93

Bobigny (93) : un homme de 22 ans blessé par balle

Posted by on avril 23, 2017 at 4:41

Blessé par balle en plein quartier pavillonnaire. Un homme de 22 ans a reçu une balle à la cuisse, samedi vers 22 heures, dans la rue Jules-Auffret à Bobigny. Selon les premiers éléments, un homme se trouvant dans sa maison a entendu un cri, «ne me tue pas», puis a vu quelqu’un sortir de son jardin avec une arme longue en main, de type fusil de chasse.

A l’extérieur, il a découvert un homme blessé et a prévenu les secours. Dans ses premières déclarations, la victime, transportée à l’hôpital Avicenne, a assuré qu’elle ignorait pourquoi on lui avait tiré dessus. Le blessé a aussi expliqué aux policiers qu’il sortait de prison.

Le Parisien

PARTAGEZ ! ...

Aulnay (93) : une interpellation a dégénéré cette nuit, les policiers encerclés et caillassés

Posted by on avril 23, 2017 at 4:04

Les fonctionnaires se sont retrouvés face à une cinquantaine de personnes. Nuit très agitée dans le quartier de la Rose-des-Vents d’Aulnay-sous-Bois.

Vers 23 heures ce samedi, quatre policiers de la brigade de soutien des quartiers (BSQ) décident de contrôler un adolescent qui semble les viser avec un laser pointé dans leur direction, rue Edgar-Degas. Mais le jeune homme de 17 ans n’entend pas se laisser facilement interpeller. «Les policiers s’approchent, l’attrapent mais l’individu se débat et appelle des comparses pour se libérer», poursuit une source proche de l’enquête.

Rapidement, une cinquantaine de personnes se retrouvent face aux fonctionnaires. Ils encerclent le véhicule de police et jettent dessus divers projectiles comme des pneus, des bouteilles en verre et jusqu’à «des phares de voitures» selon certains. Une référence à l’attentat survenu jeudi sur les Champs-Elysées, lors duquel un policier a été tué, aurait même été lancée. Face à l’attroupement, les policiers utilisent flash-ball et grenades de désencerclement. L’un d’entre eux va jusqu’à tirer en l’air avec son arme de service.

Avec l’arrivée de renforts, les policiers parviennent à se dégager. Tous les quatre présentent des blessures allant d’une plaie au visage à des douleurs dans les membres. Leur véhicule est fortement dégradé. Ils sont parvenus à interpeller l’adolescent au laser, il se trouvait toujours en garde à vue ce dimanche matin. Personne n’a, pour l’instant, été interpellé à la suite de l’attroupement et des jets de projectiles. […]

Le Parisien

PARTAGEZ ! ...

Montreuil (93) : hier matin un lycéen armé d’une hache a pris en otage son professeur et ses camarades

Posted by on avril 19, 2017 at 10:01

La scène s’est déroulée, ce mardi 18 avril, vers 10 h 30 dans une salle de classe du lycée Eugénie-Cotton à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Un élève, âgé de 17 ans, a menacé son professeur et plusieurs de ses camarades, avec un couteau et une hache.

Après une heure de négociation, l’enseignant est parvenu à ramener à la raison l’élève et à lui faire poser ses armes. Ce dernier a ensuite été interpellé avant d’être conduit au commissariat. Selon nos informations, l’adolescent aurait agi de la sorte après des «commentaires sur les réseaux sociaux».

Le Parisien

PARTAGEZ ! ...

Aubervilliers (93) : Mehdi et Issa condamnés pour avoir roué de coups et volé des Asiatiques

Posted by on avril 19, 2017 at 12:06

Des peines de douze et dix-huit mois de prison (dont six mois avec sursis chacune) ont été prononcées ce mardi soir contre deux jeunes gens de Saint-Denis et d’Aubervilliers, condamnés pour avoir molesté des Asiatiques pour leur voler quatre sacs Longchamp à Aubervilliers samedi soir. C’est un policier qui n’était pas en service qui a permis leur arrestation, dans le quartier Front populaire, comme l’a résumé la présidente de la 17e chambre de Bobigny, puisque le fonctionnaire n’était pas là.

Samedi, il se rendait chez des amis lorsqu’il a été alerté par les « cris de détresse » de deux hommes au sol, aux mains d’un « groupe de jeunes excités ». « Vous faites quoi ? » leur lance alors le fonctionnaire qui court vers le groupe en criant « Police ». Il rattrape un voleur, le plaque au sol, avant d’être à son tour pris à partie par des complices. Frappé aux bras, le policier s’en sort sans incapacité de travail.

Entre-temps il a prévenu ses collègues, et, un peu plus tard, lorsqu’il repart de chez ses amis… il retombe sur les agresseurs ! Lui en tout cas, en est certain : tee-shirt bleu pour celui qui a les tempes rasées, Issa, sweat-shirt noir et cheveux mi-longs pour l’autre, Mehdi. « Il est pas noir, il est bleu marine », précise Mehdi au sujet de son vêtement.

Désignés, les deux prévenus continuent malgré tout à nier leur implication. Et pourtant, ils sont aussi mis en cause, par un « copain », poursuivi lui aussi mais confié au tribunal pour enfants puisqu’il a moins de 18 ans. « C’est comme ça, dès qu’on a vu les Chinois, on a arraché », a-t-il indiqué lors de sa garde à vue. « Les policiers lui ont fait tellement peur qu’il a dit n’importe quoi », sussure Issa dans le box. « Il était pourtant assisté d’un avocat lorsqu’il a dit ça », lui fait remarquer la présidente.

Le tribunal a suivi au mois près les réquisitions du parquet contre ces deux jeunes jusqu’alors sans casier. Le plus jeune, titulaire d’un BEP et désireux d’intégrer l’armée, écope de la plus lourde peine, puisqu’il est considéré comme celui qui a frappé le policier pour libérer le voleur. L’autre avait commencé une formation, inachevée pour absentéisme. Un juge de l’application des peines décidera de la manière dont ils exécuteront leur peine, sous bracelet électronique ou en semi-liberté puisqu’elle est inférieure à deux ans. A charge pour eux de justifier ensuite d’une recherche d’emploi ou de formation pendant deux ans et de rembourser 295 € à la victime, elle aussi absente au procès. « Si vous ne vous rendez pas à vos convocations, vous irez en prison, c’est clair ? » prévient la présidente.

Le Parisien

PARTAGEZ ! ...

Aulnay-sous-Bois (93) : le boucher Isaac vend exclusivement de la viande halal mais prône le vivre-ensemble

Posted by on avril 18, 2017 at 6:22

Nouvel épisode de la série sur « ces visages qui font Aulnay-sous-Bois ». Le Bondy Blog est allé à la rencontre d’Isaac Tubiana, patron d’une boucherie située sur la place du marché de la Rose-des-Vents. Un commerce décrit par les habitués comme un lieu de rencontre entre les différentes générations et communautés de la ville.

“Ici, c’est presque un coin de rendez-vous. Il y a des jeunes, des parents, des personnes âgées. Et on peut dire que notre clientèle recouvre toutes les communautés : les Maghrébins, les Africains, les Antillais, les Haïtiens, les Indiens, les Sri Lankais, les Bengladais, ce que certains appellent les Français de souche… C’est un vrai mélange“.

Sourire aux lèvres et sweat sombre sous sa longue blouse blanche de boucher, Isaac Tubiana est de ceux qui défendent la diversité d’Aulnay-sous-Bois coûte que coûte. Et peu importe s’il n’y a jamais vécu. C’est tout comme, il assure y être “7 jours sur 7” pour le boulot. […]

La boucherie, qui est gérée par une famille de confession juive, vend exclusivement de la viande halal. Une singularité qui n’a jamais posé problème assure le patron de l’enseigne qui prône le vivre-ensemble. “La moitié de ma clientèle est musulmane. Ils sont adorables, je n’ai jamais eu de soucis. Il faut éviter les amalgames. On peut faire de belles choses quand on est soudés”, insiste Isaac Tubiana. “On dépasse tous les clivages que ce soit le communautarisme, la religion, l’affect ou quoi que ce soit“, complète Fabrice Boccara, l’un des 5 employés de la boucherie et beau-frère d’Isaac Tubiana. […]

bondyblog

PARTAGEZ ! ...

Les dirigeants de la mosquée de Montfermeil fermée par les tribunaux en appellent au Pape

Posted by on avril 18, 2017 at 9:58

Les dirigeants de la mosquée de Montfermeil, fermée par les tribunaux, en appellent au pape pour raisonner le maire Xavier Lemoine, qui se dit catholique.

Les dirigeants de la mosquée de Montfermeil auront tout tenté pour essayer de sauver leur lieu de culte. Fermée depuis vendredi au public, la mosquée-pavillon de Montfermeil est dans l’impasse. Suite à une décision de justice, elle ne peut en effet plus accueillir les fidèles, ce qui compromet également le projet de grande mosquée financé par les dons de ces derniers. A l’origine de la fermeture, un différend entre les dirigeants de la mosquée et Xavier Lemoine, le maire de Montfermeil, vice-président du Parti chrétien-démocrate. Farid Kachour, vice-président de l’association qui gère la mosquée, a décidé de passer par des intermédiaires pour entrer en contact avec Xavier Lemoine, qui « refuse tout dialogue » avec lui. « Xavier Lemoine s’étant publiquement déclaré catholique, il devrait pouvoir entendre un représentant de son église », espère ainsi Farid Kachour, qui a pris la plume pour écrire à l’Evêque de Seine-Saint-Denis.

« Il serait bon de pardonner les actions du passé de nos anciens représentants »

Dans sa lettre adressée à Monseigneur Pascal Delannoy et au pape François, le secrétaire général de la mosquée de Montfermeil déplore le fait que « Xavier Lemoine s’acharne et s’obstine à nous poursuivre en justice dans le seul but d’empêcher une pratique digne du culte musulman à Montfermeil. » Pour Farid Kachour, les propos tenus par Xavier Lemoine — il avait parlé de « menace musulmane » et de « péril » — ne sont pas dignes d’un catholique. « Les déclarations stigmatisant l’Islam qu’il a pu avoir et l’action qu’il mène pour interdire aux musulmans de pratiquer leur culte sur notre commune, ne sont et ne peuvent être cautionnés par l’Eglise, car elles ne peuvent représenter le message de paix, de tolérance et d’amour dont ont la charge les hommes de Dieu », écrit Farid Kachour qui lance un appel à l’apaisement au maire de Montfermeil. Dans cette lettre, le responsable de la mosquée rappelle à Xavier Lemoine « que le pardon est le message de Jésus et de Dieu, et donc qu’il serait bon de pardonner les actions du passé de nos anciens représentants et de prendre en compte nos gestes d’apaisement afin de nous permettre la construction d’un avenir ensemble. »
Le Muslim Post

(Merci à CathoAlsace)

PARTAGEZ ! ...