thalys

Attaque du Thalys: un Algérien, « éclaireur » présumé de Daech mis en examen

Posted by on mai 16, 2017 at 9:05

Bilal Chatra, un Algérien de 21 ans, est soupçonné d’avoir aidé le tireur du Thalys et Abdelhamid Abaaoud, acteur-clé des attentats de novembre, à s’infiltrer en Europe.

Un homme soupçonné d’être un « éclaireur » de du groupe Etat islamique a été mis en examen et écroué en France dans le cadre de l’enquête sur l’attentat raté du Thalys en 2015, a-t-on appris ce mardi de source judiciaire. Le suspect est un Algérien soupçonné d’avoir aidé le tireur du Thalys, ainsi que djihadiste Abdelhamid Abaaoud, l’organisateur présumé des attentats du 13 novembre 2015, à s’infiltrer en Europe.

(…) L’Express

PARTAGEZ ! ...

Le prochain film de Clint Eastwood parlera de l’attaque du train Thalys de 2015

Posted by on avril 21, 2017 at 11:34

Après avoir dressé le portrait d’une Amérique traumatisée dans ces deux derniers films, American Sniper et Sully, le réalisateur semble poursuivre dans cette veine alors que le Hollywood Reporter nous annonce que son prochain projet sera l’adaptation du livre The 15 : 17 to Paris, qui raconte l’attentat avorté du Thalys le 21 août 2015.

(…)

Ecran Large

Merci à walder

PARTAGEZ ! ...

Attentat : un avis de recherche transmis à la France par les services belges (MàJ : l’homme affirme être innocent)

Posted by on avril 21, 2017 at 7:25

L’homme dont la Belgique avait transmis le signalement à la France s’est présenté à la police.

«L’homme faisant l’objet d’un avis de recherche diffusé par les autorités belges s’est présenté dans un commissariat d’Anvers», a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

Selon un porte-parole du parquet fédéral belge interrogé par l’AFP, « tout ce que qu’on peut dire, c’est qu’à l’heure actuelle, à 09h15 ce matin, il n’y a pas de lien entre cet événement et la Belgique », même si « l’enquête se poursuit activement en étroite collaboration avec les enquêteurs français ».

Le Figaro


La revendication de l’État islamique est tombée rapidement jeudi soir après l’attentat des Champs-Elysées, à Paris. L’organisation terroriste s’est attribué ce forfait, commis selon elle par « Abu Yussef le Belge ». Problème : l’auteur de l’attentat des Champs-Élysées est un Français de 39 ans, qui a été formellement identifié par les services français. Qui est donc « Abu Yussef le Belge » ? S’agit-il d’un complice de l’homme abattu ? Le mystère est entier.

Avec cette revendication précoce, le groupe État islamique serait-il allé trop vite en besogne ? Aurait-il dévoilé l’identité d’un « combattant » qui ne serait pas encore passé à l’action ? C’est une hypothèse que semble accréditer la diffusion par les autorités belges d’une alerte dès jeudi. La police belge aurait prévenu plusieurs services de police français qu’ »un individu très dangereux [serait] en route vers la France ».

Cet homme de 35 ans a fait l’objet d’une perquisition à Anvers, car il devait être entendu dans une affaire en Belgique. À son domicile, les enquêteurs auraient alors découvert des armes, des cagoules et surtout un billet de train Thalys vers la France au départ de la Belgique à 6 heures le matin même de l’attentat. Les services de police français seraient activement à la recherche de ce deuxième homme, toujours en fuite vendredi matin, selon les informations d’Europe 1. « L’homme faisant l’objet d’un avis de recherche diffusé par les autorités belges s’est présenté dans un commissariat d’Anvers », a déclaré vendredi matin Pierre-Henry Brandet, le porte-parole du ministère de l’Interieur. On ne sait pas en revanche s’il s’agit d’Abu Yussef le Belge…

Europe 1


L’homme est recherché par la police dans une autre affaire, mais crie son innocence. L’homme travaillerait maintenant avec son avocat et la police.

Youssouf E.O. serait recherché à Anvers pour une affaire de drogue.

« Je n’ai rien à voir avec Paris, je suis juste à mon travail » aurait-il déclaré.

Gazet van Antwerpen (Traduction FDS)


Un avis de recherche lancé par les services belges a été transmis à la France après la fusillade sur les Champs-Élysées qui a fait un mort jeudi soir.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet, a confirmé vendredi sur Europe 1 que les autorités françaises enquêtaient sur un homme signalé par la Belgique après l’attaque commise jeudi soir sur les Champs-Élysées à Paris.

Une source policière avait annoncé jeudi soir à Reuters le lancement d’un avis de recherche pour retrouver un potentiel complice de l’auteur de la fusillade, abattu après avoir tué un policier et en avoir blessé deux autres.

Selon l’avis de recherche, ce complice présumé serait venu de Belgique par le train Thalys.

Ouest France

PARTAGEZ ! ...

Attentat du Thalys : le jihadiste marocain est entré en Europe avec le flux de migrants

Posted by on décembre 19, 2016 at 9:07

[…] Autre information confirmée par l’audition du terroriste Ayoub El Khazzani: la stratégie d’infiltration de l’Europe par la route des migrants. C’est parce qu’il ne parvenait pas à rentrer via les aéroports que l’État islamique (EI) a fait des migrations son accès privilégié au Vieux continent. Au moment de rentrer de Syrie, El Khazzani est ainsi raccompagné à la frontière turque. Mais il est refoulé à l’aéroport d’Istanbul, puis à celui d’Antalya (au sud de la Turquie), parce qu’une page de son passeport est « arrachée ».

Coincé en Turquie, le Marocain finit par recevoir l’ordre de « faire la route » avec Abdelhamid Abbaoud. Les deux hommes sont guidés par « Hamza » – il s’agit de Bilal Hamza, un Algérien de 20 ans interpellé en Allemagne un an plus tard. L’éclaireur les informe en temps réel de l’itinéraire à suivre, en se mêlant au flux de migrants. C’est ainsi qu’ils rejoindront la Hongrie au début du mois d’août, avant de gagner l’Autriche, l’Allemagne et enfin la Belgique, où se préparera l’attaque.

Le JDD

Merci à C’

PARTAGEZ ! ...

Un an après l’attentat du Thalys, quelles sont les nouvelles mesures de sécurité ?

Posted by on août 21, 2016 at 9:53

Depuis l’attentat survenu dans un train il y a un an, les mesures de sécurité ont été renforcées. Les gares de Paris et de Lille se sont munies de portiques de sécurité, mais le coût (5 millions d’euros par an) empêche un plus vaste déploiement. Autre mesure: 3.000 agents armés en renfort et 10.000 militaires.

PARTAGEZ ! ...

Thalys : 5 millions d’euros par an pour sécuriser deux quais

Posted by on décembre 21, 2015 at 4:21


La SNCF va devoir dépenser 5 millions d’euros par an pour tenter de sécuriser les deux quais de départ du Thalys à la Gare du Nord. Une dépense imposée par Ségolène Royal, que personne n’a le droit de contester. Et pourtant…

BFM TV

Merci à lopol75

PARTAGEZ ! ...