Rosny-sur-Seine (78) : la justice épargne les tagueurs, le maire en colère – Le Parisien

Pierre-Yves Dumoulin, le maire (DVD) de Rosny-sur-Seine ne mâche pas ses mots contre la Justice. Le premier magistrat de cette petite commune proche de Mantes-la-Jolie dénonce la « clémence » des magistrats de Versailles : les juges ont sanctionné d’un simple rappel à la loi quatre jeunes gens qui avaient tagué les murs de sa ville ces derniers mois. « Nous sommes furibards, s’irrite le maire qui a pris la plume dans son magazine municipal pour critiquer la sentence. Nous avions demandé des travaux d’intérêt général (TIG) pour que ces jeunes réparent leurs bêtises. Nous ne demandions pas plus. Mais ils n’ont rien eu. » (…)

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Les Mureaux (78) : un cortège de mariage bloque entièrement une avenue

Les beaux jours annoncent la saison des mariages et quelques possibles désagréments… Le standard de police-secours a été submergé d’appels, ce samedi, en raison d’un cortège de mariage d’une vingtaine de voitures. Ce dernier bloquait entièrement l’avenue Paul-Raoult, aux Mureaux.

Plus d’une centaine de personnes dansait également au beau milieu du principal axe routier de la ville, occasionnant la colère des conducteurs et des riverains. Certains n’ont pas hésité à sortir de leur véhicule pour essayer d’en découdre avec les fêtards. Finalement, quatre équipes de la brigade anti-criminalité ont été envoyées sur place pour calmer la situation. Situation qui est revenu à la normale près de deux heures plus tard, vers 17 heures.

Le Parisien

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Bois-d’Arcy (78) : la prison lui rend son arme factice, il retourne braquer

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Trappes (78) : guet-apens sur fond de rivalité entre les squares ennemis

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Avec sa bande, composée de quatre autres individus, ce Marocain à l’identité et à l’âge incertains écumait les gares d’Ile-de-France.

Le visage allongé, un sweat laissant apparaître une tête de mort sur les épaules, Yanis a besoin d’un interprète pour traduite ses propos.

En situation irrégulière sur le territoire français, ce Marocain à l’identité et à l’âge incertains, comparaissait cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Versailles pour trois vols de portables avec violence. Des faits commis dans le RER A, entre le 10 et le 15 juillet 2017.

(…)

actu.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Limay (78) : deux jeunes filles auraient été séquestrées et violées, un marocain et un algérien interpellés

A Limay (Yvelines), deux jeunes filles de 16 et 17 ans auraient été enlevées, séquestrées et violées par un trio d’agresseurs durant la nuit de mercredi à jeudi. Deux des suspects, âgés de 17 et 22 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue au commissariat de Mantes-la-Jolie.

[…] Il s’agit d’un Marocain et d’un Algérien sans domicile fixe. […]

Le Parisien

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Les Mureaux (78) : Originaire de Marseille, une jeune fille de 12 ans harcelée par des fans du PSG

Les menaces de mort ont duré huit mois. En septembre, une jeune fille originaire de Marseille fait son entrée en 4e, au collège Paul-Verlaine des Mureaux (Yvelines). Supporteurs revendiqués du PSG, cinq garçons âgés de 12 à 15 ans ne cessent de lui faire subir des brimades, selon des informations du Parisien. Des menaces de mort, des promesses d’abus sexuels, des crachats dans son assiette à la cantine… L’enfant de 12 souffre et n’ose parler de son calvaire à personne.

Les adolescents se sont présentés mardi, devant le juge des enfants dans le cadre d’une procédure pour harcèlement scolaire à Versailles. Selon une source proche du dossier, tous auraient nié les faits. S’ils ont été remis en liberté, les garçons sont actuellement sous suivi judiciaire et éducatif. Afin que la victime retrouve une vie normale, la jeune fille a été exfiltrée.

www.20minutes.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Attentat de Magnanville: une syndicaliste d’Alliance et sa fille en garde à vue. En 2016, elles avaient déjà été visées pour avoir hébergé un fiché S

La sous-direction antiterroriste a arrêté six personnes en Ile-de-France dans l’enquête sur le meurtre des policiers.

Les enquêteurs restent prudents sur leur degré d’implication mais c’est un improbable rebondissement qui vient de se nouer dans l’enquête sur l’attentat de Magnanville. Selon nos informations, six suspects ont été interpellés ce lundi matin dans les Yvelines et le Val-d’Oise par les policiers de la Sous-direction antiterroriste (Sdat). Parmi eux, trois hommes de 30, 33 et 26 ans et trois femmes dont deux âgées de 29 et 48 ans. Ils ont été placés en garde à vue.

La plus âgée des trois femmes est bien connue de l’institution policière: et pour cause, il s’agit de Maryline Bereaud, major de police dans les Yvelines et ancienne déléguée départementale du syndicat Alliance. La seconde n’est autre que sa fille. Les trois hommes sont quant à eux des membres de l’entourage de Maryline Bereaud. « Il faut rester prudent. Ces personnes restent présumées innocentes. Mais ces interpellations visent à faire la lumière sur une question qui reste en suspens: pourquoi le couple Salvaing-Schneider a été ciblé par Larossi Aballa? », explique une source proche de l’affaire à L’Express. Lors de l’attaque en effet, commise en juin 2016, le terroriste avait pénétré au domicile des deux fonctionnaires de police pour les assassiner, sans que l’on sache comment il avait eu connaissance de leur qualité de policiers et leur lieu de résidence.

Toujours selon les informations de L’Express, Marilyne Bereaud avait été visée par une enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) en 2016. Les policiers avaient découvert qu’elle avait hébergé à son domicile une jeune femme fichée S pour radicalisation, présentée comme une proche de sa fille. Les investigations avaient toutefois conclu à une absence d’infraction et Marilyne Bereaud avait été mise hors de cause.

www.lexpress.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Oinville-sur-Montcient (78) : le maire hospitalisé après une agression par un jeune en scooter lors de la brocante

En pleine brocante, un jeune homme a asséné un coup de poing au maire, Stéphane Jeanne, qui a perdu connaissance. L’agresseur présumé a été interpellé.

La grande brocante restera dans les mémoires des habitants d’Oinville-sur-Montcient. Ce petit village de 1 100 âmes, situé au cœur du parc naturel régional du Vexin français, vient de vivre un incident notoire ce dimanche. Vers 15 heures, le maire (SE) Stéphane Jeanne a été victime d’une agression alors qu’il se promenait parmi les étals de la brocante du village.

Un jeune homme est descendu de son scooter avant de se diriger, déterminé, vers l’édile, lui assénant un coup de poing au visage. Le maire a dû être transporté d’urgence à l’hôpital après avoir perdu connaissance. Pour l’heure, on ne connaît pas la durée de son hospitalisation, ni les conséquences de cette agression sur la santé du maire. Si le motif exact de ce coup de poing reste inconnu, l’agresseur a été interpellé par les gendarmes avant d’être placé en garde à vue à la brigade de Limay.

www.leparisien.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Plaisir (78) : 6 individus tabassent un homme qui réclamait un peu de calme

Ils voulaient imposer leur loi dans le quartier du Valibout, à Plaisir. Six adolescents et jeunes hommes, âgés de 17 à 21 ans, ont été, mis en examen, jeudi dernier à Versailles, pour violence aggravée. Ils sont soupçonnés d’avoir, le 6 et le 12 juillet 2017, passé à tabac un locataire de 36 ans qui demandait la tranquillité et le silence.

Tout commence dans la nuit du 6 ou 7 juillet lorsque cet homme qui vit au rez-de-chaussée est réveillé par les détonations de pétards qui explosent dans la rue. Le locataire, qui doit se lever tôt pour aller travailler, râle avant de sortir de son logement. Il est aspergé de gaz lacrymogène, frappé avec un bâton, une chaise et il est blessé par un pavé lancé dans son dos. Le frère de la victime intervient et parvient finalement à l’extirper de la mêlée pour le mettre en sécurité.

Le 12 juillet, au magasin Auchan, le blessé reconnaît le jeune homme qui lui a jeté une chaise. Un peu téméraire, il l’aborde et tente de lui faire dire son nom. Le jeune homme lui révèle son prénom. Le soir même, le trentenaire entend taper à sa porte, regarde par l’œilleton et voit que la même bande est revenue en découdre. Un pavé traverse la porte-fenêtre du balcon. Le locataire sort et une dizaine d’agresseurs armés de barre de fer le rouent de coups. Et il est découvert un peu plus tard inconscient et en sang par les voisins. Il est conduit à l’hôpital, souffrant de fractures du crâne et de la face, de douleurs et contusions multiples. Les urgences médico-légales lui ont accordé dix-sept jours d’incapacité totale de travail.

Les policiers du commissariat de Plaisir mènent une enquête dans le quartier et parviennent à découvrir les prénoms puis les identités des agresseurs qui passent le plus clair de leur temps à traîner dans les halls d’immeuble de la cité. Mercredi matin, ils interpellent les six suspects à leurs domiciles. Ils sont passés aux aveux en minimisant leur implication. Ces jeunes gens sont tous connus des archives du commissariat pour des vols et actes de violences. Les trois mineurs ont retrouvé la liberté après leur passage devant le juge et les trois majeurs ont été écroués.

Le Parisien

Merci à Rebecca

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture