Antony (92) : les migrants peuvent compter sur des étudiants d’une classe prépa du lycée Lakanal à Sceaux

Une classe prépa de Lakanal, à Sceaux, s’est rapprochée du Secours populaire d’Antony, très présent aux côtés des migrants accueillis au centre d’hébergement.

«Faire connaissance, être utile, distraire et faire plaisir.» déclarent Inès et Lucie, deux copines de lycée. […] L’idée de départ de ces jeunes filles du lycée Lakanal, à Sceaux, en classe préparatoire aux écoles de commerce, c’était de «fédérer la classe autour d’un projet commun». L’aide aux migrants du centre voisin a fait son chemin. «On s’est rapproché du Secours populaire qui nous a répondu favorablement», indiquent les jeunes filles. […]

Pour ces hommes venus majoritairement d’Afghanistan et de la corne de l’Afrique, le décalage culturel est important. «C’est pour ça qu’on essaie d’avoir une approche culturelle », reprennent Inès et Lucie alors que se préparent, pour les prochaines semaines, une visite du château de Versailles et la découverte de Paris en bateau-mouche.

news.yahoo

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Colombes (92) : le boss du trafic gérait ses affaires depuis la prison

Dix hommes de 21 à 51 ans sont jugés jusqu’à vendredi à Nanterre pour le trafic de cannabis du 555, rue Gabriel-Péri au Petit-Colombes.

« C’est moi qui dirigeais le trafic. Le 555, c’était à moi, c’était mon terrain. » A la surprise générale, Adnane reconnaît avoir été le boss du trafic de cannabis à la cité Total, autrement connue sous le nom de 555, située à ce numéro de la rue Gabriel-Péri à Colombes. Cet aveu, Adnane l’a livré ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Nanterre qui, depuis mercredi, juge dix hommes poursuivis pour leur participation à ce trafic du Petit-Colombes qui pourrit la vie des habitants.

« C’est devenu une zone de non-droit, on tire à vue, les gens ne peuvent plus rentrer chez eux sans être fouillés », a insisté la présidente du tribunal, invitant les prévenus à livrer leur sentiment sur cette « situation ». « Quand c’était mon terrain, pendant des années, on montait les courses aux personnes âgées, ça se passait bien, corrige Adnane depuis le box. Avant c’était l’héroïne et la cocaïne, moi je suis contre. La police a fait le ménage. Nous aussi. » Peut-être, mais lorsque la Sûreté territoriale du 92 a mené cette énième enquête au 555, du début à la fin de l’année 2016, les résidents craquaient. (…)

www.leparisien.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Montrouge (92) : lycéen, sans papiers, Djelil est soutenu par son lycée

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Colombes (92) : un jeune homme se fait tirer dessus, une passante prend une balle perdue

Les coups de feu ont été tirés ce jeudi après-midi au niveau du 400, avenue de Stalingrad, qui sépare Asnières et Colombes dans le quartier des Quatre-Routes.

Le secteur est bouclé. Une fusillade a éclaté, ce jeudi après-midi, sur l’avenue de Stalingrad, qui sépare Asnières et Colombes. C’est au niveau du numéro 400, à la hauteur de l’arrêt de bus « Quatre-Routes », que les coups de feu ont été tirés.

Selon les premiers éléments recueillis, c’est un jeune homme, âgé d’une vingtaine d’années, qui était visé. Il aurait été touché à la tête et à l’abdomen. Son chien a lui été abattu. Une dame plus âgée a également été atteinte par un projectile. Cette passante n’aurait pas été visée mais victime d’une balle perdue.

Coups de feu #colombes #villedecolombes pic.twitter.com/fu6JwPgY37

— Romain Rouillé (@rouilleromain) 3 mai 2018

leparisien.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Pour aller aux toilettes à la faculté occupée de Nanterre, mieux vaut maîtriser les déclinaisons des genres

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Le maire communiste de Gennevilliers bloqué à la frontière israélienne en raison de son soutien au boycott

Le maire communiste de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) Patrice Leclerc a été refoulé à la frontière d’Israël lundi. Selon le gouvernement israélien, cette interdiction de territoire est justifiée par le soutien du maire au boycott du pays.

L’élu a dénoncé une « humiliation » et l’« arbitraire intolérable » pratiqué selon lui par l’État hébreu envers « ceux qui agissent pour le droit des Palestiniens à disposer d’un Etat libre et indépendant ».

Les soutiens au mouvement BDS pas les bienvenus

Les ministères de l’Intérieur et des Affaires stratégiques ont expliqué l’interdiction de territoire du maire car « il s’agit de quelqu’un qui soutient le BDS », le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël. Depuis mars 2017, une loi interdit l’entrée dans le pays aux partisans et soutiens de ce mouvement.

« Nous ne permettons pas à ceux qui agissent contre Israël d’entrer dans le pays pour s’y livrer à des provocations », a expliqué le ministre de l’Intérieur. Le ministre des Affaires stratégiques et de la Sécurité intérieure a souligné que cette interdiction d’entrée était encore plus sévèrement appliquée pour les personnes qui « exercent des fonctions officielles ».  (…)

www.20minutes.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Université de Nanterre : examens et cours ont été reportés à cause du blocage par une centaine d’étudiants

Il n’y a pas cours lundi 16 avril et les examens sont reportés à l’université de Nanterre (Hauts-de-Seine). Les bâtiments sont bloqués depuis l’aube par une centaine d’étudiants qui protestent contre la réforme de l’accès à l’université. La présidence de l’université de Nanterre a dit lundi « évaluer la situation » pour les prochains jours.

« Je ne peux pas croire que ce sont des étudiants qui empêchent d’autres étudiants de passer leurs examens, estime la ministre, parce qu’un étudiant sait le prix d’une année en termes de travail, en termes d’investissements pour ceux qui travaillent » à côté pour financer leurs études (La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal).

Ils sont soutenus par des cheminots de Sud Rail. Les militants ont installé des barrières, des tables et des chaises devant les portes de l’établissement pour empêcher la tenue des partiels.

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, dénonce sur LCP une « tentative de perturber les examens » et pointe du doigt la présence de cheminots, venus en soutien aux étudiants. « Ce [lundi] matin à Nanterre, on avait des examens qui se tenaient et une tentative de perturber ces examens avec des cheminots de Sud Rail, condamne la ministre. Donc si maintenant les cheminots décident que les étudiants ne passent pas leurs examens, effectivement on peut se poser des questions sur une récupération politique de ce mouvement. » […]

francetvinfo

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Boulogne-Billancourt (92) : Il se jette dans la Seine pour assister à un concert de NTM

Prêt à tout, même à risquer sa vie, pour assister à un concert de NTM. Selon Le Parisien, un homme de 38 ans, écarté de la file d’attente en raison d’un comportement « inapproprié » à l’égard de spectatrices, a sauté dans la Seine dimanche soir pour accéder au concert donné sur l’île Seguin, à Boulogne-Billancourt, dans le cadre du festival Chorus.

Selon le quotidien, à peine écarté, il aurait posé son téléphone portable au sol puis sauté du pont Renault pour rejoindre la salle à la nage. Mais malgré ce déploiement d’énergie, le trentenaire n’a pas assisté au concert du célèbre groupe de rap.

Dans sa chute, il s’est fracturé la cheville puis a commencé à dériver. Il a rapidement été secouru par la brigade fluviale et transporté à l’hôpital Ambroise-Paré.

www.20minutes.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Nanterre (92) : un collège « qui est devenu un ghetto » ciblé par des projectiles explosifs, les enseignants cessent le travail

Une bouteille remplie d’acide chlorhydrique et d’aluminium, un mélange détonnant, a été lancée jeudi après-midi en pleine cour de récréation. C’est le cinquième engin de la sorte lancé contre l’établissement en moins d’un mois.

(…)

C’est la cinquième bombe de ce type qui est lancée contre l’établissement en moins d’un mois, reprend Thomas Salacroup. On a déjà cessé le travail il y a un mois et fait confiance à l’Education nationale pour trouver des solutions. Manifestement, ce n’est pas le cas… »

(…)

Tout le monde s’accorde sur le fait que ce collège est devenu un ghetto qui perd chaque année des élèves. « Ils étaient 700 quand je suis arrivé », se souvient Thomas Salacroup. « La question se pose depuis des années du maintien ou de la fermeture de cet établissement, assure Camille Bedin. Il serait temps que l’Education nationale prenne une décision ».

Le Parisien

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Cinq nouveaux centres vont ouvrir en Essonne, les Hauts-de-Seine, Seine-et-Marne et dans le Val-d’Oise pour accueillir les migrants qui arrivent en nombre tous les jours à Paris.

A quelques jours de la fermeture du centre humanitaire des migrants de la porte de la Chapelle (XVIIIe), le préfet de la région Ile-de-France, Michel Cadot a détaillé, ce vendredi, le nouveau dispositif d’accueil des exilés. Alors que 500 à 550 personnes continuent d’affluer chaque semaine dans la capitale. 750 places (contre 450 à la […]

L’article Cinq nouveaux centres vont ouvrir en Essonne, les Hauts-de-Seine, Seine-et-Marne et dans le Val-d’Oise pour accueillir les migrants qui arrivent en nombre tous les jours à Paris. est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture