Paris, « capitale des migrants » : 3000 clandestins installés, 550 supplémentaires arrivent chaque semaine

Près de 3000 migrants sont installés dans le nord de la capitale et 550 supplémentaires arrivent chaque semaine. Le Parisien est allé à la rencontre « de ses hommes déracinés » et des riverains qui vivent au plus près de ces camps.

De dérisoires habitats de fortune, au pied du colossal centre commercial du Millénaire. Sur les rives du canal Saint-Denis, quais du Lot et de l’Allier, aux confins du XIXe arrondissement et d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), les tentes igloo ne cessent de fleurir, depuis le mois de février dernier, pour accueillir les migrants qui continuent d’affluer — quelque 80 personnes chaque jour — dans la capitale.

Aujourd’hui, ils sont près de 2 500, originaires en majorité de la corne de l’Afrique. 60 % d’entre eux sont Erythréens ou Soudanais. La plupart obtiendront probablement, à la fin d’un interminable parcours migratoire, un titre de séjour en Europe. […]

Le Parisien

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Naples (Italie) : un migrant gambien, qui avait demandé l’asile, a été arrêté à la sortie d’une mosquée car il projetait de commettre un attentat terroriste

L’homme avait demandé l’asile en Italie, il fut arrêté à la sortie de la mosquée de Licola. Il avait débarqué en Sicile l’année dernière.

Un immigré venu de Gambie, demandeur d’asile en Italie, a été arrêté à la sortie de la mosquée de Licola sous l’accusation de terrorisme d’inspiration islamique. Alagie Touray, 22 ans, a également admis aux enquêteurs qu’il projetait de commettre un attentat: plusieurs dirigeants de l’Etat Islamique lui avait donné l’ordre, à travers l’application Telegram, de s’élancer avec sa voiture dans la foule. Le gambien, qui vivait dans un centre d’accueil de Pozzuoli, avait également enregistré une vidéo diffusée sur la même application, dans laquelle il prêtait serment au calife Al Baghdadi, chef de l’Etat Islamique.

[…]

Dans d’autres messages envoyés, […], Alagie Touray avait demandé à ses interlocuteurs de « prier pour lui », soutenant être « en mission ».

[…] Alagie Touray était arrivé en Italie il y a un an, il avait débarqué à Messine le 22 mars 2017 avec 638 autres migrants partis de Libye.

L’enquête était partie d’un signalement des renseignements espagnols. Les autorités de Madrid avaient découvert sur Telegram la vidéo du serment de fidélité au calife tournée par le jeune homme. Il avait effacé la vidéo de son téléphone, qui fut toutefois récupérée par les experts en informatique.

Corriere del Mezzogiorno

Merci à anonimo

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Pour défendre l’installation de la « Cité du Théâtre » à Porte de Clichy, la directrice du CNSAD vante la « disparition des anciens rapports de force détenus par une population majoritairement blanche, masculine et parisienne »

Pour défendre l’installation de la « Cité du Théâtre » à Porte de Clichy, la directrice du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique Claire Lasne-Darcueil vante la « progressive disparition des anciens rapports de force détenus depuis des siècles par une population majoritairement blanche, masculine et parisienne » :

 » Le prestige du Conservatoire est ancien, et assuré. Mais réinventer constamment l’école est sa vocation même : rien n’a été abandonné du travail sur le répertoire, et de la simplicité fondatrice du théâtre. Aucun recul n’a été opéré _bien au contraire_ sur l’entrée majeure dans la pédagogie, grâce à Marcel Bozonnet puis Claude Stratz, des disciplines autrefois dites « techniques » que sont l’interprétation en danse, en chant, en clown, en masque.
(…) Aucune chapelle n’avait la projet d’être construite _qui dirait une seule manière de faire du théâtre _, mais des croisements, et une recherche permanente de l’endroit d’où il vient et de là où il peut s’inventer librement par tous ceux qui en ont le talent, sans distinction sociale. C’est cela que nous vivons quotidiennement, que nous
accompagnons: comment la diversité sociale, culturelle et géographique crée un mélange des langues, des langages, une réinvention du répertoire par ses interprètes, l’écriture chaque année de deux textes de théâtre inédits, l’émergence sur le plateau, par les élèves, de thèmes de société essentiels, et une progressive disparition des anciens rapports de force détenus depuis des siècles par une population majoritairement blanche, masculine, et parisienne, pour laisser place non pas à une modernité artificielle, mais aux fondamentaux de la République dans laquelle l’autre a toute sa place. »

rueduconservatoire

Merci à Boris Iblis

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Belgique : une sénatrice du parti flamand Vlaams Belang piétine le Coran sur la couverture de son nouveau livre

Les fondateurs du parti BeOne, Dyab Abou Jahjah et Meryem Kaçar, ont annoncé le dépôt d’une plainte au parquet à la suite de la publication d’un livre d’Anke Van dermeersch (Vlaams Belang)

L’ouvrage intitulé «A.N.K.E. #PolitiekIncorrect» sera présenté le 4 mai. La couverture est explicite: elle représente les jambes et les pieds de l’ex-miss Belgique foulant de ses hauts-talons le Coran.

«Le Coran est un livre sacré, que l’on ne met pas sous une chaussure. Pour cette raison, je porte plainte avec constitution de partie civile, en tant que musulman non-croyant, en compagnie de Meryem Kaçar en tant que musulmane croyante», a annoncé M. Abou Jahjah.

Sudinfo.be

Merci à Puigforcat

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Marseille : tabassé et harcelé jusqu’à son domicile pour s’être opposé au trafic de drogue dans sa cité, Olivier vit un enfer et ne sort plus de chez lui

Pour une simple remarque, un quadragénaire de Pont-de-Vivaux vit un enfer.

Sans piper mot, il ôte à notre rencontre sa casquette avant de montrer l’impressionnant pansement sur son crâne. Dix points de suture agrafés sur sa peau referment la plaie.

(…) Son tort ? Avoir demandé à des jeunes à proximité d’un point de deal de ne pas s’asseoir sur son scooter comme déclaré dans la plainte déposée au commissariat du 10e arrondissement. Échange d’insultes, aucun coup n’est porté. Le lendemain, la situation dégénère. Toujours au pied de son immeuble, Olivier croise le frère d’un des jeunes. « Je ne suis pas comme l’autre », lui balance-t-il. Sous-entendu, la simple remarque pour le scooter mérite punition. Le chiot d’Olivier sera la première victime. Un violent coup de pied lui est donné. De douleur, l’animal urine et défèque par terre. Le calvaire de son maître n’est pas terminé. Trois coups de poing dans le nez lui sont adressés. Son porte-monnaie et ses papiers dérobés, l’agresseur repart. (…) Par la fenêtre de son appartement du 4e étage, il aperçoit sur les coups de 20 h 30 son agresseur. Lui aussi le repère. « Ne bouge pas, je monte », menace-t-il. Il n’est pas seul, une dizaine de jeunes l’accompagnent et se retrouvent devant la porte de son appartement. Ils tambourinent, donnent des coups de pied et finissent par la dégonder. Olivier tente de les contenir mais se fait agripper par les bras et traînés dans l’ascenseur. Direction le rez-de-chaussée où un coup de béquille lui est porté sur le crâne. « Vous allez le tuer », hurle une voisine. La police et les pompiers sont prévenus. Avant leur arrivée, les agresseurs sont partis.

De crainte, il ne sort pratiquement pas de chez lui. Reclus, il ne sait plus où se trouve l’issue.

La Provence

Merci à Proserpine

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Grenoble (38) : il est passé à tabac devant sa petite-amie après avoir demandé à un groupe de jeunes de cesser de lancer des cailloux sur les badauds

Un homme de 23 ans a été transporté par les sapeurs-pompiers au service des urgences de l’hôpital Michallon de Grenoble-La Tronche, vers 15 h 30 mardi après avoir été violemment frappé au visage par plusieurs individus.

Selon la version d’une proche de la victime, le jeune homme finissait de déjeuner dans le parc avec sa petite amie en début d’après-midi lorsqu’il aurait demandé à un groupe de trois ou quatre jeunes d’arrêter de jeter des cailloux sur les badauds. Les perturbateurs se seraient alors précipités sur lui pour le rouer de coups.

(…) Toujours est-il qu’il a été gravement blessé au visage (il souffrirait notamment d’une fracture de la mâchoire) et s’est réfugié dans une pharmacie de la rue Montorge – tandis que ses agresseurs prenaient la fuite vers le centre-ville – pour attendre les sapeurs-pompiers, lesquels l’ont pris en charge et évacué avant l’arrivée des policiers.

Le Dauphiné

Merci à MarcelVincent

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Burqas et autres voiles traumatisent nos enfants, la preuve (chroniques 14)

CHRONIQUES QUOTIDIENNES DE L’ISLAMISATION N°14

Les enfants sont traumatisés par les burqas et les voiles islamiques…

 S’est-on déjà demandé comment nos enfants réagissent face à la prolifération de voiles islamiques en tout genre dans nos pays occidentaux ? Ces tenues vestimentaires sont de véritables agressions visuelles pour les adultes, de surcroît pour nos enfants. A tel point que ces tenues vestimentaires sont souvent affublées de qualificatifs de déguisements inquiétants comme « Belfégor », « Fantomas » ou encore « Sorcière ».

Le voile islamique s’apparente à une sorte d’intrusion aux yeux de nos enfants occidentaux qui comprennent immédiatement l’étrangeté, le trouble voire le séparatisme qui se cachent derrière cet étendard. En se promenant dans la rue, il n’est pas rare que nos gamins s’interrogent sur cette mode musulmane qui est à l’opposé des codes vestimentaires de notre civilisation occidentale. Et c’est également devant les écoles, aux heures d’entrée et de sortie, que ce schisme apparaît avec des enfants issus de cultures différentes et dont les mamans ont des apparences opposées et antagonistes.

Dans une série de vidéos ci-dessous, des parents s’amusent à se déguiser en burqa devant leurs enfants provoquant la panique et l’effroi au sein de la maison. Des témoignages qui confirment que le voile islamique reste synonyme de peur, voire de terreur, auprès du plus jeune âge.

[embedded content]

[embedded content]

[embedded content]

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Rapport Borloo. Pour Malek Boutih, il y a « une erreur de diagnostic » : « dans ces territoires, c’est la République qui est en train de s’effondrer »

Malek Boutih, ancien député PS de l’Essonne, ex-président de SOS-Racisme et récent auteur lui-même d’un rapport sur la radicalisation de la jeunesse n’est pas convaicu par le rapport Borloo sur les banlieues.

Dix-neuf programmes pour l’éducation, l’emploi, les transports, la sécurité. Après lecture du rapport, diriez-vous que les quartiers ont enfin des raisons d’espérer ?

Ce rapport porte la marque de l’ingéniosité et de l’esprit de Jean-Louis Borloo, mais il est voué, comme tout ce qui a été entrepris précédemment, à un échec profond. Parce qu’il est basé sur une erreur d’analyse fondamentale, qui consiste à penser que la banlieue dysfonctionne sur l’encadrement, le social, l’économie, alors que dans ces territoires, c’est la République qui est en train de s’effondrer. Le temps passant, l’accumulation des erreurs politiques a changé la nature de certains territoires où règne désormais le désordre social. Ce sont des territoires en marge de la République.

Ces quartiers « en marge » doivent-ils bénéficier d’un traitement différent des autres territoires, ce qui semble être la philosophie profonde du plan Borloo ?

Le rapport préconise une sorte de « Make banlieue great again ». Mais ce temps est révolu. Soit la banlieue rejoint la France, soit la fracture qui est déjà terrible va continuer à s’aggraver. […] Nous devons normaliser ces quartiers. Oui, il peut y avoir des réalités sociales différentes, mais pas de « pays » dans le pays. […]

news.yahoo

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

C’est quoi, ce borloodel à 5 milliards d’euros ? Fumeux et fumant plan banlieues…

Le  » plan Borloo  » :

http://www.leparisien.fr/politique/banlieues-ce-que-contient-le-plan-de-jean-louis-borloo-26-04-2018-7684650.php

Y se fout de la gueule de qui, le boire de l’eau ?
( ça y est, je me suis encore gouré en écrivant son nom, et de beaucoup ! )

On va pas raquer pour ça, quand même !

–  » chaque enfant et adolescent scolarisé en QPV (quartier prioritaire de la ville, NDLR) aura la possibilité de partir quatre fois dans sa scolarité à la rencontre de l’Autre, dans des conditions financières abordables pour leurs parents, jusqu’à la quasi gratuité « 

–  » Elèves ou étudiantes, mères ou grands-mères, salariées ou sans emploi […] les femmes tiennent une place primordiale dans la vie sociale des quartiers populaire […] Ce sont les nouveaux visages de Marianne ! » assure encore Jean-Louis Borloo qui suggère de les « protéger » dans ce rôle en créant 216 « Maisons Marianne », en bas des immeubles, et leur allouer un budget de fonctionnement de 10 000 euros par an « 

–  » le déploiement de 500 « correspondants de nuit » supplémentaires sur des postes d’adultes-relais, pour contribuer en lien avec la police municipale à une politique de « tranquillité publique » ou pour venir structurer les initiatives associatives. Ce programme comprend aussi la formation de 200 femmes relais. « 

–  » Des « clubs petit dej »  » !

Faut pas décooner !

C’est quoi, ce borloodel  à 5 milliards d’euros !

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

L’ambassadeur français claque la porte du Conseil de l’UE pour dénoncer le « tout anglais »

L’ambassadeur français claque la porte du Conseil de l’UE pour dénoncer le « tout anglais ». Il voulait protester contre l’absence d’interprétation prévue lors de futurs débats budgétaires, qui conduit généralement à un usage exclusif de l’anglais.

« Il ne s’agit pas d’une mise en scène orchestrée, mais d’une manière de marquer le coup face à un débat mal orienté par le secrétariat du Conseil, avec des méthodes qu’il fallait refuser« , a expliqué une source diplomatique française. « Sur un sujet aussi sérieux que le prochain cadre financier pluriannuel (CFP), il faut qu’il y ait un respect du multilinguisme des institutions de l’UE« , a ajouté cette source, déplorant un recours croissant « au tout anglais« . […]

Le format « léger » qui avait été prévu pour les futures réunions d’experts sur les budgets 2021-2027 ne permet pas d’avoir des interprètes, selon cette source européenne. La langue française est, avec l’anglais et l’allemand, une langue de travail au sein des institutions européennes, mais elle est en déclin, en particulier depuis l’élargissement aux pays de l’Est.

news.yahoo

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture