CDD

Politique : Les 24 contrats des filles de Bruno Le Roux à l’Assemblée (Màj : démission du ministre et nomination de Matthias Fekl )

Posted by on mars 21, 2017 at 6:35

Matthias Fekl, franco-allemand, a été nommé ministre de l’Intérieur en remplacement de Bruno Le Roux qui a démissionné ce mardi. Il était jusqu’alors Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur et du Tourisme.

« Sur la proposition du Premier ministre, le président de la République a mis fin aux fonctions de M. Bruno Le Roux et il a nommé M. Matthias Fekl, ministre de l’Intérieur« , a-t-on déclaré dans l’entourage du président François Hollande.

Selon le directeur de campagne de Benoît Hamon, le député de Seine-Saint-Denis Mathieu Hanotin joint par BFMTV, Matthias Fekl « ne pourra plus être actif techniquement, mais pourra toujours s’engager et faire campagne« . Celui qui est en charge de «  l’agenda 2017 pourrait quitter l’organigramme  » de l’équipe du candidat. Même si, à ce stade, rien n’est décidé. […]

bfmtv

Merci à Sadi Carnot, el manchou et Stormisbrewing


Ce mardi, le parquet financier a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire sur l’embauche de ses deux filles à l’Assemblée nationale alors qu’elles étaient adolescentes. L’actuel ministre de l’Intérieur a pris la parole ce mardi à 18 heures depuis la préfecture de Seine-Saint-Denis. Il a annoncé sa démission.

Cette annonce intervient après la diffusion des révélations sur l’emploi de ses filles comme collaboratrices parlementaires. Selon les journalistes de l’émission, Bruno Le Roux avait fait signer 24 contrats de collaboratrices parlementaires à ses filles, dès l’âge de 15 ans, du temps où il était député de Seine-Saint-Denis. Des CDD qui, pour certains, se juxtaposaient avec un stage à l’étranger ou avec des cours en classe préparatoire. Ces informations ont été confirmées par le ministre et son cabinet.

Ce mardi à la mi-journée, le parquet national financier a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire sur les faits dénoncés lundi.

bfmtv


maj 16h00
Bruno Le Roux n’a jamais déclaré l’emploi de ses filles à la Haute Autorité.
[embedded content]


maj 15h00
BFM TV évoque l’enquête ouverte par le Parquet National Financier (PNF) contre Bruno Le Roux qui employait ses filles adolescentes comme assistantes, dont l’une cumulait un stage.
[embedded content]


(Màj)

URGENT. Affaire Bruno #LeRoux : le parquet national financier ouvre une enquête préliminaire confiée à l’OCLCIFF pic.twitter.com/YKHbyIB21K

— Marc Leplongeon (@MarcLeplongeon) March 21, 2017

BREAKING : Bruno Le Roux reçu par Cazeneuve mardi après les révélations de @Qofficiel (Matignon #AFP)

— T Quinault Maupoil (@TristanQM) March 20, 2017

Quotidien révèle que le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux, lorsqu’il était député, a employé ses deux filles comme collaboratrices parlementaires, alors qu’elles étaient lycéennes puis étudiantes.
Peut-on être collaborateur parlementaire à 16 ans, quand on est au lycée ? Selon le ministre de l’Intérieur, oui. Bruno Le Roux a employé ses deux filles en CDD à l’Assemblée nationale lorsqu’il était député, selon des informations obtenues par Quotidien et confirmées par le cabinet du ministre.

« Bien entendu, j’ai mes filles qui ont travaillé avec moi sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence », a répondu Bruno Le Roux à Quotidien en marge d’un déplacement dans le Gard le 10 mars. Alors que la question des emplois familiaux à l’Assemblée nationale et au Sénat est au cœur de l’actualité depuis l’affaire Fillon, Bruno Le Roux rejette tout procès en népotisme. « Moi je me souviens avoir pris aussi des gens qui m’étaient recommandés sur l’été, et donc je crois que c’est quelque chose qui se fait assez régulièrement, d’essayer de faire découvrir des choses, d’essayer de faire découvrir un travail », répond encore le ministre de l’Intérieur à Quotidien. (…)

Elles ont cumulé chacune 14 et 10 CDD, effectués pendant les vacances scolaires, entre 2009 et 2016. Toutes les dates de contrat dont nous disposons ont été confirmées par le cabinet du ministre. Chacune des filles commence à travailler à l’Assemblée nationale pendant ses années lycées, à l’âge de 16 ans. L’aînée effectue même son premier contrat à l’âge de 15 ans, un contrat de 12 jours à la fin de l’année scolaire de seconde. Le cabinet du ministre nous fait savoir que « tous les contrats ont bien évidemment été établis en respectant les âges permettant de travailler, en lien avec les services de l’Assemblée nationale (possibilité de travailler dès 14 ans pendant les congés scolaires). »

L’âge minimum légal pour travailler en France étant de 16 ans, la fille de Bruno Le Roux a donc bénéficié d’une exception : elle a pu travailler uniquement parce qu’elle était embauchée par un parent, son père. (…)

Source

PARTAGEZ ! ...

Politique : Les 24 contrats des filles de Bruno Le Roux à l’Assemblée (Màj: démission du ministre)

Posted by on mars 20, 2017 at 7:04

Ce mardi, le parquet financier a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire sur l’embauche de ses deux filles à l’Assemblée nationale alors qu’elles étaient adolescentes. L’actuel ministre de l’Intérieur a pris la parole ce mardi à 18 heures depuis la préfecture de Seine-Saint-Denis. Il a annoncé sa démission.

Cette annonce intervient après la diffusion des révélations sur l’emploi de ses filles comme collaboratrices parlementaires. Selon les journalistes de l’émission, Bruno Le Roux avait fait signer 24 contrats de collaboratrices parlementaires à ses filles, dès l’âge de 15 ans, du temps où il était député de Seine-Saint-Denis. Des CDD qui, pour certains, se juxtaposaient avec un stage à l’étranger ou avec des cours en classe préparatoire. Ces informations ont été confirmées par le ministre et son cabinet.

Ce mardi à la mi-journée, le parquet national financier a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire sur les faits dénoncés lundi.

bfmtv


maj 16h00
Bruno Le Roux n’a jamais déclaré l’emploi de ses filles à la Haute Autorité.
[embedded content]


maj 15h00
BFM TV évoque l’enquête ouverte par le Parquet National Financier (PNF) contre Bruno Le Roux qui employait ses filles adolescentes comme assistantes, dont l’une cumulait un stage.
[embedded content]


(Màj)

URGENT. Affaire Bruno #LeRoux : le parquet national financier ouvre une enquête préliminaire confiée à l’OCLCIFF pic.twitter.com/YKHbyIB21K

— Marc Leplongeon (@MarcLeplongeon) March 21, 2017

BREAKING : Bruno Le Roux reçu par Cazeneuve mardi après les révélations de @Qofficiel (Matignon #AFP)

— T Quinault Maupoil (@TristanQM) March 20, 2017

Quotidien révèle que le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux, lorsqu’il était député, a employé ses deux filles comme collaboratrices parlementaires, alors qu’elles étaient lycéennes puis étudiantes.
Peut-on être collaborateur parlementaire à 16 ans, quand on est au lycée ? Selon le ministre de l’Intérieur, oui. Bruno Le Roux a employé ses deux filles en CDD à l’Assemblée nationale lorsqu’il était député, selon des informations obtenues par Quotidien et confirmées par le cabinet du ministre.

« Bien entendu, j’ai mes filles qui ont travaillé avec moi sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence », a répondu Bruno Le Roux à Quotidien en marge d’un déplacement dans le Gard le 10 mars. Alors que la question des emplois familiaux à l’Assemblée nationale et au Sénat est au cœur de l’actualité depuis l’affaire Fillon, Bruno Le Roux rejette tout procès en népotisme. « Moi je me souviens avoir pris aussi des gens qui m’étaient recommandés sur l’été, et donc je crois que c’est quelque chose qui se fait assez régulièrement, d’essayer de faire découvrir des choses, d’essayer de faire découvrir un travail », répond encore le ministre de l’Intérieur à Quotidien. (…)

Elles ont cumulé chacune 14 et 10 CDD, effectués pendant les vacances scolaires, entre 2009 et 2016. Toutes les dates de contrat dont nous disposons ont été confirmées par le cabinet du ministre. Chacune des filles commence à travailler à l’Assemblée nationale pendant ses années lycées, à l’âge de 16 ans. L’aînée effectue même son premier contrat à l’âge de 15 ans, un contrat de 12 jours à la fin de l’année scolaire de seconde. Le cabinet du ministre nous fait savoir que « tous les contrats ont bien évidemment été établis en respectant les âges permettant de travailler, en lien avec les services de l’Assemblée nationale (possibilité de travailler dès 14 ans pendant les congés scolaires). »

L’âge minimum légal pour travailler en France étant de 16 ans, la fille de Bruno Le Roux a donc bénéficié d’une exception : elle a pu travailler uniquement parce qu’elle était embauchée par un parent, son père. (…)

Source

PARTAGEZ ! ...

Margaux, chômeuse de 55 ans, raconte sa vie avec 16,25 euros par jour

Posted by on avril 23, 2016 at 1:15

Au chômage depuis près de quatre ans, Margaux Gilquin, 55 ans, est venue ce jeudi sur RMC présenter son livre « Le dernier salaire ». Un « cri d’alarme » sur la situation des seniors, rejetés du monde du travail.

« Depuis j’ai envoyé 1.500 CV à tout ce qui était potentiellement possible pour moi. Je les ai adaptés à chaque candidature, ce qui représente 6 CV par jour ». En vain. « Parce que je suis une femme et que je suis senior », déplore-t-elle.

Son dernier salaire, elle l’a touché il y a bientôt cinq ans. Depuis, Margaux Gilquin, 55 ans, recherche désespérément un emploi stable. Cette ancienne assistante de direction a décidé d’écrire un livre, Le dernier salaire, qui doit paraître la semaine prochaine (chez XO édition) pour pousser un « cri d’alarme » sur la situation des seniors. Le chômage des plus de 50 ans qui a augmenté de 8,1% en un an, soit la plus forte progression chez les demandeurs d’emplois.

Voir la vidéo

Si elle veut garder espoir, Margaux Gilquin a quasiment fait le deuil du CDI. « Je trouve des CDD, des petites missions, je grappille quelques heures par ci par là pour pouvoir survivre parce que vivre avec 16,25 euros par jour, c’est très difficile« . Car Margaux a perdu ses droits aux allocations chômage et ne touche plus aujourd’hui que l’ASS, l’Allocation spécifique de solidarité, soit 487 euros par mois, en attendant d’avoir droit à sa retraite, dans plusieurs années. « Je fais un plein d’essence pour ma voiture qui a plus de 30 ans et je consacre le reste à la nourriture. On pratique le troc, on achète des vêtements d’occasion. Le pantalon neuf qu’on a pour les entretiens on le lave tous les deux jours« , raconte-t-elle des sanglots dans la voix.

rmc.bfmtv

PARTAGEZ ! ...

Myriam El Khomri met son procès en incompétencesur le fait d’être « femme, beur et jeune » (MàJ)

Posted by on novembre 5, 2015 at 11:17

[unable to retrieve full-text content]

(…) Son procès en incompétence, elle le met davantage sur le fait d’être « femme, beur et jeune », ce sont ses mots… RTL Myriam El Khomri ignore le nombre de renouvellements possibles d’un CDD Bourdin direct – RMC – 05/11/15

Cet article Myriam El Khomri met son procès en incompétencesur le fait d’être « femme, beur et jeune » (MàJ) est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...