théo

Paris : appel à manifester contre le racisme et la chasse aux migrant-e-s

Posted by on février 26, 2017 at 4:18

Contre le racisme, les violences policières, la hogra, la chasse aux migrant-e-s… Rendez-vous le mardi 7 mars à 19h Pour des luttes spécifiques mais structurées. Contre les pratiques islamophobes (du gouvernement actuel et passés) qui tuent. Pour la réunion publique locale de la FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec les Immigrés), au 58 rue des amandiers (Paris 20ème).

[embedded content]

Contre la viande que l’on impose aux enfants dans les cantines du XXe, contre leurs exigences. Et aussi Marche pour la justice et la dignité. Et le 19 mars (rdv) à 14h a la place de la nation…

Merci à kentinbrooklynny

PARTAGEZ ! ...

Philippot : « Hollande est allé voir Théo mais pas les 2 policiers brûlés vifs par des racailles »

Posted by on février 25, 2017 at 8:57

Florian Philippot, Vice Président du Front National et Député Européen, était l’invité de BFM TV le 25 février 2017 à 20h05.

[embedded content]

« Moi, j’ai été choqué dans l’Affaire Théo. Très bien, le Président de la République est allé voir Théo. C’est respectable. Il est pas allé voir les deux policiers qui avaient été brûlés vifs dans leur véhicule par des racailles au mois de novembre, qui ont été à l’hôpital longtemps. Là, le Président de la République ne s’est pas déplacé. Voilà pourquoi Marine Le Pen soutient la police, soutient effectivement une politique ferme par rapport au laxisme qui a envahi notre pays. »


Il s’exprimait aussi sur l’affaire des emplois présumés fictifs au FN.

Florian Philippot fait remarquer que le document de Wallerand de Saint-Just, présenté comme «compromettant», a fuité dans le journal Le Monde détenu par Pierre Bergé soutien d’Emmanuel Macron :

VIDEO: @F_Philippot fait remarquer que le doc. présenté comme «compromettant» a fuité ds @LeMondeFR détenu par @PVGBerge soutien de #Macron pic.twitter.com/qQZFy1GQWo

— fandetv ن (@fandetv) 25 février 2017

Florian Philippot : «Pourquoi Bernard Cazeneuve, Premier Ministre, intervient-il dans cette Affaire ? Connaît-il la séparation des pouvoirs ? Connaît-il le calendrier judiciaire ? Le détermine-t-il ? »

VIDEO @F_Philippot : «Pourquoi @BCazeneuve, Premier Ministre, intervient-il dans l’Affaire du #FN ? Connaît-il la séparation des pouvoirs ?» pic.twitter.com/S4CvjODwYx

— fandetv ن (@fandetv) 25 février 2017

PARTAGEZ ! ...

Paris : des razzias dans plusieurs Franprix lors de la manifestation lycéenne pour Théo

Posted by on février 24, 2017 at 8:15

« Je les ai vus débarquer dans la rue à 50. Ma collègue m’a dit : Ferme vite le magasin ! Je n’ai pas eu le temps. Ils sont arrivés et ont bloqué la fermeture du rideau de fer. Ils m’ont balancé des caddies à la figure. Ils m’ont frappé.» L’employé montre son front barré d’un gros hématome. «Ensuite, ils ont volé des paquets de bonbons et des boissons et sont repartis !». Jeudi, le jeune caissier du Franprix, boulevard Soult (XXe), face au lycée Paul-Valéry, était encore sous le choc après cette incursion des casseurs en marge de la manifestation lycéenne.

Deux suspects interpellés. Le même scénario s’est passé dans trois autres Franprix de la capitale, avenue Daumesnil (XIIe), près du lycée Elisa-Lemonnier, cours de Vincennes et boulevard Davout (XXe). […]

Le Parisien

PARTAGEZ ! ...

Musique pour Théo – La matraque

Posted by on février 23, 2017 at 5:45
Partager sur Facebook

Musique pour Théo – La matraque – Fdesouche



Par le 23/02/2017

[embedded content]

Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Merci de nous signaler les messages litigieux en appuyant sur
le petit drapeau en haut de chaque commentaire.

Veuillez activer JavaScript pour voir les commentaires
Disqus.

PARTAGEZ ! ...

« L’interpellation de Théo était légitime », selon l’IGPN

Posted by on février 23, 2017 at 5:25

« L’interpellation était légitime, l’usage de la force était légitime, seules les conséquences de l’intervention – blessure anale – sont disproportionnées sans qu’on soit en mesure de déterminer les responsabilités, à ce stade. »

Les premières conclusions de l’enquête de la police des polices sur l’intervention de quatre gardiens de la paix pour interpeller Théo L., 21 ans, le 2 février à la cité des 3.000 à Aulnay-sous-Bois confirment les premières informations du Point.

Nous révélions, compte rendu de la vidéosurveillance à l’appui, que les policiers n’avaient pas pris l’initiative de « frapper » Théo, mais que celui-ci s’était bien opposé par la force à l’interpellation d’un individu suspecté par la BST (brigade spécialisée de terrain) d’être partie prenante d’un trafic de stupéfiants alors que Théo lui-même n’était pas concerné par cette affaire.

Le Point

Merci à jiji

PARTAGEZ ! ...

La famille de Théo au coeur d’une enquête financière : 678 000 euros de subventions

Posted by on février 23, 2017 at 5:15
6705981_luhaka-theo_1000x625

C’est une affaire qui embarrasse les autorités, et ce jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. La famille de Théo, et Théo lui-même, se retrouvent au coeur d’une affaire financière. Une enquête ouverte par le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour « suspicion d’abus de confiance et escroquerie » en juin dernier, soit bien avant le viol présumé de Théo lors d’une interpellation brutale, le 2 février dernier, à Aulnay-sous-Bois.

6705981_luhaka-theo_1000x625

(…)
Tout commence courant 2015 par un contrôle de l’Inspection du travail d’Ile de France concernant l’association Aulnay Events dont le président est Michaël Luhaka, l’un des frères de Théo. L’association est censée avoir embauché 30 salariés, formés pour être animateurs de rue. Le but d’Aulnay Events ? Lutter contre la violence dans le département… L’association aurait reçu, entre janvier 2014 et juin 2016, 678 000 euros de subvention d’Etat par le biais de contrats d’accompagnement à l’emploi, dit Contrat aidés.

S’agit-il d’employés fantômes ? Lors du contrôle de l’Inspection du Travail aucun élément matériel probant n’a pu être produit par les dirigeants de l’association pour étayer la réalité des emplois. Par ailleurs, plus de 350 000 euros de cotisation sociales, notamment URSAFF, n’ont pas été réglées. Entre temps, l’association a mis la clef sous la porte. D’où un signalement en avril 2016 de l’Inspection du Travail auprès du procureur de la République de Bobigny.

Selon nos informations, les investigations des policiers du SPPJ 93 auraient montré que huit membres de la famille Luhaka, tous habitant à Aulnay-sous-Bois, ont perçu de l’association plus de 170 000 euros par virement, dont 52 000 euros sur le seul compte de Théo. Contacté par « Le Parisien », Michael Luhaka se défend d’avoir employé des salariés fantômes, précisant avoir recruté en CDI plus d’une trentaine de salarié en CDI, dont les membres de sa famille.

(…) Le Parisien

PARTAGEZ ! ...