Macron a les moyens de vous faire flasher 24 heures sur 24 mais pas ceux de surveiller les fichés S

Question de priorité.

Comment ne pas être révolté par la dernière invention de l’ordure Macron ?

Des voitures conduites 8 heures par jour ( et bientôt la nuit et les jours fériés ) pour prendre en défaut les conducteurs  ne se méfiant pas, forcément, de simples chauffeurs au volant d’une voiture banalisée .

Il est vrai que ça va rapporter un pactole… qui ira dans la poche des sociétés privées auxquelles  Macron aura octroyé le marché.

Il frappe un grand coup dans l’Eure où le scandale a commencé lundi dernier.

Le but n’est pas de réduire les accidents de la route. Le but est de vous faire vivre dans une peur permanente tout en vous ponctionnant au porte-monnaie.

A l’heure où les racailles violentent, caillassent, blessent… les policiers, se gaussant de l’uniforme, de la loi, des représailles, des amendes, des condamnations… Macron va réussir à rendre chacun soupçonneux à l’encontre de n’importe quel chauffeur qu’il va suivre, croiser, dépasser…

C’est d’une perversité sans nom. Les gendarmes qui conduisaient une heure trente par jour pour « faire leur métier »… c’est fini. Dorénavant n’importe quel clampin sera engagé pour « simplement » conduire en espérant rencontrer beaucoup de gens pressés qui déclencheront le radar embarqué… Particulièrement salaud…

Et que l’on ne vienne pas nous dire que le grand danger, en France, serait les automobilistes… C’est à se taper la tête contre les murs !

Si vraiment la répression par l’argent est efficace, que ne le fait-il avec les racailles caillasseuses voleuses et les fichés S ? 

Elémentaire, mon cher Watson. Il doit y avoir fort peu de racailles ayant pignon sur rue, avec des fiches de paie… Comment mettre des amendes aux insolvables ?

Résultat des courses, ce sont une fois de plus les Sans-Dents, ceux qui se lèvent tôt, et notamment ceux qui bossent avec leurs voitures qui vont se faire avoir.

Parce qu’ils vont se faire avoir, c’est obligé. Même le meilleur des conducteurs ne peut pas prévoir les changements de limite de vitesse qui surviennent sans cesse à l’improviste, pour des travaux ou des raisons inconnues.

Le GPS vous dit que vous êtes sur une route à 110 ? Erreur, vous apercevez un panneau « rappel, 90 ».

Vous êtes tranquille sur l’autoroute à 130, avec le limiteur de vitesse ? Erreur… il y a dorénavant des tronçons à 110, d’autres à 90…

Vous vous croyez tranquille à 50 dans les villes ? Je t’en fiche, il y en a de plus en plus à 45, voire à 30… et d’autres à 70 ! Impossible de suivre.

La situation est telle que plus rien n’est sûr. Vous vous demandez sans cesse quelle est la limite de vitesse là où vous vous trouvez…

C’est l’anarchie la plus totale. Plus de règles, plus de principes… et des tordus qui vous guettent pour vous prendre en défaut.

Comme si c’était celui qui roule à 116 ou à 95 qui était LE danger sur la route…

Mais il faut rabattre leur caquet aux Français d’origine, trop sûrs d’eux, trop fiers, trop contents d’être français… Il faut que la peur les tenaille. Ils ont perdu le plaisir d’aller travailler, mis sous pression pour des « résultats » ? Tant mieux. Ils ont peur deperdre leur boulot grâce aux délocalisations ? Tant mieux. Ils ont peur pour leurs enfants qui,  à l’école, apprennent et la peur et la honte d’être français ? Tant mieux…

Il faut aussi qu’ils perdent leur plaisir de conduire… Sans doute que Schiappa trouve que c’est trop macho, un homme qui conduit et qui a du plaisir à conduire…

Et puis quoi, les Français ont encore trop d’épargne, ils ne sont pas encore réduite à quia… Il faut les plumer et décourager définitivement.

Je suis sûre que si Macron le pouvait il ferait le maximum pour nous conduire en masse au suicide… Il aurait les coudées franches pour le GrandeRemplacement.

Pendant ce temps, les fichés S qui préparent leurs futurs sales coups sont tranquilles… Surveillés de très très loin… quand ils le sont.

Pourquoi ne pas payer des détectives privés pour suivre, 8 heures par jour, les salopards et les prendre en flagrant délit ? Pourquoi ?

Quand on ajoute le salaire, les charges des chauffeurs et le coût exorbitant des voitures, on se dit qu’on aurait les moyens d’être efficaces.

Comment ?

Ah oui, on ne pourrait pas faire de cadeaux aux entreprises privées qui gèrent les voitures-radars…

Et il n’y aurait pas ce plaisir sadique de faire payer le conducteur.

A mettre en lien avec les municipalités qui payent voitures et chauffeurs pour sillonner la ville et vérifier que vous n’avez pas dépassé votre temps de stationnement… Comme à Rouen. La police municipale aura 3 nouveaux véhicules, et ils vont changer les horodateurs, qui devront être intégrés ( traduisez vous devrez mettre votre numéro d’immatriculation… ) pour la modique somme de 3 millions d’euros.

Grâce à ces nouvelles dispositions, la ville de Rouen compte augmenter les recettes du stationnement. D’ici à 2023, la société RNS veut augmenter ses recettes de 80 %, expliquent nos confrères de France 3. À cette date, la cagnotte annuelle doit s’élever à 7,6 millions d’euros, contre 4,3 aujourd’hui.  

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/stationnement-bientot-voitures-capables-mettre-amendes-fraudeurs-rouen_11282144.html

3 voitures qui circulent pour vérifier les horodateurs. Combien pour protéger les citoyens qui n’osent plus sortir de chez eux ou qui se font cambrioler ? 

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Déchaînement des racistes à Sciences-Po Paris : Une réunion interdite aux Blancs organisée par l’Institut Clément Méric

Et çà, qu’estce que c’est ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

C’est l’anarchie totale où ce sont toujours la multitude de minorités qui commandent dans les pays qui se vantent d’être démocratiques -(quelle belle stratégie tout de même que la division pour régner et l’art de l’inversion accusatoire ; magnifique ; nos ennemis sont sûrs de gagner avec tout ça.)-

Chacun pour sa pomme même pour les causes les plus futiles ou illégitimes ; c’est le chaos garanti.

Il y en a qui doivent se fendre la poire en regardant combien le peuple est manipulable à souhait et se comporte exactement comme ils le souhaitent ; ils sont une poignée et ils ont le dessus, ils gagneront.

Et quand le peuple ne pourra plus rien à dire ni faire pour son propre réel intérêt ; nos maîtres en trempant les lèvres dans leur coupe de champagne et en fumant le cigare continueront de se marrer parce que la vie sera belle pour eux et se disant combien ils avaient raison d’abuser le genre humain car il aura démontré qu’il n’avait par les moyens de ses ambitions, s’il en avait.

Et ce sont eux qui devraient être nos zélites de demain ???!!!

Aïe de nous !

Regardez-moi çà :

Une réunion interdite aux Blancs organisée à Sciences Po  Paris par l’Institut Clément Méric:

Voilà le programme des ateliers organisés demain à l’Institut Clément Méric !

Les salles des ateliers ne sont pas encore fixées mais seront précisées très bientôt.

Bien évidemment ces salles sont ouvertes à tou·te·s même en dehors des ateliers, le but étant d’en faire des lieux de vie et d’échanges autour des problématiques de lutte !

Sciences Po a laissé 2 salles pour les ex bloqueurs afin d’organiser ce genre de débats…

http://www.fdesouche.com/994397-une-reunion-interdite-aux-blancs-organisee-a-sciences-po-paris-par-linstitut-clement-meric

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

P. Boucheron, l’historien d’Arte qui affirme que les premiers « Français », il y a 34 000 ans, étaient… des migrants

On peut voir, en ce moment, plusieurs émissions de la série « Quand l’histoire fait dates » sur Arte :
https://www.arte.tv/fr/videos/069117-006-A/quand-l-histoire-fait-dates/
622 l’an I de l’islam
https://www.arte.tv/fr/videos/069117-002-A/quand-l-histoire-fait-dates/
33 crucifixion de Jésus.

Cette série d’émission fait intervenir un certain Patrick Bûcheron.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Boucheron
Je ne connaissais pas ce normalien professeur au collège de France.

Le CV est impeccable mais cela n’a rien à voir avec les partis pris idéologiques et l’influence des politiques sur les savants.
Même les régimes totalitaires ont eu de grands savants, on a parlé récemment d’Asperger qui avait coopéré avec les nazis.
http://www.lefigaro.fr/international/2018/04/19/01003-20180419ARTFIG00221-le-dr-asperger-a-activement-coopere-avec-les-nazis-selon-une-etude.php

Dans le cas présent, le Pr. Boucheron serait selon wikipédia une incarnation du macronisme. Fasciné par Macron peut-on lire sur wiki…

Je veux bien, mais Macron fait quand même des bourdes qui me sidèrent. Je ne suis pas du tout fasciné par Macron, alors, je vois mal comment un esprit bien plus brillant que le mien peut l’être.

Bref j’ai écouté ces émissions sans préjugé et je me suis demandé qui était ce type qui parlait si bien avant de comprendre que c’était une sommité parmi les historiens… Et qu’il avait des engagements politiques, si je comprends bien, et une lecture de l’histoire discutée par des intellectuels souvent prisés de la patriosphère.

Pas étonnant qu’il ait été choisi par Arte.

Je me souviens avoir été choqué d’entendre dans l’un des deux documentaires cités dire que le christianisme avait « colonisé » l’histoire.

Il s’agissait de dire que d’autres calendriers étaient possibles, que d’autres façons de compter le temps étaient envisageables.
C’est certain mais en parlant de « colonisation », on a l’impression d’une emprise indue et on peut se demander si la prochaine trouvaille folle du macronisme ne sera pas de changer la manière de compter le temps pour éviter la référence à Jésus Christ. D’autant plus que P. Boucheron insiste sur le mot comme s’il était fier de sa trouvaille…

Quant au documentaire sur l’islam, s’il m’a assez vite assommé, je me souviens quand même du mot final très « padamalgamiste » invitant à distinguer les musulmans des fondamentalistes.
Cependant, dans mon souvenir, l’ensemble était trop superficiel (ce qu’une durée d’émission de 25 minutes peut en partie expliquer) pour qu’on puisse savoir COMMENT identifier un musulman non fondamentaliste. Cette question reste en suspens si je peux me permettre ce jugement de simple amateur d’histoire et accessoirement lecteur assidu de la patriosphère…

Concernant P. Boucheron, je cite Wikipédia :

« Orientations politiques et intellectuelles
Il déclare cependant avoir voté pour Emmanuel Macron dès le premier tour de l’élection présidentielle de 2017 dans un entretien accordé à M. Le Magazine du Monde, selon lequel « ce partisan de l’histoire en marche ne cache pas son intérêt pour le nouveau locataire de l’Élysée » (comparé au jeune Machiavel par Patrick Boucheron). Intérêt réciproque, puisque Emmanuel Macron s’est référé plusieurs fois à Patrick Boucheron et à ses ouvrages au cours de la campagne.

(…) En 2017, sous sa direction est publiée une Histoire mondiale de la France. Confronté au « récit entraînant du roman national », Patrick Boucheron estime nécessaire d’« organiser la résistance face à ce type d’offensive idéologique », une démarche « délibérément politique » selon L’Obs.

L’ouvrage part d’une intuition de Jules Michelet, selon laquelle « Ce ne serait pas trop de l’histoire du monde pour expliquer la France ». Ainsi précise Boucheron, de nouvelles dates sont « réintégrées dans le récit national : le coup d’État de Pinochet en 1973 n’est-il pas aussi une date de l’histoire française dans la mesure où cet événement produit dans les consciences politiques une entaille profonde ?»

(…) Selon Les Inrocks, cette histoire de France veut « se déprendre d’une vision étriquée et rétrécie d’un paradis perdu. »
Libération présente le livre comme étant celui d’une histoire où Frantz Fanon, Dominique de Villepin et Simone de Beauvoir détrônent Napoléon, Clovis et Jeanne d’Arc au panthéon des Grands Hommes :
« Malgré les précautions oratoires de Patrick Boucheron, il s’agit bien de produire un autre récit qui fait la part belle aux idées progressistes : métissage, égalité, mixité, ouverture…»

Au point de présenter les habitants de la grotte Chauvet, il y a 34 000 ans, comme les premiers Français… issus d’une migration. Le quotidien se demande tout de même si « en accumulant les références aux migrations, à la religion — rencontres et chocs successifs, notamment, entre christianisme et islam —, à la mondialisation et à l’écologie, Histoire mondiale de la France ne frise pas l’anachronisme. N’y a-t-il pas un risque à retracer le passé à travers les obsessions d’aujourd’hui ?»

Pour l’historien Jean-Pierre Rioux, « l’entreprise […] est bourrée de science neuve et de talent »

Dans deux lettres publiées par Le Monde, le spécialiste du monde musulman médiéval Pierre Guichard regrette que la bataille de Poitiers de 732 soit présentée dans le livre comme une simple « escarmouche » et déplore que Libération et Le Monde aient repris cette idée dans leurs recensions. Il s’agit selon lui d’une déformation historique caractérisée, une « quasi-négation de ce qui est, qu’on le veuille ou non, un événement majeur dans l’histoire des pays de la Méditerranée occidentale au VIIIe siècle »

Pour l’essayiste Alain Finkielkraut, Patrick Boucheron serait caractéristique d’un enseignement de l’histoire « que nul scrupule, nulle probité intellectuelle n’arrête, quand il s’agit de souligner les failles et les fautes de la France dans son rapport à l’altérité. » L’ouvrage serait un « bréviaire de la bien-pensance et de la soumission ». Il décrit ses auteurs comme des « fossoyeurs du grand héritage français » qui « n’ont que l’Autre à la bouche et sous la plume », mettant en doute que le fait d’affirmer qu’il n’y a pas de civilisation française et que la France n’a rien de spécifiquement français puisse contribuer à résoudre « la crise du vivre-ensemble ».

Éric Zemmour dans un article intitulé « Dissoudre la France en 800 pages », fait un compte rendu critique de l’ouvrage qui s’inscrit, selon lui, dans la volonté de déconstruction de notre « roman national » présente dans l’Éducation nationale depuis les années 1970. Il dénonce une histoire selon laquelle il n’y aurait « pas de races, pas d’ethnies, pas de peuples », mais seulement des « nomades », et estime que Patrick Boucheron veut « renouer avec le roman national, mais ne garder que le roman pour tuer le national. » Le parti-pris particulier de l’ouvrage serait que « tout ce qui vient de l’étranger est bon. »

La presse a apporté un large soutien médiatique à cette « Histoire mondiale » ce qui a eu pour conséquence de multiplier les ventes. »

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Ils tentent de brûler un policier dans sa voiture, ils sont jugés en correctionnelle, pas aux assises

Je signale que la politique pénale du ministère de l’intérieur est dénoncée par un professeur de droit, Michèle-Laure Rassat, dont j’avais déjà signalé certains articles du blog dans le passé.
Je me souviens en particulier que son article sur la légitime défense de la police avait obtenu un certain succès sur le site :
http://resistancerepublicaine.eu/2016/12/08/enorme-deputes-et-senateurs-ont-vote-une-loi-interdisant-la-legitime-defense-aux-policiers/

Voici en partie l’article publié en janvier par le même auteur. Il peut être lu en intégralité sur son blog.
http://michèle-laure-rassat.fr/blog/

Ce professeur retraité évoque l’affaire de Champigny, évoquée dans plusieurs articles de janvier dernier.
http://resistancerepublicaine.eu/search/champigny
« Le 18 mai 2016 quelques criminels (au sens exact du terme, je vais y revenir) avaient jeté, dans un véhicule de police un fumigène qui embrasa la voiture dont l’occupant réussi à s’extirper sans faire usage de son arme. Le 19 septembre 2017, les agresseurs ont été jugés par le tribunal correctionnel de Paris ce qu’aucun professeur des facultés de droit ne peut réussir à comprendre tant les faits constituaient, à l’évidence, selon les principes les mieux établis du droit pénal général, du droit pénal spécial et de la procédure pénale, une tentative de meurtre relevant de la cour d’assises.

Certes, il est toujours difficile de prouver la volonté de tuer qui permet de retenir l’homicide ou la tentative d’homicide volontaire puisqu’elle relève du for interne. C’est pourquoi la jurisprudence a mis au point un principe permettant de déduire cette volonté de la constatation de certains faits. La jurisprudence dominante déduit, en effet, l’intention coupable de la coexistence de l’emploi de certains moyens particulièrement dangereux ou efficaces et donc susceptibles d’entraîner la mort lorsqu’ils atteignent certaines parties du corps : tirer une balle dans le cœur de quelqu’un démontre qu’on voulait tuer la victime. Il est dès lors parfaitement clair que mettre le feu à un véhicule contenant une ou plusieurs personnes qui réunit l’utilisation d’un moyen particulièrement dangereux (un incendie) qui menace la vie des occupants du véhicule est une tentative de meurtre. Au résultat de l’étrange qualification retenue, comprise du seul parquet qui a diligenté les poursuites, la plus grave des peines prononcées a été de sept ans d’emprisonnement (mais avec seulement trois ans fermes lesquels se sont transformés en vingt-six mois au résultat de la déduction de la détention provisoire).

Si cette attitude ne peut être comprise des juristes confirmés, elle a, en revanche été reçue cinq sur cinq par les voyous concernés car nous nous trouvons dans la même situation à Champigny où il est possible de penser que la perspective de la cour d’assises aurait possiblement limité l’enthousiasme des assaillants car donner des coups de pieds dans la tête de quelqu’un qui ne peut ni fuir ni se défendre constitue manifestement une tentative de meurtre. Mais les décisions rendues auparavant ayant donné aux intéressés l’assurance que quoiqu’il arrive, cela ne serait pas retenu ne pouvait que les encourager. Quand les policiers accusent la justice de laxisme on peut difficilement leur donner tort, au moins pour une partie d’entre elle. Il sera donc intéressant de voir si les parquets sont capables d’apprendre de leurs erreurs et quelle qualification ils retiendront dans l’autre affaire d’incendie de véhicule de police en attente de jugement (et dont une des victimes n’est pas encore sortie d’affaire un an et demi après les faits) ainsi que dans l’affaire de Champigny. Et cela d’autant plus que les conséquences de ces derniers faits ont miraculeusement été très limitées ce qui ne se confond nullement avec la notion de tentative qui ne dépend pas de ce qui est arrivé mais de ce qui pouvait arriver et que le délinquant recherchait : il peut y avoir tentative de meurtre alors même que la victime n’a pas eu la moindre égratignure du moment que l’agresseur cherchait à la tuer.
Certains pourraient éventuellement prétendre qu’en exerçant des violences sur les policiers leurs assaillants voulaient manifestement leur faire du mal mais pas les tuer. Ce serait oublier un autre principe du droit pénal général, celui du dol indéterminé : l’agissement étant volontaire et le dommage prévisible on présume que si, ayant été prévu il n’a pas été évité, c’est qu’il a été voulu ».

Madame Rassat défend depuis longtemps une conception du droit pénal qui ne peut que plaire aux défenseurs de la liberté d’expression de la Déclaration de 1789 : il faut concentrer l’effort pénal sur la répression des infractions violentes.

On ne devrait donc pas envoyer d’islamophobes en prison pour des écrits ou des propos critiques à l’égard de l’islam et désobligeants vis-à-vis des musulmans.
Il me semble par ailleurs qu’elle est favorable à la peine de mort. En tous cas, elle regrettait en 2007 que son interdiction intègre la Constitution ; elle ne l’évoque pas dans son article mais cela complète son point de vue qui est le suivant.
Il y aurait assez de place en prison « si l’on sortait de détention tous les auteurs d’infractions autres que de violence pour lesquels (et lesquelles) il est possible de mettre en place des peines tout aussi désagréables mais exécutées en liberté on pourrait en récupérer tout de suite un certain nombre. Je crois, en revanche à la nécessité de durcir considérablement et en tous domaine le régime des infractions violentes (définition des sanctions – je ne crois aux vertus de l’emprisonnement que pour les infractions de violence, celles qui atteignent ou menacent l’intégrité des personnes – ; conditions d’application; principe de détention provisoire beaucoup plus large; diminution, limitation ou suppression des mesures de faveurs sous forme de sursis, remises de peines, etc…, mise à exécution immédiate, effective et intégrale des peines prononcées qu’on incitera à moins s’éloigner des maxima prévus; possibilité d’une rétention de sureté supplémentaire dans les cas les plus graves, etc…). Mais cela suppose une réécriture de la quasi-totalité du Code pénal et d’une grande partie du Code de procédure pénale ».

Enfin, le professeur Rassat critique la décision d’introduire les téléphones dans les cellules de prison :
« Et il est difficile de ne pas prendre pour une blague (de mauvais goût !) l’annonce simultanée de la mise en place en prison de téléphones dans chaque cellule ce qui donne raison à une revendication du (certains diraient « de la » ce à quoi je me refuserai toujours) contrôleur (contrôleure, contrôleuse ???) des lieux de détention. Quoiqu’on nous dise et pour une infinité de raisons un contrôle réel des personnes appelées (la personne qui est au bout du fil n’est pas forcément l’abonné seul autorisé à communiquer) comme du contenu des communications (ignore-t-on la possibilité de « codes » ?) est impossible. Nous allons donc fournir aux détenus le moyen de préparer tranquillement en étant au calme, nourris, logés, formés et distraits, la continuation de leur activité professionnelle. Et si l’on fait cela c’est parait-il pour éviter la prolifération en prison de téléphones portables interdits. Ne serait-il pas plus simple de les empêcher de rentrer notamment en rétablissant la séparation dans les parloirs, dont la suppression a été une grave erreur, et en procédant à des fouilles systématiques après visite ? Et si cela donne trop de travail au personnel on pourrait ajuster le nombre de visites, pour certains, au moins ».

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Magnanville : promotion pour la policière Maryline B, condamnation pour Sébastien Jallamion !

Ecoeurement et effondrement total. Les dernières révélations concernant l’assassinat, en 2016, de Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, laissent entendre que Larossi Aballa n’était pas un terroriste ( « déséquilibré  »  ) ayant agi seul mais qu’il aurait eu des complices… Beaucoup de complices. Même au sein de la police ! Policiers qui auraient pu lui fournir l’adresse privée de ses victimes.

L’une des 6 personnes mises en garde à vue dans l’affaire des deux policiers assassinés à Magnanville le 16 juin 2016 serait une policière, Maryline B, responsable départementale du syndicat Alliance, que l’on voit interviewée ici, en 2013 :

[embedded content]

Elle est en garde à vue avec sa fille, qui se serait « radicalisée » et elle aurait hébergé une femme fichée S « sans le savoir ». Mise en cause, elle aurait été « blanchie » et aurait pris un grade supplémentaire… Apparement la Maryline en question n’est-était pas musulmane mais elle affirme que dans son pays d’origine, la Nouvelle Calédonie, on respecte toutes les religions. Ou comment avoir une fille convertie radicalisée… En tout cas, non seulement elle était policier, non seulement elle avait des responsabilités syndicales ( bravo Alliance ) mais en plus on l’a remerciée d’avoir hébergé une fichée S  en faisant d’elle un major. La totale.

D’un côté un Sébastien Jallamion condamné, chassé de la police pour avoir désigné avec une cible la tête du dirigeant de l’EI…

De l’autre côté, une Maryyline B, dont la fille,  (convertie ou musulmane depuis toujours ? ) amène dormir chez elle une fichée S, soeur d’un des présumés complices de l’assassin de nos deux policiers.

J’y perds mon latin…  mais le secrétaire d’Alliance, lui, est serein. Faut pas toucher à ses ouailles… Même devant le meurtre de deux policiers, il fait du relativisme.

«Je la connais, je la vois mal tomber là-dedans, je tomberais des nues», a réagi auprès de l’AFP Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint d’Alliance.

Selon lui, la policière avait démissionné de ses fonctions pour ne pas entacher l’image du syndicat, après la révélaion en interne d’une perquisition diligentée à son domicile car elle avait hébergé une femme fichée S. (pour Sûreté de l’état), à une date non précisée.

«On n’a pas une boule de cristal pour savoir qui est ché S dans notre entourage et comme les policiers sont sanc onnés quand ils consultent les chiers, ce n’est pas possible de savoir», a-t-il ajouté.

Que n’a-t-il soutenu Sébastien Jallamion qui n’a tué personne, lui, et surtout pas des policiers ?

Les enquêteurs se demandent comment Larossi Aballa   a pu se procurer l’adresse privée de Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider… Des complicités au sein même du commissariat ne seraient pas exclues.

La plus âgée des trois femmes est bien connue de l’institution policière: et pour cause, il s’agit de Maryline B., major de police dans les Yvelines et ancienne déléguée départementale du syndicat Alliance. La seconde n’est autre que sa fille. Les trois hommes sont quant à eux des membres de l’entourage de Maryline B. « Il faut rester prudent. Ces personnes restent présumées innocentes. Mais ces interpellations visent à faire la lumière sur une question qui reste en suspens: pourquoi le couple Salvaing-Schneider a été ciblé par Larossi Aballa? », explique une source proche de l’affaire à L’Express. Lors de l’attaque en effet, commise en juin 2016, le terroriste avait pénétré au domicile des deux fonctionnaires de police pour les assassiner, sans que l’on sache comment il avait eu connaissance de leur qualité de policiers et leur lieu de résidence.

Une enquête de l’IGPN

Toujours selon les informations de L’Express, Marilyne B. avait été visée par une enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) en 2016. Les policiers avaient découvert qu’elle avait hébergé à son domicile une jeune femme fichée S pour radicalisation, appelée Mina et présentée comme une amie de sa fille. Les investigations de l’IGPN avaient toutefois conclu à une absence d’infraction et Marilyne B. avait été mise hors de cause. La policière ignorait que sa locataire était fichée S.  

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/attentat-de-magnanville-une-syndicaliste-d-alliance-en-garde-a-vue_1998620.html

Comment peut-on accepter dans la police des musulmans, des parents ou enfants de musulmans, convertis ou pas ?

Le risque est majeur. Le principe de précaution devrait conduire nos gouvernants à recaser professionnellement ailleurs les policiers musulmans, « au cas où », tout simplement.

Qu’on ne me dise pas que ce n’est pas possible.

Le terrorisme, en Occident, est essentiellement musulman, les musulmans eux-mêmes devraient, d’eux-mêmes, demander à travailler là où ils n’ont pas accès à des données sensibles, ils montreraient là leur bonne foi et leur volonté de lutter contre le terrorisme.

Par ailleurs, cette affaire renvoie aux ambiguïtés, pour ne dire cela, du syndicat policier Alliance…

Ce syndicat, l’année dernière, comme les magistrats du Mur des cons, avait appelé à voter contre Marine Le Pen

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/25/fronde-des-syndiques-dalliance-police-nationale-qui-appelle-a-voter-contre-marine/

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Jawad Bendaoud parade en Mercédes et ses amis prennent sa défense sur Youtube

CHRONIQUES QUOTIDIENNES DE L’ISLAMISATION N°4

 Rappel des 3 première chroniques 

Le 14 février 2018, le Tribunal de Grande Instance de Paris ordonnait la relaxe de Jawad Bendaoud, le logeur des terroristes du 13 novembre 2015 à Paris. Une décision qui suscita l’indignation générale au vu du long casier judiciaire de l’acquitté et de ses empreintes digitales ADN retrouvées sur le scotch ayant servi à la confection des ceintures d’explosifs des terroristes.

Depuis sa remise en liberté, Jawad Bendaoud a accordé plusieurs interviews aux médias, dont celui filmé sur une plage ensoleillée pour BFM TV et dans laquelle Jawad Bendaoud confirme que le soir de sa relaxe, il était attablé dans un restaurant parisien avec ses avocats et sa famille en fêtant sa victoire au champagne.

Loin de se comporter avec discrétion et retenue élémentaire eu égard aux familles endeuillées qui ont perdu des proches au Bataclan, Jawad Bendaoud multiplie les vidéos Youtube dans lesquelles il se met en scène comme une star en vociférant des insultes, des menaces et des provocations. La dernière vidéo date du mois de mars 2018 et présente Jawad Bendaoud au volant d’une Mercédes, conduisant sa voiture au son d’une musique de rap avec une gestuelle vulgaire.

[embedded content]

Mais le plus choquant sont les prises de parole des amis de Jawad Bendaoud qui prennent ouvertement sa défense en affirmant que ce dernier est innocent dans l’affaire du logement des terroristes de Paris et que c’est un homme généreux toujours prêt à rendre service. Dans une vidéo de 5 minutes, Haner, un ami d’enfance de Jawad Bendaoud explique que son « pote » a le cœur sur la main, qu’il a voulu rendre service et qu’il a été piégé par les terroristes. Au final, Jawad Bendaoud est présenté comme une victime qui a subi injustement une incarcération au lendemain des attentats du 13 novembre 2015 et qui aujourd’hui serait la cible des critiques et de la méchanceté du peuple français sur les réseaux sociaux.

[embedded content]

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Crest, une nouvelle maison squattée : la propriétaire va-t-elle appeler à l’aide une équipe musclée du 93 ?

La maison était en vente depuis 3 ans et au moment où elle est vendue, elle est squattée par une bande d’énergumènes connaissant parfaitement une loi inique ( merci Boutin ! bravo Boutin !) qui dit qu’au-delà de 48 heures, ni la police ni la justice ne peuvent rien faire, il suffit que les occupants se fassent envoyer une lettre ou livrer une pizza ( comme on l’a vu il y a quelques mois ) pour qu’ils soient chez eux et ils l’affichent sur la porte avec un cynisme révoltant :

Sur le portillon de l’habitation qui venait de trouver acquéreur, ces derniers qui ont renommé les lieux « centre social culturel autogéré » mettent en garde qui voudrait entrer et ont placardé l’article ronflant du code civil (art 102)  à l’appui : « Ce lieu est dorénavant notre domicile et notre résidence principale. »

http://www.ledauphine.com/drome/2018/04/03/crest-vendue-sa-maison-est-squattee-depuis-cinq-jours

Lors de l’affaire Maryvonne qui avait fait grand bruit, les députés avaient juré, croix de bois croix de fer qu’on ne les y prendrait plus et qu’on allait abolir cette loi inique… et on avait cru, idiots que nous sommes, que la loi promise avait été votée…

Elle a bien été votée, à l’unanimité,  mais n’a jamais sans doute reçu les décrets d’application…

http://resistancerepublicaine.eu/2015/06/12/maryvonne-loi-contre-les-squatteurs-votee-a-lunanimite-au-parlement/http://resistancerepublicaine.eu/2015/06/12/maryvonne-loi-contre-les-squatteurs-votee-a-lunanimite-au-parlement/

C’était en 2015, encore un coup de Hollande et ses sbires. Pourquoi ?

Parce que Juncker le lui a interdit ? Parce que les gauchistes ultra présents au PS le lui ont interdit  ?

Et les députés et sénateurs porteurs de la loi, ceux qui l’ont signée n’ont jamais vérifié qu’elle servait à quelque chose ?

Bref, les députés se foutent de notre gueule… Dites-le leur !

Deputes-liste-resistance-republicaine

Certes la propriétaire de Crest finira bien par récupérer sa maison, après quelques années de procédures et beaucoup d’argent abandonné aux avocats, mais l’acquéreur qu’elle avait mis 3 ans à trouver sera depuis longtemps parti voir ailleurs. Bref cette pauvre femme paye le prix fort… Sans parler de l’état dans lequel elle va retrouver son bien…

Il ne lui reste plus qu’à faire appel à des « déménageurs »…

Si ce sont les nôtres ils vont se retrouver poursuivis par la justice.

La seule solution, payer quelques individus du 93 sans foi ni loi qui ne risquent pas grand-chose, comme on l’a vu il  n’y a pas si longtemps ( pour une fois qu’ils serviraient la protection de l’autochtone et de ses biens …. ). S’ils acceptent de se mobiliser pour une non musulmane, ce qui est une autre histoire…

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/31/bassem-braiki-de-lyon-se-croit-au-bled-en-france-les-hommes-font-le-menage-comme-les-femmes/

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Comparaison entre le traitement réservé à nos vieux et celui offert aux étrangers

Savez-vous que l’A.C.S. (aide à la complémentaire santé)—même pas la CMU, mais simplement l’A.C.S. vous est refusée, même si vous n’avez que 300 euros  de retraite par mois, et que vous ne demandez pas le minimum vieillesse, parce que vous continuez à travailler à plus de 73 ans, et que vos revenus sont d’environ 1100 euros par mois, mais que vous êtes propriétaire de votre logement (ils mettent une majoration si vous êtes propriétaire et ne prennent pas en compte ce que vous pouvez dépenser pour le logement, (par ailleurs trés modeste), T.F. et charge de copropriétés, travaux, etc…

La mutuelle augmentant de plus du double quand vous dépassez l’ âge de la retraite. Le dépliant de la SECU qui vante la CMU /ACS  ( voir illustration ci-dessus ) et qui incite à demander cette aide, qui peut représenter 500 ou 600 euros par an montre la « clientèle type », une photo avec une jeune femme, avec un physique ethnique, et avec un jeune enfant… Cette jeune femme a une denture éblouissante (qu’on lui envie)…

La personne avec la retraite misérable, elle, même édentée et ayant besoin d’implants—non remboursés—n’aura pas droit à l’aide à la mutuelle , continuera à payer ses charges diverses et impôts, et à payer sa mutuelle plein pot ou abandonnera la mutuelle.

Et de toutes façons abandonnera l’idée des implants, (dont d’ailleurs la jeune femme ethnique, qui aura l’aide à sa mutuelle, semble n’avoir aucun besoin).

C’est clairement donner la priorité à une population d’origine étrangère, subventionnée par des aides diverses, locataire, allocataire, et ne travaillant pas, ou peu. Il suffit de pondre au moins un enfants pour être à l’abri et bénéficier de toutes sortes d’aides), au détriment de la population d’origine, censée être mieux installée et qui n’a jamais droit à rien sauf si elle est carrément à la rue, et encore … ras le bol.

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Castaner va-t-il être poursuivi pour apologie du terrorisme ?

Joyeux comme un Castaner ! Castaner est joyeux, tout comme une limace ! Et comme l’animal, suit maKron à la trace… Du corpus du gouvernement, qu’il défend face au parlement, il fait son aliment, c’est là sa nécromasse…   PACO. Amplificateur de voyelles. 27/03/2018.   Effarante justification de Castaner au terrorisme : « Castaner a répondu ceci : […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Votre voisin est-il fiché S ? Ça vous plaît de danser sur un volcan ?

Combien de fichés S dans votre département ? Combien de terroristes silencieux, attendant le moment propice pour agir, pris pour de bons musulmans, parfois même pour des gens de culture musulmane, mangeant du porc, buvant de l’alcool, mis là dans l’attente du grand soir, pour faire accepter l’islam par les Français moyens comme nous avons […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture