l’extrême. Partout où la loi de la charia règne, l’injustice l’emporte. Les non-musulmans, les femmes et même les enfants sont victimes de ses dispositions biaisées et cruelles.

La charia représente une variante du concept de justice aveugle. Elle est en effet aveugle à la justice. Même un examen rapide du droit de la famille de la charia, par exemple, prouve sans équivoque son aveuglement à la justice : sous la charia, des lois honteuses sont passées, telles que les lois « Jim Crow» (lois sur la ségrégation dans des états su sud des États-Unis, instaurées en 1876, abolies en 1965), apparaissent comme des modèles d’équité par comparaison.

Ce sont les conditions sur le terrain partout où règne la charia. La violence sous toutes ses formes est endémique à la loi islamique et ne s’impose aucune limite. La charia c’est l’oppression, la haine pour les autres et la violence jusqu’à la moelle. Actuellement, l’islam fanatique se déchaîne avec une furie folle avant sa propre disparition. Le monde « infidèle» a été complice de la montée de l’islamisme par ses erreurs, sa complaisance et sa cupidité.

Mise en garde: L’islam n’est pas une religion ; c’est une idéologie politique qui incite à la haine, à la violence, à l’intolérance et à la terreur. Les islamistes sont des terminateurs. Vous ne pouvez pas négocier avec eux. Vous ne pouvez pas raisonner avec eux. Ils ne ressentent ni pitié, ni remords, ni peur. Et ils ne s’arrêteront jamais, jusqu’à ce que tous les infidèles soient morts ou se soient soumis à l’islam. « Le seul langage que les islamistes comprennent est celui de la force».

Dans les pays non-musulmans, l’islamisme, fort de ses pétrodollars, a accéléré sa course au califat mondial et se déplace à la vitesse de la lumière en construisant plus de mosquées, en imprimant plus de livres islamiques pour l’endoctrinement, en imposant sa présence dans la culture occidentale, en intimidant et en défiant davantage les chrétiens et autres personnes de foi pacifiques,  et en utilisant nos lois démocratiques contre nous.

Coran, Sourate 9, verset 5: « Après que les mois sacrés expirent*, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.» (*La Sourate 9, verset 4 parle d’un « pacte» avec les associateurs, pacte qu’il faut respecter jusqu’au terme convenu : « les mois sacrés»).  

Coran, Sourate 9, verset 29 : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre*, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés ». (*Les juifs et les chrétiens).

La vérité, seule la vérité toute nue peut nous libérer. Et la liberté est notre plus grand cadeau de la vie. La vie sans liberté est la mort déguisée en vie. Rappelez-vous le cri de Patrick Henry (criminel français, tueur d’un petit garçon de 8 ans qu’il avait enlevé, condamné à perpétuité, libéré pour cause de santé après 40 années d’emprisonnement, décédé d’un cancer trois mois après sa sortie de prison) : « donnez-moi la liberté ou donnez-moi la mort». L’humanité ne peut pas permettre, et ne doit pas ignorer, l’émergence de la plus récente menace à son existence même sur cette planète. Nous devons nous battre pour la vie, pour la liberté, pour l’indépendance et mettre fin au cauchemar de l’enfer islamique.

Traduction pour Résistance républicaine par Jack

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture