Guemps (62) : 21 migrants interpellés lors d’un barrage en feu sur l’A16

Dans le nuit de dimanche à lundi vers 4 heures du matin, un barrage constitué de troncs d’arbres et de branchages en feu a été installé sur l’A16 à hauteur de la commune de Guemps, a inidique la préfecture du Pas-de-Calais. Les forces de sécurité sont rapidement intervenues et ont interpellé 21 migrants. Le trafic […]

Cet article Guemps (62) : 21 migrants interpellés lors d’un barrage en feu sur l’A16 est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Calais (62) : un barrage de migrants provoque la mort d’un chauffeur (Màj : 9 mises en examen)

21/06/2017 Un ressortissant polonais, chauffeur d’une fourgonnette a perdu la vie, dans la nuit de lundi à mardi, dans un accident causé par un barrage de migrants sur l’A16 à hauteur de Guemps. La Voix du Nord Merci à Manu 20/06/2017 Le chauffeur d’une camionnette est décédé dans la nuit de lundi à mardi dans […]

Cet article Calais (62) : un barrage de migrants provoque la mort d’un chauffeur (Màj : 9 mises en examen) est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Calais : les « migrants » ont tué un chauffeur polonais, Macron-Collomb criminels

Consternation. Révolte. Tristesse. Haine. Ces salopards de migrants qui ne respectent pas la loi, qui veulent passer en force ont trouvé malin de faire un immense tas de détritus sur l’autoroute, à 4 heures ce matin, pour faire un barrage leur permettant de prendre d’assaut les camions immobilisés. C’était sur l’autoroute Dunkerque-Calais. Sur l’A16. Le barrage […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Calais (62) : Des migrants ont fait barrage sur l’autoroute A16 pour bloquer les camions

Un barrage de branchages a de nouveau été érigé dans la nuit du 8 au 9 juin à Calais, sur l’autoroute A16, par des migrants voulant stopper les camions pour s’y cacher, a-t-on appris de sources concordantes. Selon l’agence AFP, c’est le troisième barrage de ce type repéré en une quinzaine de jours.

Ce barrage, « constitué de branchages et de gravats » a été constitué à hauteur de l’échangeur 47 de l’autoroute, qui mène vers le port de Calais, a indiqué un porte-parole de la préfecture du Pas-de-Calais.

20 minutes

Merci à Pythéas

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Gérard Longuet (LR) votera Macron et « souhaite l’échec » de Le Pen

Hebergeur d'imageLe sénateur Les Républicains de la Meuse et proche de François Fillon a annoncé mardi son intention de voter Emmanuel Macron alors qu’il avait laissé entendre qu’il pouvait voter blanc au second tour de la présidentielle. Gérard Longuet souhaite «l’échec» de Mme Le Pen. (…)

«Je constate que notre département a voté à l’image des territoires ruraux du Grand Est, en plaçant le FN largement en tête, en portant au 2ème rang loin derrière, M. Macron, et en reléguant François Fillon à la 3ème place» note M. Longuet. Selon les résultats définitifs, Marine Le Pen est arrivée largement en tête en Meuse dimanche (32,33%) devant Emmanuel Macron (19,35%) et François Fillon (18,02%). «C’est une leçon de modestie pour l’homme politique attaché à la Meuse que je suis» a assuré M. Longuet.
L’ancien président de la région Lorraine «souhaite l’échec de Madame le Pen» affirmant que sa victoire pourrait «détruire la plus belle construction engagée depuis 1957, la Construction européenne, et dont toutes les orientations économiques aboutiraient à la ruine du pays» assure l’ancien ministre de la Défense de Nicolas Sarkozy.

« De M. Macron je ne sais pas grand-chose » (…)

Source

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Estrosi demande l’exclusion des Républicains qui refusent de faire barrage au FN. (Màj : Boutin, Hostalier et Sens Commun en ligne de mire)

L’ex-maire de Nice, Christian Estrosi, réclame « l’exclusion définitive » des Républicains de Christine Boutin et Françoise Hostalier. La présidente d’honneur du Parti chrétien démocrate (PCD) et l’ancienne secrétaire d’État ont annoncé leur vote Front national au second tour face à Emmanuel Macron.

Dans une lettre ouverte à Laurent Wauquiez, François Baroin et Christian Jacob, Christian Estrosi demande également « d’engager une procédure d’exclusion » des membres de Sens Commun. Le collectif, proche de la Manif pour tous, a refusé de choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour.

Le Figaro


« Tous ceux qui ne feront pas le choix très clair de faire voter pour ne pas faire barrage à Marine Le Pen doivent être exclus », a déclaré au Monde Christian Estrosi, président Les Républicains (LR) de la région Provence – Alpes – Côte d’Azur.

Jacques Chirac a défini en 1988 une ligne infranchissable : les accords avec le Front national. Madame Boutin a dit qu’elle soutiendrait Mme Le Pen, qu’en est-il du Parti chrétien-démocrate qui appartient à la famille des Républicains ? François Baroin reste dans le flou alors que François Fillon lui-même, Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et désormais Nicolas Sarkozy [qui doit s’exprimer prochainement dans une tribune] appellent à voter pour Emmanuel Macron ?

Le patron de la droite sur la Côte d’Azur estime « qu’il n’est pas concevable de laisser s’installer la moindre porosité avec le Front national. Nous risquons d’avoir un second tour difficile aux législatives, les risques de triangulaire sont importants. Il est important que nous soyons très clairs pendant la présidentielle pour que des retraits républicains puissent s’opérer ».

Le Monde

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

CGT : pas de consigne de vote mais barrage aux « idées nauséabondes » de l’extrême droite

La CGT, qui avait soutenu François Hollande en 2012, ne devrait pas donner de consigne de vote, ce qui a donné lieu à une curieuse formule de M. Martinez : «On fera attention à ce qu’on dira au deuxième tour. On ne va pas renouveler l’idée de s’opposer à l’un, car c’est voter pour l’autre.»

La CGT entend faire barrage aux «idées nauséabondes» de l’extrême droite.

Elle «continuera son combat, a déclaré M. Martinez, contre la propagation et la normalisation des idées du Front national» qui «ne sont basées ni plus ni moins sur l’exclusion, le rejet ou la stigmatisation de l’autre» et «sont aux antipodes de nos valeurs républicaines dont la laïcité et l’égalité sont les éléments fondateurs».

Sur ce sujet, le secrétaire général de la CGT s’est dit désireux de «travailler avec toutes les organisations syndicales, y compris avec la CFDT, si nous y arrivons». Dans un second temps, il a retiré le « si »…

Le Monde

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture