Un imam de Gaza : attaquez, coupez les juifs en morceaux !

J’ai trouvé cette vidéo qui est une vraie pépite…

Cet illuminé de Gaza donne un aperçu des imams « radicalisés » que Macron laisse prospérer chez nous.

A mi-chemin entre la grandiloquence et la gestuelle de Louis de Funès, et la rage enfiévrée d’Adolphe Hitler. Je crois qu’en voyant cela, d’un côté, on comprend mieux à qui Israël doit faire face, de l’autre, on peut avoir (peut-être) un aperçu des mosquées et imams radicalisés que l’Etat français a laissé trop longtemps prospérer sur notre territoire.

[embedded content]

Traduction 

Un prêcheur du Hamas (Sheikh Muhammad Salah Abu Rajab, de la mosquée Al-Abrar sise à Gaza) agite son couteau : vous n’aurez d’autres choix que nos « massacreurs et nos poignardeurs », « la vérité de l’islam arrive … dehors … [nous allons] attaquer. Pendant que l’un d’entre nous retiendra les mains [des juifs], d’autres les poignarderont.».

«Oh juifs, Khaibar ! » (ie : nom du village où les juifs ont été massacrés par l’armée de Mahomet en 628).

« L’armée de Mahomet revient d’Irak, de Syrie, d’Égypte, du Yémen et de l’Arabie Saoudite. Mon frère du côté ouest [NdT : en Israël donc], poignarde ! …

Le paradis est décoré de lances et de dagues…

Les hommes de Gaza [font des tunnels] et franchissent la frontière. Ils prennent leur revanche. Vous, peuple de l’ouest, vous avez pu voir nos soldats en marche. Aujourd’hui, c’est le jour J. Les juifs vivent aujourd’hui sous le régime du couvre-feu. Pour vous, notre terre ne sera que massacre et poignardage. La vérité arrive, la vérité de l’islam [NdT : donc, les massacres de tout ce qui n’est pas musulman]. Vous, du côté ouest, par groupe de trois ou quatre [on vous attaquera]. Certains vous tiendront les mains pendant que d’autres vous [massacreront] à la hache et au hachoir (sic).

Le prédicateur cite les paroles d’une chanson populaire :

Mon ennemi, je viens à toi.

De n’importe quelle maison, banlieue et rue

je viens vers toi, mon ennemi, avec des haches et des couteaux.

De n’importe quelle maison, banlieue et rue…

Par groupe de trois, quatre ou cinq, tous ensemble, attaquez. Coupez les juifs en morceaux.

Vidéo parue sur la chaîne de télé Al-Aqsa le 9 octobre 2015.

Le dernier village ayant été défait par l’armée de Mahomet en 628 était Khaibar. Beaucoup de juifs ont été tués dans cette bataille laquelle a mis fin à la présence juive en Arabie. Certains musulmans voient dans cet évènement le début des guerres contre les juifs. Un slogan [s’inspirant de la défaite du village Khaibar], prévoyant la défaite des juifs, est souvent chanté lors de rassemblements extrémistes.

Traduit de l’anglais par Denis.

===================================

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

L’imam antichrétien et antisioniste Mourad Hamza de la Mosquée d’Aix-en-Provence prédit la destruction prochaine d’Israël

Le sud-est de la France est soumis depuis quelques décennies à une intense campagne d’islamisation liée à deux facteurs : la forte population musulmane qui s’y développe, et les centaines de Mosquées construites pilotées par des prédicateurs diffusant une violente propagande islamiste antioccidentale, antichrétienne et antisémite, comme on le voit dans les Mosquées de Marseille […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Des manuels antisémites et prônant le djihad au cœur de la formation d’imams à Bruxelles

La formation des imams délivrée en arabe au sein du Centre islamique et culturel de Belgique (CICB), qui abrite la Grande Mosquée de Bruxelles, incite les fidèles à se lancer dans le djihad armé, à persécuter les homosexuels et tenir des propos antisémites, selon un rapport de l’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM). (..)

SudInfo.be

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Belgique : des manuels antisémites et prônant le djihad sont au cœur de la formation d’imams à Bruxelles, selon un rapport confidentiel

Notre journaliste Jean-Pierre Martin a pu obtenir un document confidentiel de l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) sur la formation des imams et des professeurs de religion islamique en Belgique.

De ce document, il ressort que « l’enseignement de la religion musulmane de la section arabe du centre islamique et culturel de Belgique (CICB) n’est généralement en rien adapté au cadre de référence belge ou européen. Ce contenu s’appuie sur des idées et doctrines salafistes qui incitent au rejet de toute idée différente et des libertés et droits fondamentaux constitutionnels« .

Par ailleurs, l’OCAM insiste sur le fait que « nombre de mosquées et centres islamiques en Belgique disposent toujours dans leurs bibliothèques et dans le cadre de leurs activités de formation de manuels et textes présentant un contenu problématique sur le plan du radicalisme, de la xénophobie et de l’antisémitisme« .

RTL.be

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

L’imam salafiste de Longjumeau peut être naturalisé : il oeuvrait dans l’ inter-religieux !

Pour laver plus blanc que blanc, le dialogue interreligieux !

Tel pourrait être le slogan afin de se blanchir de tout soupçon de salafisme aux termes d’une décision de la Cour administrative d’appel de Nantes

.
Après la lessive qui lave plus blanc que blanc, la dialogue interreligieux est apte à effacer tous les soupçons selon les juges nantais et à permettre ainsi d’acquérir la nationalité française.

https://www.youtube.com/watch?v=-qcEU-qJagc

. . .
Selon la cour administrative d’appel,

« pour rejeter les demandes de naturalisation présentées par M. et Mme E, le ministre de l’intérieur s’est fondé sur les engagements de M. E au sein de la mouvance salafiste de Longjumeau, notamment en tant que secrétaire adjoint du centre socioculturel islamique de Longjumeau qui gère la salle de prière salafiste de cette commune, et a considéré que son épouse en avait nécessairement connaissance ;

Considérant que dans son mémoire en défense présenté devant le tribunal administratif dans l’instance concernant M.E, le ministre a produit la note du 2 mai 2011 émanant du directeur des libertés publiques et des affaires juridiques et a repris, dans ses écritures présentées dans les deux instances concernant M. et Mme E, les énonciations du rapport décrivant les activités reprochées à M. E ;

qu’il ressort des énonciations de cette note que M. E est connu pour son appartenance à la mouvance salafiste de Longjumeau, qu’à la date de sa demande de naturalisation, il exerçait les fonctions de secrétaire adjoint du centre socioculturel islamique de Longjumeau qui gère la salle de prière salafiste de cette commune et qu’il y a exercé en tant qu’imam courant 2012 ;

qu’enfin, cette note, après avoir décrit le courant salafiste, idéologie dominante de mouvements terroristes islamistes, estime que compte tenu de l’environnement dans lequel il évolue,

« le loyalisme de M. E envers notre pays et ses institutions n’est pas garanti » ;
Considérant qu’il n’est pas contesté que M.E a exercé entre 2006 et 2009 les fonctions de secrétaire adjoint du centre socioculturel islamique de Longjumeau ;

que toutefois, d’une part, M. E conteste avoir exercé en tant qu’imam courant 2012 et indique n’avoir jamais exercé de telles fonctions, mais s’être borné à diriger la prière en semaine, ce que le ministre ne conteste pas sérieusement en défense ;

que d’autre part, M. E conteste fermement son appartenance à la mouvance salafiste et fait valoir que la mosquée de Longjumeau et le centre socioculturel islamique de Longjumeau (CSCIL) n’appartiennent pas à une telle mouvance ;

qu’il précise que ce centre socioculturel a oeuvré pour promouvoir le dialogue interreligieux avec les communautés chrétiennes et juives de la ville, notamment par l’organisation depuis 2007 d’un repas trimestriel entre fidèles catholiques et musulmans à l’initiative conjoint du CSCIL et du service diocésain des relations avec l’islam, a publié un dépliant condamnant le terrorisme sans réserve ;

que M. E produit les lettres cordiales adressées en 2007 par le président de l’association culturelle israélite de Longjumeau au président du CSCIL, ainsi que des attestations et témoignages émanant d’habitants de Longjumeau, d’un enseignant d’université, d’une consultante en autisme ;

que M. E fait en outre valoir son engagement au sein de l’association « Un autre regard » où il s’investit auprès d’un enfant autiste ; que ces éléments ne sont pas démentis par l’administration ;

que la note précitée, à l’exception de la mention de ses fonctions d’imam, qui sont contestées, ne fait état d’aucun fait précis en ce qui concerne l’appartenance alléguée de M. E à la « mouvance salafiste » ;

qu’ainsi, et alors même que le ministre dispose d’un large pouvoir d’appréciation de l’opportunité d’accorder la nationalité française à l’étranger qui la sollicite, la décision contestée prise à l’égard de M. E ne peut être regardée comme fondée sur des faits dont la matérialité est établie ;

qu’il en va de même, par voie de conséquence, de la décision de rejet de la demande de naturalisation de Mme E, fondée sur le fait que l’intéressée ne peut ignorer les engagements de son mari au sein de la mouvance salafiste ».
. . .

Les juges ne paraissent pas connaître le risque de takiya.

Ils s’en tiennent aux apparences et se contentent de quelques éléments de cordialité avec d’autres cultes pour considérer qu’on a affaire à un islam fréquentable.

Le ministère de l’intérieur avait quant à lui refusé la demande de naturalisation du couple et la décision avait été validée par le tribunal administratif.

Or, la CAA de Nantes le 13 avril 2018 infirme cette décision en appel. Le ministère va-t-il se pourvoir en cassation devant le Conseil d’Etat ?

Une attitude surprenante de la part des juges nantais, qui ont autrefois recouru à des applications ambitieuses du principe de précaution.

Le Conseil d’Etat avait au contraire considéré il y a deux ans de façon apparemment inédite l’interférence possible de la takiya, dissimulation de la foi dans un contexte hostile. Conseil d’Etat, 13 juin 2016 :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/06/28/islam-islamisme-et-assignations-a-residence-deux-decisions-judiciaires-du-13-juin-2016/

Tant qu’une application élargie du principe de précaution n’aura pas adoptée par les pouvoirs publics, on aura toujours l’impression de jouer à la loterie quant à l’issue de tels contentieux.

On reste quand même étonné de voir que des éléments comme l’engagement du requérant dans une association de soutien aux autistes pèse en sa faveur…

Est-ce vraiment un élément probant ou bien la cour a-t-elle fait feu de tout bois ?

En effet, a priori, les salafistes n’ont rien contre l’autisme !

M. Saint-Marc avait pointé du doigt un « double discours » de NKM à propos de ce dossier :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/08/07/double-langage-et-mensonges-de-nathalie-kosciusko-morizet-demasques-par-limam-de-longjumeau/

Toutefois, un maire n’a pas toute latitude à ce sujet et peut se trouver contraint de mettre à disposition des locaux pour les fêtes musulmanes selon la jurisprudence de la CEDH.

Aussi n’y avait-il pas forcément de contradiction entre son action de maire chargé de respecter la légalité compte tenu des normes juridiques supérieures s’imposant à elle et son accusation de salafisme.

Ceci même si NKM pratiquait par ailleurs le « pas d’amalgame » en proposant un taxe halal notamment…

Plusieurs documents associent d’ailleurs la mosquée de Longjumeau au salafisme :
http://www.crif.org/fr/revuedepresse/le-salafisme-gagne-du-terrain-chez-les-musulmans/55121

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/04/01/le-salafisme-gagne-du-terrain-chez-les-musulmans_4607438_3224.html

http://www.lepoint.fr/societe/contre-les-idees-recues-sur-le-financement-des-mosquees-en-france-21-01-2016-2011556_23.php

https://www.lesechos.fr/23/03/2016/lesechos.fr/021789829435_radicalisation-islamiste—-on-a-ferme-les-yeux—admet-valls.htm

(note de la DGSI)

On a finalement l’impression d’un imbroglio.

Peut-on vraiment s’en tenir à une approche superficielle, alors qu’on a pu observer déjà que des terroristes adoptaient les mœurs occidentales et tenaient un double discours ?

Avant les frères Abdeslam, par exemple, déjà en 2013 France 24 publiait un intéressant article.

http://www.france24.com/fr/20130312-taqiya-art-dissimulation-pratique-terroristes-cellule-islamisme-france-merah-al-qaida-djihadiste

« Ce n’est pas l’argent le nerf de la guerre, c’est la ruse ! »

Ces quelques mots s’inscrivent parmi les derniers qu’aurait prononcé Mohamed Merah avant d’être abattu au matin du 22 mars 2012 par les hommes du Raid.

Derrière cette phrase énigmatique, une très probable référence à la Taqiya, une technique de dissimulation religieuse visant à tromper l’ennemi en camouflant sa foi, et parfois même en s’adonnant délibérément à des actes blasphématoires ».

Un constat que ne peut que militer pour une application plus ambitieuse du principe de précaution.

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Une trentaine d’imams dénoncent l’antisémitisme et le terrorisme présents en France.

Tribune.

Nous, signataires de cet appel, voudrions tout d’abord exprimer notre compassion pour tous nos concitoyens qui ont été touchés directement ou indirectement par le terrorisme et par les crimes antisémites qui ont frappé aveuglément notre pays.[…]

Indignés, nous le sommes en tant que Français touchés par ce terrorisme ignoble qui nous menace tous. Nous le sommes aussi en tant que musulmans, comme le reste de nos coreligionnaires, musulmans paisibles, qui souffrent de la confiscation de leur religion par des criminels.

Notre indignation est aussi religieuse en tant qu’imams et théologiens qui voyons l’islam tomber dans les mains d’une jeunesse ignorante, perturbée et désœuvrée. Une jeunesse naïve, proie facile pour des idéologues qui exploitent son désarroi. Désespérés, n’ayant pas trouvé de sens à la vie, ces théoriciens d’une géopolitique du chaos lui proposent un sens dévoyé du martyr : un suicide déguisé, comme délivrance de la souffrance existentielle. Un acte qui ne serait qu’une mort appliquée à des enjeux purement politico-économiques. Or théologiquement parlant, le martyr est celui qui subit injustement ou subitement la mort, et non celui qui la recherche et la provoque.

Tentation mortifère

Nous l’avertissons ici contre cette tentation mortifère et l’appelons à bien écouter et entendre la mise en garde du Prophète qui dit que : « Le musulman qui porte atteinte à la vie d’une personne innocente vivant en paix avec les musulmans ne sentira jamais le parfum du Paradis. »[…]
Le vrai sacrifice est de se donner pour les autres, comme l’a fait notre héros national, le colonel Arnaud Beltrame.

Depuis plus de deux décennies, des lectures et des pratiques subversives de l’islam sévissent dans la communauté musulmane, générant une anarchie religieuse, gangrenant toute la société. […]

Nous les appelons à ne pas tomber dans la confusion des genres. L’islam est d’abord une aspiration spirituelle et une quête de transcendance dans la générosité et l’altérité, et non une idéologie identitariste et politique avec tout ce que cela impliquerait comme revendications sociales, concurrence mémorielle, importation sur notre territoire de conflits géopolitiques, notamment israélo-palestinien, etc.[…]

Nous appelons en même temps le reste de nos concitoyens, notamment les intellectuels et les politiques, à faire preuve de plus de discernement.[…] Certains y ont déjà vu une occasion attendue pour incriminer toute une religion. Ils n’hésitent plus à avancer en public et dans les médias que c’est le Coran lui-même qui appelle au meurtre.

Cette idée (…) laisserait entendre que le musulman ne peut être pacifique que s’il s’éloigne de sa religion : un musulman positif, totalement sécularisé. Bref, un musulman sans islam.[…]

Cette idée qui voudrait que l’islam soit génétiquement opposé à l’Occident et qu’il est invinciblement incompatible avec les valeurs de la République est précisément celle qui fait des ravages chez toute une jeunesse ignare, sans culture religieuse.

Sur ce débat : Des centaines de personnes dénoncent « un nouvel antisémitisme » dans un manifeste

Nous, imams et théologiens, sommes confrontés à cette ignorance néfaste bien partagée par ces deux camps.[…]

Une délinquance religieuse

Le phénomène Daech [acronyme arabe du groupe Etat islamique] est un indicateur. Il nous a fait découvrir avec stupeur que cette jeunesse était déjà en train de bricoler un étrange alliage entre la criminalité et la religion. Une délinquance séculière qui passe brutalement à une délinquance religieuse. Rien au fond n’a changé dans la vie de cette jeunesse, réfractaire à toute institution y compris religieuse, parce que perçue à ses yeux comme procédant du système, celui des dominants. Daech n’était au fond qu’un alibi qui nous a révélé une réalité latente que nous soupçonnions. Le mal est donc plus profond.[…]

Aussi, cette radicalité ou radicalisation doit être combattue intelligemment par tous les concernés, des politiques aux imams en passant par la famille, l’école, le sécuritaire… Que chacun assume sa part de responsabilité.[…]

Ce défi est augmenté par le virtuel, source d’une religiosité versatile et imprévisible. C’est pour cette raison que nous appelons les imams éclairés à s’investir et à s’engager dans le virtuel et prodiguer un contre-discours qui prévient toutes pratiques de rupture et toutes formes d’extrémisme pouvant directement ou indirectement conduire au terrorisme.[…]

Citoyens aussi, nous voulons proposer notre expertise théologique aux différents acteurs qui sont confrontés aux phénomènes de la radicalisation dans les prisons, dans les établissements publics, fermés et ouverts, afin de répondre à des aberrations religieuses par un éclairage théologique lorsque les arguments avancés par ces jeunes sont d’ordre religieux. Une expertise que seuls les imams peuvent apporter.

Cette initiative de notre part n’est pas contraire au principe de laïcité. Celle-ci n’interdit pas de mettre une foi éclairée au service de la nation pour défendre des valeurs communes et universelles, celles de la République. Cette pratique de la laïcité est plus que jamais d’actualité. Elle nous engage tous dans les circonstances d’insécurité que nous traversons, y compris les acteurs religieux musulmans, dans la lutte contre le radicalisme et l’antisémitisme.
Enfin, nous restons confiants que tous ensemble nous surmonterons cette épreuve et nous vaincrons cet ennemi.

Vive la République et vive la France !

Liste des imams signataires :

Tareq Oubrou (mosquée de Bordeaux),Lotfi Abed (mosquée Rappel, Antibes), Otmane Aissaoui (mosquée Er-Rahma, Nice), Mohamed Bajrafil (Ivry-sur-Seine), Hassan Belmajdoub(mosquée de Mérignac), Belgacem Ben Saïd (mosquée Assalam, Nantes), Lotfi Falah (mosquée Attaquwa, Menton), Obaida Bensalam(mosquée En-Nour, Nice), Toufik Bouhlel (mosquée Al Houda, Nice),Messaoud Boumaza (mosquée Al-Andalous, Strasbourg), Azzedine Benabdeljalil (mosquée Al-Feth, Nice), Abdallah Dlioueh (imam de Valence), IImad El Akramin (grande mosquée de Colmar), Hassan El Houari (mosquée de Gonesse), Moubarek Guerdam (mosquée An-Nour, Mulhouse), Hassan Hda (mosquée d’Agen, aumônier du centre de détention d’Eysses et de la maison d’arrêt d’Agen), Azzedine Gaci(mosquée Othmane, Villeurbanne), Mourade Hamila (mosquée Le Cannet, Cannes), Helmy Ibrahim (mosquée de Guéret), Hassan Ilyes(grande mosquée de Créteil), Othmane Iquioussen (imam à la mosquée assalam de Raismes), Khalid Irzi (mosquée Bordeaux-Nord et aumônier de la maison d’arrêt de Périgueux), Hassan Izzaoui (grande mosquée de Limoges, aumônier des prisons, aumônier des hôpitaux du Limousin),Jalal Karmousse (mosquée Al-Aatique, Nice), Mondher Najjar (grande mosquée de Lyon), Aly Hazim Niass (mosquée Strasbourg-Hautepierre),Mahmoud Ould Doua (mosquée de Cenon et aumônier régional des prisons de Nouvelle-Aquitaine), Saïd Scharkaoui, (mosquée de Talence),Bachar El Sayadi (mosquée El Kaouthar de Rouen), Abedelkrim Yezid(mosquée de Bègles, aumônier du centre de détention de Neuvic).

Le Monde

Merci à Éléments de Langage

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« Das deutsche Kind » : une orpheline allemande recueillie par un imam turc , téléfilm de la 1ère chaîne publique

[Ce téléfilm a été diffusé en première partie de soirée mercredi 4 avril sur la chaîne ARD]

Imam débutant, Cem Balta vit à Hanovre avec sa femme Sehra et leur fille Hanna. Natalie Unger, mère célibataire, est la meilleure amie de Sehra; elle meurt dans un accident. Dans son testament, elle avait désigné les Balta pour être les tuteurs de sa petite fille. Mais très vite surgissent des conflits avec la grand-mère de Pia et avec son mari Theo à cause de la foi musulmane pratiquée par la famille Balta.

(Traduction Fdesouche)

Source

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Un vieil imam tripote un petit garçon dans une mosquée… chronique de la pédophilie en islam

Dans une vidéo récente, datant de mars 2017, on distingue clairement un vieil Imam en train de tripoter un jeune garçon dans une mosquée. Pendant près de deux minutes, le vieil homme caresse les fesses du jeune garçon qui, pétrifié et intimidé, n’ose pas réagir pour mettre fin à ces gestes obscènes. Face à ces […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Italie : le président d’un centre communautaire musulman interpellé, « il incitait des enfants à couper la tête des «infidèles» avec des épées »

🇮🇹 Il incitait des enfants à couper la tête des #infidèles avec des épées,un prêcheur #islamiste interpellé en #Italie pic.twitter.com/Qf85xzI6OE — i24NEWS Français (@i24NEWS_FR) March 27, 2018 Un individu, d’origine égyptienne et de nationalité italienne, donnait des cours de religion aux enfants de l’association « Al Dawa » et les invitait à combattre les « mécréants ». Le siège […]

L’article Italie : le président d’un centre communautaire musulman interpellé, « il incitait des enfants à couper la tête des «infidèles» avec des épées » est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Seine-et-Marne : l’ancien imam de la mosquée de Torcy expulsé vers le Maroc

  Soupçonné de prêches radicaux, il a été interpellé ce mercredi matin et serait déjà dans l’avion pour le Maroc selon son avocat. Une mesure liée à l’application d’un arrêté d’expulsion. Mohammed Tlaghi, l’ancien imam suppléant de la mosquée Rahma de Torcy (Seine-et-Marne), a été interpellé ce mercredi matin vers 6 h 30 dans son […]

L’article Seine-et-Marne : l’ancien imam de la mosquée de Torcy expulsé vers le Maroc est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture