Quand Wauquiez confie à Houellebecq qu’il est «obnubilé» par Marion Maréchal

Michel Houellebecq n’a rien d’un prêtre. Pourtant, d’après l’hebdomadaire Le Point, le célèbre et clivant romancier aurait récemment confessé Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains. Les deux hommes se seraient rencontrés lors d’un repas organisé le 31 mai dans l’Ouest parisien, pour parler politique. L’auteur de Soumission , roman d’anticipation qui raconte l’avènement d’une République islamique en France, y aurait donné des conseils au leader de la droite. Lequel lui aurait confié être «obnubilé» par Marion Maréchal.

Selon Le Point, Michel Houellebecq estime que Laurent Wauquiez doit se montrer plus «transgressif sur le fond» des sujets. Un conseil auquel le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes se serait montré particulièrement réceptif, allant jusqu’à promettre qu’il assumerait «un peu plus la ligne identitaire». À savoir, celle articulée autour de thématiques sécuritaires, migratoires et culturelles. Des sujets qui constituent le principal socle pédagogique de la future école de sciences politiques de la nièce de Marine Le Pen.

Cette rencontre Wauquiez-Houellebecq précède par ailleurs la polémique autour du tract LR intitulé «Pour que la France reste la France» et qui, justement, joue à plein sur cette ligne. Au point de déstabiliser voire déranger certains caciques du parti, qui s’en sont exprimés publiquement. Notamment Virginie Calmels, jambe libérale et pro-européenne de Laurent Wauquiez, qui a déclaré ne pas valider le tract avant d’être contrainte de se raviser.

www.lefigaro.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Copé critique Wauquiez : «La droite décomplexée conditionnait une chose : être totalement hermétique avec le FN»

Le maire de Meaux Jean-François Copé, ancien président de l’UMP, se montre très critique au micro d’Europe 1 sur les idées de Laurent Wauquiez. Il l’accuse de chasser sur les terres du Front national.

Un tract qui ne passe pas. Le maire de Meaux, en Seine-et-Marne, a notamment peu goûté le tract polémique distribué par Les Républicains (LR) pour leur réunion publique, imprimé avec le slogan « Pour que la France reste la France ». Une expression qui n’est pas sans rappeler celle utilisée en son temps par le Front national, « La France aux Français ». « C’est la même chose« , dénonce Jean-François Copé. « Ce tract est le dernier stigmate en date de l’état très difficile dans lequel se trouve aujourd’hui la droite de gouvernement. » […]

« La droite décomplexée est plus qu’un slogan, c’est un concept par rapport à la gauche. Pendant des années, il était de bon ton d’être de gauche et presque insultant d’être de droite. J’ai voulu assumer les idées de la droite », se défend Jean-François Copé. « Mais ça conditionnait une chose : être totalement hermétique avec le FN. A partir du moment où on laisse à penser qu’on pourrait faire des petits bouts d’alliance, on n’est plus crédible« , souligne le maire de Meaux.

Europe 1

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Tract polémique: Laurent Wauquiez assume parce que « notre pays change de nature »

Tract polémique: Laurent Wauquiez assume parce que « notre pays change de nature » pic.twitter.com/NwtU6kkxpo

— Pierre Sautarel (@FrDesouche) June 9, 2018

A l’occasion d’un Facebook live réalisé ce samedi 9 juin dans la matinée avant l’opération « Printemps des Républicains », Laurent Wauquiez s’en est pris aux « quelques bons esprits » qui empêcherait, selon lui, la droite d’assumer ses valeurs.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Maxime Tandonnet : «Une alliance entre la droite et la majorité aux municipales serait suicidaire»

Ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Maxime Tandonnet met en garde Les Républicains contre la tentation de s’allier localement pour les municipales à des candidats d’En Marche. Une telle compromission alimenterait selon lui la méfiance des Français envers la politique.

Cette démarche n’a rien de surprenant dans la politique moderne. Elle reflète la disparition du débat d’idées et de projets, au profit d’une vision de la politique dominée par l’obsession narcissique: brouiller les pistes en 2020 pour préparer au mieux les présidentielles deux ans plus tard. Une partie des troupes de LR devrait être tentée de répondre à cette main tendue qui aurait l’avantage de garantir la préservation ou la prise de nombreuses mairies dans le cadre d’une sorte de Yalta électoral: à nous l’Elysée et le Palais Bourbon, à vous les mairies et le Sénat.

Pourtant, au-delà des avantages apparents et immédiats qu’elle offre, cette formule serait suicidaire pour LR et dramatique pour la France. Tout d’abord, les Français ont horreur des arrangements politiciens. Une telle manœuvre serait ressentie comme attentatoire à la démocratie. […]

news.yahoo

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Tract LR polémique: Charlotte D’Ornellas face à Romain Goupil et Bernard Guetta

Début du sujet à 26′

Extraits:

Slogan #LR : « C’est pour moi le signe de la très vieille #France , de la France que j’ai toujours combattue. Ce #slogan est un slogan du #FrontNational et bien avant des pétainistes et de l’OAS. » Romain Goupil #LeClubPujadas pic.twitter.com/DFDuhyc6n7

— 24h Pujadas (@24hPujadas) 6 juin 2018

#Slogan  » N’importe où ailleurs dans le monde… pour que le #Mali reste le Mali, pour que l’Australie reste l’Australie, cette phrase ne provoquerait aucune réaction » @ChdOrnellas #24hPujadas pic.twitter.com/MhrZS4rx8C

— 24h Pujadas (@24hPujadas) 6 juin 2018

#Affiche #LR « Ma #France de demain c’est celle que dans le passé j’ai toujours souhaitée une France ouverte, une France qui était ouverte sur l’#Europe, ouverte sur le monde. » Romain Goupil#LeClubPujadas pic.twitter.com/aIhqBXfbPu

— 24h Pujadas (@24hPujadas) 6 juin 2018

 » Parce que dans le #voile, certains ne reconnaissent pas la #France culturellement ! » @ChdOrnellas #Wauquiez #24hPujadas pic.twitter.com/FhID9R7ptm

— 24h Pujadas (@24hPujadas) 6 juin 2018

LCI

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Chez les Républicains, le tract de la discorde ; « Pour que la France reste la France »

Les critiques fusent chez les anti-Wauquiez de LR contre un tract qui sera distribué ce week-end lors du « printemps des Républicains ». Il est très centré sur les questions d’immigrations.

« Du gros rouge qui tache », « un coup de barre à l’extrême droite », « des décibels populistes »… Chez les anti-Wauquiez des Républicains, les critiques fusent contre un tract qui doit être distribué ce week-end lors du « printemps des Républicains », une opération porte ouverte dans les fédérations, accompagnée de meetings des membres de l’équipe dirigeante des Républicains. Sur ce prospectus, très centré sur les questions d’immigration, de terrorisme et de communautarisme, se trouve un slogan qui n’est pas du goût de tous les militants LR : « Pour que la France reste la France ».

« Il ne témoigne pas d’un travail de fond ». Un élu a ainsi confié qu’il distribuera ce week-end les anciens tracts sur le pouvoir d’achat plutôt que celui-ci. Robin Reda, député de l’Essonne, proche de Valérie Pécresse ne jouera pas non plus le jeu : « Qu’on prenne les slogans du FN, je comprends la stratégie mais je ne distribuerai pas ce tract, il ne témoigne pas d’un travail de fond des Républicains pour essayer de reconquérir l’opinion », pointe-t-il au micro d’Europe 1.

« De fausses pudeurs de gazelle ». Même au sein de la direction du parti tous ne sont pas emballés. Ce tract n’a pas été validé en réunion, déplore un élu. C’est un tract qui n’est « pas finaud », glisse encore un cadre. Mais le secrétaire général adjoint du parti, Julien Aubert, se moque pour sa part des critiques : « Ce sont des fausses pudeurs de gazelle. C’est pour entretenir la petite musique du ‘oui mais quand même, on ne reconnaît pas nos Républicains à nous’. Je crois qu’il s’agit plus d’une tentative de déstabilisation qu’autre chose », estime-t-il. Les accusation de déstabilisation de Laurent Wauquiez répondent aux accusations de droitisation… La routine chez LR.Chez les Républicains, le tract de la discorde

www.europe1.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« Pour que la France reste la France », le tract LR qui fait polémique sur les réseaux sociaux

Un tract du parti Les Républicains diffusé sur les réseaux sociaux fait polémique : il est vu comme une nouvelle preuve de la droitisation du parti dirigé par Laurent Wauquiez. L’auteur de l’article, Erwan Le Noan enseigne le droit et la macro-économie à Sciences Po (IEP Paris).

Pire, le document nie implicitement à tous les immigrés qui sont sur notre territoire qu’ils puissent « être une chance ».

Sur les réseaux sociaux a commencé à circuler le nouveau tract du parti des Républicains. Le document militant, qui suscite déjà la polémique avant même d’être diffusé, matérialise un basculement de la droite républicaine en matière de vision nationale et de doctrine économique qui l’éloigne radicalement du libéralisme.

Sur sa couverture, le tract porte un appel défensif : « pour que la France reste la France » ! Ce slogan renvoie à tous ceux qui s’opposent aux réformes et au changement, du Front National à la « Belle alliance populaire » de Benoît Hamon et Jean-Marc Cambadélis.

C’est en page 2 que les menaces sont expliquées : « il n’y a jamais eu autant d’immigrés », « un tel risque terroriste », « une telle pression communautariste », « une telle flambée de délinquance », « de telles fractures territoriales » et « autant d’impôts ». Pêle-mêle, le Président de la République Emmanuel Macron est accusé de tous les maux : de dire que « l’immigration est une chance », de « refuse(r) de défendre la laïcité », de « fai(re) l’éloge de la diversité », et d’« injecte(r) des milliards d’euros supplémentaires dans la politique de la ville sans aucune politique des campagnes ». […]

news.yahoo

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Blague raciste : un maire LR d’Indre-et-Loire condamné

Poursuivi pour « injure publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion », Michel Champigny devra en outre verser 1 000 euros de dommages et intérêts au Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), partie civile.

Lors d’un meeting de soutien à la candidature de François Fillon à l’élection présidentielle le 4 avril 2017 à Azay-le-Rideau (Indre-et-Loire), le maire de Sainte-Maure-de-Touraine avait raconté une « blague » assimilant « les arabes » à des voleurs.

A l’audience, le maire de Sainte-Maure-de-Touraine a déclaré « regretter profondément d’avoir choqué les gens » en racontant cette « blaguounette entendue dans un taxi » pour « chauffer la salle ».

www.leprogres.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Échange tendu à l’assemblée sur Marseille entre Gérard Collomb et Valérie Boyer (LR) qui mentionne les propos d’Emmanuel Macron sur les « mâles blancs »

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Virginie Calmels (LR) : « Je suis frappée aussi de ne pas entendre les Musulmans modérés après chacun de ces attentats. Donc on voit bien qu’il y a une réflexion à mener en France sur cet Islam modéré »

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture