Soupçons d’escroquerie à Aulnay-sous-Bois: un frère de Théo mis en examen

Ce jeudi, Mickaël Luhaka, frère de Théo Luhaka blessé depuis son interpellation violente par des policiers en 2017, a été mis en examen sur la base de soupçons d’escroquerie aux aides publiques.

Mickaël Luhaka, l’un des frères de Théo devenu un symbole de la lutte contre les violences policières après son interpellation en 2017, a été mis en examen jeudi dans une vaste affaire d’escroquerie aux aides publiques et placé sous contrôle judiciaire.

Théo avait été interpellé en même temps que lui, mardi matin, ainsi que quatre autres personnes. Tous les cinq ont été libérés mercredi soir mais « le juge d’instruction appréciera ultérieurement les suites à donner à leur garde à vue », avait précisé le parquet de Bobigny. La justice les soupçonne d’avoir détourné des centaines de milliers d’euros d’aides publiques.

www.bfmtv.com

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Théo Luhaka est bien le neveu du ministre des Infrastructures de la République démocratique du Congo

Théo Luhaka, blessé lors de son interpellation il y a plus d’un an à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) est le neveu (et pas le fils) de Thomas Luhaka, ministre des Infrastructures de la République démocratique du Congo.(…)

Le ministre Thomas Luhaka, contacté par l’AFP [membre de Crosscheck] à Kinshasa, assure qu’il ne s’agit pas de ses enfants mais de ses neveux : “Ce sont mes neveux, les enfants de mon grand frère Prosper Luhaka qui vit là-bas (en France, NDLR)”.

CheckNews a contacté le journaliste de l’AFP qui a obtenu cette information. Il travaille toujours à Kinshasa, capitale de la RDC, et explique avoir eu cette réponse directement du ministre Thomas Luhaka, par téléphone. Nous avons contacté le ministre de RDC par le même moyen: son cabinet nous a confirmé que Thomas Luhaka est le frère du père de Mickaël et Théo (qui vivent tous les trois en France). Bref, le ministre congolais est l’oncle de la victime des violences policières.

Edit: quelques heures après la parution de notre article, le ministre Thomas Luhaka nous a répondu par SMS la même chose qu’il avait dite il y a plus d’un an à l’AFP, ajoutant qu’il n’avait «pas de commentaires particuliers à faire».

Check News

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Y aura-t-il un Mamaudou pour sauver de la prison Theo le sodomisé ?

Théo dans le luhakaka…

Ce guignol pour lequel s’est embrasé Paris,
dont les rues ont subi tout un charivari,
va s’asseoir face à la justice.
au commissariat de Police…
Et c’est lui, ce théo, la vraie escroquerie…

PACO. Avocat vinaigrette.
05/06/2018.

Theo l’enfoiré, le retour.

Théo l’enculé, le retour.

Theo qui a déplacé un Président de la République, le retour.

Mickaël Luhaka, 34 ans, avait été convoqué en mars dernier par la police judiciaire (PJ) de Seine-Saint-Denis mais ne s’était pas rendu à la convocation par négligence. Cette fois, la justice a choisi d’aller le chercher au domicile de ses parents à Aulnay-sous-Bois, tout comme ses trois frères dont Théo.

Ils ont été interpellés ce mardi matin vers six heures et placés en garde à vue, ainsi qu’un responsable associatif, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte contre X pour « escroquerie en bande organisée, abus de confiance et blanchiment ». Le quartier où réside la famille avait été quadrillé par la police, venue en force.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/aulnay-sous-bois-theo-et-son-frere-en-garde-a-vue-05-06-2018-7753554.php

Voici la suite logique des émeutes de l’année dernière et du cas Theo Luhaka…

Tout ça pour ça.

Emeutes, plaintes, occupation des plateaux télé, destruction de biens nationaux, mise en accusation de nos policiers. Et le niaiseux et incapable Hollande de se faire photographier au chevet du délinquant à l’hôpital.

Mais là n’est pas le pire. Il reste de cette affaire un sentiment d’horreur devant ce qui s’est dit de nos policiers…

Incitation à la haine contre nos policiers. Celle-ci est légale, paraît-il, les policiers ne sont pas protégés par la loi Pleven…. Sauf s’ils sont musulmans, mais ceci est une autre affaire.

Et il aura fallu un an d’enquête, malgré la video explicite, pour dégager les policiers de toute responsabilité.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/29/la-video-de-theo-est-disponible-a-t-il-ete-viole-mon-cul/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/17/affairetheo-hollande-a-menti-sciemment-il-doit-etre-juge/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/19/nouvelle-expertise-pas-de-viol-sur-theo-cest-ballot/

Naturellement, les démêlés de la justice avec le frère de Theo, Mickaël, avait fait bondir et suspecter des choses pas très clean…

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/28/des-nouvelles-de-theo-il-est-sous-le-coup-dune-nouvelle-procedure-pour-escroquerie/

Il aura fallu plus d’un an pour que la justice lance un mandat d’amener contre la fratrie. Essayez, si vous vous appelez Pierre Cassen ou Renaud Camus, de ne pas vous rendre aux convocations…

Voici ce que nous écrivions il y a un an :

L’inspection du travail reproche maintenant à la fratrie une nouvelle escroquerie, qui concerne la création d’une association « spécialisée dans le secteur des organisations religieuses » (probablement bouddhistes).

Il s’agit ni plus ni moins du troisième signalement effectué par l’inspection du travail. Pour rappel, Théo et ses frères auraient reçu 678 000  euros de subventions publiques entre janvier  2014 et juin  2016, dont 170 000 virés directement sur les comptes en banque des membres de la famille. Quatre-vingt mille euros auraient par ailleurs été retirés en liquide.

Le petit Théo a été bien sage puisqu’il s’est contenté, dans cette affaire, de 52 000   euros. Bon garçon.

La « tactique » Luhaka est simple : on sollicite des subventions pour embaucher, et finalement, on n’embauche pas. Pratique, non?

Du coup, comme on ne va pas laisser traîner tout ce bel effort de guerre dans la nature, on le vire directos sur son compte. Ça pourra toujours servir pour des œuvres futures. C’est la charité différenciée, en somme.

Pour recruter en masse (tente personnes dans une association dont on n’a toujours trouvé aucune trace de l’activité réelle, ça fait beaucoup) les Aulnaysiens ont profité du coup de pouce de Hollande pour les quartiers : les fameux « contrats d’avenir ».

Et à tout cela s’ajoute, à présent, l’accusation de blanchiment… Un comble pour un petit jeune homme bien sous tous rapports qui voulait juste défendre ses copains dealers l’an dernier….

Mamaudou, au secours ! Entre musulmans la solidarité est une obligation, non ?

Voilà, rien de nouveau sous le soleil. Cela s’appelle l’impéritie des politiques, des Ministres de la Justice, de Hollande et de Macron. Cela s’appelle la préférence étrangère. Cela s’appelle du foutage de gueule.

Et on n’a pas vu le pire. On peut s’attendre  à ce que le clan  sorte après sa garde à vue et, si procès  il  y a , à en sortir blanchi ou avec une amende symbolique, gardant les 678000 euros de subventions indues.. S’ils ne veulent pas discréditer Hollande encore un peu plus, ils n’ont pas le choix.

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Seine-Saint-Denis : le frère de Théo bientôt convoqué par la police pour des soupçons d’escroquerie aux aides d’État

Fin mars Mickaël Luhaka ne s’est pas représenté devant les enquêteurs de la PJ de Seine-Saint-Denis. Bientôt reconvoqué, il devra s’expliquer sur les fraudes présumées aux aides d’Etat.

Mickaël Luhaka, le frère aîné de Théo, soupçonné d’escroquerie aux aides d’Etat, doit être convoqué prochainement par la PJ de Seine-Saint-Denis. Cet ancien responsable d’association âgé de 34 ans devrait être placé en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte contre X pour « escroquerie en bande organisée, abus de confiance et blanchiment ».

(…) L’enquête porte sur le fonctionnement trouble de trois associations et sur l’utilisation de plusieurs centaines de milliers d’euros de fonds publics par le biais de contrats d’accompagnement à l’emploi (emplois aidés).

(…) Entre janvier 2014 et juin 2016, l’association Aulnay Events a touché 678 000 euros de subventions d’Etat, dont 170 000 euros ont été directement virés sur les comptes de huit membres de la famille. Théo a perçu à lui seul 52 000 euros.

(…) Le Parisien

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Affaire Théo : la justice abandonnerait la piste du viol, les policiers disent avoir porté des coups en légitime défense, Théo admet ne pas s’être laissé interpeller

Le 21 février, le jeune Théo a confronté sa version de l’interpellation controversée d’Aulnay-sous-Bois aux deux policiers qu’il accuse de viol ou de violences. Le Parisien – Aujourd’hui en France a eu accès à leurs déclarations.

« Avez-vous revu le chirurgien ? […] Il résulte que vous n’avez pas fait mention d’un suivi régulier par un chirurgien ni même un médecin traitant. » Ce 21 février 2018, à son cabinet de Bobigny (Seine -Saint-Denis), la juge d’instruction Béatrice Fay sermonne Théo Luhaka.

(…) « Je devais prendre rendez-vous pour la radio, mais j’ai eu un empêchement », répond Théo. L’échange n’est pas anodin : la magistrate se demande pourquoi le jeune homme n’a pas fait constater l’évolution de sa blessure anale, provoquée par le coup de matraque de Marc-Antoine C.

(…) Cette confrontation tendue, dont nous avons pris connaissance, témoigne d’une subtile inflexion de l’instruction : la justice semble désormais explorer la piste des violences volontaires, au détriment du viol. Une nouvelle expertise médicale révèle ainsi que le bâton télescopique de Marc-Antoine C. a touché « la bordure de l’anus » de Théo, sans le pénétrer. L’impact a provoqué « un éclatement de la région péri-anale ».

L’avocate de Tony H., second policier, elle, en profite pour pousser Théo dans ses retranchements. Elle lui rappelle qu’il avait déclaré, lors d’une précédente audition, qu’un fonctionnaire lui avait « écarté le caleçon » pendant qu’un autre le « tenait légèrement incliné ». « Je n’étais pas en état de faire cette audition, j’étais sous morphine », concède Théo.

(…) « Face aux coups que je lui porte, M. Luhaka ne modifie pas son comportement. Ils sont sans effet. Je ne porte pas des coups pour le plaisir, mais en légitime défense », se défend le gardien de la paix. La juge se tourne alors vers Théo : « Pourquoi ne pas avoir renoncé pour vous laisser interpeller ? » Réponse : « Cette brigade-là a la réputation de frapper les gens une fois qu’ils sont menottés et de les laisser au parc de la ville ».

Le Parisien

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Joeystarr, c’est le Theo de Macron : « devenez délinquant, le gouvernement vous sponsorisera »

Délinquant multirécidiviste, le rappeur Joeystarr va dire Hugo, Robespierre, Olympe de Gouges… à l’Assemblée… Sans rire. Ne pleurez pas non plus, ça n’en vaut pas la peine. Le crachat du crapaud n’atteint pas la blanche colombe. Bon ce n’est pas tout à fait l’assemblée, puisqu’il s’agit de l’hôtel de Lassay, résidence du Président de l’Assemblée, […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Affaire Théo : Valérie Boyer (LR) dénonce une « fake news d’État »

Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône et secrétaire générale adjointe des Républicains, a adressé vendredi un courrier à Emmanuel Macron dans lequel elle appelle le président de la République à faire « toute la lumière » sur l’affaire Théo, qui s’apparente selon elle à « une fake news d’État ». En février 2017, un jeune homme de 22 ans […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Affaire Théo : Les expertises concluent à l’absence de viol et indiquent que le coup de matraque porté par le policier n’était « pas contraire aux règles de l’art »

Manifestation de soutien à Théo en mars 2017L’affaire Théo, du nom de ce jeune homme victime de violences policières à Aulnay-sous-Bois le 2 février 2017, était devenue emblématique des rapports tendus et violents entre les jeunes des quartiers et la police. Les expertises confirment des blessures graves, mais pas le viol dont un des policiers est accusé. Les deux dernières expertises étaient […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture