Allemagne : violences à Dresde, le long de l’Elbe

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Menton (06) : Des policiers agressés par une trentaine d’individus lors d’une soirée privée

Selon le syndicat Alliance, une trentaine d’individus ont tenté de « rentrer en force » dans un restaurant. Parmi les convives, des policiers hors service qui auraient été reconnus par les agresseurs.

Samedi dernier, lors d’une soirée d’anniversaire organisée à Menton, des policiers se sont fait agresser par « un groupe d’individus », rapporte le syndicat policier Alliance.

« Alors que le dîner se déroulait, vers 23 heures, plusieurs individus, défavorablement connus des services de police mentonnais, ont voulu rentrer de force dans le restaurant afin de participer à cette soirée », explique-t-on par voie de communiqué.

Précisant que deux agents sont dans un premier temps sortis, afin d’expliquer que l’événement était réservé aux personnes invitées – une vingtaine de personnes, en l’occurrence.

Les deux hommes « se sont alors retrouvés encerclés par un groupe qui a commencé à les invectiver ».

(…) Nice Matin

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Maurepas (78) : Sofiane dérangé par le bruit blesse les policiers qui faisaient la fête. Il a frappé à la porte, armé d’un couteau et d’une feuille de boucher.

Excédé par le bruit, un homme de 36 ans, armé d’un couteau et d’une feuille de boucher, a été interpellé, durant la nuit de mercredi à jeudi à Maurepas, après avoir blessé trois hommes qui faisaient la fête dans un appartement voisin de son immeuble… Ces derniers étaient tous policiers.(…)

www.leparisien.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Toulouse: il fonce en voiture sur les policiers lors d’une opération anti-drogue au quartier du Mirail. 5 fonctionnaires blessés.

Cinq policiers ont été blessés mardi soir à Toulouse, dans le quartier de la Reynerie. Selon le syndicat Unité-SGP Police, une équipe était en surveillance « d’un point de trafic de stupéfiants » dans ce secteur du Mirail et en a profité pour contrôler les véhicules.

Vers 19h40, un conducteur a refusé d’obtempérer, préférant renverser l’un des policiers qui lui intimaient l’ordre de s’arrêter. Le chauffard a pris la fuite, percutant plusieurs véhicules. Surtout, il a foncé « frontalement » sur une voiture de police qui venait en renfort. Quatre policiers étaient à bord de ce véhicule, « détruit » dans la collision.

Le passager de la voiture folle a été interpellé en premier, son conducteur a été rattrapé alors qu’il tentait de s’enfuir en courant. « Connu des services de police », il conduisait sans permis.

Sur les cinq policiers blessés lors de cette course-poursuite, quatre sont toujours en arrêt de travail ce mercredi. Unité SGP Police demande « la plus grande fermeté à l’encontre des individus (…) qui ont délibérément mis en danger la vie de plusieurs fonctionnaires et des autres usagers ».

www.20minutes.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Belgique : une trentaine de migrants armés de bâtons ont encerclé des voitures de police, les forçant à aller chercher du renfort

Une trentaine de migrants, dont certains armés de bâtons, ont encerclé les voitures de police, sur une aire d’autoroute, les forçant à aller chercher du renfort.

Entretien avec le commissaire Jean-Michel Tubetti, chef de service de la police de la route.

En quoi la police de la route est-elle habilitée à intervenir lorsqu’une présence de migrants est signalée sur les aires d’autoroutes ?

« L’une de nos grosses missions consiste à sécuriser les aires d’autoroutes de la province de Namur. Nous devons y patrouiller pour éviter les vols de cargaisons dans les camions, mais aussi intervenir lorsque nous y sommes appelés par des camionneurs présents sur place. Nous nous devons d’y assurer l’ordre public et d’éviter que des usagers, ou les migrants eux-mêmes, soient blessés. »

(…)

Dhnet.be

Merci à puigforcat

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Malgré des besoins massifs, la police renonce à recruter certains jeunes

La police nationale recrute, mais a du mal à trouver des candidats. Une campagne sur internet et les réseaux sociaux vise désormais à susciter de nouvelles vocations, et surtout attirer certains profils. L’an dernier, 400 postes n’ont pas été pourvus, faute de profils satisfaisants. « On a préféré faire le choix de ne pas recruter des jeunes qui pour certains ne semblaient pas avoir les qualités requises, ou les capacités scolaires. Et c’est pour ça que cette année, on a encore plus de postes« , explique Camille Chaize, porte-parole de la police nationale.

« Notre objectif avec cette campagne, c’est d’aller chercher d’autres candidats, ceux qui n’ont peut-être pas pensé à la police nationale« , indique-t-elle. Au total, la police espère recruter cette année 8.000 personnes, dont 3.300 gardiens de la paix, 2.000 adjoints de sécurité et 650 cadets de la république. Mais des postes d’officiers, de commissaires et policiers techniciens et scientifiques sont également recherchés.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Grande-Synthe (62) : vaste opération de police pour arrêter un homme armé soupçonné d’être un passeur. Des coups de feu entendus.

De nombreux CRS ont bouclé le secteur du bois de Puythouck, à Grande-Synthe, pendant près d’une heure et demi ce mardi soir. Motif ? Une opération visant à interpeller un homme soupçonné d’être celui ayant tiré sur des policiers en septembre dernier.

A l’époque, un camp de migrants s’était créé au bois de Puythouck et était en cours de démantèlement. Le 21 septembre, des fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) étaient alors visés par des tirs tandis qu’ils intervenaient dans le cadre d’une enquête sur des réseaux de passeurs. Le passeur présumé prenait la fuite.

Pour le moment, on ignore comment la police a réussi à localiser le suspect, âgé d’une trentaine d’années. Quoi qu’il en soit, celui-ci a été arrêté après plusieurs coups de feu. Il a d’ailleurs été blessé en recevant une balle dans le pied. L’individu a été transporté au centre hospitalier de Dunkerque.

D’après une source proche du dossier, l’homme était armé au moment de son interpellation. La police aux frontières de Coquelles était également présente au moment de l’opération. Un drone a été aperçu sur zone.

france3-regions.francetvinfo.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Italie : arrivés au port de Pozzallo, des migrants tunisiens attaquent deux policiers et les blessent à la tête

Deux attaques contre des agents de police ont eu lieu lors de deux épisodes distincts. Les coupables sont deux migrants tunisiens, qui venaient d’arriver à Piozzallo. Le syndicat de police, Italia Celere dénonce ces agressions : « Ils se battent contre ceux avec qui ils ont un peu de contact humain« .

Hier, 109 migrants sont arrivés au port de Pozzallo. Après les opérations de débarquement, deux policiers ont été attaqués, en deux épisodes distincts. La première a été frappée dans les journaux après avoir pris la défense d’un travailleur humanitaire insulté par le migrant tunisien. Le second, a eu lieu peu de temps après qu’un autre Tunisien essayait de s’échapper de la salle d’urgence où il avait été emmené pour contrôler une éventuelle maladie présumée. L’agent qui l’a arrêté a été rejoint par trois autres migrants qui, l’un après l’autre, ce qui lui a causé une fracture de la cloison nasale et 30 jours d’arrêt.

Sur Facebook, le syndicat « Italia Celere » a publié aujourd’hui l’image de l’un des deux agents attaqués sur les journaux. « Les hommes du département mobile de Catane accomplissent leur service quotidien avec un sens élevé du devoir » dit le communiqué. […]

Il Giornale

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Chronique de la guérilla contemporaine: le commissariat de Champigny de nouveau attaqué

L’Ile-de-France raconte chaque jour plein de belles histoires. La nuit dernière, par exemple (de vendredi à samedi). Un groupe de jeunes chevaliers de la cause « survêt-baskets » a attaqué un commissariat de policiers fascistes. Ces derniers avaient eu l’outrecuidance d’interpeller, la semaine précédente, trois délinquants présumés, en plein cœur d’un territoire qui a pourtant cessé d’être sous le seul ordre républicain depuis des années.

Une cinquantaine de personnes s’en sont pris au commissariat de Champigny-sur-Marne pic.twitter.com/CmsQ9dOwWx

— BFM Paris (@BFMParis) 12 mai 2018

Plusieurs incidents sont en cours au Bois L’abbé à Champigny-sur-marne suite à des violences policières sur un jeune du quartier le week-end dernier. (6e nuit de révolte) #Champigny #BoisLabbe pic.twitter.com/InvM38Lzmn

— L’écho Des Banlieues (@EchoBanlieues) 12 mai 2018

Nouvelle nuit de violences à Champigny-sur-Marne. Cette fois, ce sont une cinquantaine d’individus qui s’en sont pris au commissariat de la ville, vers 00h30. Ces derniers ont d’abord caillassé les policiers qui se trouvaient devant leur bâtiment.

Les assaillants ont ensuite utilisé des cocktails Molotov. Deux véhicules de particuliers ont été incendiés tout comme des poubelles, dans les rues à proximité du commissariat.

Les renforts de police sont rapidement arrivés sur place pour faire face aux assaillants.

Des dizaines de grenades et tirs de flashball pour répliquer.

Selon nos informations, les forces de l’ordre ont été contraintes d’utiliser leurs lanceurs de balles de défense (flashball) plus de 80 fois, mais également une cinquantaine de grenades lacrymogènes. Des grenades de désencerclement ont aussi été utilisées par les policiers, au vu de la virulence des assaillants.

Il n’y a pas eu de blessés. Les policiers sont parvenus a interpeller trois individus qui ont participé à cette attaque. Ils ont été placés en garde à vue.

Une fois le calme revenu après plus de deux heures d’affrontements, les forces de l’ordre ont découvert une bouteille contenant de l’acide avec de l’aluminium, mais aussi deux bouteilles avec du produit inflammable.

Une enquête a été ouverte par les policiers de la sureté territoriale du Val-de-Marne.

Source: https://actu17.fr/val-de-marne-le-commissariat-de-champigny-de-nouveau-attaque-par-une-cinquantaine-dindividus/

Le « différend » entre policiers et « djeun’s » avait déjà connu un épisode orageux. En l’occurrence, il s’agissait d’une pluie de cailloux sur le commissariat, le week-end dernier.

Des tirs de mortiers avaient également été entendus dans le quartier (Bois-l’Abbé). Comme à Gaza, avait précisé Dreuz.

https://www.dreuz.info/2018/05/08/limmigration-est-antidemocratique-resultat-a-champigny-des-tirs-de-mortier-comme-a-gaza/

Ci-dessous, la vidéo montre ce qui est présenté comme une bavure policière. On imagine surtout la tension de ces agents, pris en tenaille dans cette jungle, entre la crainte de la moindre erreur et la préservation de leur intégrité physique.

Regardez comment la bavure policière à Champigny-sur-Marne est masquée et quand c’est l’inverse tout le monde en parle partager s’il vous plait pour que cette vidéo fasse le tour de la France pic.twitter.com/SQtTSl8XTR

— K (@Raiko94Gtb) 5 mai 2018

A-t-on le droit de rêver que Macron s’occupe de ces endroits où les caïds font la loi ? Les policiers en arrivent à des interventions sous grande tension, forcément musclées et violentes, au vu de la haine qu’ils trouvent en face. Les « cités sensibles » sont pourtant présentées par le président comme des priorités. Priorités en matière de fonds publics, d’accord, mais depuis quand cela s’achète, l’ordre républicain ?

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Champigny-sur-Marne (94) : le commissariat attaqué avec des mortiers, cocktails molotov et à coups de barres de fer

(…) Il était minuit et demi place Rodin lorsqu’une détonation a retenti près du commissariat. Trente personnes vêtues de couleurs sombres sont arrivées face au bâtiment avec un caddie contenant des projectiles tirés dans les minutes qui ont suivies sur le commissariat : des mortiers, des cocktails molotov, des feux d’artifices.

Les policiers répliquent à l’aide de grenades de désencerclement

Dans un second temps, une quinzaine d’autres personnes sont arrivées munies de barres de fer et d’autres projectiles.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture