Syrie : Quand Assad envoie secrètement ses enfants en vacances en Crimée

Le président syrien a assuré à des parlementaires russes qu’il a reçus dimanche à Damas que ce voyage a permis à ses enfants « de mieux comprendre la Russie », rapporte l’hebdomadaire français Le Point.

Le président syrien, Bachar el-Assad, dont le pays est en guerre civile depuis 2011, a envoyé l’été dernier ses trois enfants en vacances en Crimée, territoire ukrainien annexé en 2014 par la Russie. C’est ce qu’a rapporté, en début de semaine l’agence Reuters, citant l’agence russe Ria Novosti.(…)

Pour justifier le choix de cette destination, Bachar el-Assad a assuré à des parlementaires russes qu’il recevait dimanche à Damas, que ce voyage a permis à ses enfants « de mieux comprendre la Russie », son allié qui lui a permis à partir de septembre 2015 de reprendre la main sur le terrain militaire, grâce au soutien militaire de Moscou.

Le voyage des enfants Assad avait été jusque-là tenu secret. C’est le député russe Dmitry Sablin qui a divulgué l’information à l’agence russe RIA, rapporte Reuters. L’ambassadeur de Syrie en Russie, Riad Haddad, avait affirmé l’an dernier que les enfants Assad ont commencé à apprendre le russe, a ajouté Reuters, en citant des médias russes.

L’Orient-Le Jour

Reuters

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

La Russie tente de censurer la messagerie Telegram

C’est une bataille féroce qui se joue en ce moment en Russie, avec ses victimes, ses dommages collatéraux, ses communiqués de victoire, sa propagande… A ceci près qu’il s’agit d’un combat numérique entre Roskomnadzor, l’agence fédérale de surveillance des télécommunications, et Pavel Dourov, cofondateur de la messagerie Telegram.

La mise en œuvre, lundi 16 avril, du blocage de la messagerie, décidée par la justice sur tout le territoire russe, en raison de son refus de livrer ses clés de chiffrement au FSB, les services de sécurité, est suivie comme un feuilleton haletant par des milliers d’internautes.[…]

« Le tapis de bombes de Roskomnadzor sur Internet a provoqué des rumeurs alarmantes, relève Kirill Martinov, chef du service politique du journal indépendant Novaïa Gazeta. Pour atteindre Telegram, l’agence a été obligée de mener l’attaque la plus massive contre l’infrastructure de l’Internet de toute l’histoire de la censure russe. »[…]

Dourov, en passe de devenir un héros

Cofondateur de Vkontakt en 2006, le Facebook russe, puis, avec son frère Nikolaï, de Telegram en 2013, l’homme, qui a choisi de quitter l’année suivante la Russie, y est bien connu. Depuis son exil – suivi par une équipe de programmeurs, il se déplacerait de pays en pays –, il annonce, désormais, son intention de subventionner ceux qui, dans le monde des administrateurs de serveurs-relais et VPN, le soutiendront dans son combat pour « la liberté numérique ».[…]

Le Monde

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Racisme : le mondial russe de football sous pression

La FIFA a lancé ce mardi une procédure disciplinaire à l’encontre de la fédération russe de football, après les incidents racistes qui ont émaillé le match amical France-Russie, il y a trois semaines.(…)

Les instances sportives russes, qui affirment leur volonté de collaborer, ont ouvert une enquête pour retrouver les auteurs des cris de singes qui ont visé à plusieurs reprises les joueurs français Paul Pogba et Ousmane Dembélé.

Ryadh Sallem, le président de notre commission sport réagit à la plainte de la FIFA contre la fédération russe de football. ➡ Racisme dans le sport. « On va faire quoi ? Des Mondiaux par couleurs ? » https://t.co/0yOAjSbnT1 via @ouestfrance

— LICRA (@_LICRA_) 17 avril 2018

A l’approche du Mondial, qui débute dans moins de deux mois en Russie, les autorités du pays comptent prévenir au maximum les débordements, pour préserver son image.

« La phase de prévention dans laquelle on se trouve aujourd’hui en prévision du Mondial passe principalement par des contacts réguliers avec les groupes de supporters radicaux, pour leur signifier les risques encourus en cas de débordement pendant la Coupe du Monde« , explique Ronan Evain, spécialiste du supportérisme russe et directeur du Football Supporters Europe (FSE), un réseau européen de supporters. « Donc c’est une espèce de pression, sinon quotidienne, au moins hebdomadaire qui est mise sur ces groupes pour leur faire comprendre que tout débordement ayant lieu pendant la Coupe du Monde aurait des conséquences importantes« .

Les incidents à caractère raciste, recensés depuis peu en Russie, auraient diminué cette saison estime Ronan Evain, alors que l’ONG Fare en avait dénombré 89 l’an dernier dans le pays. Une baisse qui s’expliquerait par l’exclusion de stade de près de 500 supporters.(…)

Euronews

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

L’Albanie souhaite s’ancrer à l’Ouest

L’Albanie souhaite que les Etats-Unis installent une base militaire sur son sol, notamment pour contrer l’influence de la Russie, a déclaré mardi à Washington la ministre albanaise de la Défense, Olta Xhacka.

« Je pense qu’il faut envoyer un message fort: que les Balkans occidentaux sont une région orientée vers l’Ouest, et que nous partageons et devons protéger les mêmes principes et valeurs», a déclaré Mme Xhacka à l’occasion d’une rencontre au Pentagone avec le ministre américain de la Défense Jim Mattis.[…]

Parmi les menaces qui inquiètent Tirana, la ministre a cité la Russie, qui « tente d’accroître son influence et ses actions déstabilisantes, que ce soit par ses services secrets, ses investissements (… ou encore) sa propagande», mais aussi la Chine, l’Iran et « même la Turquie».

Par ailleurs, Mme Xhacka s’est félicitée de la décision de la Commission européenne d’ouvrir les négociations pour une adhésion de l’Albanie.[…]

Le Figaro

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Surprenant Emmanuel Todd qui étrille Macron et fait l’éloge de la Russie

Emmanuel Todd•Crédits : ERIC FEFERBERG AFP

« La Russie est la seule force au monde qui puisse faire face aux Etats-Unis sur le plan militaire« …

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-idees-de-la-matinale/emmanuel-todd

Ci-dessus le lien d’une interview d’un surprenant Emanuel Todd, qui me semblait plutôt islamo gauchiste jusqu’alors, sur une radio de propagande, France culture, le matin du samedi 14 avril.

Si ça n’est pas du patriotisme, ça y ressemble, et je ne sais pas s’il sera de nouveau le bienvenu à France Culture.

Pour ceux qui n’ont pas le temps d’écouter, voici quelques sujets qu’il a abordés .

Sur la France :

-La France est devenue un pays sans importance car elle utilise un Euro qu’elle ne contrôle pas.

 -La France, Grande-Bretagne et les USA sont en crise en raison de la division sociale entre oligarchie (Macron) et milieux populaires (FN et LFI)

-La France est dirigée par des européistes opposés à la démocratie.  On sait depuis 2005 que si un vote ne plait pas aux élites il n’est pas appliqué, donc la France n’est plus une démocratie

-Nos élites ne sont plus patriotes. Sommes-nous dirigés par des traîtres ?  non, mais ils ne veulent plus de monnaie nationale et ne sont plus clairs sur les frontières. Nous avons un déficit de projet national qui fait que notre pays est à la dérive et devient agressif.

-Si la grève des cheminots échoue, ils vont tous, comme les agriculteurs, rejoindre le front national

Sur les USA :

-Les USA sont schizophrènes on ne sait plus qui dirige et c’est incompréhensible.

-Si Trump est raisonnable avec ses mesures protectionniste la presse le dit fou, si il délire en menaçant d’envoyer de missiles la presse le trouve raisonnable.

-Chaque fois que Trump tire des missiles, le New York Times et le Washington Post le laissent tranquille pendant quelque temps.

Sur la Russie et la Hongrie:

-La Russie est une démocratie autoritaire qui a réussi, dans laquelle il y a une confiance sociale retrouvée, qui démographiquement pèse 10 fois moins que « camp occidental «  mais qui pourtant est présentée comme un monstre.

-La presse occidentale est devenue folle avec une vision hallucinatoire d’une Russie superpuissante.

-Le niveau intellectuel desRusses (Putin, Lavrov, diplomates) est très supérieur à celui des Occidentaux. Les Russes sont rationnels alors que les Occidentaux sont sous la pression de troubles psychiques incontrôlés.

-L’Europe où rien ne marche est en crise avec ses 10% de chômeurs. La Russie est devenue un problème car sa réussite est un modèle de développement pour les partis populaires.

-La Hongrie a un peuple héroïque, qui a su se révolter contre les Russes et abattre le mur.

C’est un peuple patriote soutenu par sa valeur nationale qui ne veut pas être traversé par des vents incontrôlables

Sur la Syrie :

La société syrienne est divisée.

L’Occident s’est allié avec les « rebelles syriens », mais avec ceux qui sont le plus éloignés de nos valeurs (statut de la femme, endogamie), et ils se transforment ennemis.

Les Russes ont gagné en Syrie car ils ont choisi les bons alliés, et l’Occident n’a plus de but en Syrie.

Et voici la phrase qu’a retenue France Culture de l’émission :

Emmanuel Todd : « La Russie est la seule force au monde qui puisse faire face aux Etats-Unis sur le plan militaire ». C’est-à-dire qu’en sortant la phrase de son contexte, France culture fait dire à  Mr Todd le contraire de ce qu’il voulait exprimer : la Russie est très peu menaçante.

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Donald Trump aurait-il frappé des sites russes en Syrie ? Que veulent Trump et Erdogan ?

https://fr.sputniknews.com/international/201804161035964081-trump-frappes-syrie-sites-russes/

Donald Trump était prêt à frapper entre autres des sites militaires russes et iraniens en Syrie, mais le chef du Pentagone James Mattis s’est prononcé contre cette initiative, relate The Wall Street Journal.

La veille des récentes frappes contre Damas, James Mattis aurait soumis à la Maison-Blanche trois scénarios éventuels: une frappe contre des sites militaires syriens liés à la fabrication d’armes chimiques; une frappe contre un spectre de cibles plus large, y compris contre des sites de recherches liés à la production d’armes chimiques et contre des centres de commandement militaire; et une frappe contre les DCA russes et iraniennes.

La dernière option aurait visé à «saper le potentiel militaire du régime syrien», sans affecter directement les «mécanismes politiques de Bachar el-Assad».

Selon le journal, Donald Trump insistait sur ce dernier scénario, mais le chef du Pentagone s’y est fermement opposé, si bien que le Président américain a dû accepter la conception d’un «scénario hybride».

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d’infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles, dont 71 ont été abattus à l’approche de leurs objectifs. L’année dernière, l’aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles.

Oui ! Il s’agit bien de cela ; sortir le président Assad et s’emparer de la Syrie en se la partageant en y mettant le ou les pantins de leur choix comme gérants mais en étant eux les proprios du territoire pour l’exploiter à leur convenance et en tirer le meilleur parti.

Ils auront donc tué et déplacé des millions de personnes sous couvert de protéger la démocratie, leur passe-droit.

Après c’est le tour de qui ?! Parce que ce n’est pas fini !

Entre temps, ils vont parader plus blancs que blanc ; champions du droit, de la morale ; les vertueux en action.
__________________________________
La Turquie appelle à un « ordre politique légitime » en Syrie
::: https://fr.news-front.info/2018/04/16/turquie-appelle-a-ordre-politique-legitime-syrie/

Date de publication: 16 04 2018, 00:26
Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a déclaré que le conflit entre les Etats-Unis et la Russie en Syrie « doit aller au-delà des guerres par procuration et des démonstrations de forces géopolitiques ».

« Il doit être focalisé sur l’établissement d’un ordre politique légitime, démocratique et inclusif sans le régime d’el-Assad et les groupes terroristes tels que Daech, al-Qaïda, les PYD et YPG… » a écrit Kalin dans le quotidien turc Sabah.

Notant que « les preuves que le Régime el-Assad a de nouveau utilisé des armes chimiques le 7 avril sont avérées », il a ajouté que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a signalé que 500 personnes « affichant des symptômes d’exposition à des produits chimiques toxiques » ont été traités à Douma.

Kalin a réitéré que l’utilisation des armes chimiques n’est qu’une partie de la tragédie syrienne soulignant que « l’attaque chimique du 7 avril doit être prise au sérieux et que le régime doit être tenu pour responsable pour ces crimes de guerre ».

« Le président Recep Tayyip Erdogan l’a justement dit. Beaucoup de personnes sont mortes à cause de l’utilisation des armes conventionnelles et la communauté internationale n’a pas réagi face ce drame, laissant le peuple syrien en proie à la barbarie du Régime el-Assad, d’une part, et Daesh et les autres groupes terroristes d’autre part », a affirmé Kalin.

Le porte-parole de la présidence turque a rappelé que « ce n’était pas la première fois que le Régime utilise des armes chimiques et quand cela est arrivé en 2013, le président américain Barack Obama a signalé que la ligne rouge a été franchie mais n’a rien fait pour éviter la répétition de tels ‘actes barbares ». « C’est cet échec d’Obama qui a permis à la Russie et à l’Iran d’entrer en Syrie et offrir une bouée de sauvetage au régime d’el-Assad », a-t-il déclaré.

« Au cours des quatre dernières années, la saga syrienne a été utilisée par les puissances mondiales et les acteurs régionaux pour se positionner géopolitiquement », a fait savoir Kalin notant « qu’il est peu probable que cela change aujourd’hui ».

« Le problème est que l’objectif n’est pas de mettre fin à la guerre mais de l’exploiter, de différentes manières, pour exercer une influence en Syrie, en Irak et au-delà », a poursuivi le porte-parole de la présidence turque affirmant que « le Régime d’el-Assad est ses alliés sont les seuls à qui profite cette « stratégie du bord de l’abîme » alors que le peuple syrien continue de souffrir ».

L’UE/l’OTAN , tous ensemmble ouais, ouais, tous ensemble, d’accord pour le feu d’artifice en Syrie ce 13 avril 2018 ; oui ! mais, eux evant et nous derrière juste pour cautionner sans nous mouiller ; et l’éternelle « double-faces », la Turquie, fiable, qui joue sur deux, trois tableaux, comment peut il mener ce coup de force, il est pourtant connu comme le loup blanc on sait que sa parole ne vaut rien ; ou plutôt les atlantistes savent que dans le fond, il roule indéfectiblement pour eux puisqu’il en est ; c’est tout simplement une taupe qui joue à découvert.
__________________________
L’OTAN a soutenu la frappe tripartite en Syrie
::: https://fr.news-front.info/2018/04/16/lotan-a-soutenu-frappe-tripartite-syrie/
Date de publication: 16 04 2018, 01:18
Le Secrétaire général de l’Organisation du Traité de l’Atlantique (OTAN), Jens Stoltenberg, a déclaré que tous les membres de l’organisation ont exprimé leur soutien total à la frappe militaire menée par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, soulignant qu’il n’y a pas d’autre alternative.

Il a ajouté que les trois Etats ont informé les membres de l’OTAN de la frappe militaire.

Stoltenberg a noté que les trois Etats ont confirmé que les informations obtenues montrent que le Régime syrien est responsable de l’attaque chimique terrifiante ayant visé les civils à Douma.

Il a souligné que les trois Etats ont clairement indiqué que leurs frappes se limitaient seulement aux institutions permettant au Régime syrien de produire et d’utiliser les armes chimiques.

Le Secrétaire général de l’OTAN a considéré que la frappe militaire a montré clairement que la Communauté internationale ne se taira pas devant l’utilisation d’armes chimiques.

Dans un autre contexte, Stoltenberg a indiqué que l’infrastructure fournie par la Turquie dans les zones proches de la frontière avec l’Irak et la Syrie ont joué un rôle axial dans la lutte contre l’organisation terroriste Daech.

Il a ajouté que la Turquie a apporté une grande contribution aux efforts des membres de l’OTAN et la Coalition internationale contre Daech, et a joué un rôle très important à cet égard.

Par ailleurs, il a souligné que l’OTAN est reconnaissante pour la transparence dont a fait preuve la Turquie au sujet de l’opération Rameau d’olivier, ajoutant qu’Ankara avait informé l’organisation à plusieurs reprises de l’enjeu militaire de l’opération et des aides humanitaires.

Stoltenberg a appelé tous les membres de l’OTAN à soutenir davantage la Turquie.

Complément de la-peste-et-le-choléra

La soit-disant guerre en Syrie est une guerre liée aux gazoducs et au gaz. Elle a été pensée dès 2006 par des diplomates américains en poste à Damas. Des foires internationales de ventes d’armement vont prochainement avoir lieu; il est donc bien d’avoir des résultats de bombardements à montrer aux acheteurs potentiels.
– rien n’est dit sur l’élimination des fusées par des missiles sol-air (russes)
– 100 fusées, pas un mort ?
C’est une manœuvre pour détourner les regards des difficultés en politique intérieure d’un côté comme de l’autre de l’Atlantique. N’importe quel gosse sait qu’on ne tire pas d’abord pour discuter en suite. Par ailleurs, le chlore n’est pas une arme chimique, c’est employé dans les piscines. Et s’il y avait d’autres substances que le chlore en jeu, pourquoi ne pas nous en donner le nom ?
D’accord aussi avec Pollett Daniel. Le moment choisi est très curieux.
Nous avons de la chance que Poutine et Lavrov restent calmes et courtois pour le moment (comme dans la video de prise de parole de Lavrov à un meeting de journalistes). J’espère que les habitants de la Russie ne feront pas monter la pression en leur disant « mais pourquoi vous laissez-vous faire ? »

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Russie : Mort suspecte d’un journaliste ?

Le journaliste russe Maxim Borodin qui avait été retrouvé inconscient jeudi dernier au pied de son immeuble de l’est de Moscou, est mort hier à l’hôpital. Selon la police, il serait « tombé du balcon » de son appartement situé au cinquième étage. Une mort qui semble à de nombreux égards suspecte.

« La veille de sa mort, Borodine avait dit à ses amis que des gens en tenue de camouflage se trouvaient devant sa porte. Il a dit que l’un d’eux était armé. Il a rappelé plus tard pour dire que ce n’était qu’un « exercice d’entraînement », ont dit des amis. »
The Times


« La cause de la chute n’est pas clairement déterminée. Les agences de presses russes citent la police qui a affirmé que l’appartement était fermé de l’intérieur. »
Associated Press


Enfin selon son ami Vyacheslav Bashkov, Maxim l’avait appelé via Facebook et lui avait signalé « d’une voix anxieuse » la présence de forces de sécurité qui le surveillait et d’un homme armé sur le balcon. Il avait besoin d’un avocat. Son ami précise que Maxim semblait alarmé mais non hystérique ou ivre.


« En mars, Maxim Borodin avait enquêté sur la mort dans un village syrien de combattants que tout désignait comme des mercenaires russes, rapporte encore l’agence AP. Des milliers de mercenaires auraient ainsi été déployés discrètement en Syrie par une société de sous-traitance présumée financée par Yevgeny Prigozhin, un homme d’affaires russe ayant des liens avec le président russe Vladimir Poutine.

Le Comité d’enquête local a refusé de commenter l’affaire pour l’AFP mais a déclaré à l’agence TASS qu’« il n’y a pas de raisons d’ouvrir une affaire criminelle. Plusieurs versions sont à l’étude, dont celle de l’accident, mais il n’y a aucun signe montrant qu’un crime a été commis. » »
Le Parisien

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Emmanuel Macron : «Par ces frappes et cette intervention, nous avons séparé sur ce sujet, les Russes, des Turcs»

(…) «La France n’a pas déclaré la guerre au régime» de Bachar al-Assad, accusé d’avoir utilisé des armes chimiques contre des civils dans la guerre qu’il livre aux rebelles, a déclaré M. Macron.

«Solution politique»

La finalité est de construire ce qu’on appelle une solution politique inclusive», a-t-il dit, mettant en exergue l’activisme diplomatique français pour «parler avec tout le monde», notamment avec les alliés de Bachar al-Assad et les acteurs régionaux comme la Turquie.

Pour parvenir à «cette solution durable», «il nous faut parler avec l’Iran, la Russie et la Turquie», a dit le chef de l’État, qui a exposé sa vision de la nécessité de faire bouger les lignes de fractures diplomatiques entre Occidentaux paralysés dans les négociations menées dans le cadre du Conseil de sécurité de l’ONU, où la Russie a un droit de veto, et les autres acteurs de la crise, dont ces trois pays qui patinent de leur côté dans un processus diplomatique parallèle, celui d’Astana.

Il s’est réjoui que l’unité entre Moscou et Ankara ait été brisée après les frappes.

«Par ces frappes et cette intervention, nous avons séparé sur ce sujet, les Russes, des Turcs (…) les Turcs ont condamné les frappes chimique et ont soutenu l’opération que nous avons conduite», a dit M. Macron.

Quant aux deux principaux alliés de Damas, la Russie et l’Iran, il souhaite les inclure dans les négociations.

«Mon objectif, c’est de pouvoir au moins convaincre les Russes et les Turcs de venir autour de cette table de négociation», a-t-il expliqué.

(…)

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

En Grande Bretagne, la décision unilatérale de frapper la Syrie suscite une forte opposition des députés. L’opinion publique y serait aussi opposée.

En Grande Bretagne, comme en France, la décision unilatérale de bombarder la Syrie est décriée. Theresa May fait face à une forte opposition des députés. Même l’opinion publique britannique serait opposée à ces frappes aériennes.
– France 24, 15 avril 2018, 9h05

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Macron va utiliser les frappes sur la Syrie pour « favoriser un accès humanitaire sans limites »

Pas de doute, les procédés sont les mêmes au niveau national comme international par le biais de l’ONU.

Tout est bien huilé, calculé et on se serre les coudes
_________________________________
Syrie : le projet de résolution russe à l’ONU pour faire condamner les frappes a été rejeté
::: https://francais.rt.com/international/49836-syrie-resolution-russe-onu-pour-condamner-frappes-rejetee
14 avr. 2018 19h39

Moscou n’est pas parvenu à faire accepter par le Conseil de sécurité de l’ONU son projet de résolution condamnant les frappes nocturnes menées en Syrie entre le 13 et le 14 avril, malgré le soutien quelques Etats, comme la Bolivie et la Chine.

La Russie n’a pas réussi le 14 avril à faire adopter par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) une résolution condamnant les frappes américaines, françaises et britanniques en Syrie, ne recueillant pas les neuf voix nécessaires à son approbation.

La Russie, la Bolivie et la Chine ont voté pour le texte, huit pays ont voté contre et quatre se sont abstenus. Le projet de texte, de cinq paragraphes, faisait part d’une «grande inquiétude» face à cette «agression» contre un Etat souverain, qui viole, selon Moscou, «le droit international et la Charte des Nations unies».
La France va proposer sa propre résolution

La France a quant à elle annoncé le dépôt prochain d’un nouveau projet de résolution à l’ONU pour sortir «de l’impasse syrienne» : «Nous présenterons dans les meilleurs délais un projet de résolution avec nos partenaires britanniques et américains», a déclaré l’ambassadeur français, François Delattre.

Selon une source diplomatique française, la France compte avec son projet pousser en faveur de la création d’un mécanisme d’enquête sur le recours aux armes chimiques, favoriser un accès humanitaire sans limite et obtenir une nouvelle dynamique du processus de paix engagé à Genève.

Vassili Nebenzia tire à boulets rouges

Auparavant, l’ambassadeur de Russie auprès de l’ONU, Vassili Nebenzia, avait vivement dénoncé les attaques aériennes américaines, françaises et britanniques. «Vos agressions aggravent la situation humanitaire» en Syrie, a-t-il déploré. «Vous n’êtes pas sortis du néo-colonialisme», a-t-il ajouté, estimant que Washington, Londres et Paris avaient «foulé au pied la Charte de l’ONU».

Le projet de texte russe, de cinq paragraphes, dénonçait la survenance des frappes occidentales tôt le matin du 14 avril alors qu’une mission de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) se trouvait justement en Syrie pour réunir des éléments sur les attaques chimiques présumées du 7 avril à Douma.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture