« La guérilla doit être évité(sic) il est encore temps »: François Hollande dédicace « Guérilla » de Laurent Obertone (Vidéo)

Nous avons compris et la « guérilla » doit être évité (sic). Il est encore temps.

Il est encore temps d’éviter la guerre civile selon @fhollande .
Rejouissons-nous. Il a compris maintenant! ?@RingEditions @LaurentObertone pic.twitter.com/nDUgLyWls2

— EUROPA DIFFUSION (@europadiffusion) June 14, 2018

Vidéo de la dédicace:

Début de la vidéo, pour bien comprendre le comi-tragique…@RingEditions @LaurentObertone pic.twitter.com/ufhakTYAym

— EUROPA DIFFUSION (@europadiffusion) June 14, 2018

Lecteur: « Ce n’est pas votre livre que je vais vous faire dédicacer mais c’est Guérilla de Laurent Obertone ».
François Hollande: Oui
Lecteur: Parce que j’ai lu ce livre et je me suis dit que vous étiez sûrement un des principaux protagonistes de cette histoire qui, j’en ai bien peur, risque de se réaliser un jour en France. Et je me suis dit qu’il serait normal que vous dédicaciez ce livre. Vous ne l’avez pas lu ?
F.H.: Non, non, non. Je veux bien…
Lecteur: Il est en rupture de stock, je peux vous l’offrir si vous voulez.
F.H.: Non, non je vais l’acheter hein bien sûr.
Ça ça a été écrit par qui ?
Lecteur: Laurent Obertone
F.H.: Et ça a été fait quand ?
Lecteur:3 ans
F.H.: Ah ouais 3 ans déjà… « A ceux qui n’ont pas compris » [il lit la dédicace de l’auteur]

Rappel

François Hollande : «Comment peut-on éviter la partition? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire: la partition.»

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« Et si la diversité ethnique et culturelle était venue à bout de l’égalitarisme à la française ? La solidarité repose sur l’homogénéité culturelle (…) »

Les enquêtes d’opinion ne cessent de montrer que les Français trouvent la politique menée par le président injuste et pourtant, aucun opposant n’en bénéficie vraiment. La clé du mystère pourrait se trouver dans la thèse développée par des universitaires d’Harvard sur l’impact de l’immigration sur les modèles sociaux des pays développés.

(…) « Mai 68 fut le dernier grand mouvement social : il s’est constitué non seulement sur une unité de temps, mais aussi sur une unité de lieu (l’usine) et sur une unité d’action (la lutte des ouvriers contre les patrons), ainsi d’ailleurs que sur une unité idéologique (la lecture marxiste, ou à tout le moins « socialiste », quelle que soit la tendance) de la question sociale. Une telle structuration unifiée de la protestation sociale semble désormais hors de portée. Pourquoi ? Vous évoquez l’une des réponses possibles. Les vagues migratoires des dernières décennies ont joué leur rôle. Elles ont en premier lieu contribué à briser « l’unité populaire » : il y a désormais plusieurs « peuples », que l’on peut opposer les uns aux autres. La question identitaire s’est superposée, sinon substituée à la question sociale. A la périphérie des grandes villes, le communautarisme a remplacé le communisme. Deuxième point : La solidarité repose sur l’homogénéité culturelle, qui constitue la condition de la confiance envers le compatriote dont on ne peut se sentir proche par les liens familiaux, de voisinage, ou par le métier. Multiculturalisme et solidarité sociale, autrement dit, ne vont pas bien ensemble.

Troisième point : Le consentement à l’immigration et au multiculturalisme requiert en outre, au plan idéologique, la crédibilité du libéralisme économique. L’idéologie social-démocrate, qui fut longtemps dominante en Europe, notamment en France, promet la redistribution des richesses et la création de nouveaux droits sociaux. Avec une immigration non maîtrisée et non choisie, qui se traduit par une importation de la misère, l’immigré en vient à être perçu davantage comme un ayant-droit supplémentaire que comme un contributeur, ce qui génère quasi-mécaniquement une réaction politique protectionniste. L’acceptation de l’immigration est nécessairement plus aisée dans une société où le destin social est exclusivement l’affaire de la responsabilité individuelle, à condition toutefois que la promesse libérale garantissant à chacun le pouvoir de s’insérer et de réussir par le travail soit à peu près tenue. »

(…)

Atlantico

Merci à Man from Dystopia

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Afrique du Sud: croyant être agressé, il tue par accident son fils de 14 ans

Un Sud-Africain a abattu par accident son fils de 14 ans qu’il attendait devant son école, croyant apparemment être la victime d’une agression dans un township de Johannesburg en proie à la violence des gangs.
Âgé de 50 ans, le père a été arrêté et doit être présenté dès jeudi devant un tribunal.
« Le père était endormi (mardi) dans sa voiture, armé, lorsqu’il a été effrayé par son fils qui a tapé à sa vitre », a expliqué un porte-parole de la police, Mpande Khoza, « il a dégainé son arme et tiré en direction de la personne qui tapait ».

« Ce n’est qu’après avoir tiré qu’il a réalisé qu’il avait ouvert le feu sur son fils », a ajouté M. Khoza.

L’adolescent est décédé lors de son transport à l’hôpital.

L’incident s’est produit dans un township du sud de la plus grande ville sud-africaine, où la violence des bandes criminelles défraie régulièrement la chronique.

Avec une moyenne de 52 meurtres par jour, selon ses statistiques officielles, l’Afrique du Sud est considérée comme l’un des pays les plus violents de la planète.

Les vols à main armés, agressions et autres carjackings sont particulièrement fréquents à Johannesburg.

VOA Afrique

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Bastié sur l’expression “Mâle Blanc” utilisée par Macron : «Ce vocabulaire venu des Etats-Unis consiste à nommer les gens par leur couleur de peau pour dire que les Blancs sont un groupe parmi d’autres et une norme qu’il faut déconstruire»

Eugénie Bastié (journaliste Le Figaro) dénonce l’emploi de l’expression “Mâle Blanc” par Macron : «Ce vocabulaire venu des Etats-Unis consiste à nommer les gens par leur couleur de peau pour dire que les Blancs sont un groupe parmi d’autres et une norme qu’il faut déconstruire (…) Je trouve cela dangereux de ramener systématiquement les gens à leur sexe et couleur de peau.»
– LCI, 25 mai 2018, 19h45

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Rioufol dénonce l’emploi de l’expression “Mâle Blanc” par Macron : «Ce langage est une rhétorique entretenue par ceux qui poussent au séparatisme, au multiculturalisme.»

Ivan Rioufol (journaliste Le Figaro) dénonce l’emploi de l’expression “Mâle Blanc” par Macron : «C’est très révélateur de la manière dont le Président envisage le communautarisme. Ce langage est une rhétorique entretenue par ceux qui poussent au séparatisme, au multiculturalisme.»
– CNEWS, 25 mai 2018, 18h57

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Éric Zemmour : « On détruit un peuple avec l’immigration et on détruit une Nation avec le multiculturalisme »

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Tranche de vie aux Pays-Bas : il cherche la bagarre avec un Hollandais et va vite déchanter

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Pays de Galles: ouverture du premier service spécialisé dans les victimes d’excision

Le service dirigé par une sage-femme, connu sous le nom de Clinique du bien-être des femmes, sera ouvert à toutes les femmes touchées par les Mutilations Génitales Féminines (MGF) ou qui courent un risque potentiel de MGF.

Jusqu’à présent, les femmes laissées avec les cicatrices physiques et psychologiques des MGF n’avaient pas accès à des services spécialisés au Pays de Galles, a noté le conseil de santé.

Le nouveau service spécialisé sera dirigé par la sage-femme spécialisée Emily Brace, qui travaillera en étroite collaboration avec des consultants médicaux et le soutien des agences du troisième secteur.

Le personnel de la clinique sera exclusivement composé de femmes et se tiendra chaque semaine, tous les mercredis, au Cardiff Health Access Practice du Cardiff Royal Infirmary de Cardiff.

(…)

Tous les cas d’enfants seront vus dans une clinique séparée, qui sera adjacente au service spécialisé dans les MGF.

Le conseil d’administration a déclaré que la vision du service était de veiller à ce que toutes les femmes touchées par les MGF soient « habilitées à accéder à une gestion des soins, un soutien et des conseils adaptés à leur culture et individualisés ».
(…)

Nursing Times

Selon la société nationale pour la prévention de la cruauté aux enfants, l’excision en Angleterre et au Pays de Galles touche 137 000 femmes et petites filles.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« On a eu un papier de l’école proposant des cours optionnels de langue étrangère: Arabe (tunisien), arabe (algérien) et arabe (turc)…Pas anglais, pas latin, pas grec. »

(…)L’école est victime de deux démissions :

Une démission intérieure (…)

Une démission extérieure. Le système scolaire d’un pays est directement impacté par ce qui se passe en dehors de lui, dans l’ensemble de la société, de même qu’il impacte ce même dehors. Il y a là un tabou dont le Ministre ne parle pas : l’école souffre de la transformation en cours du paysage sociétal français, autrement dit de la politique multiculturelle érigée en dogme, politique qui conduit à ce que des classes entières, dans certains « quartiers », ne comptent plus du tout d’élèves d’origine européenne ou dont la langue maternelle est le Français, ou bien sont composées d’une majorité d’élèves de culture et de religion musulmane. Ne pas poser la question de l’impact sur l’école de la transformation en cours de la société française revient à ne pas pouvoir réfléchir à des solutions adaptées.

Un exemple et un témoignage récents, sur des sujets tabous qui empêcheront tout redressement de l’école tant qu’ils ne seront pas pris en considération :

L’exemple: les événements violents survenus en mars 2018 au lycée Utrillo de Stains, dans le 93, violences durant lesquels un adolescent a été frappé à coups de marteau tandis que certains maniaient la machette, arme fort peu traditionnelle en Europe. Il est frappant, au vu des photographies prises, ou des reportages réalisés, aux abords du lycée et diffusées dans les médias, de voir que la majorité des jeunes lycéennes sont voilées et que l’établissement n’est plus un lycée de culture européenne. Dans ce lycée où, aux dires des témoins enseignants, il est « devenu depuis longtemps impossible d’enseigner » et où « les élèves ne peuvent plus venir étudier en sécurité », les résultats au bac atteignent pourtant actuellement 85 %, dont 87 % en L et 92 % en STMG. Un lycée dans lequel il n’y a plus de sécurité, où la violence est devenue à ce point inadmissible et quotidienne que les enseignants exercent leur droit de retrait et que la totalité des surveillants se met en arrêt maladie, un lycée dans lequel il est devenu impossible d’enseigner et qui pourtant voit près de 9 de ses élèves sur 10… obtenir le Baccalauréat. Que dire de plus, au sujet de l’état du système éducatif français ?

Le témoignage: Serge, 37 ans, père d’une fille de 6 ans et d’un garçon de 9 ans. La famille habite dans une petite ville de province, préfecture de département. Témoignage sans filtre : « Dans la classe de mon fils, au moment des anniversaires, la maîtresse est obligée de vérifier sur les paquets de bonbons s’ils sont halal, vu que la majorité des élèves de la classe lui disent qu’ils ne peuvent pas en manger. Au début de l’année… on a eu un papier de l’école proposant des cours optionnels de langue étrangère, pour ceux qui le souhaitent. Les langues proposées ? Arabe (tunisien), arabe (algérien) et arabe (turc)…Pas anglais, pas latin, pas grec. Quand l’école emmène ma fille à la médiathèque, outre l’enseignante, le groupe est accompagné par une maman voilée. Quand c’est mon fils qui y va, le groupe est accompagné par un jeune homme barbu, la barbe des salafistes, qui garde les petits musulmans près de lui. Les petits musulmans viennent lui demander s’ils peuvent emprunter tel ou tel livre… C’est ce type qui décide. Pour moi, la sortie scolaire c’est dans le cadre de l’école, alors les beaux discours sur la laïcité hein… Je sais pas moi, je suis catholique, et on est en voie de communautarisation dans une société de plus en plus communautaire, on va vers une communauté catholique parmi les autres communautés, alors ok, je vais accompagner les gosses à la médiathèque en suivant la mode vestimentaire qui communautairement me va… Par exemple, j’ai envie de me balader dans la rue avec une grosse croix en bois sur l’épaule, alors je vais aller à la médiathèque en habits de moine avec une grosse croix sur l’épaule… Pourquoi pas ? Le voile, la barbe, ce sont des marqueurs religieux et identitaires. La croix, les fringues de moine, je peux ? Pareil, le poisson c’est terminé le vendredi. Ok. Par contre, il y a des menus au choix, pour le porc. Sans déconner, mes enfants sont dans l’école du centre-ville… Les mamans musulmanes voilées qui viennent chercher leurs gamins, elles ne leur parlent qu’en arabe. Je me souviens, moi, à l’école on me disait que la langue de la république c’est le Français… Ah ouais ? Je passe dans la rue le matin, personne ne parle français… La rue parle arabe. Sans compter qu’il y a trois cafés où pas une femme ne peut rentrer ici, pas un européen non plus d’ailleurs. Voilà, c’est comme ça, la vie ici ».

L’Incorrect

(Merci à Andy)

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Inde: peine capitale pour les violeurs d’enfants

Le gouvernement indien vient d’approuver l’instauration de la peine de mort dans les affaires de viol sur les enfants de moins de 12 ans, en réaction à une affaire qui secoue le pays depuis plusieurs semaines.

Le gouvernement de Narendra Modi a annoncé qu’il approuvait désormais la peine de mort pour les personnes coupables de viol sur des enfants de moins de 12 ans, et des peines «plus lourdes» pour les affaires concernant les jeunes filles de moins de 16 ans.[…]

Cette décision a été prise en urgence, et dans un climat de plus en plus tendu suite au «viol de Kathua». C’est en janvier que cette affaire a débuté, avec le viol d’une fillette musulmane de huit ans, Asifa Bano. La fillette avait été enlevée, droguée, séquestrée pendant cinq jours, violée puis tuée dans l’État du Jammu-et-Cachemire, à la pointe nord de l’Inde. Au-delà du viol en lui-même, l’acte d’accusation de la police avait conclu que cet acte visait à terrifier la communauté de bergers musulmans des Bakarwals, afin de les forcer à quitter cette région en majorité hindoue. Les huit suspects incriminés, dont font partie des policiers et un gardien de temple hindou, ont depuis plaidé non coupable à l’ouverture de leur procès mi-avril.[…]

C’est aussi une bataille identitaire qui se joue en Inde: pour les uns, les suspects sont victimes d’une «conspiration» orchestrée pour dénigrer les hindous, pour les autres le crime n’est qu’une preuve de la persécution de la minorité musulmane[…]

Le Figaro

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture