Sainte-Foy-lès-Lyon (69) : Une mère de famille casse le nez de la directrice de l’école maternelle d’un coup de tête

Une école maternelle de Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône) est sous le choc depuis quelques jours. Dans cet établissement public juste à côté de Lyon, la directrice a en effet subi une surprenante agression vendredi de la part d’une mère de famille, convoquée pour des problèmes de comportement de sa fille.

D’après Le Progrès, la femme de 35 ans n’aurait pas supporté les remarques de la directrice. Cette dernière demandait des excuses concernant le comportement de l’enfant, qui aurait manqué de respect à une ATSEM.

Le ton est tellement monté que la mère de l’élève a asséné un violent coup de tête à la directrice, confirme ce mercredi la police lyonnaise. Les blessures sont sérieuses pour celle-ci, avec un nez cassé et une ITT de 21 jours.

www.20minutes.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Antibes (06) : Un responsable de collège frappé par deux élèves pendant un examen

C’est pendant un examen de français, ce lundi 4 juin, dans le cadre du Certificat de formation générale (CFG) que passaient des élèves au sein des locaux du collège Pierre-Bertone à Antibes, que le responsable de la section Segpa (Section d’enseignement général et professionnel adapté) a été agressé par deux jeunes.

« Il s’agit de jeunes dépendants de foyers d’accueil d’enfants, gérés par la Protection judiciaire de la jeunesse », explique Marie-Hélène Aubry, de l’inspection académique.

www.nicematin.com

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Meaux (77) : Les professeurs de Sainte-Marie en grêve car la nouvelle directrice est proche de l’Opus Dei, elle renonce

C’est une mobilisation inédite qui a eu lieu ce lundi derrière les hauts murs de pierre du collège Sainte-Marie à Meaux. « Un beau bordel », résume plus prosaïquement un professeur.

Ce lundi, une partie des enseignants de cet établissement catholique fréquenté par quelque 1 300 élèves s’est mise en grève durant une heure. Plus des trois quarts d’entre eux — 75 sur 94 selon un porte-parole de la délégation — ont signé une lettre ouverte adressée au directeur diocésain du département.

La raison de la colère porte un nom, celui de Virginie Maury. Cette proche de l’Opus Dei, une institution controversée de l’Eglise catholique, était pressentie pour succéder à Bertrand Thomas, le chef d’établissement qui s’apprête à partir à la retraite.

Devant le tollé suscité par sa possible nomination, la candidate « a quitté la procédure de recrutement », annonce Benoît Lecoutère, le directeur diocésain de l’enseignement catholique en Seine-et-Marne. (…)

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

La prime de 3000 euros pour les enseignants de certains quartiers populaires versée en septembre

La prime promise aux enseignants des collèges et écoles considérés comme les plus prioritaires (REP+) devrait être versée à la rentrée 2018, selon les Echos. Les destinataires et les modes de versement restent cependant à préciser.

Les premiers versements sont envisagés en septembre. La prime de 3000 euros promise aux enseignants des quartiers difficiles par Emmanuel Macron, pendant la campagne présidentielle, pourrait devenir réalité à la rentrée 2018. C’est ce que le ministère de l’Education nationale laisse entendre à nos confrères des Echos samedi 2 juin 2018. « L’objectif est bien qu’on ait quelque chose qui commence en septembre », leur affirme une source ministérielle.

Des discussions avec les syndicats portant notamment sur ce sujet doivent en tout cas s’ouvrir « dans les quinze jours à venir ». Et cette prime pour l’éducation prioritaire sera le premier sujet abordé, toujours selon le quotidien. Concrètement, son montant est connu mais ses destinataires et son mode de versement restent à préciser. Voici ce que l’on sait déjà du dispositif.

La prime doit concerner les enseignants des 240 écoles et collèges des réseaux d’éducation prioritaire renforcés (REP+). Le but étant d’attirer « des profils variés et des équipes stables » au sein des établissements en difficulté, avait avancé en novembre, dans une interview au Parisien, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer.

Le flou demeure en revanche concernant les personnels qui bénéficieront de ce coup de pouce financier. Difficile en effet de savoir à ce stade si les seuls enseignants y auront droit ou si le dispositif sera étendu aux psychologues, conseillers principaux d’éducation ou aux personnels administratifs.

Les 3000 euros nets évoqués pendant la campagne présidentielle devraient être confirmés. Cette somme viendrait alors s’ajouter à une indemnité annuelle de 2312 euros créée il y a trois ans. Quant à son mode de versement, il reste à définir. S’agira-t-il d’une prime mensualisée ou non ? Sera-t-elle renouvelée chaque année ou étalée sur le quinquennat ? Ces questions ne semblent pas encore tranchées pour l’heure.

www.lci.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Paris : le lycée catholique Saint-Jean-de-Passy en proie à des tensions. Des parents et enseignants dénoncent un virage « national-catholique »

Des parents et des enseignants dénoncent un virage «tradi» de la part de la direction du lycée privé catholique parisien, arrivée il y a trois ans. Qui se défend.

Que se passe-t-il derrière les hauts murs de Saint-Jean-de-Passy ? La vie au sein du vénérable lycée du XVIe arrondissement, dont la devise latine est « Labor et Dilectio » (travail et amour), n’est plus un long fleuve tranquille. Les initiatives du chef d’établissement, François-Xavier Clément, suscitent de forts remous en interne.

Si l’Apel, l’association locale des parents d’élèves, loue son action – « Saint-Jean-de-Passy a pris un coup de fouet, parce que François-Xavier Clément sait ce qu’il veut et qu’il avance », selon sa présidente – certains parents et enseignants, sous couvert d’anonymat, décrivent une « inflexion de l’esprit d’ouverture de Passy », craignant une « dérive national catholique » selon l’un des frondeurs.

C’est cette mère, choquée du rythme des confessions beaucoup plus « soutenu » qu’avant, selon elle. C’est ce professeur, qui évoque une collégienne privée des « compliments » à son conseil de classe, il y a un an, au motif qu’elle « passe trop de temps avec des garçons ».

www.leparisien.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Stains (93) : les enseignants accusent des policiers de « propos discriminants »

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Parcoursup : les lycéens de quartiers défavorisés sont-ils discriminés ?

REPORTAGE – Des élèves ont bloqué ce jeudi le lycée Paul-Éluard de Saint-Denis (93) pour protester contre Parcoursup. Le système d’attribution des places dans l’enseignement supérieur est accusé de discriminer les lycéens des départements les plus défavorisés.

 

« Parcoursup : le rêve se fait attendre », « Notre avenir en attente » : les draps blancs accrochés aux grilles du lycée Paul-Éluard, à Saint-Denis, expriment de la déception et de l’impatience. Une semaine après l’annonce des premiers résultats sur Parcoursup, des lycéens de Paul-Éluard ont bloqué leur établissement ce jeudi matin et manifesté contre la plateforme censée donner une place dans l’enseignement supérieur à tous les bacheliers. Dans la foulée de plusieurs responsables politiques, ils accusent Parcoursup de discriminer les élèves provenant de départements ou d’établissement défavorisés.

Devant le lycée, environ 200 élèves se sont regroupés dans une ambiance bon enfant. « On a prévenu la police municipale pour s’assurer que tout se passe bien. On ne va pas brûler les poubelles », indique Theo, l’un des organisateurs, mégaphone à la main. Landry, un autre organisateur, montre sur son téléphone portable un document qui résume la situation des élèves de terminale au 23 mai, au moment de la première vague de résultats : 35% des élèves avaient alors reçu au moins une réponse positive, 64% étaient en attente et 1% n’a reçu que des réponses négatives. À la même date, au niveau national, plus de 50% des élèves avaient déjà au moins une réponse positive.

www.lci.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Ile-Saint-Denis (93) : Violences dans un collège de Seine-Saint-Denis sur fond de guerre de bandes. Batte de base-ball, gaz lacrymogène sur le personnel. (MàJ)

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Éducation nationale : la crise du recrutement ne s’arrange pas

Les premiers résultats des admissibles aux concours externe de professeur des écoles et au capes externe laissent présager que la crise du recrutement dont souffre l’Education nationale se prolonge. En ce qui concerne le premier degré, les premiers résultats sont sans appel. Les résultats des épreuves d’admissibilité disent dès maintenant que dans les académies de Créteil et Versailles on n’aura pas un nombre d’enseignants permettant de couvrir le nombre de postes offerts. Le déficit final pourrait être de 700 postes. Dans le second degré, malgré la forte réduction du nombre de postes proposés cette année, les résultats de l’admissibilité annoncent près de 400 postes non couverts en lettres (modernes et surtout classiques), allemand et maths. Les résultats de l’anglais, une autre discipline en déficit l’année dernière, ne sont pas encore connus.

Dans le premier degré, les résultats des épreuves d’admissibilité au concours externe de professeur des écoles mettent en lumière l’aggravation de la crise du recrutement dans les académies de Versailles et de Créteil.

A Créteil, 1379 candidats ont été déclarés admissibles. Or 1450 postes sont offerts cette année au concours. Même en ayant diminué de 150 places le nombre de postes cette année, il est clair que tous les postes ne seront pas couverts. Le déficit devrait dépasser 71 postes. En reprenant le ration admis / admissibles de l’an dernier (80% d’admis) on obtiendrait environ 1100 admis soit un déficit d’environ 350 postes. L’année dernière 489 places n’avaient trouvé preneur.

Sur Versailles la situation est bien pire. On compte 1657 admissibles pour 1700 postes proposés. Il est clair que 43 postes ne seront pas couverts. Mais en reprenant le ration d’admis de 2017 (85%) on obtiendrait 1408 admis. Dans cette hypothèse ce sont environ 300 postes qui en seront pas couverts. L’année dernière le déficit n’a été que de 74 postes. […]

Faute d’une vraie politique de recrutement le ministère n’est pas arrivé à atteindre les créations de postes qu’il avait jugé nécessaires. Le ministre promet de favoriser les pré recrutements prochainement. C’est une bonne idée . Mais il a aussi annoncé vouloir distinguer entre réussite au concours et recrutement. Appliquer cette idée serait-il sans effet sur l’attractivité du métier enseignant ?

Café Pédagogique

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Montrouge (92) : lycéen, sans papiers, Djelil est soutenu par son lycée

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture