Italie : le programme commun M5S-Ligue prévoit de transférer vers les expulsions une partie du budget consacré chaque année à l’accueil des migrants

Avant même l’arrivée du Mouvement 5 étoiles et de la Ligue au pouvoir en Italie, le gouvernement de centre gauche sortant a déjà largement fermé la frontière maritime, au prix d’arrangements controversés. Mais les expulsions massives promises s’annoncent comme un défi bien plus délicat.

Le programme commun M5S-Ligue prévoit de transférer vers les expulsions une partie des 4,2 milliards d’euros consacrés chaque année à l’accueil.

Le programme commun du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et de la Ligue (extrême droite) affirme en effet la volonté d’accélérer l’examen des demandes d’asile et d’expulser systématiquement les déboutés comme les quelque 500.000 clandestins installés en Italie. Au rythme actuel des expulsions — 6.514 en 2017 selon le ministère de l’Intérieur –, cela prendra plus de 75 ans, ont relevé les médias italiens.

Rome peine en effet à obtenir le feu vert des pays d’origine et l’Italie ne compte qu’une poignée de centres de rétention. Mais le programme commun prévoit déjà d’en établir de nouveaux, de porter à 18 mois la durée maximale de rétention et de transférer vers les expulsions une partie des 4,2 milliards d’euros consacrés chaque année à l’accueil.

Quant à stopper le flux depuis la Libye, c’était déjà la priorité de Marco Minniti, un ancien communiste passé par les services secrets devenu ministre de l’Intérieur en décembre 2016 et qui a réussi à faire chuter les arrivées de 80 % depuis la mi-juillet. […]

Le Point

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Italie : interdits de gouvernement, les francs-maçons dénoncent une mesure rappelant « les lois fascistes »

Le « code éthique » des partis antisystème italiens est clair : « Ne peuvent pas entrer dans le gouvernement : des personnes (…) qui appartiennent à la franc-maçonnerie« . Au même titre que « les personnes condamnées au pénal« . Cette règle inscrite dans le programme établi entre le Mouvement 5 Etoiles et la Ligue en vue de la formation d’un gouvernement, n’a pas tardé à faire réagir. Vendredi 18 mai, les francs-maçons italiens ont dénoncé une mesure « anticonstitutionnel » et rappelant « les lois fascistes« .[…]

« L’idée d’insérer une clause anti-francs-maçons dans le contrat entre la Ligue et le M5S est contraire aux principes constitutionnels. Elle rappelle les lois fascistes que les francs-maçons ont toujours dénoncé et qui représentent les conséquences d’une dérive liberticide dangereuse« , assure le Grand Orient dans un communiqué.

Il rappelle les articles de la Constitution qui s’opposent à cette discrimination, et cite les noms de ses membres qui se sont illustrés dans l’histoire du pays, de Garibaldi à Goffredo Mameli, auteur de l’hymne italien.

Franceinfo

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Italie : un migrant gambien agresse une femme qui rentrait chez elle à Fogia

Un migrant gambien de 22 ans a été arrêté par la police à Foggia. L’homme aurait d’abord importuné la victime, une femme qui rentrait chez elle. Une fois la porte de la maison ouverte, il l’aurait attaquée en volant son téléphone portable.

La victime a été immédiatement emmenée au poste de premiers secours des « Hôpitaux Réunis » à Foggia pour des examens médicaux. Pendant ce temps, l’attaquant s’est enfuit, à la vue des forces de l’ordre. Grâce à la description fournie par la femme, les agents ont réussi à le retrouver et à le bloquer dans un passage souterrain. Le jeune homme, sans papiers, a été interpellé et placé à la prison de Foggia.

Ce n’est pas la première fois qu’un épisode similaire se produit dans la capitale des Pouilles. En février dernier, un immigrant guinéen de 19 ans s’en était pris à un homme de 50 ans dans la gare, à l’aube. Dans ce cas, l’homme a été hospitalisé dans un pronostic réservé au service de neurochirurgie pour les nombreuses fractures signalées au crâne et le long du corps et le jeune agresseur a été arrêté pour tentative de meurtre.

Il Giornale

Merci à Jean Baptiste Moquelin

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Nuit d’horreur à Rome : une Italienne de 44 ans kidnappée et violée par un groupe de migrants originaires du Bangladesh

Une femme de 44 ans attendait le bus de nuit à la station de métro Rebibbia, comme toujours après le travail. Mais deux étrangers l’ont approchée avec l’excuse de demander des informations, ils ont pointé un couteau sur elle et l’ont forcée à monter dans une Fiat Panda rouge.

C’est une nuit d’horreur qu’une femme de 44 ans a vécue à Rome. Vers une heure du matin, la femme a été kidnappée par deux hommes – maintenant recherchés – qui l’ont emmenée sous un viaduc dans une zone isolée non loin du péage A1 à Guidonia. Ici – dit la victime – il y avait deux autres étrangers qui les attendaient. Un seul du groupe parlait italien. Les quatre l’ont mordue, battue et menacée avec un éclat de bouteille.

« J’ai essayé de me défendre, mais ils étaient quatre sur moi. À un moment donné, ils m’ont dit: Vous savez combien on en a tué, maintenant on te met dans un sac et on t’abandonne ici. Et pour me convaincre, le chef m’a montré les films qu’il avait sur son téléphone: vous pouviez voir son visage, puis les femmes, étrangères, qui hurlaient et imploraient grâce. Alors j’ai fermé les yeux, je voulais juste que ça se termine bientôt. »

Le suspects sont originaires du Bangladesh.

Il Giornale

Merci à Jean Baptiste Moquelin

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Italie : Salvini (Ligue) juge «inacceptables» les avertissements de Le Maire sur la stabilité de la zone euro

Le patron de la Ligue, Matteo Salvini, a jugé dimanche « inacceptables » les avertissements du ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, inquiet pour la stabilité de la zone euro.

« Un ministre français ‘avertit’ le futur gouvernement: ne changez rien ou il y aura des problèmes. Encore une invasion de terrain inacceptable« , a tweeté dimanche Matteo Salvini, qui doit soumettre lundi au président italien un projet de gouvernement commun avec le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème).

Un ministro francese “avverte” il futuro governo: non cambiate niente, o saranno problemi.
Altra inaccettabile invasione di campo.
Non ho chiesto voti e fiducia per continuare sulla via della povertà, della precarietà e dell’immigrazione: prima gli italiani!

— Matteo Salvini (@matteosalvinimi) May 20, 2018

« Je n’ai pas demandé les votes et la confiance pour continuer sur la route de la pauvreté, de la précarité et de l’immigration: les Italiens d’abord !« , a ajouté le chef de la Ligue, proche du Front national français. « Que les Français s’occupent de la France et ne mettent pas leur nez dans les affaires des autres« , a-t-il encore lancé à la presse dimanche après-midi, devant l’un des stands où la Ligue a invité ses sympathisants à se prononcer sur l’accord de gouvernement conclu avec le M5S. […]

Le Figaro

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Rioufol à Joffrin : «Le nationalisme n’est pas la guerre, c’est le multiculturalisme qui est la guerre»

Ivan Rioufol sur le nouveau gouvernement italien Salvini-DiMaio : «Je comprends le désarroi de Laurent Joffrin (Libération) car c’est tout un monde qui s’effondre devant lui (…) C’est le réveil des peuples, des nations, des fiertés, des frontières, qui se manifeste en Israël comme en Italie où on assiste dans le fond à l’insurrection des peuples. Je trouve ceci formidablement encourageant. (…) Les Italiens se libèrent de la pensée unique qui forçait à se plier à des diktats technocratiques, européistes ou comptables (…) Cessez de dire que le nationalisme c’est la guerre. Aujourd’hui, c’est le multiculturalisme qui est la guerre. Vous avez là le réveil d’un peuple occidental qui ne veut pas être submergé par une culture extra-européenne parce que ce malaise italien, c’est naturellement la gestion de l’immigration, la place de l’Islam et la place du multiculturalisme
– CNEWS, 19 mai 2018, 19h25

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Italie : les nouveaux responsables politiques présentent un programme économique choc

Deux Italiens font trembler l’Europe. D’un côté, Luigi Di Maio, leader du mouvement 5 étoiles, de l’autre, Matteo Salvini, chef de l’extrême droite italienne. Tous deux ont concocté un programme économique choc. Il prévoit une baisse des impôts sur le revenu de 23% à 15%, des impôts sur les sociétés de 43% à 20%, un revenu universel de 780€ et un calcul de la retraite plus avantageux. À Rome, les Italiens sont plutôt dans l’expectative. Le coût du programme est estimé à plus de 100 milliards d’euros alors que le pays est déjà surendetté.

Les deux leaders italiens proposent de renégocier les 250 milliards d’euros de la dette italienne avec la banque centrale européenne. La plupart des économistes considèrent cette option comme irréaliste. Après avoir consulté leurs militants par internet, les deux hommes présenteront leur programme au président de la République en vue de former un nouveau gouvernement, antisystème et anti-Europe.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Vatican : « chrétiens et musulmans doivent passer de la compétition à la collaboration »

Chrétiens et musulmans doivent «passer de la compétition à la collaboration»: C’est le souhait émis par le Conseil Pontifical pour le Dialogue interreligieux, dans le message qu’il adresse aux musulmans du monde entier, à l’occasion du début du Ramadan et de la fête de l’Aïd El-Fitr, qui clôturera ce mois de jeûne.

L’histoire commune des chrétiens et des musulmans s’est trop souvent écrite sous le signe de la compétition, déplorent les signataires du document, le cardinal Jean-Louis Tauran et Mgr Miguel Ayuso Guixot, respectivement président et secrétaire du dicastère. Les conséquences en ont été, de fait, négatives: «jalousie, récriminations et tensions», et même «affrontements violents, notamment lorsque la religion a fait l’objet de manipulations motivées par des intérêts particuliers et des desseins politiques.»

Cette attitude concurrentielle entre religions «blesse» leur image, et renforce l’idée qu’elles «ne sont pas source de paix, mais génératrices de tensions et de violence», peut-on lire dans ce texte. D’où l’appel pressant du Conseil pontifical à l’égard des chrétiens et des musulmans: celui de rappeler «les valeurs religieuses et morales» qu’ils partagent, dans la reconnaissance de leurs différences, afin d’assurer une «base solide» pour «des relations pacifiques», et fonder une «coopération efficace en vue du bien commun».

«Tous, nous avons le droit et le devoir de témoigner du Tout-Puissant que nous adorons, de partager nos croyances avec les autres, tout en respectant leur religion», conclut le message, avant d’ajouter un ultime appel: «travaillons ensemble et honorons-nous les uns les autres. Ainsi, nous rendrons gloire au Tout-Puissant et favoriserons l’harmonie dans nos sociétés».

Vatican News

Merci à Malalou

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Cécile Kyenge : « En Europe, on a presque 50 millions d’afro-descendants, 10 millions de la diaspora et ils ne peuvent pas être représentés par une seule personne… »

Cécile Kyenge est la première et unique personne d’origine africaine à avoir été ministre en Italie. Ce jeudi, l’eurodéputée (une des rares au Parlement européen) est venue expliquer dans Matin Première l’importance de voter des lois qui protègent les personnes dans une époque où « le racisme est en train de monter, la xénophobie est en train de monter ».

« Si on parle de racisme, il faut aussi dire que c’est une tentative de nier les droits fondamentaux aux personnes« , précise-t-elle. On le ressent dans l’accès au logement, le droit au travail, le droit de vote ou encore la participation politique. Pourtant, dans la société européenne, « il y a aussi des noirs ».

Pour Cécile Kyenge, « la première chose à faire est de reconnaître que toute personne doit être protégée par les institutions, par l’Etat« . « Cela commence par les lois et c’est du racisme institutionnel« .[…]

Et de poursuivre : « Moi je crois qu’il faudrait faire des lois qui permettent l’intégration, l’inclusion des personnes dans les institutions. Au Parlement européen, je suis l’unique dame d’origine sub-saharienne, d’Afrique sub-saharienne, mais je suis Italienne. Donc j’ai été voter au Parlement européen mais il faut reconnaître qu’au niveau de l’Europe aujourd’hui, on a presque 50 millions d’afro-descendants, 10 millions de la diaspora et je ne crois pas qu’ils puissent être représentés par une seule personne.La question de la représentation est fondamentale et il faudrait que l’Europe en prenne conscience ! »

RTBF

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture