La mairie de Nice (06) octroie un terrain de 3000 m² pour une grande mosquée en toute discrétion

[embedded content]

Ce jeudi matin, le premier adjoint du maire Philippe Pradal a planté symboliquement avec des imams un « olivier de la paix », sur le lieu de la future mosquée. Cette dernière sera construite sur un terrain de 3000 m² dans la Plaine du Var.

L’élu a également signé une convention, autorisant les musulmans à occuper un local de 500 m² comme lieu de prière provisoire. 

Une cérémonie discrète

Les équipes de France 3 Côte d’Azur étaient conviées par les imams pour assister à la cérémonie. Or, une fois sur place, la mairie a semblé surprise de notre venue et signifié à nos journalistes que la cérémonie n’était « normalement pas ouverte à la presse ».

La Ville semble donc vouloir rester discrète sur ce nouveau projet. Ce ne serait en effet pas la première fois qu’une mosquée créérait la polémique.[…]

Franceinfo

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Le rappeur Médine est-il islamiste ?

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Des musulmans harcèlent les Roms de France pour qu’ils ne mangent pas de porc

CHRONIQUES QUOTIDIENNES DE L’ISLAMISATION N°42

 

Dans une vidéo récente tournée en mars 2018, trois femmes de la communauté rom sont prises à partie par un homme de confession musulmane alors qu’elles sont en train de manger sur les marches à la sortie d’un métro parisien.

Ne s’exprimant pas en français, ces trois femmes ne sont pas en mesure de comprendre les propos de leur interlocuteur. Cet homme musulman récuse d’abord l’appartenance de ces femmes à la communauté rom en affirmant qu’elles sont en réalité musulmanes. Cet homme affirme ensuite que c’est un péché pour tout musulman de manger du porc.

Le harcèlement musulman se répand jusque sur les trottoirs de nos villes françaises. Des musulmans se comportent comme des vigiles de la police islamique et contrôlent les mœurs de la population sur la voie publique. De façon autoritaire, ils s’arrogent de droit de contester les origines de certains étrangers non musulmans qui sont présents sur le territoire français afin de les intégrer de force dans la communauté musulmane.

[embedded content]

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Belgique : pour le ministre Rachid Madrane, « la discrimination positive est une solution contre le racisme »

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Autriche : offensive contre l’« islam politique »

«Des sociétés parallèles, l’islam politique et la radicalisation n’ont pas leur place dans notre pays« , a argumenté lors d’une conférence de presse le chancelier autrichien Sebastian Kurz, également chef du parti conservateur (ÖVP) qui gouverne depuis décembre 2017 avec la formation d’extrême droite FPÖ.

[embedded content]

Le gouvernement a annoncé avoir ordonné la fermeture de sept lieux de culte musulmans qui contreviennent selon lui à la loi sur l’islam de 2015, laquelle impose « une attitude positive envers l’Etat et la société » de la part des responsables de mosquées.

Des démarches ont par ailleurs été engagées pour reconsidérer les autorisations de séjour des imams rattachés à l’Union islamique turque d’Autriche (Atib), la plus puissante association religieuse turque dans le pays, liée à la Direction des Affaires religieuses en Turquie (Diyanet). La loi autrichienne sur l’islam interdit le financement des imams par des fonds étrangers.

Ankara a rapidement et vivement réagi, qualifiant ces annonces de « résultat de la vague populiste, islamophobe, raciste et discriminatoire dans ce pays« , selon les propos sur twitter du porte-parole du président Recep Tayyip Erdogan.

Parmi les sept mosquées – dont quatre à Vienne – à l’encontre desquelles une fermeture a été ordonnée, six sont chapeautées par une association, sans affiliation nationale et non liée à la Turquie, baptisée « association cultuelle arabe ». Certains de ses représentants sont accusés de prêcher un islam radical. Une septième mosquée est considérée sous influence de l’organisation ultranationaliste turque des « Loups gris ».

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Chambourcy (78) : un client obtient le retrait de produits israéliens du rayon « Ramadan » d’un supermarché Carrefour

Dans une vidéo, un homme a exigé des employés du magasin Carrefour de Chambourcy (Yvelines) qu’ils retirent des dattes israéliennes du rayon « Ramadan ». Les employés ont accédé à cette requête. Il ne s’agirait pas d’un cas isolé.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Ne serait-ce pas Mohamed qui a poignardé un ado de 17 ans dans la Marne ?

Samedi, vers 15 heures, dans cette petite ville entre Reims et Châlons-en-Champagne, le jeune homme se promène avec une amie dans un parc. « Un échange de regards ne se passe pas bien » avec un autre garçon et l’agresseur présumé « aurait essayé de prendre le sac à main » de la jeune fille, selon le parquet de Châlons-en-Champagne.

« L’altercation redouble et le jeune se prend des coups de couteau dans le dos », avant de succomber, d’après un premier récit de la jeune fille faite aux enquêteurs et relaté par le parquet à l’AFP.

Lire l’ensemble de l’article ici :

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2282603-20180602-marne-jeune-homme-17-ans-poignarde-mort-parc-individu-pris-fuite

L’agresseur, courageux mais pas téméraire, a pris la fuite.

Marre de cette abomination. Marre de cette violence inouïe véhiculée par cette pseudo-religion, cette fabrique de déséquilibrés, comme l’a si bien démontré Wafa Sultan.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/10/livre-choc-de-wafa-sultan-edite-par-rl-lislam-fabrique-de-desequilibres/

Je soupçonne l’agresseur d’être musulman et j’accuse.

Je soupçonne l’agresseur d’être musulman parce que, hélas, nous avons déjà tellement payé pour voir comment fonctionnent nombre de racailles islamisées que c’est probable. Vous en connaissez beaucoup, vous, des petits gars de chez nous qui se baladent avec un couteau ? Vous en connaissez beaucoup, vous, des petits gars de chez nous qui, sous prétexte qu’un regard leur aurait déplu, surinent à mort ? Vous en connaissez beaucoup, vous, des petits gars de chez nous qui poignardent dans le dos ?

On va nous servir l’histoire du pauvre mec souffrant du racisme, avec la susceptibilité à fleur de peau, se sentant rejeté et disjonctant. A moins que l’on ne nous parle de son état de dépendance au cannabis. A moins que l’on ne nous serve une fois de plus une histoire de déséquilibré. Tiens donc ! Retour à Wafa Sultan.

Alors oui, j’accuse.

J’accuse, pour la dixième fois, pour la millième fois. Je hurle ma révolte devant la mort de ce petit de chez nous, assis tranquillement sur un banc avec sa (une ? ) copine et mort parce que l’autre, le hideux, l’assassin est là, en liberté, chez nous, en France. Je hurle ma révolte devant la souffrance inouïe de ses parents qui ont appris l’impensable, l’inimaginable. Je hurle ma révolte devant les commentaires des ordures intellectualisées et médiatisées qui s’extasient devant la bonté des victimes et des parents de victimes qui pardonnent, qui disent « vous n’aurez pas ma haine ».

Nos petits tombent, les uns après les autres, sous les coups de Mahométans : Marin qui ne sera plus jamais comme avant, Laura et Maurane, et tant d’autres tombés au Bataclan, à Nice, et, comme cet ado de la Marne, dans de multiples villes de France  depuis des années.

Moi, j’ai la haine. J’accuse.

Comme Patrick Jardin, dont la fille a été tuée au Bataclan, a la haine et accuse.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/12/interview-du-pere-dune-des-victimes-du-bataclan-jaccuse-130-morts-auraient-pu-etre-evitees/

Comme j’ai eu la haine et j’ai accusé en septembre dernier lorsque l’un de nos petits jeunes, engagé, a été tué en Syrie.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/09/24/il-est-mort-pour-quoi-il-est-mort-pour-qui-notre-adjudant-du-13eme-rdp-en-syrie-jaccuse/

Je peux faire un copié-collé de mes accusations d’alors, elles n’ont pas pris une ride. Les responsables d’alors sont toujours en place. Il me suffit de remplacer « adjudant » par « notre petit », parce que c’est notre petit à tous qui est parti.

[Notre adjudant] a été tué alors qu’il était là pour lutter contre l’Etat Islamique.

Et pendant que des monstres le tuaient là-bas, d’autres monstres au pouvoir en France laissent entrer ses assassins chez nous.

Que fait la France en Syrie, en Irak ? Elle lutte, efficacement, avec ses alliés, contre Daesch qui perd chaque jour davantage de territoire. Et s’en moque.

Parce que les djihadistes arrivent par milliers chez nous, ils se fondent dans la masse, ils sont là, tapis, prêts à tuer à nouveau les nôtres. Nos policiers, nos soldats, nos enfants, nos femmes, nos vieux…

Notre petit est mort pour cela ?

J’accuse Macron, ses électeurs et ses alter ego.

Certains djihadistes, partis de chez nous, reviennent.

Et on se met en quatre pour les déradicaliser, chose impossible comme ils l’ont reconnu en supprimant les unités de radicalisation. Ils sont là, attendant l’ordre, l’occasion…

Notre petit est mort pour cela ?

J’accuse Macron, ses électeurs et ses alter ego.

D’autres arrivent, nouveaux venus, mélangés avec les clandestins que Macron et les ONG sont prêts à aller chercher directement en Afrique. Ils sont là, attendant l’ordre, l’occasion…

Notre petit est mort pour cela ?

J’accuse Macron, ses électeurs et ses alter ego.

Ils sont là, tapis, prêts, avec les fichés S, les « radicalisés », identifiés ou pas, à porter la mort, à nous terroriser pour nous obliger à appliquer et respecter la charia.

Notre petit est mort pour cela ?

J’accuse Macron, ses électeurs et ses alter ego

La famille de notre petit verse des larmes, ses compagnons le pleurent. Tous sont, forcément, révoltés. […]

Notre petit est mort pour cela ?

J’accuse Macron, ses électeurs et ses alter ego.

Nous allons, nous aussi, verser des larmes de sang, parce que des salopards aux manettes des pays occidentaux ne pensent que profit, libre circulation des marchandises rendant nécessaire la libre circulation des gens, parce que des salopards occidentaux cultivent la haine d’eux-mêmes au point de vouloir nous détruire, nous et notre civilisation.

Notre petit est mort pour cela ?

J’accuse Macron, ses électeurs et ses alter ego.

11 millions de Français poussent un immense cri de révolte, de rage devant ce cercueil recouvert de notre drapeau. Pour quoi ? Pour qui ?

Les 11 millions de Français qui ont voté Marine Le Pen vont-ils laisser tuer les nôtres, à l’étranger et en France, sans rien dire, sans rien faire ?

Ce hurlement concernait l’immigration, la circulation des djihadistes, des fichés S, la sortie de prison des djihadistes…

Il en est un autre, poussé en 2012… Je n’ai rien à changer, rien à ajouter, rien à enlever. La situation est chaque jour pire en France.

Il concerne l’islam, la violence mahométane, cette fois.

Meurtres, prises d’otage, agressions, mort de Kilian : marre de l’exportation de la violence mahométane !

Il y en a marre. Peut-on encore dire que le hasard fait mal les choses quand on considère la liste des faits-divers tragiques qui endeuillent notre pays depuis plusieurs mois ?

Hasard si le tueur de Montauban-Toulouse était islamiste radical et s’appelait Mohamed Merah ?

Hasard si l‘assassin du petit Kilian s’appelle Souleymane ?

Hasard si le tueur des deux gendarmes s’appelle Abdallah ?

Hasard si le preneur d’otage de Toulouse se réclame d’Al Qaïda et s’appelle Fethi ?

Hasard si les violences entre musulmans de diverses obédiences ont alimenté les faits-divers cette semaine ?

Hasard si ceux qui, à Bruxelles, s’opposent par la violence quand ce n’est pas par l’émeute aux arrestations effectuées par les policiers sont musulmans ?

Hasard si un Français se déplace de Paris à Bruxelles, agresse deux policiers et déclare mener  son combat dans le cadre du djihad islamique ?

Certes, l’assassin d’Agnès s’appelle Mathieu. Les choses ne sont donc, fort heureusement, pas complètement manichéennes, il y a une majorité de musulmans, d’immigrés ou de descendants d’immigrés paisibles et respectueux des lois et une majorité de Français d’origine paisibles et respectueux des lois.


Néanmoins, on est bien obligés de constater que, si notre civilisation est peu à peu parvenue à discipliner l’être humain à coups de morale, d’interdits, d’entraînement au respect de l’autre et, plus que tout, au respect de la vie, ce n’est pas le cas de la civilisation mahométane fondée sur le coran et les hadith-s de la vie de Mahomet. Tout simplement parce que les enfants qui ont le malheur de naître dans une famille musulmane pratiquante sucent avec le  lait de leur mère les sourates proclamant la supériorité des musulmans sur les autres, la répétition ad nauseam de la nécessité de frapper, faire obéir ou tuer Infidèles et mécréants en tous genres et voient dès le berceau Mahomet présenté comme un modèle. Or, qui est Mahomet ? Un chef de guerre qui ne parle que conquête au nom d’Allah des terres non musulmanes, qui n’hésite pas à exterminer des tribus entières de juifs, qui fait fouetter femmes et opposants, qui proclame que apostasie et homosexualité sont passibles de la peine de mort et impose une obéissance absolue au nom d’un Dieu dont il prétend appliquer la volonté.


On est fort loin, vous en conviendrez, de notre civilisation marquée par Socrate, qui cherche à ébranler les opinions fausses par la réflexion et préfère mourir plutôt que de s’enfuir, quand, condamné par un procès inique, il refuse de trahir les lois de son pays ; par Descartes qui enjoint de douter de tout avant tout ; par Jésus qui appelle à pardonner et à accepter l’autre avec ses imperfections et son mode de vie, fût-il contraire à l’enseignement du Christ.

Alors comment s’étonner que les prosélytes de la religion d’Allah  qui ont un compte à régler avec eux-mêmes, avec l’autre ou avec la société aient plus de mal que nos jeunes  à se maîtriser et n’hésitent pas à tuer ?

On rappellera ici que la politique du gouvernement ne peut que favoriser la naissance et le développement de  nombreux Mohamed Merah, Abdallah Boumezaar et autres Fathi ou Souleymane. Taubira se glorifie de la disparition des tribunaux correctionnels pour mineurs. Taubira se glorifie de la disparition prochaine des peines plancher. Si on avait appliqué les peines plancher, les deux gendarmes seraient encore en vie…

Combien faudra-t-il de petits Kilian assassinés pour que notre gouvernement ose répondre à la violence par une violence légitime, seule susceptible de calmer ceux qui ne connaissent que la barbare loi du plus fort ?

Combien faudra-t-il de petits Kilian assassinés pour que notre gouvernement rompe avec la fuite en avant de l’école qui n’est plus républicaine et va l’être de moins en moins  en plus avec l’application du programme éducatif de Hollande ?

Marre de voir des petits voyous anti-école traîner leurs guêtres sur les bancs d’un « collège unique » qui refuse d’orienter avant 16 ans (et bientôt 18 ) vers un apprentissage  de métier manuel qui les débarrasserait d’une école haïe et qui débarrasserait condisciples et enseignants de contestateurs violents et irrespectueux qui cannibalisent toutes les aides, sans aucun résultat et empêchent, en plus, les autres de progresser. Epouvantable cerise sur le gâteau, ils rackettent, frappent, dealent et cognent à mort dans les toilettes ceux dont la tête ne leur revient pas ou qui osent leur dire non.

Marre de cette école qui n’est pas capable d’imposer sa loi et qui veut, sous prétexte d’égalitarisme et de mixité sociale, enlever des établissements scolaires des quartiers les perturbateurs pour les imposer là où ils seront minoritaires, sans se soucier de mettre en danger les jeunes qui respectent les autres et ceux qui ne sont pas capables de se défendre ?

Marre de cet état d’esprit qui interdit d’enfermer dans des établissements spécialisés sont qui sont des dangers pour autrui !

Marre de voir la France transformée par une immigration majoritairement arabo-musulmane, depuis trente ans, sans intégration, en période de chômage de masse.

Marre de voir l’islam harceler quotidiennement nos principes laïques, avec la complicité des dhimmis de gauche et de droite.

Marre d’avoir peur tous les jours pour nos enfants et petits-enfants.

Marre de voir nos policiers et nos gendarmes désarmés par les juges et la dictature de la bien-pensance.

Marre de sentir les racailles se sentir de plus en plus invulnérables.

Marre de sentir qu’à chaque élection, le poids de l’islam est de plus important, et qu’il a été décisif dans l’élection de Hollande à l’Elysée.

Marre d’une presse qui ne donne les noms des assassins que quand, exceptionnellement, ils s’appellent Mathieu.

Marre de sentir que l’élection de Hollande-Taubira donne l’impression aux voyous que tout leur est désormais permis.

Il nous faut du changement, du vrai. Mais exactement le contraire du changement qu’une Aubry appelle de ses vœux, qui ne peut qu’augmenter le nombre de victimes d’une culture de la violence qui s’implante sur notre sol avec la complicité criminelle nos politiques.

Christine Tasin

https://ripostelaique.com/meurtres-prises-dotage-agressions-mort-de-kilian-marre-de-lexportation-de-la-violence-mahometane-sur-notre-sol.html

Combien de temps encore avant que les Français soient dans la rue pour que tout cela cesse ?

On nous a castrés. En face, la moindre égratignure d’une racaille pendant une course-poursuite policière met à feu et à sang des cités entières…

On ne s’en sortira pas avec des colloques, des bonnes paroles et des voeux pieux.

Les assassins doivent avoir notre haine. Nous devons haïr le système dont ils se réclament, l’islam, et exiger son interdiction. Il n’y a pas d’autre solution. Sauf à voir exterminés tous nos petits à nous.

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Cinéma : « Retour à Bollène », un film « militant » pour un autre regard sur la différence sociale et culturelle

Nassim, 30 ans, vit à Abu Dhabi avec sa fiancée américaine. Après plusieurs années d’absence, il revient avec elle à Bollène, dans le Sud-Est de la France, où il a grandi. Nassim doit alors faire face à son passé, à sa ville sinistrée, désormais gouvernée par la Ligue du Sud, à sa famille avec laquelle il entretient des relations complexes et à ce père à qui il n’adresse plus la parole…

[embedded content]

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Livre : le plaidoyer de Mohamed Bajrafil pour la jeunesse musulmane française

Dans son second livre, « Réveillons-nous ! Lettre à un jeune Français musulman », l’imam et linguiste Mohamed Bajrafil s’adresse à la jeunesse française musulmane dans un plaidoyer pédagogique en faveur de la tolérance, de l’altruisme et d’une exigence forte en faveur de la connaissance, remède à tous les fanatismes. Focus.

Engagé depuis plusieurs années dans la définition et le modelage théorique et pratique d’un islam de France pour le XXIe siècle, Mohamed Bajrafil, imam né aux Comores et établi à Ivry-sur-Seine, docteur en linguistique et auteur d’un premier opus sur le sujet, poursuit son travail pédagogique avec un second livre. Intitulé « Réveillons-nous ! Lettre à un jeune Français musulman » (Plein jour), l’ouvrage apostrophe courtoisement un jeune Français de confession musulmane sur des questions essentielles : qu’est-ce que la foi ? qu’est-ce que la pratique de l’islam ? quels sont les objectifs de la création de l’homme ?, etc.

Véritable plaidoyer en faveur de la tolérance, cet ouvrage explore les ressources théologiques, éthiques et juridiques du patrimoine islamique pour en bâtir les fondements et pour témoigner de sa légitimité. Servi par une vaste connaissance des œuvres du classicisme musulman, l’auteur se livre à une réfutation complète des thèses soutenues par ceux qu’il qualifie de tenants de la « bigoterie », expression qu’il associe aux qualificatifs d’ignorance, de haine et de violence. La bigoterie désignant implicitement les adeptes du néo-wahhabisme, et plus généralement les partisans d’un puritanisme et d’une pudibonderie exacerbée.

Pour s’y employer, Mohamed Bajrafil tisse le néologisme de « pharaonisme », « l’idéologie qui se prenant pour une religion ou pour Dieu, ne peut s’exprimer que par la force, pour défendre son pouvoir, son existence même ». Rédigé sur un ton tout à la fois humaniste, intimiste et polémique, le livre se veut un appel vers une théologie de la libération de l’homme, dans un va et vient exigent entre tradition scolastique islamique et modernité de nos sociétés. « Cette lettre vise à te réconcilier à la fois avec ton temps et ta religion. Le choix qui consiste à te couper du monde, de ton pays et de ton époque n’en est pas un. C’est celui d’un individu dont le seul but serait de servir son ego, ses passions, et condamné à dépérir comme une plante qui ne se nourrirait que d’elle-même », écrit-il en forme de conseil. […]

Mizane

Merci à Bébel

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture