Raphaël Glucksmann

Antisémitisme : Eric Zemmour accuse Mélenchon d’avoir visé les origines juives du compagnon de Léa Salamé

Posted by on décembre 6, 2017 at 11:49

Zemmour et Naulleau – Paris Première – 06/12/17 Antisémitisme : Eric Zemmour accuse Mélenchon d’avoir visé les origines juives du compagnon de Léa Salamé pic.twitter.com/eb2zZHKNAl — Pierre Sautarel (@FrDesouche) 6 décembre 2017

PARTAGEZ ! ...

Raphaël Glucksmann : « Les migrants, ces ombres de la République »

Posted by on juillet 14, 2017 at 9:03

Chronique de Raphaël Glucksmann intitulée « Les migrants, ces ombres de la République ». Les migrants sont bien des hommes, des femmes, des enfants, auxquels notre République offre le visage de l’indifférence les bons jours, de la violence d’Etat les mauvais. Du sud au nord de la France, de la vallée de la Roya au port de […]

Cet article Raphaël Glucksmann : « Les migrants, ces ombres de la République » est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Raphaël Glucksmann : «Nous avons évité la mort clinique, mais la maladie, elle, demeure»

Posted by on mai 8, 2017 at 11:32

Dans une tribune au « Monde », l’essayiste Raphaël Glucksmann craint que la philosophie individualiste portée par Emmanuel Macron ne suffise pas à vaincre les maux qui affligent la France.

L’Ode à la joie, qui accompagna le 7 mai au soir les premiers pas du président Emmanuel Macron, ne retentit pas seulement dans la cour du Louvre. Il résonna bien au-delà de nos frontières. La 9e Symphonie de Beethoven envoya au monde un message fort : oui, le tsunami nationaliste qui balaie notre continent depuis des années peut être vaincu. […]

Nous avons évité dimanche la mort clinique, mais la maladie, elle, demeure. Nous avons fait barrage, mais les sources de l’inondation, elles, sont encore là. Près de onze millions de Français ont voté Marine Le Pen, ils ne sont pas tous ataviquement racistes. Loin de là. Seize millions se sont abstenus ou ont voté blanc ou nul, ils ne sont pas tous inconscients ou indolents.

Loin de là. Habité par la nécessité de barrer la route au lepénisme et transformé comme beaucoup de mes concitoyens en castor depuis quinze jours, je me suis opposé à des arguments qui ne sont pas tous dénués de fondement. Loin de là. […]

Il y a dans notre pays des fractures, des inégalités, des failles béantes qui nourrissent le Front national et qui ne disparaissent pas par la magie d’un vote syncrétique. Lorsque la ville dans laquelle j’habite opte à 90 % pour Emmanuel Macron et qu’à une heure et demie de route, dans des bourgs picards socialement à l’agonie, Marine Le Pen l’emporte largement, comment ne pas saisir que deux France s’opposent ? Lorsque 83 % des cadres supérieurs font le même choix que moi et que 63 % des ouvriers ayant voté font le choix inverse, comment ne pas y voir un vote de classe ? […]

Il m’est infiniment plus facile de chanter les louanges du projet européen depuis le 10e arrondissement de Paris qu’au chômeur dont l’usine fut délocalisée en Roumanie. Pareille lapalissade, souvent niée, doit servir de guide à toute réflexion et toute action politique. Sans quoi nos exhortations à sauver la démocratie libérale et l’Union européenne seront de plus en plus vaines. […]

Le Monde

PARTAGEZ ! ...

Glucksmann, Berger, Slimani, Parisot, Bedos, Thuram, Bilger… : 32 « personnalités » s’engagent pour Macron

Posted by on avril 28, 2017 at 4:35

A dix jours du vote final, 32 personnalités de la « société civile » prennent la parole. La plupart d’entre elles se préparent à voter Macron. Pas forcément par adhésion.

Voici qu’arrive le second tour entre deux dirigeants que tout oppose. Macron est europhile, Le Pen, souverainiste. Il pense que la France peut réussir dans le contexte de la mondialisation, elle s’en méfie comme de la peste. Le « marcheur » croit au dynamisme des populations issues de la diversité, la frontiste en dénonce les dangers. Il veut libérer l’économie française, elle préfère défendre un patriotisme « protecteur ».

Jacques Weber, 67 ans, acteur

« Je glisserai un bulletin dans l’urne au second tour, car je suis contre l’abstention et le vote blanc. Le programme d’Emmanuel Macron ne me satisfait absolument pas, mais je voterai pour lui sans une seconde d’hésitation». […]

Haïba Ouaissi, 39 ans et président du Club XXIe siècle

« J’appelle à voter pour Emmanuel Macron car il porte en lui des germes de modernité et de renouvellement. Comme Justin Trudeau (le Premier ministre du Canada, NDLR), il est pétri de valeurs positives. »

Raphaël Glucksmann, 37 ans, essayiste et ecrivain

« Je voterai Emmanuel Macron au second tour. Même si, dans son discours, il a plaidé pour que l’on vote POUR lui, alors que je pense qu’il faut voter CONTRE Marine Le Pen. [….] Ensuite parce que Macron doit gagner haut la main ! Il faut écraser le Front national et envoyer un signal fort à l’Europe et au monde en leur prouvant que nous balayons les nationalistes. » […]

Laurent Berger, 48 ans, secrétaire général de la CFDT

« Je voterai sans aucune hésitation pour Emmanuel Macron, comme j’aurais voté pour tout candidat opposé au Front national. » […]

Leïla Slimani, 35 ans, écrivain, prix Goncourt 2016 pour Chanson douce

« Je vote Emmanuel Macron pour deux raisons. D’abord pour contrer Marine Le Pen, qui représente à mes yeux le pire pour l’avenir de la France. Il est inenvisageable d’élever mes enfants dans un pays totalement replié sur luimême, gouverné par le déclinisme et la haine, et où je suis persuadée qu’on vivrait un déferlement de violence terrible. » […]

Le Parisien

PARTAGEZ ! ...

Raphaël Glucksmann : « Les intellectuels de gauche ont laissé l’histoire de France dans le caniveau »

Posted by on janvier 30, 2017 at 1:46

À l’occasion de la « Nuit des idées », organisée par le Quai d’Orsay à Paris, rencontre avec Raphaël Glucksmann, fils du philosophe André Glucksmann. Dans son ouvrage « Notre France, dire et aimer ce que nous sommes« , l’essayiste invite les Français à redevenir ce qu’ils sont d’après lui: des homo politicus.

[embedded content]

PARTAGEZ ! ...

Raphaël Glucksmann : « L’intellectuel de gauche a peur des coups »

Posted by on novembre 25, 2016 at 2:58

Raphaël Glucksmann est essayiste et documentariste. Il est le fils du philosophe André Glucksmann. Il est l’invité de Philippe Vandel dans Tout et son contraire sur France Info.

[embedded content]

Raphaël Glucksmann vient de publier un essai Dire et aimer ce que nous sommes. […] il est très critique envers les élites de gauche dont il dit faire partie : « Le milieu social dont je suis issu a perdu parce que les gens se sont sentis tellement bien dans leur meuble. Ils ont cessé de penser à la transformation de la société et moi je n’ai pas envie de faire partie d’un système qui forme des rentiers culturels ou des rentiers symboliques« .

« On ne se rend pas compte à quel point les identitaires sont puissants sur les réseaux sociaux.« Raphaël Glucksmann : « L’intellectuel de gauche a peur des coups »

PARTAGEZ ! ...