Paris : le bois de Boulogne pourrait accueillir un centre pour migrants, un projet défendu par les élus communistes et soutenu par Anne Hidalgo

Après le centre d’accueil pour SDF, le bois de Boulogne pourrait bien recevoir prochainement un centre temporaire d’accueil pour migrants. C’est en tout cas le vœu des élus communistes parisiens, soutenu par la maire Anne Hidalgo, qui doit être débattu dans le cadre du conseil de Paris qui débute ce mercredi.

Alors que 3000 réfugiés s’entassent dans trois campements de fortune au nord de Paris, cette initiative permettrait un «rééquilibrage territorial», cher à Ian Brossat, adjoint PCF au logement. Un projet déjà défendu par les écologistes et le PCF il y a deux ans et désormais soutenu par la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Du côté de la population locale, même si ce site est plus éloigné des habitations du 16e arrondissement que le centre d’accueil pour SDF, pas sûr que l’idée soit très bien accueillie. Pour mémoire, ce premier centre pour SDF avait connu deux tentatives d’incendie.

Pour les élus communistes, pas de doute, l’accueil des personnes en difficulté doit être mieux réparti dans la capitale. «Ce serait bien que tout le territoire, dont l’ouest parisien, contribue à l’effort d’accueil des personnes migrantes car aujourd’hui, c’est toujours au même endroit que ça se passe», souligne le conseiller communiste Jean-Noël Aqua.

(…) Le Figaro

Merci à Proserpine

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Paris : l’extrême-gauche chasse les DRH au Bois de Boulogne

Cet article Paris : l’extrême-gauche chasse les DRH au Bois de Boulogne est apparu en premier sur Fdesouche.

Ce jeudi, un congrès de DRH a été pris pour cible par un collectif opposé aux ordonnances réformant le droit du travail. 80 personnes ont voulu en découdre avec les forces de l’ordre, 41 d’entre elles ont été interpellées. De nombreux véhicules ont été dégradés puis incendiés et des affrontements entre des CRS et les […]

Cet article Paris : l’extrême-gauche chasse les DRH au Bois de Boulogne est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

93 % des prostitué-e-s en France sont étrangères

Cet article 93 % des prostitué-e-s en France sont étrangères est apparu en premier sur Fdesouche.

Il y a un an, la France adoptait une loi pour sanctionner les clients de prostitués. Un texte qui divise encore. Selon certaines associations d’aide aux travailleurs du sexe, elle a contribué à augmenter l’insécurité et la transmission des infections, en particulier chez ceux dont on parle très peu : les transsexuelles. Une journaliste est […]

Cet article 93 % des prostitué-e-s en France sont étrangères est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Écuelles (77) : Un prêtre transforme un monastère en centre pour ex-prostitué(e)s du bois de Boulogne (Màj)

11/09/2016

Le rêve du « Padre », comme tous le surnomment depuis des années, est devenu réalité, au bord du Loing, derrière la forêt de Fontainebleau. Dimanche 4 septembre, l’évêque de Meaux a procédé à la bénédiction inaugurale de la Maison Magdalena. A Écuelles (Seine-et-Marne), l’ancien couvent désaffecté, prêté par l’évêché, a été remis en état pour se transformer, à la mi-septembre, en foyer d’accueil et de réinsertion pour les prostitué(e)s du bois de Boulogne, aux portes de Paris.

Avec Jessica, une ancienne prostituée latino-américaine, Charme sera le premier pensionnaire des lieux. Cet Ivoirien de 42 ans s’est déjà installé dans une chambre à l’étage. Parti d’Abidjan, Charme est arrivé à Paris en 2000 avec son copain et un visa étudiant. Ses études de stylisme ont pris fin lorsque leur couple s’est séparé. Et ses ennuis d’argent ont commencé. « Quand j’ai perdu mon titre de séjour, je me suis retrouvé sur le trottoir », résume-t-il avec pudeur. […]

« Quand le projet de la Maison Magdalena est né, j’ai demandé au ‘Padre’ : ‘Est-ce que tu peux m’héberger ?’ Il a accepté », poursuit Charme. « Le plus important, c’était de rentrer ici. Après, on verra ce que dieu peut nous donner », philosophe-t-il, confiant qu’il aimerait bien reprendre la couture. Il ne retourne plus au bois de Boulogne que « de temps en temps », « pour causer avec les copines ». Pour la messe d’inauguration, Charme sera enfant de chœur en aube blanche. « J’ai tout répété », se réjouit-il. […]


02/06/2016

« La phase la plus importante pour la réinsertion des prostitués, c’est l’accueil » affirme le père Jean-Philippe Chauveau, prêtre de la communauté de Saint-Jean, rattachée au diocèse de Nanterre et qui dirige l’association Magdalena 92.

Son projet, transformer un ancien monastère à Écuelles (sud de Fontainebleau) en maison d’accueil et de réinsertion destiné aux personnes désirant sortir de la prostitution. Les travaux d’aménagement des lieux ont débuté. Et cette maison hors du commun sera inaugurée le 4 septembre par l’évêque de Meaux. Pour la première fois, le père Jean-Philippe, baptisé Le Padre, nous fait visiter les lieux.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Migrants à Paris 16e : Le projet de centre fait jaser (MàJ)

17/03/2016

Le projet d’implantation d’un centre d’hébergement provisoire n’est pas du goût de tous les habitants du XVIe arrondissement de Paris. L’édifice devrait être construit à l’orée du Bois de Boulogne, sur l’Allée des Fortifications, au croisement avec l’avenue d’Ingres.


Manuel Valls a exprimé mardi la « détermination » de l’État à ouvrir un centre de SDF dans le XVIe arrondissement de Paris au lendemain de la réunion d’information qui a tourné à la foire d’empoigne. A Paris, « plus de 30.000 personnes sont mises à l’abri chaque jour.

78 centres d’hébergement les accueillent et aucun n’existe dans le XVIe », a poursuivi le Premier ministre, « son ouverture en juin est un élément indispensable pour partager l’effort afin de ne pas concentrer l’accueil des populations en difficulté uniquement dans les quartiers les plus populaires« . Le projet de centre, porté par l’Etat et la Mairie de Paris, suscite depuis des mois l’opposition de riverains et du député-maire de l’arrondissement Claude Goasguen (LR) présent à l’Assemblée en tant que député.

[embedded content]


15/03/2016


La présentation d’un projet de centre d’hébergement d’urgence en bordure du bois de Boulogne, ce lundi soir à Paris Dauphine, a donné lieu à de vifs échanges, entraînant l’évacuation du grand amphithéâtre de l’université. La présentation a tourné à l’épreuve de force dès les premières minutes, quand des habitants du XVIe arrondissement, venus en masse manifester leur opposition au projet, ont multiplié les invectives et les huées.

[embedded content]


14/03/2016

Ian Brossat, adjoint (PCF) à la Maire de Paris, en charge du logement et de l’hébergement d’urgence depuis avril 2014.

Sifflets, cris, hurlements. La réunion publique dans le 16e pour présenter le centre d’hébergement a duré 23 minutes. Quelle honte…

— Ian Brossat (@IanBrossat) March 14, 2016


(Merci à krysdu94)

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Paris : Le 16e arrondissement contre la construction d’un centre de migrants

L’accueil des migrants représente aussi un défis pour les villes. Partout en France des centres d’hébergement sont créés: des initiatives qui ne font pas que des heureux. Dans le 16ème arrondissement de Paris, un centre d’accueil de 200 migrants doit bientôt voir le jour, au grand dam de certains riverains et élus. La mairie de Paris, elle, se veut rassurante.

[embedded content]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Paris XVIe : Un camp pour 200 migrants et SDF, le long du bois de Boulogne (Màj)

20/12/2015

Le camp devrait accueillir jusqu’à 200 migrants et SDF, répartis dans cinq bâtiments en bois. Il sera temporaire, et doit exister pendant 5 ans. Mais avant qu’il ne sorte de terre, le camp doit encore recevoir l’aval du ministère de l’Environnement.

Les riverains s’opposent à ce projet, ils ne comprennent pas pourquoi il doit voir le jour en bordure du bois de Boulogne. Le maire de l’arrondissement s’y oppose également, il a lancé une pétition signée par plus 50.000 personnes.

[embedded content]
____________________________________________

13/12/2015

Deux cents places sont prévues dans cinq bâtiments provisoires. Le projet, défendu par Anne Hidalgo, provoque l’exaspération des riverains et de la mairie du XVIe arrondissement, qui vont s’y opposer.

«Un Sangatte au cœur du 16?!, s’éberlue Marine, une riveraine du bois de Boulogne. Si ça, c’est pas une chimère idéologique…» Depuis octobre, le projet d’Anne Hidalgo, maire de Paris, d’installer un camp d’hébergement d’urgence au cœur du XVIe arrondissement de Paris, galvanise l’ire des riverains et de la mairie du XVIe, vent debout contre ce centre et auteurs d’une pétition de plus de 50 000 signataires. L’élue, chantre de la mixité sociale, a décidé de mettre à la disposition de l’État un terrain municipal pour héberger «200 personnes à la rue». Des migrants, a-t-on dit au début, «des SDF», rectifie aujourd’hui Anne Hidalgo. […]

Source


13/10/2015

De 200 à 300 sans-abri et/ou migrants en attente d’un statut de demandeur d’asile devraient trouver refuge cet hiver en lisière du bois de Boulogne, dans de petites maisons en bois, non loin de l’hippodrome d’Auteuil et du square du Ranelagh où gambadent les enfants du 16e arrondissement, dans la très tranquille avenue du Maréchal Maunoury, un havre résidentiel pour parisiens huppés.

La décision de la maire PS de Paris ne devrait pas manquer de déclencher la colère des habitants et de l’opposition. […]

Le terrain, non constructible, appartient à la ville qui s’apprête à le céder gratuitement à l’Etat. A charge pour lui de financer la construction de petites maisons en bois en faisant appel à des architectes qui savent «faire du beau, même si c’est pour des logements éphémères», indique Anne Hidalgo. […]

Source

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture