Les clients portant un nom arabe verraient leurs réservations refusées par un restaurant des beaux quartiers de Paris pour ne pas nuire à son image

Selon BuzzFeed, un restaurant des beaux quartiers de Paris refuserait systématiquement les réservations de clients portant un nom à consonance arabe et donnerait comme consigne de ne pas placer de femmes voilées en terrasse afin de ne pas nuire à l’image de l’établissement.
– RT France, 19 mai 2018, 22h20

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Renaud Dély dénonce la «dérive communautariste» de l’UNEF dont une responsable porte le voile

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Lausanne (Suisse) : Battus s’ils n’étudiaient pas bien l’arabe et le Coran

C’est à coups de ceinturon et de bâton qu’un Marocain de 44 ans a obligé trois de ses quatre enfants à apprendre l’arabe et le Coran. Le cadet, âgé de 5 ans, a échappé aux châtiments. Ali* a une «vision très rigoriste de l’islam. Ses maltraitances sont dictées par sa volonté d’éduquer ses enfants conformément à ses idées religieuses», a souligné le procureur lausannois chargé du dossier.

Levés aux aurores pour la prière, les enfants devaient se consacrer chaque soir à l’arabe et au livre saint. Face à leur manque d’enthousiasme, les coups et les insultes ont commencé à pleuvoir, presque quotidiennement. Ali a aussi privé sa fille de 17 ans et ses garçons de 14 et 11 ans de féculents et de «tout ce qui est sucré et pas halal». Il imposait le port du foulard à son aînée. «Tous les hommes vont te passer dessus. Tu pues. Tu finiras clocharde. Je vais t’égorger», lui a-t-il hurlé une fois. Un chauffeur des TL, imam dans une mosquée, l’a vue «en short» et l’a dénoncée au père.

Clémence due à sa maladie

Les maltraitances ont duré au moins trois ans. Il n’y a pas eu de plainte. Le père, qui picole et consomme du cannabis, a été expulsé de chez lui et détenu 19 jours. Il est au bénéfice d’une rente AI pour une schizophrénie hébéphrénique, maladie dont le procureur a tenu compte. Il a condamné Ali à 6 mois de prison avec sursis et à 100 francs d’amende pour lésions corporelles simples et violation du devoir d’éducation. Il doit suivre un traitement psy et son abstinence à l’alcool et aux stupéfiants sera contrôlée.

www.20min.ch

(Merci à livercingetorix)

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« On a eu un papier de l’école proposant des cours optionnels de langue étrangère: Arabe (tunisien), arabe (algérien) et arabe (turc)…Pas anglais, pas latin, pas grec. »

(…)L’école est victime de deux démissions :

Une démission intérieure (…)

Une démission extérieure. Le système scolaire d’un pays est directement impacté par ce qui se passe en dehors de lui, dans l’ensemble de la société, de même qu’il impacte ce même dehors. Il y a là un tabou dont le Ministre ne parle pas : l’école souffre de la transformation en cours du paysage sociétal français, autrement dit de la politique multiculturelle érigée en dogme, politique qui conduit à ce que des classes entières, dans certains « quartiers », ne comptent plus du tout d’élèves d’origine européenne ou dont la langue maternelle est le Français, ou bien sont composées d’une majorité d’élèves de culture et de religion musulmane. Ne pas poser la question de l’impact sur l’école de la transformation en cours de la société française revient à ne pas pouvoir réfléchir à des solutions adaptées.

Un exemple et un témoignage récents, sur des sujets tabous qui empêcheront tout redressement de l’école tant qu’ils ne seront pas pris en considération :

L’exemple: les événements violents survenus en mars 2018 au lycée Utrillo de Stains, dans le 93, violences durant lesquels un adolescent a été frappé à coups de marteau tandis que certains maniaient la machette, arme fort peu traditionnelle en Europe. Il est frappant, au vu des photographies prises, ou des reportages réalisés, aux abords du lycée et diffusées dans les médias, de voir que la majorité des jeunes lycéennes sont voilées et que l’établissement n’est plus un lycée de culture européenne. Dans ce lycée où, aux dires des témoins enseignants, il est « devenu depuis longtemps impossible d’enseigner » et où « les élèves ne peuvent plus venir étudier en sécurité », les résultats au bac atteignent pourtant actuellement 85 %, dont 87 % en L et 92 % en STMG. Un lycée dans lequel il n’y a plus de sécurité, où la violence est devenue à ce point inadmissible et quotidienne que les enseignants exercent leur droit de retrait et que la totalité des surveillants se met en arrêt maladie, un lycée dans lequel il est devenu impossible d’enseigner et qui pourtant voit près de 9 de ses élèves sur 10… obtenir le Baccalauréat. Que dire de plus, au sujet de l’état du système éducatif français ?

Le témoignage: Serge, 37 ans, père d’une fille de 6 ans et d’un garçon de 9 ans. La famille habite dans une petite ville de province, préfecture de département. Témoignage sans filtre : « Dans la classe de mon fils, au moment des anniversaires, la maîtresse est obligée de vérifier sur les paquets de bonbons s’ils sont halal, vu que la majorité des élèves de la classe lui disent qu’ils ne peuvent pas en manger. Au début de l’année… on a eu un papier de l’école proposant des cours optionnels de langue étrangère, pour ceux qui le souhaitent. Les langues proposées ? Arabe (tunisien), arabe (algérien) et arabe (turc)…Pas anglais, pas latin, pas grec. Quand l’école emmène ma fille à la médiathèque, outre l’enseignante, le groupe est accompagné par une maman voilée. Quand c’est mon fils qui y va, le groupe est accompagné par un jeune homme barbu, la barbe des salafistes, qui garde les petits musulmans près de lui. Les petits musulmans viennent lui demander s’ils peuvent emprunter tel ou tel livre… C’est ce type qui décide. Pour moi, la sortie scolaire c’est dans le cadre de l’école, alors les beaux discours sur la laïcité hein… Je sais pas moi, je suis catholique, et on est en voie de communautarisation dans une société de plus en plus communautaire, on va vers une communauté catholique parmi les autres communautés, alors ok, je vais accompagner les gosses à la médiathèque en suivant la mode vestimentaire qui communautairement me va… Par exemple, j’ai envie de me balader dans la rue avec une grosse croix en bois sur l’épaule, alors je vais aller à la médiathèque en habits de moine avec une grosse croix sur l’épaule… Pourquoi pas ? Le voile, la barbe, ce sont des marqueurs religieux et identitaires. La croix, les fringues de moine, je peux ? Pareil, le poisson c’est terminé le vendredi. Ok. Par contre, il y a des menus au choix, pour le porc. Sans déconner, mes enfants sont dans l’école du centre-ville… Les mamans musulmanes voilées qui viennent chercher leurs gamins, elles ne leur parlent qu’en arabe. Je me souviens, moi, à l’école on me disait que la langue de la république c’est le Français… Ah ouais ? Je passe dans la rue le matin, personne ne parle français… La rue parle arabe. Sans compter qu’il y a trois cafés où pas une femme ne peut rentrer ici, pas un européen non plus d’ailleurs. Voilà, c’est comme ça, la vie ici ».

L’Incorrect

(Merci à Andy)

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Les 9 terrifiantes propositions de Hakim El Karoui, conseiller de Macron, pour « l’islam de France « 

  Barbara Lefebvre a publié l’année dernière une analyse très intéressante des sombres machinations de Macron et de son très proche conseiller pour l’islam, Karim El Karoui, analyse qu’elle poste à nouveau, sur son compte facebook, puisque El Karoui sort du bois… Il n’y a pas de coïncidence, mais des inquiétudes conjointes : nous parlions […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Ghassan Hage, l’anthropologue de la «blanchité»

Né à Beyrouth, ce chercheur libano-australien inspiré par Levi-Strauss s’est imposé en 1998 avec un livre sur la suprématie blanche en Australie. Le Monde Pourquoi associer le loup au musulman ? Parce que tous deux, explique Hage, sont vus aujourd’hui, dans l’imaginaire collectif occidental, comme deux grandes figures menaçant la civilisation, aussi « ingouvernables » […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Polémique dans la rédaction du Figaro suite à la publication d’un sondage sur l’enseignement de l’Arabe à l’école

Le Sondage : Êtes-vous favorable à l’enseignement de l’arabe en option au sein des écoles publiques? #PointsdeVue #FigaroLive — Le Figaro (@Le_Figaro) January 30, 2018 La réaction de la société des journalistes : La SDJ du Figaro se désolidarise de cette question insidieuse. D’autant plus que l’arabe est déjà enseigné comme option dans l’enseignement public. […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Laurent Wauquiez parle arabe

Laurent Wauquiez parle arabe dans l’Emission Politique. – France 2, 25 janvier 2017, 21h   Laurent Wauquiez pose la même question sur l’asile à Léa Salamé et à Jean-Jacques Bourdin qui répondent la même chose :

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Turin (Italie) : le musée d’égyptologie propose un tarif réduit pour les visiteurs arabes, Matteo Salvini dénonce un racisme « anti-italien »

« Le Musée Egyptien pour les Nouveaux Italiens – Heureux est celui qui parle arabe » Le Musée Egyptien propose cette année la campagne de promotion “Heureux celui qui parle arabe” dédiée aux Nouveaux Italiens. Un patrimoine muséale qui n’appartient pas à la culture italienne et la volonté spécifique de rapprocher cette richesse de ceux qui peuvent […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Trappes (78) : l’arabe enseigné dès la 5e dans les trois collèges de la ville, une « section orientale » pourrait bientôt ouvrir au lycée

Depuis cette année, l’arabe est enseigné en langue vivante 2 à partir de la 5e dans les trois collèges de Trappes. Une trentaine d’élèves ont choisi de suivre les cours. C’était la fête de la langue arabe jeudi dernier au collège Gustave-Courbet de Trappes. Atelier de calligraphie, buffet de plats orientaux… A l’occasion de la […]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture