Saint-Dié-des-Vosges (88) : un retraité en garde à vue pour un doigt d’honneur à Emmanuel Macron

Un homme de 61 ans a été interpellé mercredi 18 avril et placé en garde à vue par les policiers de Saint-Dié-des-Vosges pour « outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique », rapporte Vosges Matin.

Outre la réforme de la SNCF, le président a été interpellé sur la limitation de la vitesse à 80 km/h, la réforme de l’accès à l’enseignement supérieur et la hausse de la CSG pour les retraités. L’un d’entre eux, visiblement très remonté, a illustré sa colère en adressant un doigt d’honneur au chef de l’État.

Un geste qui pourrait lui coûter cher. Vosges Matin rapporte vendredi 20 avril que cet homme de 61 ans a été interpellé avant d’être placé en garde à vue pour « outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique ». Le sexagénaire a très vite reconnu les faits. Il a été convoqué le 28 mai prochain par le délégué du procureur au tribunal de Saint-Dié. Il risque jusqu’à six mois d’emprisonnement et 7.500 euros d’amende.

actu.orange

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Sondage : 65% des Français considèrent que la politique de Macron n’est « pas assez rigoureuse » sur la question de l’immigration

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« On a bien entretenu le feuilleton de l’évacuation Notre-Dame-Des-Landes, pour faire descendre le mouvement social dans la hiérarchie médiatique »

Emmanuel Macron a accordé une interview fleuve, dimanche soir, à Jean-Jacques Bourdin (BFMTV et RMC) et Edwy Plenel (Mediapart), au cours de laquelle il devait expliquer sa décision d’intervenir en Syrie aux côtés de Washington et Londres, sa première opération militaire d’envergure.

Onze jours après le début d’un mouvement social annoncé pour durer trois mois, la grève à la SNCF n’est arrivée qu’en troisième position, samedi soir, dans le journal télévisé de France 2… Loin derrière les frappes en Syrie et l’évacuation de Notre-Dame-des-Landes. Or «moins les cheminots feront les gros titres, moins le mouvement aura de chances de prospérer», note, satisfait, le conseiller d’un ministre.

(…) Sur le terrain pourtant, Notre-Dame-des-Landes est loin d’être évacuée : seuls 29 squats sur 96 ont été évacués, une route départementale est toujours bloquée. Le rassemblement de 300 opposants, dimanche sur la ZAD, a donné lieu à de nouveaux affrontements avec les forces de l’ordre. Mais peu importe. Même si rien n’est réglé à Notre-Dame-des-Landes, «on a bien entretenu le feuilleton de l’évacuation, pour faire descendre le mouvement social dans la hiérarchie médiatique», résume un conseiller du gouvernement.

L’Opinion

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Macron : Le voile islamique n’est pas conforme à la civilité

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Macron affirme avoir convaincu Trump de rester en Syrie. La Maison Blanche dément : «Le Président a été clair sur le fait qu’il voulait que les troupes rentrent le plus vite possible»

Macron affirme avoir convaincu Trump de rester en Syrie. La porte-parole de la Maison Blanche Sarah Sanders dément : «Le Président a été clair sur le fait qu’il voulait que les troupes rentrent le plus vite possible».

.@EmmanuelMacron affirme qu’il a convaincu @realDonaldTrump de laisser ses hommes en #syrie. Mais la @PressSec de la @WhiteHouse contredit le PR français et affirme que les Etats-Unis vont chercher à se retirer dès que possible #quiditvrai? @pierrickbonno https://t.co/qQp0hvd701

— Gregory Philipps (@gregphil) 16 avril 2018

Sarah Sanders releases a statement saying President Trump has been clear he wants US forces in Syria to come home. Earlier Sunday, French President Macron said he convinced Trump to stay in Syria. https://t.co/MJLQ0ueAiO pic.twitter.com/hxFAMdsjZM

— CNN Breaking News (@cnnbrk) 16 avril 2018

WH pushing back on @EmmanuelMacron comments that he convinced @realDonaldTrump to keep U.S. forces in Syria for « long term. » @PressSec Sanders says: “The U.S. mission has not changed — the President has been clear that he wants U.S. forces to come home as quickly as possible. »

— Jeff Mason (@jeffmason1) 15 avril 2018

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Immigration : Macron qualifie la démographie africaine de « bombe » et recommande de lire l’ouvrage de Stephen Smith qui affirme que « l’Europe va s’africaniser »

Trois jours après sa participation au 13 h de TF1, le chef de l’État était hier soir l’invité de BFMTV, RMC et Mediapart. Face aux pugnaces Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, le président de la République a eu à cœur de convaincre une opinion publique de plus en plus circonspecte face à la politique qu’il conduit.

Emmanuel Macron : « Nous sommes face à un phénomène migratoire inédit et qui va durer », croit le président. « Il y a des conflits géopolitiques, des situations climatiques et une démographie africaine qui est là, une véritable bombe, il faut bien le dire. »

(…) Ouest-France

« Il y a une démographie africaine qui est une véritable bombe » évoque Macron en parlant de l’ouvrage de Stephen Smith #MacronBFMMediapart

— Nicolas Mollé (@N_Molle) April 15, 2018

Macron qui cite Stephen Smith… aïe!!! @EmmanuelMacron @MediapartLive

— romain tiquet (@rteki1) April 15, 2018

#Macron évoque le livre de Stephen Smith. L’occasion de lire cette excellent ITV #MacronBFMMediapart via @ouestfrance https://t.co/EkNCdPhV1J

— Philippe Mathé (@PhilMathe) April 15, 2018


Stephen Smith : « On parlait beaucoup d’Afrique française, il faudrait peut-être commencer à parler d’Europe africaine, il faut prendre la mesure du réel »

Stephen Smith : « La plupart des migrants viennent de pays porteurs d’espoir, ce ne sont pas des désespérés (…) Il faut un contrôle des naissances en Afrique »

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Emmanuel Macron : «Par ces frappes et cette intervention, nous avons séparé sur ce sujet, les Russes, des Turcs»

(…) «La France n’a pas déclaré la guerre au régime» de Bachar al-Assad, accusé d’avoir utilisé des armes chimiques contre des civils dans la guerre qu’il livre aux rebelles, a déclaré M. Macron.

«Solution politique»

La finalité est de construire ce qu’on appelle une solution politique inclusive», a-t-il dit, mettant en exergue l’activisme diplomatique français pour «parler avec tout le monde», notamment avec les alliés de Bachar al-Assad et les acteurs régionaux comme la Turquie.

Pour parvenir à «cette solution durable», «il nous faut parler avec l’Iran, la Russie et la Turquie», a dit le chef de l’État, qui a exposé sa vision de la nécessité de faire bouger les lignes de fractures diplomatiques entre Occidentaux paralysés dans les négociations menées dans le cadre du Conseil de sécurité de l’ONU, où la Russie a un droit de veto, et les autres acteurs de la crise, dont ces trois pays qui patinent de leur côté dans un processus diplomatique parallèle, celui d’Astana.

Il s’est réjoui que l’unité entre Moscou et Ankara ait été brisée après les frappes.

«Par ces frappes et cette intervention, nous avons séparé sur ce sujet, les Russes, des Turcs (…) les Turcs ont condamné les frappes chimique et ont soutenu l’opération que nous avons conduite», a dit M. Macron.

Quant aux deux principaux alliés de Damas, la Russie et l’Iran, il souhaite les inclure dans les négociations.

«Mon objectif, c’est de pouvoir au moins convaincre les Russes et les Turcs de venir autour de cette table de négociation», a-t-il expliqué.

(…)

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

En Grande Bretagne, la décision unilatérale de frapper la Syrie suscite une forte opposition des députés. L’opinion publique y serait aussi opposée.

En Grande Bretagne, comme en France, la décision unilatérale de bombarder la Syrie est décriée. Theresa May fait face à une forte opposition des députés. Même l’opinion publique britannique serait opposée à ces frappes aériennes.
– France 24, 15 avril 2018, 9h05

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Le plan de Macron pour réduire les pouvoirs du Parlement

Droit d’amendement encadré, raccourcissement des navettes, maîtrise accrue de l’ordre du jour… Le gouvernement a introduit dans son avant-projet de loi constitutionnelle une série de dispositions qui limitent les pouvoirs du Parlement.

Le texte, révélé par L’Opinion et que Le Monde s’est procuré, a été transmis au Conseil d’Etat ces derniers jours ; il sera présenté en conseil des ministres le 9 mai.

Dans ce document de dix-sept pages, l’exécutif assume sa volonté d’accroître sa domination sur le pouvoir législatif, au nom d’une plus grande « efficacité » et d’une « rationalisation » du travail parlementaire. Parmi les dix-huit articles, cinq d’entre eux visent à « revisiter » les procédures en vigueur à l’Assemblée nationale et au Sénat, afin de raccourcir le temps d’examen des réformes.  (…)

www.lemonde.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Syrie : Paris et Berlin s’inquiètent de nouvelles migrations en cas d’escalade du conflit

Emmanuel Macron et Angela Merkel se sont entretenus ce jeudi au sujet de la situation en Syrie. Les ministres français et allemand de l’Intérieur, Gérard Collomb et Horst Seehofer, ont dit jeudi à Paris leur inquiétude d’une intensification des migrations vers l’Europe en cas d’aggravation du conflit en Syrie.

Si aujourd’hui 92 députés d’extrême droite siègent au Bundestag c’est parce que ces problématiques ont créé une certaine difficulté dans l’opinion publique allemande », a-t-il assuré.

« Nous voudrions tous les deux que les conflits soient résolus d’une manière diplomatique et par le dialogue », a affirmé Horst Seehofer, interrogé sur la Syrie. Selon lui, «une continuation de cette spirale (de la violence) amplifierait le problème de la migration». […]

Le Soir

Merci à SimonMcKay

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture