escroquerie

Montreuil (93) : Un élu d’opposition, Nordine Rahmani, suspecté d’escroquerie

Posted by on juin 27, 2017 at 5:33

Il est suspecté d’avoir escroqué 100.000 euros à un couple à qui il avait proposé son aide. Nordine Rahmani, élu d’opposition à Montreuil (Seine-Saint-Denis), a été interpellé par les policiers du commissariat de la ville, épaulés par leurs collègues de la PAF, mardi après-midi, alors qu’il rentrait d’Algérie, apprend 20 Minutes de sources proches du […]

Cet article Montreuil (93) : Un élu d’opposition, Nordine Rahmani, suspecté d’escroquerie est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Aubervilliers (93) : se disant ulcéré par le racisme de sa cliente, le banquier vide ses comptes

Posted by on juin 25, 2017 at 4:09

Interpellé mercredi 21 juin, un gestionnaire de patrimoine de LCL à Aubervilliers (93) a reconnu avoir « craqué » et détourné près de 400 000 euros des comptes d’une de ses clientes, âgée de 89 ans. Le pot aux roses a été découvert au début de cette année alors que le directeur d’agence de l’employé indélicat s’est […]

Cet article Aubervilliers (93) : se disant ulcéré par le racisme de sa cliente, le banquier vide ses comptes est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Allemagne : pour éviter l’expulsion, des migrants s’accusent de crimes commis au pays

Posted by on juin 9, 2017 at 1:19

Par crainte de l’expulsion, de plus en plus de réfugiés s’accusent en Rhénanie-du-Nord-Westphalie d’avoir commis de graves crimes dans leur patrie. Le phénomène de l’auto-incrimination des demandeurs d’asile est bien connu dans les parquets, a déclaré Detlef Feige, du ministère régional de la Justice. Explication : s’ils encourent la peine capitale dans leur pays d’origine, cela est considéré en Allemagne comme empêchant l’expulsion. Rien qu’au bureau du procureur de Düsseldorf, une vingtaine d’enquêtes ont été entreprises depuis le début de l’année. Mais au plus tard devant le juge d’instruction, les demandeurs d’asile ont reconnu qu’ils n’avaient fait qu’inventer leur crime, a expliqué un procureur de Düsseldorf.

Parfois c’est un prétendu meurtre, parfois c’est la formation d’un groupe terroriste qui est mise en avant dans la procédure d’asile. En règle générale, les indications correspondantes sont données par l’Office fédéral pour les migrations. Les procureurs sont tenus de les étudier. Les recherches dans les pays d’origine nne sont généralement pas possibles, a expliqué le ministère de la Justice. Soit il s’agit de zones de crise, soit il y a un risque que les fausses informations entraînent des représailles contre la famille ou les amis de l’accusé.

(Traduction Fdesouche)

Source

PARTAGEZ ! ...

Tours (37) : Issa condamné pour avoir escroqué Pôle Emploi

Posted by on juin 2, 2017 at 6:35

Bénéficiaire d’allocations chômage auprès de Pôle Emploi, Issa est reparti deux ans au Tchad, fin 2012. Il ne juge pas nécessaire d’en alerter l’organisme, pensant être radié d’office.

Au lieu de cela, son ami Bachar va profiter de la situation pour se glisser dans la place. Il se fait passer pour lui, continue de percevoir les allocations et ouvre un nouveau compte pour percevoir les sommes. Environ 24.000 € au total.

Le pot-aux-roses est finalement révélé lorsqu’Issa revient en France et se présente de nouveau à Pôle Emploi pour savoir quels sont ses droits. Il apprend alors « qu’il n’a jamais cessé de percevoir les allocations ».

Bachar dit que son ami lui a laissé toutes ses affaires (dont sa carte de séjour) et qu’il l’a chargé de faire les déclarations nécessaires pour percevoir les allocations à sa place. Pour toute la période lors de sa première audition, puis pour un seul mois lors de la deuxième.

Partie civile, Pôle Emploi réclame aujourd’hui près de 24.000 € par la voix de son conseil, Me Lucile Poubel : « Il ressort qu’il a usurpé l’identité de Bachar pour ouvrir un compte et percevoir ses allocations. »

(…)

Après délibéré, le tribunal reconnaît Issa seul coupable d’escroquerie au préjudice de Pôle Emploi et le condamne à six mois de prison avec sursis. Il devra rembourser près de 24.500 € à l’organisme.

La Nouvelle République

PARTAGEZ ! ...

Procès de la taxe carbone : 146 millions d’euros détournés des caisses de l’Etat

Posted by on mai 30, 2017 at 5:31

Grégory Zaoui est l’un des principaux protagonistes du procès qui s’ouvre ce lundi à Paris : une escroquerie à la taxe carbone qui a permis de détourner 146 millions d’euros des caisses de l’Etat. Revenu en France en mars 2016 après une cavale de 18 mois entre les Etats-Unis et Israël, il a écopé de trois nouvelles mises en examen dans des affaires de taxe carbone.

Sa dernière « visite » au Palais de justice de Paris remonte à octobre 2011. S’y tenait alors le tout premier procès lié à l’escroquerie à la taxe carbone, cette carambouille financière hors norme qui a vu plusieurs équipes d’aigrefins escamoter près de 1,6 milliard d’euros des caisses de l’Etat entre 2008 et 2009.

A l’époque, Grégory Zaoui avait été cité comme témoin de dernière minute par la défense de Fabrice Sakoun, le principal protagoniste du dossier dit « Nathanaël » (43 millions d’euros de TVA éludés sur les quotas de carbone vendus sur BlueNext, filiale de la Caisse des dépôts et consignations). Pas vraiment un témoin de moralité, Grégory Zaoui. Mais assurément un expert dans son genre. Déjà condamné à six reprises, notamment pour des faits de contrebande, corruption active, escroquerie, fraude fiscale, il faisait alors lui-même l’objet d’une mise en examen dans un autre dossier d’arnaque au CO2. […]

Nouvel Obs

PARTAGEZ ! ...

Cholet (49) : le faux papa procurait de vrais papiers aux mamans ivoiriennes

Posted by on mai 19, 2017 at 6:58

Un Choletais a reconnu au moins treize enfants en Côte d’Ivoire. Une petite entreprise pour que les mères aient un titre de séjour. La famille était trop nombreuse pour ne pas attirer les soupçons. Un couple ivoirien a été interpellé lundi à Cholet (Maine-et-Loire), où il réside.

L’homme et la femme sont tous deux en situation régulière. Mais ils sont soupçonnés d’avoir mis en place un système frauduleux pour permettre à des femmes ivoiriennes d’obtenir un titre de séjour en France. Le stratagème reposait sur la reconnaissance par l’homme, âgé de 55 ans, d’enfants nés en Côte d’Ivoire. Au total, il aurait déclaré être le père de pas moins de treize enfants.

C’est le rapprochement qui a mis la puce à l’oreille du service état civil de la ville de Cholet. Qui a donné l’alerte, raconte le commissaire de police, Salah Belbellaa. […] L’homme ne se trouvait pas en Côte d’Ivoire aux périodes concernées. Le couple aurait agi « moyennant rémunération. Nous avons réuni un certain nombre d’éléments allant dans ce sens. »

L’homme et sa compagne, âgée de 39 ans, ont été laissés libre à l’issue de leur garde à vue. Mais l’enquête se poursuit, sur commission rogatoire d’un juge d’Angers. Les femmes ivoiriennes pourraient également être poursuivies pour déclaration frauduleuse à l’administration en vue d’obtenir un avantage indu.

Ouest France

PARTAGEZ ! ...