Rioufol dénonce le laxisme du processus de naturalisation, la famille du terroriste tchétchène ayant obtenu l’asile pendant que la Russie faisait la guerre aux islamistes tchétchènes

Ivan Rioufol estime que le processus de naturalisation est laxiste, citant la famille du terroriste tchétchène Khamzat Azimov qui avait obtenu l’asile pendant que la Russie combattait les islamistes de Tchétchénie et qu’on pouvait donc présumer qu’il avait un profil islamiste.
– CNEWS, 19 mai 2018, 19h40

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Anntoinette Lorrain (Republicans in France) sur la directrice de la CIA nommée par Trump : «Haspel est dure sur les terroristes et c’est ce qu’on veut»

Anntoinette Lorrain (Republicans Overseas France) sur la validation de Gina Haspel comme directrice de la CIA : «Donald Trump qui était accusé d’être misogyne a mis des femmes à des postes importants et c’est à féliciter. Et elle est dure sur les terroristes, et c’est ce qu’on veut.»
– CNEWS, 19 mai 2018, 21h44

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Rioufol à Joffrin : «Le nationalisme n’est pas la guerre, c’est le multiculturalisme qui est la guerre»

Ivan Rioufol sur le nouveau gouvernement italien Salvini-DiMaio : «Je comprends le désarroi de Laurent Joffrin (Libération) car c’est tout un monde qui s’effondre devant lui (…) C’est le réveil des peuples, des nations, des fiertés, des frontières, qui se manifeste en Israël comme en Italie où on assiste dans le fond à l’insurrection des peuples. Je trouve ceci formidablement encourageant. (…) Les Italiens se libèrent de la pensée unique qui forçait à se plier à des diktats technocratiques, européistes ou comptables (…) Cessez de dire que le nationalisme c’est la guerre. Aujourd’hui, c’est le multiculturalisme qui est la guerre. Vous avez là le réveil d’un peuple occidental qui ne veut pas être submergé par une culture extra-européenne parce que ce malaise italien, c’est naturellement la gestion de l’immigration, la place de l’Islam et la place du multiculturalisme
– CNEWS, 19 mai 2018, 19h25

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Talonnés dans les sondages par les Démocrates de Suède (anti-immigration), les sociaux-démocrates au pouvoir durcissent la politique d’asile

A quatre mois des législatives, le social-démocrate Stefan Löfven restreint les règles d’asile pour contrer la droite et l’extrême droite.

Le premier ministre suédois, Stefan Löfven, assure qu’il s’agit d’un « retour à une politique sociale-démocrate traditionnelle de l’asile ». Ses détracteurs, au contraire, y voient une droitisation de l’idéologie du parti, destinée à séduire les indécis et à regagner la confiance d’électeurs préférant voter en faveur des Démocrates de Suède (extrême droite), à moins de quatre mois d’un scrutin législatif où l’immigration et l’intégration s’annoncent déjà comme les principaux sujets de la campagne électorale.

Le Monde


[…]

Les sociaux-démocrates […] ont récemment présenté une nouvelle politique d’immigration plus stricte , en partie pour essayer de récupérer des électeurs des Démocrates de Suède [SD], selon Soren Holmberg, professeur de sciences politiques à l’Université de Göteborg.‎

Au lieu de cela, davantage d’électeurs se sont tournés vers le SD et le parti côtoie désormais les sociaux-démocrates à 23 % dans les sondages, selon le dernier sondage d’opinion de Yougov effectué pour Metro. […]

(Traduction Fdesouche)

Metro

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Tuerie au Texas : Ferjou fustige la «pensée magique absurde» de la correspondante de TF1/LCI sur le port d’armes

Jean-Sébastien Ferjou (Atlantico) conteste les arguments de la correspondante américaine de TF1/LCI, Catherine Jentile de Canecaude, qui a critiqué la proposition de Trump d’armer certains professeurs et surveillants. Le journaliste d’Atlantico estime qu’il y a déjà tellement d’armes en circulation qu’une mesure de contrôle ne serait pas forcément efficace, qu’elle relevait de la «pensée magique absurde» et que de toute façon la proposition de Trump de relever l’âge du port d’armes était impopulaire : «Les Américains ne sont pas en faveur de cette mesure – que même Obama n’avait pas proposée – et il se trouve que c’est une démocratie, ça peut nous déplaire parce que ça ne correspond pas à la mentalité européenne, mais c’est quand même un fait».
– LCI, 18 mai 2018, 17h50

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Espagne : Pablo Iglesias, le chef de la gauche radicale, pris au piège de sa villa de luxe près de Madrid

Le chef de file de Podemos a acheté avec sa compagne, porte-parole de la formation politique, une demeure avec piscine d’une valeur de 615 000 euros à 40 km de Madrid.

Leur nouvelle maison de 260 m2, située sur un terrain de 2 300 m2 avec piscine et chalet d’invités, à Galapagar, au bord du parc national de la Sierra de Guadarrama, leur a coûté la bagatelle de 615 000 euros. Pour se l’offrir, ils n’ont pas hésité à s’endetter sur trente ans et paieront des mensualités d’un peu plus de 1 600 euros pour rembourser le crédit de 540 000 euros qu’ils ont contracté.

(…) « Nous savons que beaucoup de familles espagnoles, mêmes avec deux salaires, ne peuvent pas se permettre un crédit comme celui-ci et c’est pour cela que nous défendons des salaires dignes pour tous », a-t-il tenté de se justifier sur son compte Facebook alors que fusaient les premières critiques, allant jusqu’à souligner que ses parents, un inspecteur du travail et une avocate, tous deux à la retraite, « ont eu un bon salaire, surtout son père, et leur laisseront un héritage qui [les] aidera ». Le montant moyen des crédits immobiliers dans la région de Madrid est de 160 000 euros.

(…) Le Monde

Merci à Man from Dystopia

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Banlieue : la composition du Conseil présidentiel des villes dévoilée. L’islamiste Yassine Bellatar en fait partie.

Le Conseil se réunira pour la première fois mardi avant le discours d’Emmanuel Macron sur les quartiers défavorisés.

Le Conseil présidentiel des villes, qui se réunira pour la première fois mardi avant le discours d’Emmanuel Macron sur les quartiers défavorisés, rassemble des acteurs de terrain, à la notoriété diverse, selon la liste transmise samedi par l’Elysée. Ce Conseil, voulu par Emmanuel Macron pour alimenter sa réflexion sur les quartiers prioritaires, rassemble vingt-cinq personnalités dont les noms étaient pour certains déjà connus. Il avait évoqué la création de ce Conseil lors d’un discours à Tourcoing en novembre dernier consacré aux banlieues et quartiers défavorisés.

« Envergure nationale ». Ce Conseil compte « des acteurs économiques, sociaux, culturels et sportifs d’envergure nationale engagés pour les quartiers », comme l’humoriste Yassine Bellatar, le fondateur du cabinet de recrutement Mozaïk RH, Saïd Hammouche, la cheffe d’orchestre qui promeut la musique classique en banlieue Zahia Ziouani ou le président de l’association « Sport dans la ville » Nicolas Eschermann. Le délégué général de l’Agence pour la diversité entrepreneuriale (Adive) Majid El Jarroudi, le fondateur de la coordination citoyenne « Pas sans nous » Mohamed Mechmache et la vice-championne olympique de boxe Sarah Ourahmoune (également déléguée du gouvernement en Seine-saint-Denis) font aussi partie de la liste.

« Impliqués dans la vie de leur quartier ». D’autres sont « des acteurs impliqués dans la vie de leur quartier », comme en région parisienne la fondatrice de l’association Zonzon93 Laëtitia Nonone, le chercheur Patrick Curmi et la fondatrice du réseau d’habitants Voisin Malin, Anne Charpy. Catherine Herraney, directrice à Lyon du Centre d’information sur les droits des femmes et des familles, Samia Chabbani, fondatrice dans les quartiers Nord de Marseille de l’association Ancrages et Allaoui Guenni, président de l’association Emergence au Havre, font aussi partie du Conseil avec Faycal Karoui, directeur de l’Orchestre de Pau Pays de Béarn et Daniel Hierso, Président d’Outremer Network.

Plan Borloo. Le comité rassemble aussi deux étudiants et un proviseur de lycée. Emmanuel Macron doit dévoiler mardi son programme pour améliorer la vie des habitants des quartiers défavorisés, non pas avec de « grands dispositifs », mais des mesures « efficaces », selon l’Elysée. Ces annonces sont très attendues après la remise de l’ambitieux plan de Jean-Louis Borloo, salué par les élus, mais qualifié par le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux de simple « base de travail ».

www.europe1.fr

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Italie : les nouveaux responsables politiques présentent un programme économique choc

Deux Italiens font trembler l’Europe. D’un côté, Luigi Di Maio, leader du mouvement 5 étoiles, de l’autre, Matteo Salvini, chef de l’extrême droite italienne. Tous deux ont concocté un programme économique choc. Il prévoit une baisse des impôts sur le revenu de 23% à 15%, des impôts sur les sociétés de 43% à 20%, un revenu universel de 780€ et un calcul de la retraite plus avantageux. À Rome, les Italiens sont plutôt dans l’expectative. Le coût du programme est estimé à plus de 100 milliards d’euros alors que le pays est déjà surendetté.

Les deux leaders italiens proposent de renégocier les 250 milliards d’euros de la dette italienne avec la banque centrale européenne. La plupart des économistes considèrent cette option comme irréaliste. Après avoir consulté leurs militants par internet, les deux hommes présenteront leur programme au président de la République en vue de former un nouveau gouvernement, antisystème et anti-Europe.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Bobigny (93) : L’élu UDI qui avait mis sur sa liste des islamistes et avait placé à la mairie des proches du gang des barbares a retrouvé ses voitures brûlées cette nuit

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les véhicules de Christian Bartholmé, 1er adjoint au maire de Bobigny, et son épouse, ont été incendiés.
L’incident a eu lieu en pleine nuit de mercredi à jeudi, sur les coups de 1 h 30. Les deux véhicules de Christian Bartholmé, 1er adjoint au maire de Bobigny, et son épouse ont été incendiés.

« Je ne dormais pas encore au moment des faits. J’ai entendu comme des éclats de vitres répétés, narre l’élu. Intrigué, je me suis approché de la fenêtre. Et là, j’ai vu un individu verser de l’essence sur les voitures. Là, j’ai ouvert la fenêtre et crié pour le faire fuir. Dans sa fuite, il a jeté comme un chiffon en feu. Les voitures ont flambé. »
(…)

www.leparisien.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Sur les réseaux sociaux, Marion Maréchal ne s’appelle plus « Le Pen »

Appelez-la Marion Maréchal, tout simplement. C’est désormais le nom qu’elle utilise sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook, même si son site internet reste… « marionlepen.fr ». L’ancienne députée du Vaucluse ne garde désormais que le nom de son père, Samuel Maréchal. La nièce de Marine Le Pen tire ainsi un trait sur le patronyme hérité de sa mère Yann, la fille du fondateur du Front national Jean-Marie Le Pen. À 28 ans, l’acte de « l’étoile montante » de l’extrême droite française, comme l’avait qualifiée Steve Bannon, l’ex-conseiller controversé de Donald Trump, n’a rien d’anodin politiquement tant on la soupçonne de préparer secrètement un retour en politique.

Le message, jure-t-on dans son entourage, « n’est absolument pas politique ». « Pourquoi déplacer cela sur le plan politique ? Elle a quitté la politique, et cet acte le confirme. Elle n’envoie aucune sonde, elle revient à une neutralité. Elle aura l’occasion de s’expliquer dans les jours qui viennent », détaille un de ses proches. Elle doit prendre la parole le 31 mai à Paris et reste populaire au sein du FN dont elle est toujours adhérente. Le 31 mai prochain, elle présentera également un projet à l’occasion d’un événement du journal L’Incorrect. Un événement intitulé « Débranchons Mai 68 » dont l’affiche la présente déjà sous le nom de « Marion Maréchal ». Fin juin, elle inaugurera aussi son projet de nouvelle académie politique, à Lyon, qu’elle présente comme « le terreau [de] tous les courants de la droite ». Une école qui ouvrira ses portes dès la rentrée de septembre 2018 et qui accueillera des cadres issus de la droite.

www.lepoint.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture