Balade à cheval dans la Camargue pour les quatre détenus

Il est 8h du matin, les grandes grilles de la maison d’arrêt de Nîmes restent fermées. Un groupe d’une dizaine de personnes sort par une petite porte. Qui sont les détenus ? Qui sont les animateurs ? Difficile de les distinguer au premier abord tant ils se mêlent, loin de l’image du détenu menotté.

En s’installant dans les deux voitures, personnel pénitentiaire et prisonniers semblent oublier, le temps d’une journée, le poids de la détention. Et l’ambiance est bon enfant quand les détenus arrivent dans la manade Mailhan, en plein cœur de la Camargue. (…)

www.francebleu.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Chalon-sur-Saône (71) : « Placé en isolement total », le détenu tunisien Ouled Aissa Mehrez s’évade d’un centre spécialisé

« Ce lundi vers 10 heures, un individu s’est évadé du centre hospitalier spécialisé (CHS) de Sevrey (71), alors que celui-ci était placé en isolement total, actuellement placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand. Il avait été placé en détention en attente de son jugement suite à des faits de violences. Il a pris la fuite à pieds du CHS seulement vêtu d’un bas de pyjama « hôpital » blanc et pieds nus », indique la gendarmerie dans un communiqué relayé par nos confrères du Journal de Saône-et-Loire.

 » L’intéressé, se dénommant Ouled Aissa Mehrez, est âgé de 30 ans mais fait plus jeune. Il est Tunisien, mat de peau, mesure 1,69 m et de faible corpulence. Il a les cheveux noirs frisés courts, yeux noirs et s’exprime en français. Il serait originaire de Marseille.
En cas de signalement, renseignement ou découverte de cet individu, aviser immédiatement la gendarmerie en composant le 17. Ne pas intervenir car ce dernier reste dangereux. »

www.bienpublic.com

(Merci à Sanybrailleur)

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Bois-d’Arcy (78) : la prison lui rend son arme factice, il retourne braquer

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Violences à Toulouse : 2 peines de prison ferme « sans maintien en détention »

Deux hommes ont été condamnés vendredi à Toulouse à des peines de six mois de prison ferme, mais sans maintien en détention, pour avoir été impliqués dans les violences urbaines qui ont touché le quartier du Grand Mirail ces derniers jours. Un troisième, poursuivi pour la détention d’un appareil à laser, a été condamné à trois mois de prison avec sursis, 210 heures de travaux d’intérêt général, ainsi qu’à un stage de citoyenneté.

Au total, 13 personnes devaient être jugées en comparution immédiate vendredi devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Sept prévenus, dont quatre poursuivis notamment pour violences commises en réunion, ont demandé le report de l’examen de leur dossier. Les audiences ont été fixés au mois de mai. […]

Deux autres personnes – un homme de 38 ans et une femme de 24 ans – ont été relaxées. Elles avaient été interpellées près de la faculté du Mirail, bloquée et occupée dans le cadre de la contestation contre les projets de réforme sur l’université. Enfin, un homme n’avait rien à voir avec les émeutes. Né en Tunisie, il était en situation irrégulière sur le territoire français. Il a été condamné à deux mois de prison avec sursis et interdiction de territoire français pendant trois ans.

Le Figaro

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Fleury-Mérogis (91): Enquêtes sur la mort de deux détenus en prison, l’un battu à mort en cour de promenade, l’autre retrouvé inanimé dans sa cellule

Des décès aux circonstances troubles. La justice a ouvert deux enquêtes sur la mort de deux détenus à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne), l’un battu à mort en cour de promenade, l’autre retrouvé inanimé dans sa cellule, a-t-on appris mercredi auprès du parquet d’Evry.

Le 5 avril, un détenu de 39 ans a été frappé à mort lors d’une rixe dans une cour de promenade. « Il y avait une centaine de détenus dans la cour » et de nombreuses auditions de témoins sont en cours, a précisé le parquet.

Incarcéré depuis deux mois, l’homme devait retrouver sa liberté deux jours plus tard. Il a été hospitalisé d’urgence après la bagarre et est resté une dizaine de jours en état de mort cérébrale avant de succomber à ses blessures lundi.

« La bagarre a eu lieu alors que la promenade venait à peine de commencer », a précisé une source syndicale. « Des détenus l’ont encerclé pour masquer la scène à la vidéosurveillance et il a été roué de coups ».

Par ailleurs, le 8 avril, un détenu de 21 ans « a été retrouvé inanimé dans sa cellule », selon le parquet. « La veille, il vomissait. Il a vu un médecin et il a regagné sa cellule. Le lendemain on l’a retrouvé mort », a ajouté la source syndicale. Selon cette source, « son codétenu a utilisé l’interphone d’urgence vers 6h40 le matin, les surveillants sont immédiatement venus en cellule ».

www.20minutes.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Prison de Fresnes : l’État condamné à cause des cours de promenades jugées «indignes»

La prison de Fresnes (Val-de-Marne) de nouveau pointée du doigt pour son insalubrité. Le tribunal administratif de Melun (Seine-et-Marne) a décidé de donner raison début avril à un détenu qui avait engagé un recours en février 2015 contre le ministère de la Justice. Il réclamait en vain une «mise aux normes» des cours de promenade de cet établissement pénitentiaire construit à la fin du XIXe siècle.

Le tribunal a considéré que l’inaction du ministère de la Justice équivalait à un rejet «implicite» de cette demande. Rejet qu’il a choisi d’annuler, dans une décision rendue le 6 avril.

L’État a donc été condamné à cause des cours de promenade de la prison jugées «attentatoire à la dignité humaine». La juridiction a reconnu que «les conditions dans lesquelles se déroulent les promenades des détenus du centre pénitentiaire de Fresnes excèdent le niveau inévitable de souffrance inhérent à la détention et sont, dès lors, attentatoires à la dignité des intéressés». (…)

www.lefigaro.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

25 ans de prison en appel pour Redoine Faïd pour avoir tué la policière Aurélie Fouquet

Illustration : Aurélie Fouquet, la policière municipale tuée lors du braquage raté en 2010…

Je ne bouderai mon plaisir…
Pour une fois la justice ne s’en est pas laissé conter !

http://www.leparisien.fr/faits-divers/mort-d-aurelie-fouquet-25-ans-de-reclusion-criminelle-pour-redoine-faid-en-appel-14-04-2018-7663710.php

Ce récidiviste dont on ne peut dire que c’est une victime de la société tant il a choisi son parcours, voire son activité professionnelle…
A son premier exploit il était en terminale… à 18 ans !

Il se permet de publier un livre en 2010 où il se présente comme braqueur repenti. Brillant, surnommé « L’écrivain » ou « Doc » il a droit à une exposition médiatique, courant ainsi les plateaux ! Il s’y moque des policiers qui « mésestiment les mecs des cités » et pour qui « le voyou ne peut être qu’un Gaulois passé par la centrale. Ça ne peut pas être le Redoine de Creil, cet Algérien de banlieue de merde ». « Redoine de Creil » réussit une évasion en solitaire à l’explosif parfaitement réussie de la maison d’arrêt de Lille-Sequedin en avril 2013. Cet exploit redore son blason et en fait l’idole des voyous de banlieue.

Sans la moindre vergogne, après sa condamnation en 2016 à 18 ans de réclusion criminelle pour le braquage raté qui a coûté la vie, en 2010, à la policière municipale Aurélie Fouquet, il fait appel !

Désormais il hérite de 25 ans !
Certes, on ne sait combien il en fera réellement… sachant que si l’on additionnait toutes ses condamnations antérieures, il n’aurait plus guère l’occasion de s’attaquer à la société… Il y a fort à parier qu’une éventuelle libération anticipée sera sérieusement handicapée par ses exploits, la rouerie et le mépris qu’il a étalés !

Son copain Rabia Hideur, qui, lui, avait lui écopé en première instance de 10 ans a joué et gagné le gros lot avec 25 ans lui aussi !

Petite remarque, le frère de Redoine Faïd, Fyçal Faïd qui a fui en Algérie après les faits, a été condamné en juillet 2016 par la justice algérienne à 20 ans de prison pour le meurtre d’Aurélie Fouquet.
Ne soyons pas bégueule, pour une fois je dis bravo à l’Algérie, sûr qu’il en bavera plus que son frérot !

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Maubeuge (59) : les détenus récompensés par une séance d’accrobranche et de piscine « bien méritée »

Une opération d’une semaine née d’un partenariat entre la municipalité, Partenord, l’Agglo, VNF et l’administration pénitentiaire, consistant à nettoyer les berges de la Sambre, s’est déroulée avec le concours des détenus du centre pénitentiaire de Maubeuge.

Trente détenus se sont portés volontaires, six seulement ont été retenus. Le JAP (juge d’application des peines) a étudié tous les dossiers. Beaucoup de critères ont été pris en compte. Principalement, on retrouve des personnes incarcérées qui vont bientôt avoir fini de purger leur peine.[…]

Actu Pénitentiaire

Merci à Lingon

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Meaux-Chauconin (77) : Achref condamné à 10 ans de prison pour avoir escroqué 800 000 euros à des seniors depuis sa cellule

Un détenu a été condamné mardi soir pour avoir piégé des vieilles dames par téléphone depuis la prison de Meaux-Chauconin. Le butin s’élève au bas mot à 800 000 €.

« C’est un gourou. Il téléphone aux gens faibles. Il fait ça en détention. Même en quartier disciplinaire. » Ce mardi soir, Me Caroline Desré, une avocate d’une des cinquante-deux victimes officielles, décrivait ainsi le suspect. Achref, 39 ans, était jugé en son absence. Il n’a pas voulu assister à l’audience, qui s’est terminée à 23 h 30. Ce qui ne l’a pas empêché d’être lourdement condamné : 10 ans de prison, dont six années de sûreté.

www.leparisien.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Mulhouse : Il s’évade avant d’être jugé

Alors qu’il devait être jugé au tribunal de grande instance de Mulhouse, ce jeudi en début d’après-midi aux côtés de trois autres personnes pour des violences aggravées en réunion, un homme âgé de 33 ans s’est évadé.

Détenu depuis quelque temps à la prison de Montmédy (Meuse) – où il purge déjà plusieurs peines – et alors qu’il n’était libérable qu’en 2020, il a pris la poudre d’escampette en faussant compagnie aux membres de l’escorte judiciaire. Menottes aux mains, il est parti en courant et n’a pu être rattrapé. Des patrouilles de police sont actuellement à sa recherche.

L’audience s’est tout de même tenue, en son absence, et le parquet a requis sept ans de prison et un mandat d’arrêt à son encontre.

www.lalsace.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture