Paris : rappeurs et restaurateurs

Le rappeur Youssoupha toujours en dehors des sentiers battus! Avec son manageur Lassana Diakité, le rappeur a ouvert un restaurant de hot-dogs près de la place de la Bastille, dans le 4ème arrondissement de Paris. Nostalgiques de New York, les 2 amis l’ont baptisé «5th Avenue». Après plus de 20 ans de carrière, de succès […]

L’article Paris : rappeurs et restaurateurs est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Niedermorschwihr (68) : faute de cantine, les élèves déjeunent au restaurant

Cet article Niedermorschwihr (68) : faute de cantine, les élèves déjeunent au restaurant est apparu en premier sur Fdesouche.

Dans le village alsacien de Niedermorschwihr, les écoliers privés de cantine déjeunent chaque midi au restaurant, pour le plus grand bonheur de tous.

Cet article Niedermorschwihr (68) : faute de cantine, les élèves déjeunent au restaurant est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Europe : des migrants, chefs cuisiniers d’un jour

Des migrants et réfugiés aux fourneaux pour faire découvrir les cuisines d’ailleurs: pour sa troisième édition, qui se tient jusqu’à la fin juin, le « Refugee Food Festival » passe à l’échelle européenne, avec plus de 80 restaurants partenaires en France, Italie, Grèce ou Espagne. Reportage avec un chef syrien dans un restaurant de banlieue parisienne.

Cet article Europe : des migrants, chefs cuisiniers d’un jour est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Euro 2016 : un impact réel mais éphémère pour l’économie

Les Français sont comme dans un rêve, mais l’argent qu’ils dépensent est bien réel. Car en coulisses, tout le monde s’active. Hausse de fréquentation dans les bistrots, production de drapeaux, publicités en lien avec l’Euro… l’économie se décline en bleu-blanc-rouge.

La consommation est en hausse dans les bars. « On avait pas revu ça depuis le Mondial« , commente un commerçant. On installe un grand écran, on décore avec des drapeaux tricolores, mais cela vaut rapidement le coût. Un restaurateur peut enregistrer un chiffre d’affaires de trois week-ends en l’espace d’une soirée pendant l’Euro.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Paris : Un restaurant pour les « cuistots migrateurs » (Màj)

03/07/2016

Aider les réfugiés étrangers à s’intégrer en France, c’est l’objectif des Cuistots migrateurs. Le concept est simple, des chefs étrangers cuisinent des plats de leurs pays pour les clients du Petit Bain, un restaurant flottant du 13ème arrondissement de Paris.


13/06/2016

Du 17 au 21 juin, à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés, des restaurants parisiens ouvrent leurs cuisines à des chefs réfugiés. Une initiative originale qui offre un nouveau regard sur « la crise des migrants« .

[embedded content]


02/06/2016

Dix restaurants parisiens ouvrent leurs cuisines à des chefs ayant le statut de réfugiés venus de Syrie, d’Inde, d’Iran, de Côte d’Ivoire, de Tchétchénie et du Sri Lanka, qui pourront y proposer des plats dans le cadre d’un nouveau festival du 17 au 21 juin, a annoncé mercredi l’association organisatrice, Food Sweet Food.

Cette première édition du « Refugee Food Festival », en partenariat avec le HCR et l’entreprise sociale Les Cuistots Migrateurs, est destinée à « changer le regard » sur ces migrants, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés le 20 juin.

« On en vient à oublier que ces personnes arrivent en France avec des compétences, des savoir-faire, un patrimoine culturel, notamment en cuisine, qui doit être valorisé pour les aider à s’intégrer dans la société française« , Louis Martin, cofondateur avec sa compagne Marine Mandrila de l’association organisatrice.

Parmi les restaurants, le « Freegan Pony », restaurant-squat du 19e arrondissement qui utilise les invendus du marché de Rungis, mais aussi L’Ami Jean (7e arrondissement) ou encore Poulette (3e arrondissement). A la tête de L’Ami Jean, le chef Stéphane Jégo ouvrira ainsi ses cuisines au Syrien Mohamad El Khady pour des plats concoctés à quatre mains.

Passionnés de cuisine, Louis Martin et Marine Mandrila ont eu l’idée de ce festival après avoir fait un « tour du monde du repas chez l’habitant » à l’issue de leurs études, expérience de six mois dont ils ont tiré un livre, « Very Food Trip » et une série qui doit être diffusée à la télévision. […]

L’Express

Merci à cathyB

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Rueil-Malmaison (92) : Un restaurateur interdit aux banquiers de venir manger chez lui

Les uns crieront à la discrimination, les autres salueront l’initiative. Depuis mardi, un restaurateur de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) interdit formellement à tous les banquiers de venir manger dans son établissement. Sur une ardoise, exposée à l’entrée de ce restaurant gastronomique recommandé par le guide Michelin, la consigne est claire et sans détour: « Chiens acceptés, banquiers interdits« .

« Ce n’est pas une blague. Aucun banquier ne passera cette porte« , prévient le patron des lieux. Parce qu’il s’est vu refuser à plusieurs reprises un crédit qui lui aurait permis d’ouvrir un deuxième établissement, Alexandre Callet, gérant des « Écuries de Richelieu » a saisi sa plus belle craie… pour bannir les banquiers de son restaurant. « A moins que l’un d’entre eux ne vienne avec un chèque de 70.000 euros, assure-t-il, je refuse de les servir« .

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Le kebab sur le grill

C’est le sandwich préféré des ados. L’année dernière, il s’en est vendu 300 millions en France, un toutes les dix secondes. Le kebab est devenu un incontournable de la restauration rapide. Enquête sur ce sandwich à la mode: est-il trop calorique? Dans quelles conditions d’hygiène est-il produit? En Allemagne, nous avons remonté la filière de la viande de kebab, et découvert que ses conditions de production pouvaient être dangereuses pour le consommateur.

Aujourd’hui, certains restaurateurs tentent de changer l’image de ce sandwich. Hakim Belotmane, un jeune Français, est à la tête d’une chaîne de 80 magasins, avec ses kebabs préparés dans des conditions d’hygiène certifiées par un organisme indépendant. Mais le kebab se retrouve parfois accusé de défigurer les centres-villes et d’attirer une clientèle jugée indésirable.

Envoyé spécial du 29 octobre 2015

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture