Molenbeek

Alain Finkielkraut « Une fois Daech vaincu, restera Molenbeek »

Posted by on mai 19, 2017 at 8:35

Abonnement mensuel

Abonnement hebdomadaire

PARTAGEZ ! ...

Molenbeek : la fille de l’adjoint aux sports inculpée pour lien avec le terrorisme

Posted by on avril 30, 2017 at 5:29

La fille de l’échevin des sports, Ahmed El Khannouss, est inculpée dans le cadre du dossier relatif à la filière terroriste de Jumet.

Inès El Khannouss, la fille du premier échevin et échevin des sports de Molenbeek, Ahmed El Khannouss (CDH), est inculpée dans le cadre du dossier relatif à la filière terroriste de Jumet, dont plusieurs membres avaient l’intention de se rendre en Syrie. Ahmed El Khannouss s’est dit « très choqué par les amalgames erronés qui peuvent être faits dans cette affaire » et a tenu à réagir via un communiqué.

(…)

Le Soir

Merci à Justine severant

PARTAGEZ ! ...

Suède: le paradis perdu du multiculturalisme

Posted by on avril 8, 2017 at 6:23

Hebergeur d'imageDes quartiers transformés en Molenbeek.Il faut un commencement à tout. Et une fois de plus, c’est la Suède qui donne l’exemple.

Pendant longtemps ce pays du nord de l’Europe a été un modèle pour le reste du continent. Un laboratoire de la social-démocratie scandinave. Protection sociale, salaires élevés, cogestion des entreprises : le bonheur était suédois. Puis la mondialisation et la financiarisation de l’économie ont eu raison de ce beau modèle.

Une « police de la morale islamique »
Mais la Suède n’a pas pour autant renoncé à illuminer l’Europe de son bienveillant exemple. Dans un tout autre domaine : celui du multiculturalisme. L’immigration était bienvenue, caressée et choyée. Des quartiers entiers de Göteborg et de Stockholm ont vu pousser des mosquées comme champignons après la pluie. Les points de vente de niqab, hijab et burqa se sont multipliés. Des écoles islamiques ont vu le jour.

C’est allé loin, très loin, sans doute trop loin. Comme en témoigne une émission de la chaine suédoise TV4 et un article très circonstancié d’Aftonbladet, le plus grand quotidien du pays. L’une des réalisatrices de l’émission s’est rendue avec une caméra cachée dans plusieurs cafés de quartiers répertoriés comme « sensibles ». Des hommes lui ont demandé d’aller s’assoir à un autre endroit de l’établissement, loin de leurs regards. Des femmes ont témoigné racontant qu’elles avaient été harcelées par une « police de la morale islamique » parce qu’elles sortaient seules même en promenant leur chien…

Une femme d’un autre quartier « sensible » a raconté comment des voisins ont commencé à l’invectiver parce qu’elle était sur son balcon en train de boire un verre de vin. Quelques minutes plus tard, un groupe de jeunes hommes s’est rassemblé devant son appartement, l’a menacé avant de tenter de rejoindre son domicile via la gouttière.

On ne mélange pas les filles et les garçons!
Une réfugiée venue de Syrie a expliqué qu’elle a été la cible de nombreuses intimidations pendant la période du Ramadan. En cause : sa tenue légère. « Je me suis enfuie d’un pays où les femmes étaient opprimées : maintenant je suis ici et j’ai le même sentiment qu’en Syrie ». Des filles âgées de 6 à 10 ans, scolarisées à l’école islamique Al-Azhar, dans la banlieue nord de Stockholm ont été contraintes par une « policière de la morale » de s’asseoir à l’arrière de leur bus scolaire, séparées des garçons. Elles ont également été admonestées car certaines étaient en jupe. (…)

Source

PARTAGEZ ! ...

Molenbeek : la gauche fracturée par l’islam

Posted by on février 7, 2017 at 7:06

Annalisa Gadaleta, échevine – l’équivalent d’adjointe au maire – de Molenbeek est l’auteur du fracassant « Entretien à Molenbeek » coécrit avec un sociologue italien soucieux de comprendre le bouillon de culture bruxellois. L’élue du parti vert flamand (Groen !) a choqué une bonne partie de ses alliés de gauche.

Investi triomphalement par la Belle alliance populaire, Benoît Hamon pourrait donner des ailes aux terra-novistes belges, qui disposent d’un terrain sociologique encore plus favorable. Sous nos cieux, la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon a néanmoins quelque chance de rivaliser avec la France soumise d’Hamon…

Molenbeek, cela vous dit quelque chose ? Son ancien maire relativiste, son église désertée, sa mosquée pleine à ras bord… Tous les djihadistes européens des quinze dernières années ont transité dans cette commune de Bruxelles aux allures d’émirat. Mais motus, il paraît que le simple énoncé de ces faits « stigmatise » une communauté entière du royaume de Belgique, ce paradis du vivre-ensemble où les accommodements déraisonnables font loi.

Ses alliés de gauche qui la comparent déjà à Eric Zemmour et Alain Destexhe. Que sa prose défrise les amoureux transis du multicu à peine refroidis par les attentats islamistes, on le comprend aisément à la lecture de ces extraits : « Il y a un patriarcat typique des sociétés rurales, mais transposé dans une métropole ! On peut remarquer que ceux qui viennent ici, provenant d’un endroit rural, sont de nature à reproduire certains modes de vie : des petits groupes, des clans… Par exemple, il nous a été très difficile de faire comprendre que, pendant la fête du sacrifice, on ne pouvait pas égorger de moutons dans les maisons ». […]

Le natalisme immigré ? «L’existence de tant de familles nombreuses peut s’expliquer aussi par notre système d’allocations familiales qui favorise celles-ci. Ce système a eu ses raisons en son temps, mais un débat devrait avoir lieu sur la pertinence de le conserver» […]

Si Sarah Turine, échevine du parti francophone Ecolo (et islamologue patentée à la ville!) concède que son alliée flamande «pointe des défis intéressants (comme la mixité dans les quartiers, l’émancipation des jeunes et des femmes…)», c’est pour ensuite dénoncer un «livre (…) truffé de contre-vérités et d’amalgames. Notamment par rapport à la communauté marocaine ou la question des musulmans. Des questions qui sont sans nuances et qui stigmatisent toute une population. »[…]

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’opposition socialiste molenbeekoise ne suit pas une ligne franchement courageuse. Son chef Jamal Ikazban, émule quadra de Moureaux, tient à la fois de l’entrepreneur communautaire (pour son engagement passé au sein de l’Association des Jeunes Marocains) et du militant « anti-islamophobe ». Dans un jugement que ne renierait pas notre CCIF national, Ikazban balaie d’un trait de plume le livre « poubelle » de Gadaleta plein de « clichés islamophobes et racistes ».[…]

causeur

PARTAGEZ ! ...

Trappes (78) : le fief de Benoît Hamon confronté au communautarisme islamique

Posted by on février 4, 2017 at 2:32

Le communautarisme, qui frappe nos banlieues depuis de nombreuses années, s’est aggravé. Un récent rapport émanant des autorités judiciaires s’inquiète de l’évolution de Trappes, devenue un «pôle d’attraction pour les personnes étrangères à la ville à la recherche d’engagements religieux stricts». (…)

À 35 kilomètres de la capitale, au milieu du territoire privilégié de l’ouest parisien, Trappes dans les Yvelines ne dénote guère. Un vaste programme de réhabilitation en cours a rafraîchi cette ville de 30.000 habitants environ. Dotée de nombreux équipements publics, celle-ci offre un habitat moderne donnant sur de larges avenues.

Mais derrière cette façade avenante , la ville qui d’après un récent rapport, concentre une population majoritairement de confession musulmane, s’est enfoncée dans le repli communautaire. Commerces halal, associations imprégnées de religiosité, port du voile pour les femmes et du qamis pour les hommes en sont les signes visibles.

Cet ancien bastion communiste, dirigé désormais par un maire socialiste, n’est pourtant pas le seul concerné par cette évolution. D’autres secteurs dans ce département sont touchés par la montée du communautarisme. Parmi eux, ceux de La Verrière, de Mantes-la-Jolie ou encore des Mureaux notamment . Mais Trappes, plus que les autres communes, inquiète. C’est ce que signale un récent rapport confidentiel émanant des autorités judiciaires et déposé place Vendôme. Balayant tous les indicateurs qui témoignent de ce repli, celui-ci rappelle que c’est dans cette ville qu’éclatèrent les premières émeutes en France liées à une contestation religieuse. Après le contrôle d’identité d’une femme voilée, la cité s’était, en effet, embrasée en 2013 .

Au passage, ce même document aborde la radicalisation qui frappe la commune. Celle-ci a vu une cinquantaine de ses jeunes partir en Syrie. À travers ces quelques lignes sur l’islam radical, c’est alors un Trappes plus inquiétant encore qui se dessine: celui que les services de renseignement surnomment «Trappistan». Celui que d’autres appellent aussi «le Molenbeek français».

Ainsi estampillée, la ville vit depuis plusieurs années dans un concert d’accusations permanentes. Relayant les craintes de leur population, les élus voisins s’inquiètent de son évolution et redoutent aussi un effet de contagion. Au sein de la ville aussi, où la majorité de la population vit à l’écart de ces dérives, on s’inquiète aussi de cet affichage religieux excessif. Le voile ici est quasi permanent dans les rues. «Mais on le porte aussi parce qu’on est à Trappes. Celles qui l’adoptent n’y connaissent parfois rien en religion», signale exaspéré, Marwan*, un jeune musulman pratiquant.

Le Figaro

Merci à CathyB

PARTAGEZ ! ...

Milan : un quartier occupé par les communautés musulmanes fait figure de petit Molenbeek

Posted by on janvier 31, 2017 at 7:54

Hebergeur d'imageConnu pour son stade emblématique, le quartier de San Siro à Milan vit un regain de tensions ces derniers mois. La communauté musulmane y est majoritaire et certains n’hésitent pas à parler de petit Molenbeek abritant des terroristes. 

San Siro est un quartier historique du nord-ouest de Milan. Il est en partie constitué de 6700 petites HLM construites sous l’ère mussolinienne. Les migrants du sud de l’Italie y avaient établi domicile dès les années 1950. Mais il n’y subsiste aujourd’hui qu’une minorité d’Italiens qui rêvent d’aller habiter ailleurs, a constaté la journaliste de la RTS qui s’est rendue sur place.

Le quartier est aujourd’hui largement occupé par les communautés musulmanes, l’arabe résonne dans les rues et les enseignes des boutiques sont rédigées dans cette langue. De nombreuses femmes sont voilées, certaines portent le niqab.  (…)

Pour certains, ce quartier est devenu une cachette idéale pour échapper aux polices européennes.

Et les autorités n’osent plus s’y aventurer, de peur de se faire agresser, comme cela s’est produit à plusieurs reprises ces dernières semaines. (…)

Alessandro De Chirico (conseiller communal de Forza Italia à Milan) demande néanmoins une intervention urgente des autorités: « C’est moche de parler de ratissage, en ces jours du souvenir de la Shoah. Mais je ne peux pas tolérer que dans un Etat de droit, de telles poches de délinquance persistent au coeur de la ville. Dans les années 1990, des hélicoptères survolaient la zone pendant que le périmètre était bouclé, et ainsi, on pouvait nettoyer le quartier. » (…)

Source

Merci à Vertigo

PARTAGEZ ! ...