Rosny-sous-Bois

Rosny-sous-bois (93) : un automobiliste fonce sur des policiers, ils ripostent en tirant

Posted by on mars 20, 2017 at 8:45

Des coups de feu ont été entendus à Rosny-sous-bois ce lundi 20 mars. Les policiers de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) enquêtaient sur un trafic de véhicules volés en bande organisée. C’est en fin d’après-midi que les enquêteurs de cette unité de la police judiciaire ont lancé une opération d’interpellation dans une des rues de cette commune de Seine-Saint-Denis.

Problème, l’homme recherché se trouvait en voiture à ce moment-là, et ne s’est pas laissé faire. Refusant de s’arrêter, il a foncé sur les policiers de la BRI, qui n’ont eu d’autre choix que de faire usage de leurs armes. Plusieurs coups de feu ont été tirés, mais personne n’a été blessé. Le forcené a tout de même réussi à prendre la fuite. Les enquêteurs sont actuellement à sa recherche.
RTL

PARTAGEZ ! ...

Rosny-sous-Bois (93) : Un butin 200.000 euros d’iPhone dérobé

Posted by on mai 7, 2016 at 9:43

Les faits, gardés secrets jusqu’alors, se sont déroulés dans la nuit du 22 au 23 avril au centre commercial Rosny 2. Les réserves d’Apple sont-elles suffisamment sécurisées ? C’est en tout cas la question que pose le vol de centaines d’iPhone et tablettes au centre commercial Rosny 2, révélé par nos confrères du Parisien. Le cambriolage des réserves aurait eu lieu dans la nuit du 22 au 23 avril. Plusieurs hommes auraient réussi à pénétrer les lieux, censés être pourtant largement sécurisés.

Au total, « près de 200 iPhone et tablettes numériques dernier cri » auraient été dérobées dans les réserves de l’Apple Store implanté dans le centre commercial Rosny 2 à Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Aucun suspect ne semble pour l’heure avoir été appréhendé. L’information avait jusque-là été gardée secrète. Les hommes du service départemental de police judiciaire (SDPJ) de Seine-Saint-Denis ont été chargés de l’enquête.

RTL

Merci à Stormisbrewing

PARTAGEZ ! ...

Bobigny (93) : 31 lycéens sans-papiers trouvent leurs parrains

Posted by on avril 3, 2016 at 7:02

Ana, 17 ans, est en seconde « Métiers de la mode » à Rosny-sous-Bois. Son ambition : « ouvrir un atelier de création de vêtements ». Mais pour l’instant, c’est un autre combat qui occupe la jeune fille originaire de Moldavie : obtenir des papiers.

Ce samedi, avec 30 autres lycéens en situation irrégulière, cette habitante d’Aubervilliers participait à la cérémonie de parrainage citoyen organisé à Bobigny par le Réseau éducation sans frontière de Seine-Saint-Denis (RESF 93) Ana est devenue la filleule de François Wouters, éducateur à la retraite et Roland Ceccotti-Ricci, conseiller municipal (FDG) chargé du droit des étrangers à Aubervilliers.

Ce dernier explique l’objectif de cette action : « Nous allons l’accompagner, la soutenir dans toutes ses démarches ». Selon RESF 93, « la préfecture est plus attentive aux dossiers qui comportent ce certificat de parrainage. » L’une des raisons : « en cas de difficultés, nous sommes prêts à nous mobiliser », souligne François Wouters. Et pour Ana cette aide se révèle précieuse. « C’est une mobilisation, notamment du collectif Auber sans la peur, qui a évité, en juin dernier, l’expulsion de mon père. »

Le Parisien

Merci à jojo2

PARTAGEZ ! ...

Salim Amara, mosquée de Rosny-sous-Bois : «Ces attentats n’ont rien à voir avec l’islam ni avec les musulmans»

Posted by on novembre 14, 2015 at 12:52

Ces attentats n’ont rien à voir avec l’islam ni avec les musulmans» tient à dire Salim Amara, président de la mosquée de Rosny-sous-Bois, 57 ans, effondré au lendemain des attentats.

«On est épuisés, lessivés, en tant que citoyens et musulmans, on est solidaire avec les victimes, il faut que les barbares, les criminels qui ont fait ça soient arrêtés, et surtout les commanditaires» enjoint le responsable qui craint que «les musulmans soient aussi victimes collatérales de ces attentats».

 «L’islam et les musulmans sont innocents, il ne faut pas tomber dans le piège de l’amalgame», espère Salim Amara.

Source

PARTAGEZ ! ...

Gendarme convertie à l’islam et compagne d’un complice présumé d’Amedy Coulibaly (Màj : condamnée)

Posted by on septembre 29, 2015 at 10:41

22/01/16

Elle avait utilisé le mot de passe d’un collègue pour consulter des fichiers policiers. Une gendarme de 35 ans, révoquée, compagne d’un proche d’Amédy Coulibaly, a été condamnée jeudi à un an de prison avec sursis, assorti d’une mise à l’épreuve, a-t-on appris ce vendredi de sources judiciaires. Le tribunal correctionnel de Paris, en charge des affaires militaires, a déclaré l’ancienne adjudante coupable de détournement de données à caractère personnel et violation de consignes.

(…) 20minutes.fr


29/09/15

Une femme gendarme soupçonnée d’avoir porté assistance à son compagnon écroué Amar, un proche du preneur d’otages de l’Hyper Cacher Amédy Coulibaly, a été révoquée. C’est ce qu’indique ce mardi la gendarmerie nationale.

(…) L’Obs


13/02/15

Elle est soupçonnée d’avoir porté assistance – en acheminant notamment du courrier – à son compagnon écroué, lui même étant un proche d’Amédy Coulibaly le preneur d’otages de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes.

Pour cette assistance, une gendarme exerçant au fort de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a été suspendue de ses fonctions.

Son ami, écroué depuis la fin janvier pour des affaires de trafics d’armes et de stupéfiants, est présumé proche d’Amédy Coulibaly, et son téléphone avait «borné» près du preneur d’otages au moment des faits, comme le révélait mercredi «Le Canard enchaîné». Le journal avait aussi révélé que son compagnon avait pu entrer dans la caserne de Rosny et que la femme gendarme s’était convertie à l’Islam il y a quelques années….

Le Parisien, merci à Neuneu


8/02/15

Il est actuellement incarcéré, considéré comme l’un des plus sérieux suspects dans l’enquête sur les complicités de la prise d’otage de la porte de Vincennes. Amar R., fiché pour islamisme radical, serait un proche d’Amedy Coulibaly. Fait étonnant : la petite amie d’Amar est une gendarme elle-même convertie à l’Islam. En exclusivité, elle a accepté de témoigner.

Source


4/02/15

L’enquête sur les réseaux islamistes en France à la suite des attaques terroristes des 7 et 9 janvier derniers a conduit les enquêteurs jusqu’à une adjutante de la gendarmerie nationale, Emmanuelle, qui était la petite amie d’un proche d’Amedy Coulibaly.

[…]

Avant les attaques, le proche du tueur faisait déjà l’objet d’un mandat d’arrêt européen, et était soupçonné de trafic de stupéfiants et d’armes. Ce qui ne l’a pas empêché de pénétrer mi-janvier en toute impunité et sans aucun contrôle, grâce à sa relation amoureuse, dans le fort de Rosny-sous-Bois, un temple du renseignement qui abrite le Service central des réseaux et technologies avancées, le Service technique de recherches judiciaires et de documentation ou encore le Système des opérations et du renseignement. […]

Amar R. est suivi en toute discrétion à Grigny, à Gonesse puis à Rosny-sous-Bois. C’est là que les enquêteurs se rendent compte que l’individu file le parfait amour avec une adjudante du centre de gendaremerie de Rosny-sous-Bois. Il lui arrivait même de pénétrer dans l’enceinte du fort sans le moindre contrôle.

La jeune femme, quant à elle, convertie depuis deux ans à l’islam, a été aperçue sortant du fort et troquant son képi réglementaire contre un voile. Mais après enquête, aucun signe de radicalisation religieuse ou de quelconque complicité dans les récentes attaques chez la jeune femme n’a pu être établi. Le proche de Coulibaly a, lui, été arrêté le 23 janvier dernier par la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la préfecture de police de Paris. La jeune femme, quant à elle, continue à occuper ses fonctions et aucune sanction administrative n’a été prise à son encontre.

Source


3/02/15

(…) Amar R., un individu recherché pour trafic d’armes, avait été suivi par les enquêteurs de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) dès le lendemain de l’assassinat par Amedy Coulibaly de la policière municipale à Montrouge.

Quelques heures avant la prise d’otages de l’Hyper Cacher, Amar R. est vu en compagnie de l’assassin.

Selon Le Canard enchaîné à paraître mercredi, le service de renseignement avait poursuivi la filature d’Amar R. et constaté qu’il avait ses entrées au fort de gendarmerie de Rosny-sous-Bois (93). Sa fiancée, selon l’hebdo satirique, est sous-officier du renseignement dans ce centre d’élite de la gendarmerie. Amar R. a pu entrer et sortir de cette forteresse avec et sans sa compagne. Il faisait pourtant l’objet d’un mandat d’arrêt européen. (…)

Le Point

PARTAGEZ ! ...

Rosny et Montreuil refusent l’installation des roms

Posted by on juin 23, 2015 at 4:17

Les maires de Rosny-sous-Bois et Montreuil ont mobilisé leurs polices municipales ce mardi matin pour faire face à l’affluence de 70 roms expulsés d’un terrain à Noisy-le-Sec. « Ils se sont installés principalement dans le quartier de la Boissière, qui est à cheval sur Rosny et Montreuil, détaille Claude Capillon, maire (LR) de Rosny. Mais […]

Cet article Rosny et Montreuil refusent l’installation des roms est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...