désinformation

De Londres à Anvers, la police et les services de renseignement européens impuissants face aux djihadistes « hybrides »

Posted by on mars 25, 2017 at 12:54

Implacables, les faits s’accumulent depuis 2012 et le cas Mohamed Merah : à 99% tous les terroristes actifs en Europe sont des « hybrides », des terroristes ayant un passé criminel. Désormais, ces « hybrides » forment la figure sous laquelle l’hostilité frappe la planète entière à l’ère de l’Information. Et bien sûr, reconnaître cette spécificité est crucial pour le décèlement précoce et la mise hors de combat de tels individus.

A Londres tout récemment, Khalid Masood est un hybride.

A Orly le 18 mars Ziyed ben Belgacem – maintes fois condamné pour divers crimes (44 mentions au fichier des antécédents judiciaires), est un hybride.

Mohamed Merah, on l’a vu, est un hybride.

Les frères Kouachi, Coulibaly 1 et 2, La fratrie Abdeslam, presque tous les acteurs des attentats de Paris et Bruxelles à l’automne 2015 sont des hybrides.

Omar Abdelhamid el-Hussein (attentat visant une synagogue à Copenhague en février 2015) est un hybride.

Morale de l’histoire et fait qui devrait dorénavant être assimilé et compris par tous, même les enfants des écoles : à epsilon près, tous les néo-terroristes ayant frappé l’Europe depuis cinq ans, et fait couler le sang, sont des hybrides.

Hélas ! Tout le monde l’a compris sauf les polices et services de renseignement intérieur de l’Union européenne, en y incluant Europol (l’office européen de police) lui même.

L’auteur de ces lignes est membre du conseil académique d’Europol. Depuis cinq ans, il insiste auprès des chefs de cette institution pour que l’on y abroge la stupide distinction, en deux petites boîtes bien étanches, des terroristes d’un côté et des criminels de droit commun de l’autre.

Car depuis cinq ans au moins, cette distinction n’a plus aucun sens.

Rien n’y fait. Le confort bureaucratique de policiers à courte vue l’emporte toujours. Hier encore, les émissaires de la Belgique ont fait un scandale à Europol, du fait que le dernier rapport SOCTA sur le crime organisé allait reconnaître la notion d’hybride.

La Belgique ! Pays de Molenbeek et des Abdeslam, la parfaite couveuse à hybride.

Même après les 35 morts de Zaventem – circulez, il n’y a rien à voir.

Conservons des distinctions caduques issues des guerres coloniales.

Lors de cette réunion d’Europol, un collègue allemand se plaignait d’un analogue aveuglement de Berlin : en octobre 2016 encore, le gouvernement allemand publiait un texte traçant entre terrorisme et crime organisé une infranchissable barrière, en dépit des faits et d’une réalité chaque jours plus aveuglante.

En France, la DGSI (renseignement intérieur) ne fait pas mieux.Car en janvier 2017, la DGSI produisait une note secrète de 30 pages sur le terrorisme frappant la France depuis cinq ans (2012 et Mohamed Merah). Or dans cette longue analyse, disent des ministres et hauts fonctionnaires abasourdis, pas une ligne ni un mot sur les hybrides crime-terreur, Comme ces émigrés revenus en France sous Charles X, après la Révolution, la DGSI depuis Merah n’a « rien oublié et rien appris ».

Ces derniers jours, Londres a d’abord réagi par le politiquement correct. Fort mal à l’aise, le chef de l’antiterrorisme de la Metropolitan Police (Scotland Yard) s’est rué sur les micros pour assurer que le terroriste « était né en Grande-Bretagne » et que l’attentat risquait d’énerver la droite radicale – gros problème selon lui. Et il a fallu 48 heures pour qu’il donne le patronyme de l’assassin.

Est-ce cela qu’on attend des services antiterroristes ? Qu’ils masquent la vérité par bienséance et perpétuent, par seul souci d’un ennemi de confort, d’ineptes distinctions entre terroristes et criminels ; énorme faute de diagnostic ayant coûté depuis début 2015 280 morts à l’Europe ?

L’Union européenne ne mérite-t-elle pas mieux, pour diriger sa lutte antiterroriste, qu’un falot « coordinateur », seulement capable de proférer les banalités d’usage sur les religions de paix et le rejet des amalgames ?

Telles sont les questions qui se posent désormais.

En vain jusqu’à ce jour, les Européens attendent des réponses.

Atlantico

PARTAGEZ ! ...

Emmanuel Macron est-il la cible de la « fachosphère » ? Réponse de Mounir Mahjoubi

Posted by on mars 25, 2017 at 9:39

Macron serait-il la nouvelle cible de pirates répondant aux ordres du Kremlin? « Il y a un danger à ce que notre message ne soit pas audible« , confirme Mounir Mahjoubi, responsable de la campagne numérique d’Emmanuel Macron, tout en refusant de pointer du doigt la Russie.

[embedded content]

Mais au-delà des cyberattaques, le vrai danger, selon lui, réside dans la propagation de rumeurs sur les réseaux sociaux émanant de la « fachosphère », bien décidée à polluer le discours de Macron.

PARTAGEZ ! ...

L’aveu d’un journaliste de La Voix du Nord : notre rôle c’est que les « gens votent correctement »

Posted by on mars 24, 2017 at 12:57

[unable to retrieve full-text content]

Complément d’enquête – France 2 – 24/03/17

Cet article L’aveu d’un journaliste de La Voix du Nord : notre rôle c’est que les « gens votent correctement » est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Attentat de Londres : France 2 évoque un jamaïcain converti à l’islam radical et connu des services (MàJ : info démentie)

Posted by on mars 22, 2017 at 9:07

France 2 affirme « qu’il n’y a aucun doute sur l’identité de l »homme » qui serait Trevor Brooks, un prédicateur islamiste, expulsé de Hongrie et qui serait revenu en Grande-Bretagne en 2015.

Toutefois, selon un producteur d’ABC, qui a contacté un de ses avocats, ce dernier affirme que Trevor Brooks aka Abu Izzadeen est actuellement en prison, et ne pouvait pas se trouver sur les lieux de l’attaque.

Yahoo


Flou autour de l’identification présumée de l’assaillant de #Londres : la BBC assure que Trevor Brooks n’est pas l’auteur de l’attaque

— M6info (@m6info) March 22, 2017

Reports that Izzadeen is in jail, according to reporter who spoke with his lawyer. Metro Police have yet to comment https://t.co/ryveVItkMd pic.twitter.com/23BquiPX95

— RT America (@RT_America) March 22, 2017

Selon plusieurs médias, l’auteur de l’attaque de Londres serait Abu Izzadeen, un proche d’Aqmi qui avait appelé au meurtre de policiers. Au moins 4 personnes sont mortes dans l’attaque, dont l’assaillant.

L’auteur de l’attaque terroriste de Londres serait identifié. Il s’agirait d’Abu Izzadeen, un proche d’Aqmi (Al Qaida au Maghreb Islamique), selon plusieurs médias dont Channel 4 News et The Independant. Une information qui n’a toutefois pas été confirmée par les autorités britanniques.

Toutefois, selon un producteur d’ABC, qui a contacté un de ses avocats, ce dernier affirme que Trevor Brooks aka Abu Izzadeen est actuellement en prison, et ne pouvait pas se trouver sur les lieux de l’attaque.

Yahoo


Attaque terroriste de #Londres : l’auteur aurait été identifié. Il s’agirait d’Abu Izzadeen https://t.co/2r5L1ZgVYy

— M6info (@m6info) March 22, 2017

Selon Channel 4, l’assaillant serait un Britannique converti à l’islam de 41 ans. Trevor B. serait devenu Abu I. Au volant de sa Hyundai 4*4, il a tué 3 personnes et en a blessé une vingtaine d’autres, dont deux sont actuellement dans un état critique.

20 Minutes


Abu Izzadeen (Trevor Brooks)

PARTAGEZ ! ...

Fake news : les “Décodeurs” manipulent le fact-checking d’un graphique de Marine Le Pen

Posted by on mars 22, 2017 at 1:24

Très bel exemple de désinformation ou « fake news ».

Les journalistes du Monde recopient une définition d’un indice base 100 mais sont bien incapables de l’utiliser pour leurs propres graphiques.

Le graphique comparant les productions industrielles britannique, française et allemande est faux, puisque les bases annoncées (1999 et 2010) ne sont pas à 100 pour les 3 variables.

De plus, par rapport à l’interprétation: l’Allemagne a bien dépassé son niveau d’avant crise (108,3 en 2008 en base 100 – 2010 et 108,7 en 2011 toujours en base 100 – 2010, tendance confirmée en 2014 avec plus de 110 pour la même base 100 – 2010).
* « Si l’Espagne et l’Italie n’ont pas connu de véritable reprise économique, l’Allemagne a su rapidement relancer sa production (sans toutefois regagner les niveaux d’avant-crise) » selon Le Monde.

Pour l’interprétation générale sur la périodes 2002 – 2008 qui parle de « croissance rapide »* après 2002, il y a en fait stagnation dans les 2 industries françaises et italiennes jusqu’à la crise de 2008, qui les démolit toutes.
* « La production industrielle fléchit très légèrement après 2001 et recommence à croître rapidement. » selon Le Monde, à noter qu’il n’y pas non plus d’effets particulièrement « dévastateurs » sur cette période.

La croissance des productions industrielles allemande et espagnole est réelle sur la période 2002 – 2008, mais l’espagnole n’est pas solide puisqu’après la crise de 2008 elle s’effondre et retrouve un niveau inférieur à celui de 1989 en 2014 (toujours le sur le même indice base 100 – 2010). Sur la même période (2008 – 2014), la production allemande reprend sa croissance de plus belle et dépasse son niveau d’avant crise.

Bref, propagande du niveau des Décodeurs !

Source

Merci à David

PARTAGEZ ! ...

« Grand débat » : un sondage pour BFM-TV qui ne convainc pas

Posted by on mars 21, 2017 at 9:18

Il est près d’une heure ce matin, le débat qui rassemblait cinq candidats à l’élection présidentielle sur TF1 et LCI vient de s’achever. Sur BFM-TV, Ruth Elkrief annonce les résultats d’un sondage Elabe commandée par la chaîne : Emmanuel Macron est donné « plus convaincant ». Qu’en est-il vraiment ?

(…)

Si l’on comprend bien cette notule méthodologique, pour obtenir son résultat à peine 30 minutes après la fin du débat, Elabe a d’abord constitué un premier échantillon représentatif de 4011 personnes. Puis les personnes interrogées ont été invitées à regarder le débat et à donner leur avis. 1157 avis de volontaires – encore en état de le donner – ont donc été récoltés à la fin du débat.

Cette méthodologie pose d’emblée un gros problème : ce n’est pas parce que l’échantillon des 4011 personnes sollicitées initialement est représentatif, selon la méthode des quotas, de la population française, que le sous-échantillon des 1157 volontaires est, lui aussi, représentatif. On peut même être à peu près sûr du contraire, puisque cette sélection par le volontariat (et la résistance physique, avec un débat de plus de trois heures) ajoute un nouveau et sérieux biais à ceux, déjà connus, des sondages en ligne, et dont Alain Garrigou a fait la critique dans cet article.

La même méthode avait été employée par Elabe au soir du premier débat de la primaire du Parti socialiste (voir cet article). Résultat : Arnaud Montebourg avait été donné « le plus convaincant ». Encore une fois, les sondeurs avaient visé dans le mille…

Une méthodologie bancale, donc – pour ne rien dire du principe même de ce genre de sondages, visant à élire le « gagnant » d’un débat, comme dans une course de chevaux. En privilégiant le jeu personnel plutôt que les enjeux collectifs, en se focalisant sur « le plus convaincant » (voire « le plus séduisant » pour RTL) plutôt que sur les questions de fond, les instituts de sondage et leurs relais dans les médias ajoutent dépolitisation et confusion aux débats.

(…) Acrimed

PARTAGEZ ! ...