Quand le « Frère musulman » Oubrou, le copain de Juppé, se paye notre tête …

Au lendemain de la signature par 300 personnalités dans Le Parisien d’un manifeste « contre le nouvel antisémitisme » en France qui serait alimenté par la « radicalisation islamiste », le recteur de la grande mosquée de Bordeaux (Gironde) a évoqué lundi 23 avril sur franceinfo une « erreur intellectuelle monumentale », « presque un blasphème ».

Tareq Oubrou a également annoncé que les imams vont publier à leur tour une tribune contre l’antisémitisme.

franceinfo : Est-ce aux responsables de l’islam en France de montrer la voie contre l’antisémitisme?

Tareq Oubrou : Ce phénomène doit être abordé par tous ceux qui ont une certaine responsabilité : le politique, l’associatif, et aussi les imams, qui doivent procéder à une théologie préventive.

Mais attribuer l’antisémitisme à l’islam est presque un blasphème, puisque les deux-tiers des prophètes du Coran sont des juifs !

Donc cela ne rime à rien. Dans la tribune, il est stipulé clairement que le Coran « appelle au meurtre des juifs et des chrétiens » : c’est une erreur monumentale, et d’une violence inouïe.

Le Coran n’appelle pas au meurtre ; il appelle au combat des gens qui sont hostiles.

C’est la même erreur que commettent un certain nombre d’ignares musulmans, des délinquants, qui prélèvent des textes isolés de leur contexte historique.

Attribuer l’antisémitisme à une « génétique coranique » quelconque est une erreur intellectuelle monumentale ; la même erreur que commettent nos jeunes qui n’ont aucune culture religieuse.

Faut-il revoir l’interprétation de ces textes sacrés ?

Ces textes sont liés à une situation ponctuelle : quand des juifs, des chrétiens et des païens ont déclaré la guerre à la nouvelle religion naissante [l’islam].

Mais aujourd’hui, celui qui veut passer au crime ne va pas consulter le Coran.

L’antisémitisme puise ses racines ailleurs : dans la vengeance, la jalousie ou l’ignorance.

Tout le monde doit s’engager contre ce fléau-là, pas uniquement le monde religieux.

Bien sûr que les imams doivent aussi faire leur travail, en éclairant les jeunes, mais le problème c’est que ces jeunes-là ne se réfèrent pas aux imams.

Et puis il y a l’importation du conflit israélo-palestinien, et le mélange entre l’antisionisme et l’antisémitisme.

Les imams doivent faire un effort pédagogique pour expliquer à nos jeunes qu’il ne faut pas tout mélanger.

La tribune rappelle aussi que les Français juifs ont 25 fois plus de risques d’être agressés que leurs concitoyens musulmans, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Est-ce une comparaison pertinente?

C’est dramatique.

C’est un vrai fléau.

Nous-mêmes, les imams, nous allons publier [dans Le Monde] une tribune qui condamne ces actes barbares.

Une tribune contre l’antisémitisme et le terrorisme.

Ce sont des actes qui portent préjudice à la religion, à l’humanité.

On ne peut pas s’attaquer à une population parce qu’elle a une religion particulière, ou qu’elle est une ethnie particulière.

Comment s’attaquer à un juif alors que le Coran dit que nous avons choisi les enfants d’Israël en connaissance de cause ?

Dieu se serait trompé ?

L’antisémitisme est un acte blasphématoire, d’un point de vue théologique.

Note d’Antiislam

Cette enflure d’Oubrou se paye notre  tête avec une impudence incroyable. Son Coran est un manuel de guerre totale aux Juifs, aux Chrétiens.

La biographie musulmane autorisée, la Sira,  de son pseudo-prophète Mahomet montre les travaux pratiques de sa secte : pillages, destructions, viols, assassinats, meurtres de masse etc

Des dizaines de hadiths, que tout un chacun peut lire sur la Toile, sont, semblablement, des appels aux meutres contre nous.

Lui-même, l’enflure Oubrou, a une pratique très différente de ses indignations actuelles, qui sont purement un enfumage des mécreants :

http://islamisation.fr/2016/10/05/omar-djellil-ancien-proche-de-tareq-oubrou-revele-la-pensee-profonde-de-limam-de-bordeaux-decore-par-juppe/

Oubrou ne peut avoir qu’un destin : ce type doit être déchu et  expulsé de France, ne serait-ce que pour appartenance à une organistion criminelle musulmane : « Les Frères musulmans ».

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Louisa Loufsi et Marwan Muhammad décolonisent à tour de bras au bar La Colonie ( chroniques 13)

CHRONIQUE QUOTIDIENNE DE L’ISLAMISATION N°13

 

Depuis plus d’une année, des militants anticolonialistes se réunissent régulièrement au bar de « La Colonie » situé rue Lafayette à Paris pour des émissions intitulées « QG Décolonial ». Ce lieu a été sciemment choisi pour son nom « La Colonie » puisque les débats portent essentiellement sur la dénonciation de la colonisation française, l’antiracisme et la lutte contre l’islamophobie en France.

Animée par Louisa Youfsi, proche des mouvements de l’islam radical en France, ces réunions sont filmées et visibles sur la chaine Youtube de « Paroles d’Honneur ». L’objectif est de donner la parole à des représentants des quartiers et de la génération post-coloniale. Des invités de renom se succèdent sur le plateau comme Marwan Muhammad du CCIF, le député de la France Insoumise Danièle Obono ou encore Houria Bouteldja, porte-parole du parti des Indigènes de la République. Tour à tour sont abordés les questions coloniales, les discriminations envers les musulmans, les violences policières, les tensions dans les banlieues françaises, la guerre en Syrie, le soutien à la Palestine et le harcèlement judiciaire contre Tariq Ramadan. Tous les thèmes récurrents de « l’islamosphère » sont passés en revue dans le cadre de ces émissions.

Dans un édito dédié à la cause palestinienne, Louisa Youfsi dénonce vigoureusement le sionisme, appelant au boycott d’Israël. Elle évoque la trahison de Benoît Hamon qui n’a pas suivi le défi politique en faveur de la Palestine. Elle conclut son intervention en affirmant que le combat des musulmans en France et celui des palestiniens pour défendre leur terre portent en réalité le même visage, celui de la lutte contre le colonialisme et l’impérialisme occidental.

[embedded content]

En 2017, au lendemain des élections présidentielles françaises, Marwan Muhammad se lance dans une propagande en faveur du voile islamique estimant qu’il est impossible de faire confiance aux hommes politiques et que les musulmans ne doivent compter que sur eux-mêmes en France.

[embedded content]

Enfin, dans un débat récent datant du mois de mars 2018 et consacré à l’affaire « Tariq Ramadan », les intervenants prennent clairement la défense du prédicateur musulman considéré comme victime d’un abus de justice et d’un traitement partial. Les invités rappellent l’importance de la présomption d’innocence et d’une approche démocratique qui sont absentes dans ce dossier.

[embedded content]

Relayées sur de nombreux réseaux sociaux, ces vidéos du « QG Décolonial » se veulent le relais de la parole des musulmans opprimés mais elles insufflent en réalité toute l’idéologie pro-islamiste en faveur de l’islamisation de la France. C’est un mouvement qui entend faire opposition, voire sécession face aux lois de la République Française afin de faire valider tous les thèmes favoris de l’islam et les revendications de la communauté musulmane en France.

Voir les précédentes chroniques de l’islamisation parues ici 

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Chaque jour, en Europe, des musulmans commettent des actes anti-chrétiens …

Les migrants et autres demandeurs d’asile islamistes s’attaquent à nos symboles religieux, faute de nous occire, ou en attendant de le faire.

De l’Observatoire de la Christianophobie :

« Hier, une statue du Christ vandalisée à Fribourg par un demandeur d’asile syrien.

Aujourd’hui, c’est un Somalien qui met le feu dans une église à Saint-Gall chef-lieu du canton du même nom…

Il serait un « homme perturbé ». Peut-être, après tout, puisque beaucoup de demandeurs d’asile finissent à… l’asile si j’en crois les gazettes…

L’incendiaire présumé est un Somalien de 28 ans.

Il a été arrêté.

Selon les premiers éléments de l’enquête, il a mis le feu à des tissus avec des bougies, a indiqué vendredi la police cantonale saint-galloise.

Il a aussi endommagé des bougeoirs, des statues, la chaire et l’orgue. La personne qui a alerté la police a pu éteindre le feu avant l’arrivée des agents.

Ceux-ci ont lancé une opération de recherche et ils ont retrouvé l’incendiaire présumé qui a été placé dans une institution spécialisée ».

Note d’Antiislam

Ces actes peuvent sembler dérisoires à certains de nos lecteurs.

Mais additionnés les uns aux autres, ils pèsent énormément  et  prennent une signification d’ensemble.

Comme toujours, l’islam  conquiert par la multiplication de telles agressions contre  des populations qui ne comprennent pas ce qui leur arrive.

Ainsi, d’ailleurs, les autorités collabos des pays envahis n’ont pas de mal à mettre ces  agressions sur le compte de la folie.

Les fameux « déséquilibrés » (sic) !

http://www.20min.ch/ro/news/faits_divers/story/Il-saccage-une-eglise-saint-galloise-12407867

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Albi: une buraliste mise en garde à vue sur plainte d’une voilée

La buraliste d’Albi qui avait refusé de délivrer un colis au motif qu’une cliente ne voulait pas retirer son voile a été placée en garde à vue et convoquée directement ce vendredi après-midi par le procureur de la République.

La commerçante, Marie P., est poursuivie pour « discrimination en raison de la religion, refus d’un bien ou d’un service dans un lieu accueillant du public ou pour en interdire l’accès ».

Après présentation au juge, la commerçante a été placée sous contrôle judiciaire avec interdiction de sortie du territoire national en attendant son procès.

Marie P. devra répondre le 24 mai à 14 heures, devant le tribunal correctionnel d’Albi, de quatre plaintes pour les mêmes motifs de « discrimination religieuse », confirme le procureur Alain Berthomieu.

Selon les éléments de l’enquête confiée à la police, les différentes plaignantes portaient bien des voiles qui ne dissimulaient pas leurs visages. « Il ne s’agit pas d’un voile intégral » confirme le procureur.

« Je souhaite que la justice soit rendue. Ce jour-là, je me suis sentie humiliée. »

Anaïs R., une Albigeoise de 29 ans installée dans le quartier Saint-Martin depuis décembre, avait porté plainte contre cette buraliste du rond-point de Gesse pour «discrimination religieuse ».

Les faits se sont produits vendredi dernier.

La jeune femme convertie à l’islam « depuis plusieurs années » porte un Jilbeb depuis un an.

Il s’agit d’une longue robe et d’une capuche qui couvrent son corps et les cheveux, mais laisse apparaître le visage, les mains et les pieds.

Vendredi dernier, la buraliste, Marie P. avait donc refusé de lui délivrer un colis au motif que cette cliente ne voulait pas retirer son voile.

Anaïs qui est Française et native de l’Aude, a repris des études à l’université Paul-Sabatier de Toulouse en 1re année de DUT GEA.

Jointe par La Dépêche du Midi ce matin, cette Albigeoise s’explique.

Qu’attendez-vous de la plainte que vous avez déposé ?

Je souhaite que la justice soit rendue. Je me fiche des dommages et intérêts.

Ce jour-là, je me suis sentie humiliée.

Quand j’ai posté mon message sur Facebook, je pensais sincèrement être la première à avoir vécu cela dans ce magasin.

Depuis, j’ai reçu d’autres témoignages de femmes qui ont eu le même problème là-bas.

J’ai appris qu’il y avait eu d’autres plaintes.

Est-il exact que vous êtiez prête à retirer votre voile dans un coin du magasin à l’abri des regards ?

Je suis nouvelle à Albi. Je ne voulais pas entrer en conflit, j’étais prête à faire un pas.

J’ai proposé à la commerçante de retirer mon voile dans un coin du magasin même si j’étais dans mon bon droit et que rien ne m’y obligeait.

Elle voulait que je me dévoile devant tout le monde, ce que j’ai refusé.

Finalement, vous avez quand même obtenu votre colis.

Un monsieur qui a pris ma défense devant les autres clients, a signé pour moi et m’a donné le colis.

La buraliste a pris ma carte d’identité et la sienne mais n’a même pas noté le nom du monsieur…

C’est très curieux alors que la dame dit agir par mesure de sécurité.

Avez-vous déjà eu ce genre de problème à Albi ?

Jamais aucun problème.

J’ai fait faire un passeport, je suis allée à la mairie.

On ne m’a jamais rien demandé.

À la fac, il n’y a aucun problème.

On m’a fait une carte étudiante sans difficulté.

Je me sens très bien dans cette ville, même si depuis vendredi, j’ai l’impression qu’on me regarde de travers.

J’en ai pleuré tout le week-end. Mon fils de trois ans m’a demandé ce que j’avais.

Retournerez-vous dans ce magasin ?

Si j’avais su, je n’aurais jamais mis mon point relais là-bas.

Je n’ai pas l’intention d’y retourner, je ne suis pas une provocatrice.

Chacun a le droit d’avoir ses opinions.

Mais il y a des lois à respecter.

Anaïs n’a pas souhaité se faire photographier pour «se protéger».

La commerçante: « J’ai toujours respecté la loi »

Marie P. la buraliste du rond-point de Gesse s’est contenté d’un court commentaire mercredi lorsque La Dépêche du Midi l’a contactée.

La gérante qui se dit « choquée » est convoquée le 24 mai prochain devant le tribunal correctionnel d’Albi pour répondre de trois plaintes pour « discrimination religieuse ».

La buraliste précise « avoir toujours respecté la loi » et ne « jamais faire de discrimination ».

Et de préciser :

« Je demande systématiquement aux personnes qui portent une capuche, un casque ou une casquette avec visière longue de les retirer. C’est pour les reconnaître par rapport à leur carte d’identité. »

Elle sera défendue lors de l’audience par Me Simon Cohen du barreau de Toulouse.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/04/20/2784005-colis-refuse-femme-voilee-cliente-est-sentie-humiliee.html

Note d’Antiislam

Saluons cette courageuse buraliste victime du règime policier de Macron.

Mise en examen face à cette provocatrice musulmane !!!

Une  adepte de la religion d’amour, de tolérance et de paix (RATP), l’inévitable collabo (« un monsieur a pris ma défense ») peut-être même  un second adepte de la RATP, mais, face à eux,  une Résistante du quotidien.

Imitons-la dans chaque circonstance de notre vie qui se présente.

En 40-44, les Français n’étaient pas tous, loin de là, de grands Résistants, mais  par des gestes discrets, ils manifestaient leur horreur de l’occupant et de ses collabos.

Elisabeth Lévy a dit un jour que le voile provoquait chez les Français le même réflexe que la vue d’un casque à  pointe par le passé : excellente formule.

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

NPA : Poutou et Poupin défendent les racailles islamistes qui cassent tout à Toulouse

Le communiqué du NPA de mercredi dernier est un modèle du genre… On croit rêver ou plutôt cauchemarder.

Bref, pauvres petits musulmans seraient des victimes de l’islamophobie et même des violences policières en prison.

Au cas où certains auraient encore des sympathies pour ces fascistes :

Quartier du Mirail à Toulouse : halte à la répression, aux violences envers les prisonniers et à l’islamophobie

Depuis plus de 48h, des jeunes du quartier du Mirail à Toulouse s’affrontent à la Police. Les raisons de la révolte avancées dans la presse seraient liées à l’interpellation d’une femme voilée et à la mort d’un détenu de la prison de Seysses.

Au-delà des faits, la révolte des jeunes du Mirail exprime le ras-le-bol face à la répression quotidienne contre les habitants du quartier : contrôles au faciès, racisme d’Etat, islamophobie institutionnelle, violences en prison sur les détenus.

Les lois islamophobes donnent une légitimité à la Police pour harceler les musulmanes jugées trop voilées dans la rue. Parce qu’elles oppriment et stigmatisent une partie de la population, ces lois doivent être retirées.

Les conditions de détention en prison et les violences qui y sont associées sont intolérables et la France a été plusieurs fois épinglée sur cette question par des institutions internationales. La jeunesse des quartiers, qui vit sous pression policière et judiciaire permanente, le sait bien et ne supporte plus cette situation dans et hors de la prison.

Le NPA 31 exprime sa solidarité envers les jeunes et les habitantEs du Mirail qui subissent ces violences. Nous exigeons que les forces de répression se retirent immédiatement du quartier du Mirail et rentrent à la caserne.

Toulouse, le 18 avril 2018. 

https://npa2009.org/communique/quartier-du-mirail-toulouse-halte-la-repression-aux-violences-envers-les-prisonniers-et

Comme le CCIF et autres frères musulmans, ils ont décidé que l’islamophobie était une tare… Et que les musulmans pourraient en être victimes. Bien que l’islam ne soit ni une race, ni une personne…

Qui se ressemble s’assemble.

Ce sont là nos ennemis, et si une guerre arrivait en France, nul doute qu’ils seraient aux côtés de nos ennemis, en idiots utiles qu’ils ont toujours été.

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Analyse de sperme : la science des mécréants pourrait bien discréditer Tariq Ramadan et… le Coran !

Le Tartuffe a laissé des traces et la femme, qui ne vaut que la moitié d’un homme, selon ces/ses croyances moyenâgeuses, s’est montrée bien plus rusée que lui et a conservé le produit du viol en voie d’analyse ADN (et oui, Ducon, la science mécréante sait faire ça, mais ce n’est pas dans ta coranerie, Ô trahison). Du coup, ses « soutiens » qui ne voulaient pas croire que ce « théologien » de mes deux n’était qu’un imposteur et que, conséquemment, il la leur mettait très profond (ouille !) eux aussi, quittent le navire et stoppent la cagnotte constituée en vue de défendre le quidam « injustement » accusé et maltraité (il est malade le pauvre) par une bande de mécréants tout juste bon, pour satisfaire leur dieu de merde, à être raccourcis.

Les Tartuffes de l’islam commettent des erreurs et, je crois profondément, que là ils viennent d’en faire une énorme parce que, leur public, ultra majoritairement ignare dans leur propre religion, vient de prendre conscience que ses  « théologiens » ne sont que des hommes comme les autres nonobstant leur pudibonderie affichée officiellement par eux et, surtout, imposée sauvagement aux autres via les coups de fouets et la lapidation.

Doublé de la lâcheté d’un peu de chantage, le mettant sûrement à l’abri d’une défaillance malvenue, et trahi par la propre suffisance de sa toute puissance mâle sur la gent féminine, le Tariq se voit contraint, via la science des mécréants inconnue dans le livre dont il s’inspirent, et avant le résultat de l’examen de tâches de sperme conservées sur une robe par la victime pas si décervelée que ça, d’avouer l’inavouable.

Les gogos contributeurs à la cagnotte constituée pour défendre la victime Tarik devant la justice des mécréants, tels des rats, quittent le navire.

Bref, coronariquement, c’est la catastrophe parce qu’il faut garder présent à l’esprit  que le tartuffe en question est le petit fils du créateur de la mouvance si mal nommée « les frères musulmans ». C’est cette qualité qui est atteinte par le comportement déviant inattendu du dit Tarik. D’une manière ou d’une autre, il faut très vraisemblablement s’attendre à un lynchage médiatique en provenance discrète de ladite mouvance afin de discréditer Tarik et sauvegarder, autant que faire se pourra, le mouvement en question.

Tarik avait probablement toute liberté de faire ce tout ce qu’il voulait et ces/ses exactions étaient sûrement connues de ses pairs. Sa grande erreur, s’est de s’être fait prendre. On attend avec impatience que les autres se fassent prendre aussi sauf si ils ont mieux réfléchi avec leur tête qu’avec leur …

Adieu illusions monde islamique bisounours et bienvenue dans la réalité.

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Bisque bisque rage la voilée : pas de poignée de main avec le préfet, pas de nationalité française

En voici une nouvelle qu’elle est bonne dans l’océan de nouvelles catastrophiques qui nous tombent dessus régulièrement.

Une musulmane, algérienne, mariée à un Français, avait fait une déclaration de nationalité française en raison de ce mariage…

Pendant la cérémonie la musulmane a refusé de serrer la main de deux hommes en raison de ses convictions religieuses.

Et là pour la première fois depuis qu’il fait de la politique, Cazeneuve a été bon, il a signé un décret interdisant de donner la nationalité française à la bonne femme. Qui a fait appel auprès du Conseil d’Etat.

Et, le 11 avril dernier, le Conseil d’Etat a donné raison à Cazeneuve : pas de poignée de main, pas de nationalité française.

Face à cette situation, Bernard Cazeneuve, Premier ministre à l’époque des faits, s’est alors opposé à l’acquisition de la nationalité française par un décret d’avril 2017, au motif que « le comportement de l’intéressée empêchait qu’elle puisse être regardée comme assimilée à la communauté française ». De son côté, Mme A a demandé l’annulation du décret ministériel en soutenant que sa participation à la cérémonie prouvait qu’elle avait acquis la nationalité française et que le décret d’opposition ne pouvait être juridiquement considéré comme un acte de déchéance de cette nationalité. Elle indiquait également qu’une telle décision portait atteinte à l’expression de sa liberté religieuse.

Saisi du dossier, le Conseil d’État a confirmé la légalité du décret prix par le chef du gouvernement. Les juges ont ainsi considéré « qu’en estimant qu’un tel comportement, dans un lieu et à un moment symboliques, révélait un défaut d’assimilation (à la communauté française), le Premier ministre n’a pas fait une inexacte application des dispositions de l’article 21-4 du code civil ». Or, cette assimilation est une des conditions fondamentales pour acquérir la nationalité française.

http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1715524/pas-de-poignee-de-main-au-prefet-pas-de-nationalite-francaise?utm_source=leparticulier&utm_medium=newsletter&utm_campaign=newsletter_famille_20180417&hashKey=djI7MTQ3Nzk2X0RCTWVtYmVyOzE1NTQ2ODI4MDIwODU7R0VUOzszMztCQ0NMS3NYUUFra1E3UDlrSXJDS01BPT0=&een=25001aeebc993dff7d6cdafca8a0e234&seen=6&m_i=NcWD9VCUOc5jbslaFmIBZCVX_RZopDlw0vCvlCZcwmZopgyRlnTwwp8RITZgdH9m4e7%2B7OaEHsIHLy5X8Fzlmxjih6acKgKiiF

Il faut croire qu’elle n’avait pas reçu la visite d’un imam lui rappelant que la takki-ya est une arme de guerre pour le musulman…

Allez ne boudons pas notre plaisir, une petite coupe de champagne pour fêter cela, même si tout cela est dérisoire quand on sait combien de Français de papier  reçoivent le droit de vote chaque année…

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Et un festival pour faire l’apologie de la culture africaine, un !

Tiens! je t’ invite

https://www.vincennes.fr/Agenda/Culture-sports-loisirs/Culture-sports-loisirs-2018/Festival-l-Afrique-en-marche

Ça se passe dans un Vincennes, pas encore trop contaminé, sauf quant à  sa mitoyenneté avec Montreuil sous Bamako

Fabuleux! Et ça dure depuis Dix ans!

Quand j’ y ai appris tout ce que nous devons à l’Afrique, j’ ai eu honte et en écrasant une larmichette, je me suis promis d’ aller faire un tout au Bénin avec mon épouse, en vélo, et en couchant chez l’ habitant , pension complète
Je dois expier !!

Comme ce couple de cinglés qui jouent au 5 sous de Lavarède avec leurs deux mômes, en vivant comme des Béninois, pauvres béni oui-uoi, complètement affolés, destructurés,par une propagande insidieuse.

Mais enfin !! qu’est ce qu’on en a à foutre de danses, de poèmes récités par des griots sentencieux et complètement au Sud !!
Et pourquoi aller bouffer des bananes vertes, des patates douces et des ignames fibreux!!

Nous sommes donc trop heureux d’être parvenus au stade ultime du bonheur en France ?
Avec un pays riche, quoique on en dise, ou nous ne manquons de rien ( sauf de libertés, mais c’est bien dissimulé) avec des rues bitumées, des trains et des avions qui arrivent à l’ heure, des lieux d’ enseignements prestigieux…
Pour aller jouer au con en singeant -oh! pardon- des populations dont le plus grand bonheur, le Graal, qu ils tentent d’ atteindre au péril de leurs vies c’est la France !!

Rien à cirer de la poétesse Myriam Bongo, elle ne parviendra jamais à me faire sentir la brise parfumée d’une Marceline Desbordes Valmore… Rien à cirer de la peinture de Fatoumatou Makéba, à coté d’une peinture à l’eau de Marie Laurençin.

Et toutes leurs expos de pseudo art…..A chialer tellement c’est du forcé grotesque.

Tiens! Je vais aller visiter l’expo en cours à la Fondation Custodia (voir sur Gogole) dans le 7 eme arrondissement
Ça m’ éclaircira les idées….

J’aime beaucoup ces petits lieux confidentiels…le charme discret des vrais trésors de l’ Art Européen…comme ce petit « musée de la vie romantique » découvert il y a une petite dizaine d’années…

Superbe! A visiter absolument.

Et, cerise sur le mascarpone, que du « entre-soi » comme au bon vieux temps d’avant, pas un seul « kivoussavé ».

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Les taches islamiques rejoignent les taches franco-françaises pour recouvrir toute la France…

Illustration : le chevalier d’Assas

Les taches de la panthère…

Dans son livre Reconquista ou mort de l’Europe, René Marchand compare les emprises islamiques sur les territoires européens aux taches d’une peau de panthère. Petites à l’origine, celles-ci s’agrandissent avec le temps. Quartiers dits « de non-droit » en fait de droit islamique, zones de trafics divers où forces de l’ordre et autres services publics sont agressés, lieux de patrouilles de la police de la charia peuplés de barbus et d’empaquetées, rues encombrées par les prières publiques, édifices islamiques divers prolifèrent en désintégrant la République.

Ces taches grandissantes, où sont stockées Kalachnikov et autres lance-roquettes que la police ne va pas chercher alors qu’elle confisquera la petite lacrymo prudemment emportée par votre fille, représentent pourtant un danger potentiel permanent. Certains prétendent que ces armes ne serviront pas puisque la conquête se fait petit à petit, à coups de politiquement correct, de compromissions politiciennes, de justice servile et d’arrangements raisonnables. Je ne suis pas du tout sûr que cela soit une vérité. La preuve en sont les multiples attentats commis avec ces armes, qui semblent fort servir d’entraînements partiels, limités pour l’instant dans le temps et l’espace, pour une offensive généralisée dont bien des éléments sont susceptibles de servir de prétexte au déclenchement : importation de conflits étrangers, prêches plus délirants que la moyenne ou « bavure » policière, c’est à dire utilisation normale de la force publique envers un délinquant. Ou bien même action hostile de Français de souche exaspérés, que l’on commence à avoir du mal à retenir. Ou même aussi réaction en rapport avec la désastreuse politique française au Moyen-Orient et en Afrique, se mêlant sans légitimité des affaires intérieures de la Syrie, ou prétendant régler les problèmes de l’islam au Mali et ailleurs -Tout un programme ! À moins que des provocations menées par des agents secrets étrangers dans un but aussi précis que confidentiel ne viennent à un moment choisi surprendre les certitudes des uns et des autres.

Mais il y a pire encore. Ces taches islamiques se conjuguent avec d’autres taches, celles-là bien franco-françaises. Ces taches sont celles des endroits où les bobos gauchos, rêveurs et autres idéalistes de pacotille prétendument humanistes représentent la quasi-totalité de la population. Qui n’est pas des leurs est un trublion raciste. J’en ai fait l’expérience. Apologie de la culture africaine, film de propagande immigrationniste, collectes au profit de populations qui n’ont rien fait de leurs pays depuis plus de cinquante ans d’indépendance et autres invitations à soutenir les « Palestiniens » y sont le quotidien. Non seulement c’est la norme mais, ma chère, cela est du plus grand chic. La culture des autres édifiée en grande messe collective, cela sert au moins à masquer les incultures individuelles, surtout nationales. Et les mémères-à-toutous toilettés fréquentant les derniers salons où l’on cause de la cause palestinienne, ou de ces pauvres migrants, peuvent bien ignorer les Français de souche survivant dans la rue, avec parfois pour compagnon un chien bâtard au poil douteux. Celles-là ne lisent pas la « fachosphère », vous n’y pensez pas, mais plutôt « Madame Figaro », s’enhardissant parfois à survoler distraitement « Libération ».

C’est le cas dans ma vallée cévenole. J’ai déjà évoqué ce sujet dans plusieurs articles, dont un récent. Je m’y sens bien seul. Tous les membres de RR du département du Gard sont à plusieurs dizaines de kilomètres de chez moi, et plus loin encore sont ceux des autres départements de la région Languedoc-Roussillon. Par ici seule la Ligue du Midi de Richard Roudier, qui est presque mon voisin, tient tête à la bienpensance, à sa police de pseudo-intellectuels et à ses milices « antifas ». Je participe souvent à ses actions. Je serais ravi qu’un nouvel adhérent de RR se déclare dans les parages, ou plutôt plusieurs. Peut-être quelques patriotes isolés et aux propos prudents se trouvent-t-ils près de chez moi…

Les exemples de résistance à l’ennemi, de citoyens héroïques sont pourtant présents au Vigan. Tel le chevalier d’Assas, né ici et dont la statue est sur la place. Tel le Chef Marceau, mort pour la libération de la ville, devant l’église, et dont la stèle est toujours aussi mal entretenue. Mais évoquer les héros d’un passé pourtant pas si lointain ici, c’est parler d’histoires anciennes, de choses qui n’intéressent pas ceux qui préfèrent renier là d’où ils viennent pour ignorer où ils vont. Il vaut mieux ne pas trop dire que l’on est patriote, que l’on a voté pour Marine Le Pen ou que l’on est membre d’un mouvement citoyen. La mise en place au catalogue des racistes-fascistes-xénophobes-colonialistes-esclavagistes-égoïstes-ringards est immédiate, mais il ne faut pas faire d’amalgames…

Vous n’êtes pas d’accord avec l’invasion de la France ? C’est que vous n’avez pas de cœur mais que vous avez la haine des autres. Vous préférez aider les nôtres avant les autres ? C’est que vous êtes raciste. Notons au passage que la télévision nous a montré, il y a quelques mois, le cuistot d’une association caritative refuser une assiette à un SDF français, lui répondant qu’elle est réservée aux migrants ; monsieur a l’humanisme sélectif, lui, oui mais il est de gôche, sans doute.

Voici donc que les taches franco-françaises prolifèrent aussi, formant une sorte de puzzle où elles se rejoignent avec les taches islamiques. Elles recouvrent la France d’un manteau d’hiver dont le pelage tient chaud aux endormis, aux attentistes, aux complaisants, aux pseudo-humanistes, aux révolutionnaires du dimanche, aux indignés de pacotille, à ceux qui votent Marine au premier mais surtout pas au second tour et autres compassionnels à contresens. Quand on mélange le rose et le vert, on obtient la couleur de quelque chose qui ne sent pas bon. Ces taches s’entremêlent aussi, se recouvrent l’une l’autre, se marient pour le pire sans espoir de meilleur. Le mariage intéressé réciproquement risque fort de finir en divorce violent. Tant pis pour eux. Mais les germes de la guerre civile mûrissent, nous le voyons bien lorsque l’État démissionne face aux zadistes et divers gauchos occupant les universités en empêchant les autres de travailler, de passer leurs examens.

Des citoyens excédés se rassemblent en groupes palliant l’insuffisance voulue de la police. Comme les SA d’Hitler, la milice « antifa » fait la loi dans la rue, je l’ai vu plusieurs fois à Montpellier. Le gouvernement la laisse faire, espérant peut-être une réaction violente des patriotes justifiant contre eux la plus grande répression, sans commune mesure avec la mansuétude accordée aux islamo-racailles et autres gauchos que tout le monde peut voir à l’œuvre à la télévision ou de plus en plus à ses dépens.

Reste à souhaiter que les petites taches tricolores dispersées ici et là soient plus décisives que les autres, tant il est vrai que l’Histoire s’écrit avec le petit nombre, le plus grand attendant que tout passe avec une docilité moutonnière et l’amusement des niais. Ce sont eux qui seront bien contents, sans doute, de voir arriver « l’extrême-droite » pour les soustraire aux couteaux des égorgeurs. Mais attention, le combat des patriotes est avant tout pour la patrie, très secondairement pour sauver la vie de ceux qui ne méritent pas la France. Avis !

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

La Suède sévit contre les écoles musulmanes

14 Avr 2018Conflit de civilisation, Europe, Islam


La Suède sévit contre les écoles musulmanes

Tout n’est peut-être pas perdu…

 En Suède, le ministre de l’éducation Gustav Fridolin envisage d’interdire les groupes, en particulier religieux, qui ne promeuvent pas l’égalité des sexes, de gérer ou de fonder des écoles. Les écoles privées musulmanes seraient particulièrement visées.

Fridolin s’est exprimé dans une colonne du journal Aftonbladet, dans laquelle il explique que les enfants ne devraient pas être soumis à des pratiques religieuses dans les écoles, même lorsque celles-ci ont été fondées par des organisations religieuses. « Toute éducation devrait être totalement privée d’influence religieuse », écrit-il.

Le ministre déplore que la réglementation actuelle sur les écoles privées n’oblige pas les régulateurs du système éducatif à examiner les profils des personnes ou des organisations à l’origine des nouvelles écoles. « Le cadre réglementaire sera durci. Il faut empêcher ceux qui ne soutiennent pas les valeurs fondamentales de l’égalité et des droits humains de gérer des écoles privées en Suède. »

Le ministre a mandaté un juriste pour mener une enquête afin de déterminer quelles étaient les influences religieuses dans les écoles religieuses suédoises, mais aussi comment il était possible d’affermir la réglementation portant sur les écoles tout en respectant la Convention européenne des droits de l’homme.

La Suède au cœur d’un débat concernant les écoles

La Suède est actuellement au cœur d’un débat concernant les écoles privées. La polémique a éclaté lorsqu’un ancien membre du parti MP, Abdirisak Waberi, a décidé d’ouvrir une école musulmane dans la ville de Borås. Or par le passé, le politicien avait été critiqué pour avoir dit qu’il souhaitait vivre dans un pays gouverné par la charia, et pour avoir tenté d’expliquer pourquoi le Coran autorisait la polygamie, mais non la polyandrie. « À mon avis, c’est l’homme qui domine dans la relation [entre un homme et une femme]. Il contrôle la relation, et la femme en est la base », avait-il dit.

Une école soupçonnée de pratiques discriminantes

L’année dernière, un documentaire portant sur les pratiques apparentes de ségrégation d’une école privée musulmane de Stockholm avait suscité la polémique. On y voyait les garçons entrer à l’avant d’un bus, tandis que les filles entraient par l’arrière. L’année précédente, il avait été révélé que la même école séparait les enfants en fonction de leur sexe pour les cours de sport. L’école avait expliqué que certains parents menaçaient de retirer leur enfant si la mixité était de mise.

« Je pense que c’est exécrable. Ça n’a pas sa place ici en Suède« , avait alors déclaré le Premier ministre suédois Stefan Löfven.

https://fr.express.live/2018/03/12/la-suede-sevit-contre-les-ecoles-musulmanes

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

Print Friendly, PDF & Email



Denis
Denis

Hermès Trismégiste est le symbole égyptien du savoir. Sans la connaissance, il ne peut y avoir de liberté ni de vérité. C’est pour cela que toutes les idéologies totalitaires commencent par s’attaquer à l’information. Toutes les dictatures manipulent la connaissance et abolissent le sens critique. En sens inverse, l’information est le principal ennemi des dictatures. Les Grecs donnent le nom de leur dieu Hermès à la divinité égyptienne Thot.

Articles du même thême

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture