député

Joachim Son-Forget (LREM) sur l’Affaire Ferrand : «Un retour de la morale serait le début de la charia»

Posted by on juin 22, 2017 at 10:22

Joachim Son-Forget (Député LREM) sur l’Affaire Ferrand : «Il ne doit pas y avoir de retour de la morale parce que ça, c’est le début de la charia.» – RMC, 22 juin 2017, 7h49 Voir aussi : Zemmour à Aurore Bergé (Députée En Marche) : «On aurait mis une chèvre à votre place, elle serait […]

Cet article Joachim Son-Forget (LREM) sur l’Affaire Ferrand : «Un retour de la morale serait le début de la charia» est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Zemmour à Aurore Bergé (Députée En Marche) : « On aurait mis une chèvre à votre place, elle serait élue ! »

Posted by on juin 22, 2017 at 5:26

Eric Zemmour à Aurore Bergé (nouvelle députée En Marche) : « On aurait mis une chèvre à votre place, elle serait élue ! Vous n’existez pas ! » (Tweet : @FrkGuiot) .@auroreberge en PLS: Eric #Zemmour: « Vous n’existez pas, on aurait mis une chèvre à la place d’Aurore #Bergé, elle aurait été élue » #ZENPP pic.twitter.com/ErxEV4EFfw — F.Guiot […]

Cet article Zemmour à Aurore Bergé (Députée En Marche) : « On aurait mis une chèvre à votre place, elle serait élue ! » est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Comme en 2012, le plus jeune député de France est un élu FN (Ludovic Pajot, 23 ans)

Posted by on juin 19, 2017 at 9:29

Ludovic Pajot, 23 ans, FN, est le plus jeune député de France. Il succède à Marion Maréchal le Pen benjamine de l’Assemblée en 2012, et qui reste à ce jour la plus jeune députée jamais élue. – LCI, 19 juin 2017, 8h

Cet article Comme en 2012, le plus jeune député de France est un élu FN (Ludovic Pajot, 23 ans) est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Législatives : Henri Guaino perd son investiture LR

Posted by on mai 9, 2017 at 5:10

Candidat à la présidentielle malgré la victoire de François Fillon à la primaire de la droite, Henri Guaino voit son investiture aux élections législatives « suspendu ». Le député des Yvelines doit s’expliquer, a prévenu la Commission nationale d’investiture des Républicains.

La menace est devenue réalité : Henri Guaino a vu vendredi son investiture aux législatives suspendu par son parti. L’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, député LR des Yvelines depuis 2012, est candidat à l’élection présidentielle comme François Fillon, qu’il ne cesse de critiquer dans les médias. Une attitude incompatible pour briguer un nouveau mandat à l’Assemblée, selon la Commission nationale d’investiture du parti (CNI) qui a pris cette décision. Est également concerné le député-maire LR de Chartres, Jean-Pierre Gorges, lui aussi candidat à la présidentielle.

Le JDD

Merci à T M

PARTAGEZ ! ...

Présidentielle : l’ancien député UMP Christian Vanneste appelle à voter pour Marine Le Pen

Posted by on avril 30, 2017 at 9:15

Hebergeur d'image L’ancien député UMP du Nord Christian Vanneste a fait son choix pour le deuxième tour de l’élection présidentielle : ce sera Marine Le Pen. Dans un texte publié dimanche 30 avril sur son blog, l’actuel président du Rassemblement pour la France (RPF) donne raison à Nicolas Dupont-Aignan qui a choisi de rallier la candidate FN, vendredi 28 avril.

Après avoir qualifié le gaullisme de François Fillon « d’imposture » pour avoir appelé à voter pour Emmanuel Macron dès l’annonce des résultats du premier tour, Christian Vanneste préfère le gaullisme sauce Le Pen que celui du candidat d’En Marche ! Il dit sur son blog :

« Macron, mondialiste, eurolâtre, immigrationniste, communautariste, qui soumet la politique à l’économie, est aux antipodes du gaullisme. En revanche, les idées défendues par le Front National sur ces questions sont évidemment compatibles avec le gaullisme. Par ailleurs, le FN s’est efforcé de rompre avec un passé et des relations qui le rendaient peu fréquentable. » (…)

Source

PARTAGEZ ! ...

Pour éviter un «21 avril 2002», Daniel Vaillant (PS) votera Macron «dès le premier tour»

Posted by on avril 6, 2017 at 5:27

Député du 18e arrondissement de Paris, Daniel Vaillant a déjeuné le 27 mars avec Bertrand Delanoë et a consulté Stéphane Le Foll, proche de François Hollande avant d’annoncer, jeudi 6 avril, son soutien à Emmanuel Macron dans un texte que Le Monde s’est procuré. L’ancien ministre de l’intérieur de Lionel Jospin regrette de ne pas avoir été investi par le PS dans la 17e circonscription dont il est le député sortant.

Vous appelez à voter à Emmanuel Macron. Pourquoi ce choix avant le premier tour ?

Daniel Vaillant : Je ne veux pas avoir à choisir entre François Fillon et Marine Le Pen au second tour de la présidentielle. Je ne voudrais pas revivre un « 21 avril 2002 » quand, au soir de l’élimination de mon ami Lionel Jospin au premier tour de la présidentielle, il a fallu appeler à voter Jacques Chirac pour faire barrage à Jean-Marie Le Pen ! Je pense qu’Emmanuel Macron est le plus à même de nous prémunir contre une victoire de l’extrême droite.

Je fais aussi ce choix maintenant car je ne veux pas être confondu avec ceux – comme [le premier secrétaire du PS] Jean-Christophe Cambadélis ou Benoît Hamon – qui risquent de devoir appeler à voter pour lui après l’avoir critiqué pour finalement dire qu’il est préférable à Marine Le Pen. Contrairement à eux, je ne voterai pas Macron par défaut. Je suis sur la même ligne que mon ami [l’ancien maire de Paris] Bertrand Delanoë. […]

Serez-vous de nouveau candidat aux législatives ?

Redevenir député n’est pas existentiel. Mais j’ai 67 ans et je n’ai pas envie de rester sur le tarmac. Si Hamon est président de la République, je ne serai pas candidat. Si Macron est élu et qu’il arrive en tête dans ma circonscription, il ne faudrait pas qu’un candidat MoDem voire UDI profite de la dynamique présidentielle et gagne avec l’étiquette En marche !.

Pour éviter cela, il est envisageable que je me présente. Je veux tout faire pour garder la 17e circonscription à gauche. […]

Le Monde

PARTAGEZ ! ...