Tag Archive

Benoit Hamon : « Les tweets de Mehdi Meklat sont absolument abominables ! »

Published on février 22, 2017 By Horatius

[unable to retrieve full-text content]

– @BenoitHamon : « Les tweets de #MehdiMeklat sont absolument abominables ! » >> https://t.co/hC3uaRNnIR #QDI pic.twitter.com/XPd77RtMft — LCP (@LCP) February 22, 2017 LCP

Cet article Benoit Hamon : « Les tweets de Mehdi Meklat sont absolument abominables ! » est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Un rapport sénatorial dénonce le « business du terrorisme »

Published on février 22, 2017 By €ric

[embedded content]


Elles ont lancé leurs travaux au printemps 2016. Ce mercredi, les sénatrices écologiste Esther Benbassa et Les Républicains Catherine Troendlé remettent leur rapport d’étape -premières conclusions, non définitives- de leur mission d’information sur le « Désendoctrinement, désembrigadement et réinsertion des djihadistes en France et en Europe ». Et leur constat est assez sombre: il y aurait de sérieux ratés en matière de lutte contre la radicalisation.

Pendant un an, les deux sénatrices ont passé au crible toutes les mesures prises par le gouvernement dans ce domaine éminemment complexe. Des dispositifs souvent décidés dans la précipitation, qui n’ont pas franchement été à la hauteur des enjeux. « Les pouvoirs publics, après les attentats, ont été pris de panique », note Esther Benbassa. « Il fallait faire quelque chose mais comme on est allé trop vite, on est tombé dans le bricolage« .

Ainsi, le centre de Pontourny, en Touraine, qui devait servir de modèle de désendoctrinement, tourne déjà à vide faute de volontaires, sept mois à peine à près son ouverture. « Les effets sur la lutte contre le phénomène d’emprise sur des personnes en voie de radicalisation sont loin d’être avérés », pointent les sénatrices. « À l’inverse, trois pensionnaires s’étaient autoproclamés la ‘bande des salafistes rigoristes’, le départ forcé de l’un d’entre eux entraînant le départ volontaire et consécutif des deux autres, laissant supposer un phénomène d’emprise, paradoxal dans un lieu censé y remédier ».

Même constat d’échec les unités dédiées aux détenus radicalisés. « On ne peut pas réunir les gens qui pensent de la même manière« , déplorent les élues. « Vous allez créer une sorte de bouillon qui va continuer à faire marcher la machine idéologique« .

L’exemple de la maison d’arrêt d’Osny, qui a mis fin à son programme de prise en charge de la radicalisation après l’agression d’un surveillant, en est l’illustration la plus flagrante. « Au cours du temps passé à Osny, ce détenu n’avait pas opposé de résistance particulière aux programmes de prise en charge organisés et était apparu plutôt enthousiaste, accréditant ainsi pleinement la thèse d’un comportement de dissimulation« , rappellent-elles.

Enfin, les sénatrices égratignent le choix des intervenants: « Une bonne partie des associations en quête de subventions ont collé au sujet sans être formées elles-mêmes, ce qui a créé ce que nous appelons le business du terrorisme. (…) La priorité politique qu’a constituée légitimement la ‘déradicalisation’ sous la pression des événements a pu conduire à des effets d’aubaine financière« . […]

Direct Matin

(Merci à C’)

PARTAGEZ ! ...

Irak : mort d’un kamikaze britanique de l’Etat islamique, ex-détenu de Guantanamo il avait reçu 1 million d’€ de dédommagement

Published on février 22, 2017 By €ric

Jamal al-Harith, né Ronald Fiddler, était un Britannique d’origine jamaïcaine converti à l’islam. Il avait été incarcéré en Afghanistan par les talibans parce qu’il avait un passeport britannique. Après la chute du régime des miliciens islamiques, il avait été arrêté au début de 2002 par les troupes américaines déployées en Afghanistan et envoyé à Guantanamo, où il a déclaré avoir subi des tortures et des traitements dégradants.

Le gouvernement britannique avait demandé sa libération et le prisonnier avait été rendu au Royaume-Uni deux ans plus tard. Rentré en Grande-Bretagne en 2004, il a été brièvement interrogé par la police puis remis en liberté sans charges. Il reçoit alors plus d’un million d’euros de compensation pour les souffrances endurées en prison. Ce mercredi, le Times rapporte que Jamal al-Harith est l’auteur d’un attentat suicide commis en Irak près de Mossoul, au nom du groupe Etat islamique (EI).

Jamal al-Harith s’est ensuite rendu en Turquie d’où il est entré en Syrie en avril 2014, a indiqué la BBC en citant des documents de Daech. L’année suivante, son épouse, Shukee Begum, s’est elle aussi rendue en Syrie avec ses cinq enfants, déclarant qu’elle voulait convaincre son mari de quitter Daech. Elle a déclaré à Channel 4 qu’après avoir retrouvé Jamal al-Harith elle n’avait pas été autorisée à quitter le territoire contrôlé par Daech et avait été exfiltrée. […]

Le Parisien

Merci à C

PARTAGEZ ! ...

L’assistant parlementaire Yacine Chaouat du sénateur PS Roger Madec soupçonné d’apologie du terrorisme ? (MàJ)

Published on février 21, 2017 By €ric

22/02/17

Accusé d’apologie du djihadisme, Yacine Chaouat etait secrétaire national adjoint du PS chargé du pôle « République, citoyenneté »

— Pierre Sautarel (@FrDesouche) February 22, 2017


L’assitant parlementaire PS Yacine Chaouat tabassait sa femme car elle vivait à l’occi… https://t.co/mw7qFxkiKX pic.twitter.com/ycJ8HHqs57

— Fdesouche (officiel) (@F_Desouche) February 22, 2017


Selon certaines sources, il s’agirait de Yacine Chaouat, attaché parlementaire du sénateur Roger Madec.

(…) VSD


21/02/17

Interrogé par l’hebdomadaire satirique, le sénateur concerné confirme avec embarras l’existence de cette enquête, ouverte le 25 janvier dernier par le parquet de Paris. Les investigations ont été confiées à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Le sénateur socialiste précise au « Canard » qu’il savait que son collaborateur était musulman pratiquant. Et qu’il avait par le passé été condamné pour violences conjugales. Mais, « il a payé pour ça », estime son patron. Pour le reste, balaie-t-il… […]

L’Obs


Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris visant l’attaché parlementaire d’un sénateur socialiste soupçonné d’apologie du terrorisme sur sa page Facebook, a-t-on appris aujourd’hui de source judiciaire.

Une militante associative, alertée par les messages de propagande djihadiste postés par le collaborateur, avait fait un signalement aux autorités, conduisant le 25 janvier à l’ouverture de cette enquête préliminaire, d’après une source proche du dossier. […]

Selon Le Canard enchaîné, qui a révélé l’affaire, la page Facebook du jeune homme contenait notamment des appels au djihad et des images d’égorgements. Elle aurait été un temps retirée avant de réapparaître en langue arabe, d’après l’hebdomadaire. […]

Le Figaro

PARTAGEZ ! ...

Clermont-Ferrand (63): l’homme interpellé ferait partie d’un trio suspecté de préparer un attentat

Published on février 21, 2017 By MARCELLUS

Une opération antiterroriste a été menée, tôt ce mardi matin, dans le quartier de la Fontaine du Bac à Clermont-Ferrand. Un trentenaire a été interpellé. Deux autres suspects ont été arrêtés dans le Sud et en région parisienne. Des soupçons de préparation d’attentat pèseraient sur ces trois hommes.

Il était 6 heures, ce mardi matin, lorsque les équipes spécialisées du Raid et de l’antiterrorisme ont investi un immeuble du quartier de la Fontaine du Bac à Clermont-Ferrand. Elles ont pénétré dans un appartement situé au cinquième étage.

Un jeune homme d’une trentaine d’années a été arrêté. Son logement, puis un garage à deux pas de son bâtiment, ont été perquisitionnés.

Au total, trois hommes, soupçonnés de projeter un attentat, ont été arrêtés ce mardi. Un à Clermont-Ferrand, et deux autres à Marseille et en région parisienne.

« Les suspects avaient un projet et ils étaient suffisamment avancés pour que les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) décident de leur interpellation », a expliqué une source proche de l’enquête citée par l’AFP. (..)

Source

Merci à Stormisbrewing

PARTAGEZ ! ...

Prisons : deux enseignantes racontent leur quotidien auprès des jeunes détenus

Published on février 17, 2017 By €ric

Sylvie Paré et Cécile De Ram donnent des cours à des détenus dont certains passent des diplômes en prison. « Après les attentats du 13 novembre, la minute de silence avait été vraiment saccagée » mais Cécile n’a jamais songé à démissionner.

PARTAGEZ ! ...