Immigration : le ministre allemand de l’Intérieur « ne peut plus travailler » avec Angela Merkel

La coalition au pouvoir risque de vaciller. Angela Merkel est plus que jamais fragilisée.

Alors que l’Union européenne est divisée sur la politique migratoire, le débat est plus vif que jamais en Allemagne. Dimanche, un nouveau palier a été atteint. « Je ne peux plus travailler avec cette femme », a déclaré le ministre de l’Intérieur allemand, Horst Seehofer, à propos d’Angela Merkel, devant des membres de l’Union chrétienne-sociale (CSU), variante bavaroise de la CDU et bien plus à droite. Des propos qu’a révélés l’édition dominicale de Die Welt.

Le site du Bild affirme même dimanche que la CSU devrait lancer lundi un nouvel ultimatum à la chancelière. Elle lui donnerait deux semaines pour trouver une solution au niveau européen afin de renvoyer les réfugiés dans le pays de l’UE où ils se sont inscrits en premier, comme le prévoit l’accord controversé de Dublin.

(…) Le Parisien

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Livre. Thomas Frank : « Pourquoi les riches votent à gauche »

Après avoir expliqué pourquoi les pauvres votent à droite, l’essayiste américain Thomas Frank analyse, dans un nouveau livre, pourquoi les riches votent aujourd’hui à gauche.

Son livre bouleversera ceux que désole l’affadissement chaque année aggravé du Parti socialiste, tant la métamorphose de la gauche américaine offre d’analogies avec ce qui est advenu simultanément en France. Au XXIe siècle, donc, les pauvres votent à droite et les riches votent à gauche? Si la perversion se lit dans l’inversion, alors nos démocraties sont perverties. Mais comment en sommes-nous arrivés là ?

Thomas Frank raconte l’échec des démocrates américains, lesquels se proclamaient encore dans les années 1970 «le parti du peuple contre celui de la haute naissance». Un demi-siècle plus tard, ouvriers et classes populaires ont déserté le parti de Franklin Roosevelt et de William Bryan, lequel œuvre désormais à aider toujours plus ceux qui n’en ont pas besoin – inversion, là encore. Même Barack Obama, incarnation d’un Roosevelt revival et d’un nouveau rêve pour le peuple d’Amérique, Obama devant lequel le monde entier a versé la nuit de son élection, le 20 janvier 2009, des larmes de joie et d’incrédulité, le prometteur Obama a échoué. […]

A bien des égards, on croirait lire quarante ans de l’histoire du socialisme français. En France en 2018, ceux qui défendent les idées classiques du socialisme passent souvent pour des «gauchistes», et l’étiquette n’est guère flatteuse. A se demander si, en France comme en Amérique, ce n’est pas un phénomène qu’on croyait réservé au marché immobilier qui abîme le socialisme: la gentrification.

Nouvel Obs

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Depuis sa prison, Tommy Robinson écrit à tous les résistants d’Europe

Richard Friand est dans la vie un ami de Tommy Robinson. Il nous a fait parvenir une lettre que notre camarade de combat à fait parvenir à tous ses amis, à sa famille, et aux résistants de toute l’Europe. A lire et à faire connaître partout.

Nous n’avons pas eu le temps de faire traduire la lettre de Tommy, merci à Riposte laïque qui nous a proposé de faire profiter les lecteurs de Résistance républicaine de la traduction de Florence Labbé :

Nous y revoilà donc. C’est dimanche soir 10 juin 2018, les nouvelles des scènes magnifiques qui se sont déroulées à Londres hier soir me parviennent, mais avant que je commente les aspects positifs de ces événements, je veux d’abord parler des aspects négatifs. Je veux partager avec vous des extraits de la lettre de ma femme :

« L’école m’a téléphoné avant que je ne parte au travail pour me dire que Spencer (le fils de Tommy) n’allait pas bien à l’école, qu’il ne gérait pas du tout et qu’il pleurait à la moindre occasion. Son copain Sam lui a dit : »je vais faire du cross avec mon père » et Spencer lui a répondu: « bon, moi je peux pas faire ça avec le mien » et il est parti en pleurant. il a pleuré jusqu’à ce qu’il s’endorme. il dort avec ton oreiller et me demande à longueur de journée « quand est-ce qu’il rentre Papa ? ». Je ne peux même pas lui donner de date approximative puisque tu n’en as pas non plus ! Je me contente de lui répéter que c’est pour bientôt, que ça ne sert à rien de pleurer et qu’il doit se montrer courageux pour que tu sois fier de lui. Hier soir, il m’a dit : « Je vais faire quelque chose de mal comme ça je serai en prison et je pourrai voir Papa. »

Je ne vais pas mentir : cette nouvelle m’a brisé le cœur. Il y a une semaine, la prison m’a enlevé le numéro de téléphone de ma femme, je n’ai donc pas pu parler à mes enfants. Ce qui  me bouleverse aussi, c’est de penser que mon fils pense que si je suis en prison, c’est parce que j’ai fait quelque chose de mal. Plutôt que m’apitoyer sur moi-même, je devrais mettre cela en perspective : je ne suis pas chez moi pendant une courte durée. Les enfants de soldats vivent tout le temps de telles situations. C’est pour cela que j’admire leurs sacrifices passés et présents. Je ne m’étends pas trop longtemps sur mon affaire car nous venons d’introduire un recours. Ce dont je veux parler, c’est de ce que vous m’avez apporté.

Quand je me suis retrouvé dans cette prison, j’étais dégoûté. Ecœuré de ce que ma famille allait devoir traverser, dégoûté pour ceux avec qui j’étais en contact et qui comptaient sur moi pour raconter leur histoire. J’étais également sûr que je serais tué en prison. Quand j’étais leader de l’English Defence League, j’ai été condamné en 2012 à 10 mois de prison.  Pour ma propre sécurité, j’ai été mis en isolement pendant 22 semaines. Je pense que c’est parce que le Gouvernement craignait des soulèvements dans les rues si j’étais tué en prison. En 2013, le soldat Lee Rigby a été décapité ; le Gouvernement a pu voir qu’un soldat pouvait être décapité sans que personne ne réagisse.

En 2014, j’ai été envoyé en prison pour 18 mois. J’ai été littéralement livré aux chiens.  Roué de coups par des prisonniers musulmans, j’ai eu de la chance de m’en sortir vivant. Le gouvernement savait que je pouvais mourir sans que quiconque n’intervienne. Ce fut un moment terrible pour moi de me rendre compte que si j’étais tué, ma mort passerait inaperçue;  Je me suis rendu également compte que ma famille ne recevrait aucun soutien pour ses besoins ou sa sécurité.

OH MAIS QUELLE DIFFERENCE  EN QUATRE ANS !

Dès les premières 24 heures de mon arrivée ici,  J’ai  appris que des milliers de personnes manifestaient devant le 10 Downing Street. Que votre pétition avait récolté 100 000 signatures, maintenant nous en sommes à 300 000.  Ensuite un demi-million. J’ai entendu dire que des manifestants escaladaient les grilles de la maison du Premier ministre. Je pensais que ceux qui me rapportaient ces nouvelles se trompaient, qu’il s’agissait d’une manifestation pour la liberté en général. Je ne me doutais pas qu’il s’agissait d’un combat pour MA libération.

Incarcéré les premiers jours au milieu de musulmans, j’étais en danger quand quelque chose a changé. J’ai été soustrait de ma cellule et de mon quartier,  et mis seul dans une cellule, en sécurité. Je pense que c’est lorsque Lord Pearson (homme politique, ancien dirigeant de l’UKIP)  a pris la parole au sujet de ma sécurité. il m’a certainement sauvé la vie;

J’ai ensuite su que des mouvements de protestation se propageaient partout dans le monde. J’ai su que la parole se libérait chez beaucoup de gens qui pendant des années  étaient restés silencieux, hommes politiques, policiers, avocats. Je suis profondément  ému de savoir que 20 000 personnes  ont manifesté ce week-end à Londres leur solidarité. Je suis abasourdi par la réaction du public. Je me sens aimé. Aimé et reconnu.

Je reçois tous les jours des centaines de lettres et mails. Je lis chacun d’eux et vous en suis très reconnaissant. Je tiens à remercier chacun d’entre vous qui m’a soutenu. Je sais combien il est difficile de parler. Je sais que beaucoup, pour m’avoir soutenu, ont dû subir des conséquences, de la part d’amis ou au travail,  et je vous en suis très reconnaissant. Il n’y a plus de liberté d’expression quand on doit subir des conséquences sociales.

Je suis heureux, heureux que cette peine de prison ait eu des conséquences pour l’establishment,  heureux que le public ait montré les conséquences que ma mort aurait entraînées. Je dis depuis longtemps qu’un jour, on ne sait quand, notre nation changera de cap.

J’y pense beaucoup et je suis sûr que je mourrai à cause de l’islam. Ceci m’effraie, mais pas autant que de savoir que ma mort n’aurait eu aucune conséquence. A présent, je souris, soulagé de savoir que ma mort entraînerait une révolution. Je ris, ce qui peut sembler fou, mais de savoir cela m’apporte une grande satisfaction.

J’ai toujours dit que je donnerais ma vie si cela pouvait arrêter la prise de pouvoir de l’islam sur mon beau pays. Notre bataille n’est pas aussi simple que contre la chair et le sang mais nous nous battons contre un système, un système corrompu. La prison laisse beaucoup de temps pour réfléchir. Nous ne pouvons plus rester chacun dans notre coin, nous devons unir nos voix et nos mouvement dans l’action politique. J’ai beaucoup de projets après ma sortie de prison.  J’ai été très heureux de savoir que Geert Wilders est venu parler à Londres. C’est lui qui m’a inspiré quand j’ai commencé mon action de militant.

Je ne peux pas établir la liste de toutes les personnes que je veux remercier  mais je sais qu’Alex Jones d’Info Wars mènerait la lutte pour ma libération. il me fait rire et je l’adore. Gerard Bitten de UKIP, Lord Pearson, Raheem Kassam, Katie Hopkins, mon cousin Kevin Carroll, Donald Trump junior pour ses tweets. J’aurais fait six mois rien que pour ça.

La liste serait encore longue, je remercierai en bonne et due forme à ma libération.  Enfin, je tiens à remercier par-dessus tout ma femme. Quand j’ai enfin pu lui parler au téléphone je lui ai demandé, en plaisantant, si elle n’en avait pas assez de tout ça. Je n’ai pas été un mari génial mais elle a été une épouse et une mère parfaites. Je ne pourrais pas survivre à cette épreuve sans ma famille.

Si vous lisez cette lettre en ligne, sachez que JE VOUS AIME et que VOUS ME MANQUEZ. Mes potes vont me chambrer pour cette putain de lettre sentimentale. Beaucoup de gens me disent que je leur donne de l’espoir mais je tiens à vous dire que vos réactions, que ce soient votre soutien à ma famille, la  prise en charge des frais de justice, ou le partage de vidéos, vous m’avez donné de l’espoir et un sentiment sans nom.

Veuillez excuser mon écriture, ma main me fait mal parce que je rédige des notes pour mon prochain livre sur lequel je travaillais avant d’être emprisonné.  Le titre provisoire en est : Battle for Britain. il s’agit en gros de mettre à jour l’Ennemi de l’Etat et de présenter une vision de l’avenir. Je remercie donc Sa Majesté de me donner le temps d’y travailler.

C’est formidable de savoir qu’il y a d’autres manifestations prévues, c’est formidable de savoir que je ne suis pas oublié et que leurs tentatives de me faire taire n’ont pas marché.

C’est lundi et je viens de regarder Love Island. On a remis le numéro de téléphone de ma femme dans les données et j’ai pu parler à mes enfants. Je suis moins stressé et plus détendu. Mes enfants vont venir me voir très  bientôt.

Merci à tous de votre soutien. C’est votre protestation et vos réactions qui me garderont en sécurité. Je tiens à ce que vous sachiez combien je suis motivé et reconnaissant. J’espère que Lord Pearson et Gérard Batten m’écriront et, les potes, si vous lisez cette missive, demandez à Gérard de venir avec vous à la prison de Hull. Mes appels ont abouti, appel du verdict, appel des conditions d’emprisonnement et appel concernant la caution. Merci de tout cœur à Pauline Hansen, merci à l’AfD pour leur offre d’asile.

L’establishment pensait clore le livre. Au contraire, le public vient d’ouvrir un nouveau chapitre.

Amitiés et remerciements à tous.

Papa, Maman, désolé de ce stress que je vous cause.

Merci au monde libre.

C’est mardi. On me change de prison. Mes enfants ne me verront pas ce week-end.

Traduction par Florence Labbé

https://ripostelaique.com/depuis-sa-prison-tommy-robinson-ecrit-a-tous-les-resistants-deurope.html

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Espagne : le gouvernement socialiste rétablit le plein accès aux soins de santé pour les sans-papiers

Le Conseil des ministres, dans sa première décision d’envergure depuis que Pedro Sánchez dirige le gouvernement, a fait savoir aujourd’hui [15 juin] qu’il rétablit le droit à la santé universelle et que, par conséquent, les migrants qui se trouvent en situation irrégulière en Espagne pourront bénéficier des soins de santé.

[…]

Source 1


Le gouvernement abrogera la réforme du PP [Parti populaire] qui avait retiré la carte de santé à quelque 800 000 migrants en situation irrégulière, ceci dans le but de rétablir le droit à la santé universelle, une décision qui a été saluée par des associations de santé, des ONG et des organisations travaillant avec les migrants.

Isabel Celaá, porte-parole de l’exécutif, a fait cette annonce lors de la conférence de presse qui a suivi le Conseil des ministres; elle a fait remarquer que c’est une affaire « extraordinairement importante » pour toute la société […]

La réforme du PP avait laissé sans soins primaires au sein du Système national de santé (SNS) les migrants sans-papiers, bien que les soins dans les services d’urgence leur étaient garantis, ainsi que pour les mineurs et les femmes enceintes.

(Traduction Fdesouche)

Source 2

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Le secrétaire d’État belge à la Migration à propos des migrants de l’Aquarius : « De quel droit entrent-ils en Europe ? »

Le secrétaire d’Etat estime qu’il s’agit de « migrants illégaux ».

Les 630 migrants secourus par l’Aquarius, au centre cette semaine de vives tensions sur la politique migratoire de l’Europe, sont arrivés en bateau à Valence ce dimanche matin, après une semaine d’errance en Méditerranée.

«  Parmi les migrants illégaux qui arrivent en Espagne, beaucoup sont originaires du Bangladesh », a commenté sur Twitter le secrétaire d’Etat à l’Asile Theo Francken (N-VA). «  C’est à 9000 km de la Libye et il n’y a pas de guerre. Ils volent via la Turquie vers Tripoli avant de partir en bateau vers l’UE. De quel droit entrent-ils dans l’Union européenne ? Que sommes-nous en train de faire ?  »

Le Soir

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Pire que l’agence Tass sous Staline, l’AFP sous Macron …

Je viens de voir dans les actu. d’Orange un titre pour le moins surprenant, n’est-il pas?

« Le terroriste d’extrême droite, une menace grandissante au Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni, frappé il y a un an par une attaque contre des musulmans à Londres, est confronté à une menace terroriste « grandissante » venue de l’extrême droite et alimentée par la prolifération de discours haineux, qui force les autorités à réagir.

Dans un pays touché par cinq attentats en 2017, ayant fait 36 morts, « la menace la plus importante vient du terrorisme islamiste », a déclaré le ministre de l’Intérieur Sajid Javid début juin.

Mais « le terrorisme d’extrême droite constitue aussi une menace grandissante », a-t-il ajouté, en annonçant une nouvelle stratégie anti-terroriste.

Au cours des cinq dernières années, quatre attentats terroristes au Royaume-Uni ont été perpétrés par des « acteurs solitaires motivés à des degrés divers par des idéologies d’extrême droite », indique le rapport gouvernemental dévoilant cette stratégie, baptisée Contest.

Parmi eux, Darren Osborne, un Gallois de 48 ans qui, le 19 juin 2017, avait projeté sa voiture sur un groupe de musulmans près de la mosquée de Finsbury Park, à Londres, tuant un homme et en blessant douze autres.

Ce père de famille s’était radicalisé en quelques semaines, développant une obsession pour les musulmans, nourrie de la consultation compulsive de contenus haineux sur internet.

En outre, quatre attaques terroristes d’extrême-droite ont été déjouées depuis 2017, avait révélé en février Mark Rowley, à l’époque chef du contre-terrorisme britannique, qualifiant de « préoccupante » la croissance du terrorisme de droite.

« Il y a une nette augmentation à la fois du rythme des attaques menées par les extrémistes de droite et de la gravité, de la létalité, d’une telle violence », souligne Matthew Henman, chef du centre international d’analyse du terrorisme Jane, à IHS Markit, interrogé par l’AFP.

– Prêcheurs de haine en ligne –

Si, il y a quelques années, l’extrême droite se limitait à de petits groupes anti-immigration aux membres vieillissants, qui présentaient selon les autorités un très faible risque pour la sécurité nationale, de nouveaux groupes ont émergé comme l’organisation néo-nazie National Action, ou les groupuscules Britain First ou Generation Identity et une nouvelle génération d’extrémistes, plus jeunes et connectés, a vu le jour.

Trois des cinq « prêcheurs de haine » les plus suivis dans le monde sont britanniques, cumulant chacun plus d’un million d’abonnés sur différents réseaux sociaux, relève l’organisation anti-racisme Hope Not Hate.

Il s’agit de Stephen Lennon, connu sous le nom de Tommy Robinson, fondateur de l’English Defense League, qu’il a quittée en 2013, de Paul Joseph Watson, un jeune Anglais dont les vidéos font des centaines de milliers de vues et de Katie Hopkins, qui avait scandalisé l’opinion en traitant les migrants de « cafards » dans les colonnes du tabloïd The Sun.

Pour Hope Not Hate, « les autorités ne parviennent pas à prendre la mesure et à s’attaquer à cette menace d’extrême droite en ligne croissante et à la haine anti-musulmans en général ».

Le Conseil musulman du Royaume-Uni (MCB), organisation représentative des musulmans britanniques, a aussi dénoncé un climat islamophobe, couvant au sein même du Parti conservateur au pouvoir.

De son côté, Matthew Henman estime qu’il y a eu des « signaux encourageants » des autorités qui ont déjoué des complots terroristes et interdit National Action en décembre 2016, quelques mois après l’assassinat de la députée travailliste Jo Cox par un sympathisant néo-nazi.

Un acte perpétré peu avant le référendum sur le Brexit qui avait libéré la parole xénophobe au Royaume-Uni.

Mais National Action continue d’œuvrer dans l’ombre.

Mardi, un de ses membres présumés, Jack Renshaw, 23 ans, jugé à Londres, a plaidé coupable d’avoir fomenté le projet d’assassiner une députée travailliste.

Pour Matthew Henman, « les politiques s’attaquent aux symptômes de l’extrême-droite et pas à la cause » et, plutôt que de prendre des mesures de rétorsion, devraient développer une « approche plus globale ».

Il pointe aussi du doigt « des éléments dans les médias de droite et les politiques gouvernementales radicales qui ont contribué à favoriser un environnement dans lequel l’extrémisme de droite peut prendre racine et se propager ».

Les autorités promettent vouloir agir en amont, en repérant des jeunes sensibles à cette propagande, et en développant des « discours alternatifs » à ceux des extrémistes, qu’ils viennent de l’islam radical ou de l’extrême droite.

Ma réflexion personnelle: « quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ».

Proverbe arabe.

Pour les plus jeunes de nos lecteurs, l’agence Tass était l’agence soviétique d’ « information » pendans l’ère soviétique et en particulier sous Staline.

L’AFP désormais remplit ce rôle dans la France de Macron : nous « informer ».

Il faut bien être conscient que ce flot de calomnies est financé  par l’argent du contribuable français.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Jacques Myard qualifie de «lamentables» les critiques de Calmels contre le tract de Wauquiez «Pour que la France reste la France»

Colère de Jacques Myard qui qualifie de “lamentables” les critiques de Virginie Calmels contre le tract “Pour que la France reste la France” de Laurent Wauquiez : «Mais comment peut-elle dire ça ! Vous croyez que c’est pas vraiment un problème quand on a à longueur de temps des problèmes dans les banlieues comme il en est passé dans les Yvelines récemment et dont personne ne parle ? Mais comment peut-elle dire ça ! Et c’est là où véritablement il faut cesser cette espèce de politiquement correct qui est en train de tuer le débat politique ! Il y a un moment où il faut appeler un chat un chat. Il faut avoir des positions fermes, une ligne politique.»
– LCI, 17 juin 2018, 17h22

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Brescia (Italie) : le maire demande à des migrants de participer à une opération citoyenne de nettoyage des sentiers, ils répondent qu’ils ne sont pas venus là pour travailler

Aucun des 24 réfugiés invités par la marie de Brescia, n’a accepté d’aider à nettoyer les sentiers.

Le maire Mark Zatti, est très en colère parce que très déçu, il a d’abord écrit une lettre au préfet de Brescia Annunziato Varde, puis a pris une pelle et un râteau, et il alla lui-même de fixer le chemin du pays le plus visité.

« La semaine dernière j’ai rencontré les demandeurs de protection internationale en leur demandant de se rendre disponibles pour collaborer. Là, à l’époque, ils m’ont répondu qu’ils allaient y penser. Mais la réponse définitive fut : « nous ne sommes pas venus ici pour travailler » … « 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Ces petites nanas voilées me font doucement rire …

Je tremble d’effroi même si malheureusement ce n’est pas un scoop. Je suis agitée à l’intérieur. Je voudrais hurler mais rien ne sort de ma bouche.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/06/17/la-francaise-voilee-pougetoux-ambassadeur-de-la-france-en-syrie/

L’islam est un mal comme de l’acide sulfurique qui ronge encore et encore.

Je suis en pétard, je suis dégoutée que sais je encore avec tous ces imbéciles qui nous disent que le voile c’est rien, c’est un choix, c’est juste un bout de tissu (des ahuris de bobos autour de moi qui me traitent de radical ah!ah!).

Non mille fois non c’est une aliénation mentale, c’est la négation de la moitié de l’humanité.

Elles servent d’étendard à ceux qui combattent le libre monde, celui des non musulmans.

Je tremble d’effroi même si malheureusement ce n’est pas un scoop. Je suis agitée à l’intérieur. Je voudrais hurler mais rien ne sort de ma bouche. L’islam est un mal comme de l’acide sulfurique qui ronge encore et encore.
Je suis en pétard, je suis dégoûtée que sais je encore avec tous ces imbéciles qui nous disent que le voile c’est rien, c’est un choix, c’est juste un bout de tissu (des ahuris de bobos autour de moi qui me traitent de radical ah!ah!). Non mille fois non c’est une aliénation mentale, c’est la négation de la moitié de l’humanité. Elles servent d’étendard à ceux qui combattent le libre monde, celui des non musulmans.

Ces petites nanas voilées (elles me font doucement rire) qui profitent de la liberté de la France, elles conduisent, elles ont des droits, elles peuvent sortir de chez elles, s’exprimer à la télé sans risque mais qu’elles aillent sous les cieux musulmans et elles verront leur belle liberté à quoi elle va se réduire, elles reviendront fanfaronner dans les médias si le coeur leur en dit.

Bon sang en 2018, on devrait avoir des musulmanes se rebeller contre le joug subi depuis trop longtemps, balancer aux orties ces chaines entravant leur émancipation, prendre à bras leur corps,  leur vie, leur destin.

Non mille fois non, on se barricade derrière des voiles, des pratiques, des croyances d’un autre âge, on se soumet, on se dit inférieur à l’homme avec en prime un grand sourire béat (c’est du vécu).

Wafa Sultan parle de décérébration.

J’ai bien peur que c’est irréversible quand on voit toute l’ardeur qui est mise à éduquer les musulmans, dès leur plus jeune âge, dans cette connerie d’islam au lieu de les inciter à apprécier l’art, la Culture, la littérature, la nature, l’écologie…

Je suis entrain de péter les plombs mais je vais me ressaisir il le faut.

Je lutte au quotidien avec la connerie ambiante.

C’est usant à la longue mais il n’y a pas le choix.

 

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture