Gérard Collomb : « Certains députés LREM sont des socialistes recyclés qui n’ont pas changé. Génétiquement, ce sont des casse-couilles tétanisés par l’extrême-gauche »

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Gérard Collomb annonce l’envoi de renforts « importants » pour contrôler les frontières dans les Hautes-Alpes

Gérard Collomb a annoncé l’envoi dimanche soir de renforts de police et de gendarmerie « importants » pour « s’assurer du respect absolu du contrôle des frontières » dans les Hautes-Alpes

Europe 1

Migrants dans les Alpes françaises : renforts « importants » pour contrôler les frontières https://t.co/uabWep75IW

— Europe 1 (@Europe1) April 22, 2018


??@gerardcollomb condamne les provocations & incidents survenus ce week-end dans les Hautes-Alpes et rappelle la volonté de l’Etat de combattre ceux qui souhaitent faire échec aux ctrls des frontières comme ceux qui prétendent se substituer aux forces de l’ordre ds ces missions pic.twitter.com/I7MYqbjn6L

— Ministère de l’Intérieur (@Place_Beauvau) April 22, 2018

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Loi Asile et Immigration : la députée LREM franco-tunisienne Sonia Krimi, une des chefs de file de la contestation

Ils sont une dizaine de députés LREM à menacer de ne pas voter le projet de loi de Gérard Collomb ce vendredi. La faute à un « manque d’humanité » envers les migrants. Parmi eux, Sonia Krimi, députée de la Manche, née à Tunis et naturalisée en 2012, qui a annoncé lundi sur France Inter qu’elle ne voterait pas pour le projet de loi «en l’état».

Issus des rangs socialistes et écologistes ou de la société civile, ils refusent catégoriquement d’être comparés aux parlementaires « frondeurs » du gouvernement Valls (2014-2017). Une subtilité sémantique qui n’empêche pas le patron du groupe LREM de monter au créneau. Richard Ferrand s’est dit prêt « à casser des oeufs s’il le faut». […]

Depuis le 19 décembre dernier, Sonia Krimi est le visage de ces tourments internes. «Les centres de rétention deviennent des centres de détention et sont indignes de notre République !», lâchait en pleine séance parlementaire la néophyte Sonia Krimi au patron de la Place Beauvau, Gérard Collomb. Après une thèse de science économique et une carrière d’enseignante en management puis de consultante, elle avait remporté en juin 2017 son siège de député face au candidat investi LREM, issu des camps juppéistes. Avant de rejoindre le groupe de la majorité, une fois élue. […]

Le Parisien

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Syrie : Paris et Berlin s’inquiètent de nouvelles migrations en cas d’escalade du conflit

Emmanuel Macron et Angela Merkel se sont entretenus ce jeudi au sujet de la situation en Syrie. Les ministres français et allemand de l’Intérieur, Gérard Collomb et Horst Seehofer, ont dit jeudi à Paris leur inquiétude d’une intensification des migrations vers l’Europe en cas d’aggravation du conflit en Syrie.

Si aujourd’hui 92 députés d’extrême droite siègent au Bundestag c’est parce que ces problématiques ont créé une certaine difficulté dans l’opinion publique allemande », a-t-il assuré.

« Nous voudrions tous les deux que les conflits soient résolus d’une manière diplomatique et par le dialogue », a affirmé Horst Seehofer, interrogé sur la Syrie. Selon lui, «une continuation de cette spirale (de la violence) amplifierait le problème de la migration». […]

Le Soir

Merci à SimonMcKay

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Menacé de mort, Mélenchon dénonce « la recrudescence d’une d’extrême droite extrêmement violente »

Jean-Luc Mélenchon somme par voie judiciaire Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, de s’expliquer pour ne pas l’avoir informé des menaces de mort dont il a fait l’objet pendant les législatives.

« Je me suis porté partie civile dans cette affaire parce que j’ai appris qu’un groupe de gens avait l’intention de me tuer, ainsi que Monsieur (Christophe) Castaner (secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement) « , a expliqué sur Europe 1 dimanche le fondateur de La France insoumise. Il indique en outre que plusieurs élus de son groupe à l’Assemblée nationale font eux-même l’objet de menaces. « Sur 17 que nous sommes au groupe insoumis, il y en cinq qui font l’objet de menaces de mort« , révèle-t-il. […]

« L’extrême droite doit être prise au sérieux comme danger de violence et de meurtre. C’est eux qui attaquent à Montpellier un amphi d’étudiants, c’est eux qui attaquent à Tolbiac, c’est eux qui me menacent de mort. C’est eux qui font des contrôles d’identité dans la rue dans au moins deux villes. Ça suffit ! Maintenant le ministre de l’Intérieur doit prendre au sérieux la menace que représentent les groupuscules radicalisés de l’extrême droite« , a-t-il conclu.

Europe 1

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Immigration : regroupement familial élargi, l’article qui fâche

La disposition concernant l’élargissement du regroupement familial et celle concernant les parents des fillettes menacées d’excision inquiètent les tenants d’une législation dure.

L’Épaisseur du trait, mais qui fait hurler tous les détracteurs de droite et cristallise le débat idéologique. La loi asile et immigration de Gérard Collomb compte en effet élargir le regroupement familial pour les mineurs isolés ayant été acceptés au titre du droit d’asile. Dans son article 3, le texte prévoit que les mineurs réfugiés, qui jusqu’ici pouvaient faire venir leurs parents, pourront désormais aussi faire venir leurs frères et sœurs, afin que «la réunification familiale ne se fasse pas au détriment de l’unité familiale». Une disposition qui concerne également les fillettes menacées d’excision dans leur pays : leurs parents pourront bénéficier d’un titre de séjour au nom du droit d’asile.

Pour les tenants d’une législation dure en matière d’immigration, ces deux dispositions sont non seulement la preuve de l’ambiguïté du gouvernement mais aussi une provocation insoutenable. Dès la publication du texte, des parlementaires, à commencer par Éric Ciotti, ont estimé que de telles dispositions créeraient un appel d’air sans précédent et entraîneraient « l’ouverture des vannes de l’immigration à travers un regroupement familial élargi ». Beaucoup redoutent à droite que les mineurs deviennent une clé migratoire. C’est-à-dire un levier pour forcer la porte de la France et un élément stratégique pour l’industrie des passeurs.

Il faut dire que, depuis de longs mois, la polémique fait rage en ce qui concerne la problématique plus générale des mineurs isolés sur le sol français, qu’ils aient le statut de réfugié ou non. En 2017, 14 000 ont franchi les frontières de l’Hexagone et ils sont aujourd’hui 25 000 à bénéficier de l’aide sociale à l’enfance (ASE), parfois au détriment des mineurs nationaux. Notamment en termes d’hébergement, dans de nombreux départements. Certains parquets sont débordés par l’afflux, tant pour leur identification que pour l’organisation de leur prise en charge. Très souvent fugueurs, certains mineurs étrangers peuvent être identifiés plusieurs fois avant que l’on se rende compte qu’il s’agit de la même personne. Enfin, à mi-voix, un certain nombre de procureurs avouent avoir des problématiques de délinquance aiguë causée par ces populations.

« Une mesure d’humanité »

Les partisans de cet élargissement du regroupement familial, comme Pierre Henri, qui dirige l’association France Terre d’asile, font remarquer que cette mesure ne concerne pas les foules, car rares sont les mineurs qui demandent l’asile. « Ce sont environ 300 mineurs qui demandent l’asile chaque année », souligne-t-il. Dans ces conditions, pourquoi hurler contre cette disposition ? « Les familles essaient de protéger les plus jeunes en leur faisant quitter le pays. Si l’on reconnaît le danger pour un mineur, comment ne pas le faire pour sa famille et pourquoi contester une mesure d’humanité ? », s’insurge Pierre Henri.(…)

lefigaro.fr

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Gérard Collomb : « Des régions se déconstruisent car elles sont submergées par des flux de demandeurs d’asile »

[…] Lors de son audition inaugurale au débat sur le projet de loi asile-immigration, dans la soirée du mardi 3 avril à l’Assemblée nationale, Gérard Collomb a mis en garde ceux qui critiquent la trop grande fermeté de ce texte. « Ce sujet parce qu’il n’avait pas été maîtrisé, a vu dans un certain nombre de pays déferler la vague des populismes et remettre en cause le droit d’asile », a prévenu le ministre de l’intérieur devant la commission des lois.

Un message qui s’adressait autant à ceux qui, dans les partis de gauche, ont dénoncé ce projet de loi, qu’aux députés de La République en marche (LRM). Les échanges en coulisses avec les élus de la majorité ont en effet été houleux lors des négociations sur ce texte. Une partie des députés macronistes se sont montrés très hostiles, et ils défendront des amendements pour en limiter la portée.

M. Collomb a décliné, devant les députés, les raisons de sa détermination. Selon lui, certaines régions françaises « sont en train de se déconstruire parce qu’elles sont submergées par des flux de demandeurs d’asile ». « Si nous restons sans réaction ce sont quelques centaines de milliers de personnes qu’il nous faudrait accueillir chaque année en France », a-t-il défendu avant d’ajouter : « Peut-on penser que nous pourrions construire chaque année une ville de taille moyenne pour accueillir ces réfugiés ? »

« Si nous ne le faisons pas où iront-ils ? S’installer dans des quartiers paupérisés où ils iront ajouter de la misère à la misère », a encore prédit le ministre avant de poursuivre : « Si on a des populations totalement marginalisées (…) alors il ne faudra pas s’étonner que se passent demain dans notre pays un certain nombre de dérives. » […]

Le Monde

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

20 étrangers radicalisés en situation régulière expulsés en 2017, « Un record » pour Gérard Collomb

Vingt étrangers radicalisés en situation régulière ont été expulsés du territoire français en 2017, a affirmé Gérard Collomb à Ouest-France dans un entretien paru aujourd’hui. Un chiffre « jamais atteint auparavant« , selon le ministre de l’Intérieur. – Incarcérer les 26 000 fichés S ?? L’inscription n’est pas une preuve de culpabilité ! Frédéric Péchenard (élu LR) […]

L’article 20 étrangers radicalisés en situation régulière expulsés en 2017, « Un record » pour Gérard Collomb est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Jeannette Bougrab :«On nous casse les oreilles avec l’islam de France et on fait venir des imams d’Algérie !»

Jeannette Bougrab, l’auteur de « Lettre d’exil. La barbarie » et nous(Éditions du Cerf, 2017) voit dans la décision de Gérard Collomb de faire venir cent imams d’Algérie pour diriger les prières du ramadan une trahison de la laïcité. L’ancienne secrétaire d’État chargée de la Jeunesse, de 2010 à 2012, est membre du Conseil d’État. Lors d’une […]

L’article Jeannette Bougrab :«On nous casse les oreilles avec l’islam de France et on fait venir des imams d’Algérie !» est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Attentats de Carcassonne et Trèbes : « nous pensions qu’il n’y avait pas de radicalisation », assure Gérard Collomb

Peu de temps après la fin de la prise d’otage, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a communiqué des détails sur l’identité de l’assaillant. Redouane Lakdim, âgé de 26 ans et qui serait d’origine marocaine, résidait à Carcassonne et était connu pour des faits de petite délinquance (possession et trafic de stupéfiants). « Nous l’avions suivi […]

L’article Attentats de Carcassonne et Trèbes : « nous pensions qu’il n’y avait pas de radicalisation », assure Gérard Collomb est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture