culture

Zemmour : éloge littéraire de Bernard Menez par Richard Millet, symbole d’une France provinciale qui se meurt

Posted by on avril 28, 2017 at 8:17

Zemmour : éloge littéraire de Bernard Menez par Richard Millet, symbole d’une France provinciale qui se meurt – Fdesouche


Accueil / Culture / Zemmour : éloge littéraire de Bernard Menez par Richard Millet, symbole d’une France provinciale qui se meurt


Par le 28/04/2017

Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Merci de nous signaler les messages litigieux en appuyant sur
le petit drapeau en haut de chaque commentaire.

Veuillez activer JavaScript pour voir les commentaires
Disqus.

PARTAGEZ ! ...

Présidentielle : Christophe Guilluy, l’homme qui avait tout vu

Posted by on avril 27, 2017 at 6:51

FIGAROVOX/RENCONTRE – Le duel Macron-Le Pen traduit l’affrontement entre deux France irréconciliables : celle de la nouvelle bourgeoisie urbaine des grandes métropoles contre celle des classes populaires de la périphérie. Un scénario que le géographe Christophe Guilluy théorise depuis plus d’une décennie.

Selon Guilluy, il y a désormais deux France. D’un côté, les grandes métropoles où la nouvelle bourgeoisie urbaine tire profit de la mondialisation, prônant l’«ouverture» et le «vivre-ensemble» pour mieux ériger des frontières invisibles. De l’autre, celle de la périphérie où «la plèbe» en quarantaine souffre de la désindustrialisation et de l’insécurité physique et culturelle liée à l’immigration.

Une thèse polémique qui a bousculé le monde intellectuel français. Au point de faire de Guilluy l’un des penseurs les plus influents et controversés de ces dernières années. Prophète de la France d’en bas pour les uns, sociologue de comptoir pour les autres.

Adoubé par les chercheurs étrangers, mais snobé par les universitaires français. Référence incontournable pour Éric Zemmour ou Patrick Buisson, mais «Onfray de la géographie» pour une partie de la presse de gauche, qui l’accuse de «faire le jeu du FN». «Je me sens moins seul, ironise le fondateur de l’université populaire de Caen, qui souscrit à toutes les analyses du géographe. Avec lui et Michéa, on pourrait former une école!» Marcel Gauchet admet, lui aussi, son admiration pour le travail et le courage de Guilluy, même si, dit-il, «la France d’en haut est moins cohérente que ne le dit Guilluy. Il est parfois dans un schéma un peu binaire alors que la réalité est plus complexe». Pour Alain Minc, la montée en puissance d’un populisme de gauche rend le concept de Guilluy inopérant. «Je suis convaincu que la carte du vote Mélenchon n’a rien à voir avec la carte du vote FN», note-t-il.

(…)

«Je n’existe dans aucun milieu, et je m’en fous. Chez moi, la défense des mecs d’en bas vient des tripes», explique Guilluy. «Par son statut, il est à l’image de la France périphérique qu’il décrit, décrypte son ami l’historien Georges Bensoussan. Le mépris de classe qu’il décrit de la France d’en haut, y compris de cette France de gauche qui tient les rênes du pouvoir culturel, il en a été victime lui-même.» (…)

Il est victime d’une forme de jalousie, souligne la démographe Michèle Tribalat, elle-même ostracisée par ces confrères. Le fait qu’il vienne d’un milieu modeste ajoute à son illégitimité. Il n’a pas les manières infatuées des universitaires.» Tribalat se souvient d’un déjeuner à l’Élysée avec Nicolas Sarkozy où Guilluy était invité, et du mépris des universitaires présents à la même table envers lui. «Il était regardé comme un va-nu-pieds parce qu’il ne portait pas de costume et de cravate.»

(…)

La victoire très probable d’Emmanuel Macron, «quintessence de la France d’en haut» (Alain Minc) contredirait-elle la thèse du dernier livre de Guilluy, Le Crépuscule de la France d’en haut? «Si le système en place parvient à faire élire un Macron, il préservera l’essentiel mais en sortira fragilisé: certains sondages donnent Marine Le Pen à 40 % au second tour, ce qui est considérable par rapport aux 18 % de Jean-Marie Le Pen en 2002. La dynamique est de ce côté-là, analyse Guilluy. Si rien n’est fait, Marine Le Pen ou un autre candidat contestant le modèle dominant sous une autre étiquette gagnera en 2022, si ce n’est en 2017. On est à un moment de basculement. Si la France d’en haut ne fixe pas comme priorité le sauvetage des classes populaires, elle est condamnée.»

Le Figaro

Merci à valdorf

PARTAGEZ ! ...

Le « monde de la culture » appelle à un « rassemblement citoyen » contre le FN le 2 mai

Posted by on avril 27, 2017 at 5:46

« La culture contre le Front national ». Dans un communiqué diffusé jeudi 27 avril, une quarantaine d’associations et syndicats de la culture appellent à un « rassemblement citoyen » contre le FN mardi 2 mai à 19 h 30 à la Cité de la musique à Paris.

Ces organisations appellent à « participer au scrutin du 7 mai, à voter pour faire barrage au FN » et à «ses idées antidémocratiques de rejet de l’autre et de repli sur soi dans une société identitaire et fragmentée».

Parmi les premiers signataires de cet appel figurent des syndicats (CFDT Culture, CFTC, CGT Culture, etc.) des fédérations (Association française des orchestres, Fédération des grands ensembles de jazz et de musiques improvisées, Les Forces musicales, La Réunion des opéras de France, le Syndeac, etc.), ainsi que la Ligue des droits de l’homme et la Ligue de l’enseignement.
[…]

Le Monde

PARTAGEZ ! ...

La propagande pro-Macron jusque dans les concours de DJs : Enora Malagré insulte Marine Le Pen

Posted by on avril 26, 2017 at 7:47

[unable to retrieve full-text content]

Festinight 2017 – DJ D’OR – La Plage Bordeaux (Merci à Georges André Gaillard)

Cet article La propagande pro-Macron jusque dans les concours de DJs : Enora Malagré insulte Marine Le Pen est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Vendée : le Puy du Fou reçoit l’Oscar de la meilleure création mondiale à Los Angeles

Posted by on avril 25, 2017 at 1:14

Le parc à thème vendéen vient d’être couronné pour la deuxième année consécutive d’un Thea Award, récompense suprême du secteur, pour son attraction historique sur la Guerre d’indépendance américaine, Le Dernier Panache.

Pour la deuxième année consécutive le Puy du Fou reçoit un Thea Award, considéré par les professionnels comme la récompense suprême de ce secteur d’activité. La Themed Entertainement Association (Tea) a attribué le 22 avril cet «Oscar» de la meilleure création mondiale à l’attraction Le Dernier Panache, une fresque grandiose sur la guerre d’indépendance américaine. Le spectacle Les Amoureux de Verdun avait déjà été distingué l’an dernier. Le parc, créé par Philippe de Villiers en 1978, est ainsi couronné pour la deuxième année consécutive.

[…]

Avec un an d’avance, le Puy du Fou, qui fête ses 40 ans cette année, vient d’annoncer par la voix de Nicolas de Villiers, son président, l’ouverture d’un nouveau parc près de Tolède en Espagne en 2020. Il sera le premier hors des frontières hexagonales. Nul doute que les deux Thea Awards consécutifs attribués aux Amoureux de Verdunet au Dernier Panache vont donner un gros coup de pouce à cet ambitieux projet.

Le Figaro

PARTAGEZ ! ...

Ni blanc ni hétéro: comment s’identifier aux personnages de dessins animés?

Posted by on avril 23, 2017 at 9:04

Pour un enfant trans, homo, non-blanc, la construction passe aussi par la projection. Comment faire quand l’offre culturelle ne propose pas de personnage qui nous ressemble?

Peut-on s’identifier à Iron Man si l’on est gay? Ou à Cendrillon si l’on est noire? Dans une vidéo postée ce jeudi, le blogueur et médecin Baptiste Beaulieu évoque l’importance des modèles homosexuels à la télévision. Dans ce coup de gueule, il revient notamment sur le dernier film de Disney, La Belle et la Bête, dont le personnage « méchant et gay » avait fait l’objet de très nombreux commentaires homophobes et haineux. « Quand on essaye de promouvoir d’autres modèles que celui d’un homme blanc de 30 ans, hétérosexuel et beau gosse, cela fait grincer des dents », a-t-il expliqué jeudi à L’Express.

Homosexuels, personnes trans ou non-blanches… Les spectateurs sont de plus en plus nombreux à contester l’absence de personnages qui leur ressemblent -ou qui n’apparaissent pas sous des traits négatifs ou stéréotypés- au cinéma ou à la télévision. Une impossible identification qui pose problème dès le plus jeune âge pour certains, comme en témoigne Kaenzo, un jeune français trans d’origine asiatique. (…)

Une invisibilité des minorités sexuelles qui, explique Baptiste Beaulieu à L’Express, peut être dommageable pour les plus jeunes: « On construit tous nos identités par imitation de modèles familiaux ou présents dans l’imaginaire collectif. Alors c’est important, lorsque l’on sent en soit une différence, de grandir et de trouver des modèles dans la culture populaire. Il faut que tous ces gamins qui se sentent différents puissent se sentir fiers! » Une analyse que partage Kaenzo: « c’est plus que frustrant, on ne se sent pas normal, donc très seul et perdu. Et cela conforte les enfants qui ne sont pas concernés dans l’idée qu’ils sont la norme. »

L’Express

Merci à valdorf

PARTAGEZ ! ...