Assemblée nationale : l’entente cordiale entre jeunes députés mélenchonistes et macronistes, anciens militants de l’Unef

C’est une camaraderie presque contre nature. A l’assemblée, les jeunes députés Adrien Quatennens et Ugo Bernalicis et leurs collègues de La République en marche (LREM) Pierre Person et Guilaume Chiche se chamaillent volontiers : «Alors, Guillaume, on t’entends pas ! T’étais plus bavard à l’Unef !». Entre eux, le syndicat étudiant est un trait d’union : beaucoup y ont milité.

Même si Person, ex-président de la section de Poitiers, se souvient d’un « grand écart idéologique » entre les tendances. Les futurs Marcheurs y étaient des réformistes ; Bernalicis, de la tendance des révolutionnaires. Mais « on a eu les mêmes combats pour des courants minoritaires« , explique Sacha Houlié, député LREM et ex-adhérent de l’Unef. […]

Le JDD

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Salaires des fonctionnaires de l’assemblée Nationale: « du fantasme » dit André Chassaigne (PCF). Fact-checking de Géraldine Woessner.

Pour @AndreChassaigne, les agents de l’@AssembleeNat ne sont pas payés si cher

❌ C’est faux. @GeWoessner vous révèle les 40 plus hauts salaires des fonctionnaires de l’Assemblée, qui gagnent en moyenne 8335€ brut #E1Matin pic.twitter.com/plrqjIyUkl

— Europe 1 (@Europe1) 7 juin 2018

L’article original du Point:

(…)
Au départ, il y a l’incroyable histoire d’une Assemblée qui a la particularité de n’avoir jamais été contrôlée entre 1789, date de sa création, et 2007, date à laquelle Nicolas Sarkozy avait demandé à la Cour des comptes d’intervenir, ce qui avait donné lieu à des scènes inédites et choquantes. Le contrôle s’était très mal passé, les auditeurs de la Cour ayant été empêchés par tous les moyens imaginables de remplir leur mission : fausses informations, coups fourrés et autres sabotages jusqu’à ce que, malgré tout, un rapport très critique soit établi, lequel finira par être totalement enterré.

Le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer, en détruira au broyeur et de ses propres mains tous les exemplaires disponibles au moment de céder son perchoir à Claude Bartolone, en juin 2012. Un même déni officiel que pour le rapport Perruchot, fin 2011, sur les finances secrètes des syndicats !
(…)

À l’autre bout de la chaîne, chez les agents de base de l’Assemblée, on trouve les employés les plus cousus d’or et les mieux payés de tous les agents de base français, toutes catégories confondues, avec leurs salaires qui démarrent à 6 465 euros et montent jusqu’à 9 449 euros en fin de carrière. Notre auteur, qui a cohabité avec eux à l’Assemblée, les a vus à l’œuvre : « Dans les bâtiments où travaillent les députés sont positionnés à chaque étage des bureaux d’agents, écrit-il dans son enquête. Ces fonctionnaires sont nommés les agents d’étage. Leur rôle est essentiellement de rendre service aux députés et aux assistants parlementaires en distribuant le courrier dans des cases nominatives attribuées, une fois le matin, une fois l’après-midi, ou encore distribuer des ramettes de papier blanc (deux par semaine) et transporter d’un bâtiment à l’autre des rapports et textes de loi que certains élus ont réalisés. »

« Ils peuvent aussi répondre aux questions, poursuit-il, et donner des orientations sur certains services existants. Et… c’est tout. Mais alors, que peuvent-ils bien faire entre deux distributions de courrier et de ramettes de papier blanc ? » Réponse : « Ils discutent entre eux, jouent aux mots fléchés et au sudoku […], regardent la télé […] ou des films sur leurs ordinateurs. » On a bien compris : ils n’ont rien à faire d’autre que de s’occuper du courrier et des ramettes ! Et ils sont 400 dans ce cas !
(…)

Le Point

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« Violences policières »: des députés LFI demandent à Collomb de retirer sa plainte contre Hadama Traoré

[embedded content]

Quatre élus de La France Insoumise (LFI), dont les députés de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière et Eric Coquerel, ont demandé au ministre de l’Intérieur de retirer sa plainte « honteu(se) » contre Hadama Traoré, un militant contre les « violences policières ».

« Cette action en justice de Gérard Collomb est dangereuse. Elle vise à réduire au silence des voix s’exprimant contre les violences policières qui entachent le travail de la police, en particulier celles d’associations qui effectuent un rôle de vigilance démocratique », écrivent les députés Daniele Obono (Paris), Ugo Bernalicis (Nord), Alexis Corbière et Eric Coquerel (Seine-Saint-Denis) dans un communiqué publié mardi.

« L’énergie déployée pour jeter le discrédit sur un acteur de terrain, citoyen actif dans sa ville d’Aulnay-sous-Bois où il est notamment engagé pour améliorer les relations entre la police et les habitants, est inacceptable », ajoutent les parlementaires.

Début mai, Gérard Collomb a porté plainte en diffamation contre le fondateur du mouvement citoyen « La Révolution est en marche » pour des propos tenus mi-février devant le siège du syndicat policier Alliance, qui a également intenté une action en justice contre lui.

« Les policiers ils nous tuent, ils nous violent, ils nous frappent ! Qui nous protège ? », avait déclaré au mégaphone Hadama Traoré, figure émergente de la lutte contre les « violences policières » depuis qu’a éclaté « l’affaire Théo » en février 2017.

www.boursorama.com

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Abolition de l’esclavage: «Il faut absolument qu’il y ait un jour férié national, un jour d’unité nationale»

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

La laïcité déchire les macronistes

La guerre était larvée, elle éclate au grand jour. Les députés REM se divisent radicalement sur la laïcité.

« Il faut prendre du recul et réaffirmer des principes. Sinon, on risque de devoir sans cesse prendre position sur des cas particuliers. » L’avertissement, signé de la députée REM Aurore Bergé, date de janvier 2018 et concerne la laïcité. A l’époque, les tiraillements sur la loi de 1905 ne s’expriment encore qu’à voix basse au sein du groupe La République en marche. Quatre mois plus tard, le mouvement d’Emmanuel Macron n’a toujours pas de doctrine claire et la virulence de la polémique sur Maryam Pougetoux, la responsable voilée de l’Unef à l’université Paris-IV, semble valider le diagnostic de l’élue des Yvelines.

Les députés macronistes n’hésitent plus à s’écharper en public. Ce mardi 22 mai, le député REM François Cormier-Bouligeon interpelle son collègue Aurélien Taché sur Twitter. « Le débat est toujours important, cher Aurélien Taché. Mais, dis-moi, jusqu’où peut-on justifier de soutenir l’obscurantisme au nom du libéralisme culturel ? » C’est la réponse au tweet de Taché, la veille : « Il est insupportable en France que ceux qui défendent un libéralisme culturel soient systématiquement taxés de complaisance islamiste ! » L’élu du Val d’Oise, lui-même ancien de l’Unef, n’est pas hostile au port du voile par une responsable syndicale. « Je ne suis pas là pour polémiquer avec mes collègues députés par tweets interposés, soupire Aurore Bergé aujourd’hui. Mais il y a des sujets sur lesquels je ne compte pas fléchir. »

www.lexpress.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Loi immigration : LR et FN réclament l’expulsion des fichés S, la rapporteuse LREM s’y oppose

Les députés LR et FN ont réclamé samedi l’expulsion de « tout étranger qui constitue une menace pour l’ordre public », dont les fichés S, déclenchant de vifs échanges notamment avec la majorité à l’Assemblée. Au sixième jour des débats, prolongés, sur le projet de loi asile et immigration, les élus de droite et du FN, encore en nombre, ont plaidé, comme Éric Ciotti (LR), une « nécessaire lucidité (…) à l’égard de ceux qui, accueillis sur le territoire national, y représentent néanmoins une menace ». Il a défendu « un principe de précaution pour mieux protéger notre nation », Valérie Boyer jugeant « totalement incompréhensible » de ne pas expulser des personnes condamnées pour des crimes.

[…] La rapporteuse Élise Fajgeles (LREM) s’est opposée aux diverses propositions d’« expulsions automatiques ». […]

Le Point

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Asile: l’Assemblée vote l’extension de la « réunification familiale ». Les mineurs réfugiés pourront faire venir leurs « frères et sœurs », et non plus seulement leurs parents

L’Assemblée a adopté jeudi matin l’article du projet de loi « asile et immigration » qui étend la « réunification familiale » pour les mineurs reconnus réfugiés, très contesté par la droite et le FN, l’ensemble de l’opposition dénonçant aussi la tenue des débats.

Après une soirée électrique la veille, plusieurs élus ont appelé à la « sérénité ». Mais les tensions étaient encore latentes, des députés LR revenant à la charge sur un « plan caché de 40.000 régularisations » de sans-papiers.

« Il est beaucoup trop tôt pour s’énerver », a observé la vice-présidente de l’Assemblée Annie Genevard (LR) au perchoir.

Pour apaiser « les humeurs biliaires » côté LR, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a tenu à apporter un « élément de réponse » en soulignant que « le nombre de régularisations en 2016 avait augmenté de 3,3% et en 2017, elles ont baissé de 1,8% ».

L’article 3 (sur 40), adopté par 91 voix contre 22 (et 2 abstentions), avec les voix de la gauche et des UDI-Agir, prévoit que les mineurs reconnus réfugiés pourront faire venir leurs « frères et sœurs », et non plus seulement leurs parents. Il a déchaîné l’opposition de LR et du FN qui s’en sont pris aux « belles âmes » de la majorité et de la gauche.

www.nouvelobs.com

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

«Plan caché» de 40.000 régularisations de migrants clandestins : de quoi s’agit-il ?

(…) De leur côté, les députés LR invoquent un article du Monde pour justifier leurs interrogations. Ce texte ne mentionne pas explicitement un «plan caché de 40.000 régularisations». Il transcrit en revanche les propos de députés de la majorité souhaitant que la question des régularisations soit abordée après le vote de la loi Asile et immigration. «On s’intéressera sûrement à la question de ces personnes en France sans titre de séjour (…) Il y a 300.000 personnes sans droit, qui sont depuis des années en France et qui ne peuvent pas travailler, qui travaillent au noir, pour lesquelles on doit trouver une solution. Si on veut intégrer, il y a des personnes qu’on ne peut pas laisser dans ces situations», affirme ainsi le député LREM Pierre Person, cité dans les colonnes du quotidien.

Des titres de séjour provisoires pour ceux qui travaillent

Le Monde rapporte également les propos d’un élu de la majorité, sans le nommer, qui estime que les régularisations représenteront «autour de 10% des 300.000 sans-papiers», ce qui équivaut donc à un chiffre de 30.000 et non de 40.000 personnes. «Lorsque nous aurons examiné l’ensemble des articles de cette loi, nous pourrons débattre de ce qu’il convient de faire au sujet des personnes qui se trouvent sans statut. Nous aurons ce débat, a-t-il promis, mais ce n’est pas aujourd’hui qu’il faut l’avoir», avait quant à lui déjà précisé le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. (…)

www.lefigaro.fr

(Merci à Neuneu)

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Un amendement a été rejeté. Il proposait de refuser ou à mettre fin au statut de réfugié lorsque la personne en bénéficiant constitue une menace grave pour la sûreté de l’État ou d’un État membre de l’Union européenne

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Immigration : des pro-migrants écrivent « Accueil de merde » sur la façade de l’Assemblée nationale

Les faits se sont déroulés en début de matinée, selon le HuffPost. Environ quinze miliants ont écrit l’expression « Accueil de merde » avec de la mousse au chocolat sur la façade de l’Assemblée nationale, samedi 14 avril, dans le 7e arrondissement de Paris.

mobile.francetvinfo.fr

(Merci à Dysgenique)

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture