Génération Identitaire dans les Alpes : la Ligue de défense noire africaine se rend au siège du Crédit Agricole pour demande le licenciement de Romain Espino

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Jawad Bendaoud percevrait jusqu’à 3000 euros par mois de revenus publicitaires

Autant le dire tout de suite, après deux heures trente d’audience, Jawad Bendaoud n’est ni émouvant ni touchant. Il n’est pas drôle non plus. Il comparaissait cet après-midi devant la 17e chambre correctionnelle du TGI de Bobigny pour des violences conjugales perpétrées entre août et novembre 2015 et des menaces de mort en mars 2018 contre son ex-compagne avec laquelle il entretient une relation « toxique », selon le président comme le ministère public. (…)

Jawad plastronne. Il a 80 000 « vues » sur Snapchat. Grâce à la manne publicitaire, il dit percevoir jusqu’à 3 000 euros par mois. Les femmes, l’argent, la notoriété, rien ne manque plus à Jawad le Magnifique, qui consomme gratuitement pour 6 000 euros d’alcool en boîte de nuit. C’est offert par le propriétaire. Certes, lors de son procès précédent, il n’en menait pas large. Là, il a touché le jackpot, et sans passer par la case télé-réalité. (…)

En revanche, on ne comprend pas quelle est cette « sympathie » que Jawad Bendaoud générerait au point de la faire fructifier. Lui qui a tué son meilleur ami parce qu’il ne retrouvait pas le téléphone de sa mère, censé avoir été volé, si on a bien compris ses explications alambiquées.

www.lepoint.fr

(Merci à Andy)

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

L’évêque de Gap en appelle à « la solidarité nationale » pour l’accueil des migrants dans les Alpes

Xavier Malle, évêque de Gap et d’Embrun (Hautes-Alpes), s’inquiète de « l’instrumentalisation des migrants ». Il réclame de l’aide pour les accueillir.

[…]Nous avons besoin de l’aide de la communauté nationale. Si, en 2016, les Hautes-Alpes ont accueilli 60 mineurs non accompagnés, ils étaient plus de 1 200 en 2017. Nous sommes le premier département en accueil de mineurs par habitant. Après une période de flottement et finalement avec persévérance, le conseil départemental et l’Etat ont pris leur responsabilité, pour la mise à l’abri des mineurs, comme l’impose, à juste titre, notre droit. Les paroissiens de Gap et de Briançon se sont également mobilisés, répondant à l’appel du pape François.

Aidez-nous, aidez le Secours catholique, aidez le département des Hautes-Alpes qui ne compte que 140 000 habitants à l’année dans ses magnifiques vallées. Aidez-nous à créer les structures durables pour l’accueil des mineurs non accompagnés.

[…]Tout en continuant l’accueil d’urgence, il nous faut préparer l’intégration dans notre société de ces mineurs, dont la plupart vont rester en France. Cela passe par la culture, la littérature, la langue ; tout ce qui fait notre civilisation, avec ses racines chrétiennes et la présence de toutes les religions, dans le cadre des valeurs partagées de notre pays. A terme, c’est l’unité, la cohésion de la France qui est en jeu. Ne croyons pas que cette ‘crise migratoire’ soit passagère. Elle est mondiale et durable, aussi bien en Amérique latine qu’en Asie et en Europe.

(…)Le principal critère pour un chrétien est de suivre ce qu’a dit et ce qu’a fait Jésus, le fils de Dieu. L’évangéliste Matthieu le rapporte ainsi au chapitre 25 de son évangile :

« Le roi dira à ceux qui seront à sa droite : ‘Venez, les bénis de mon père, recevez en héritage le royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’ Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? Tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? Tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? Tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? Tu étais nu, et nous t’avons habillé ? Tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’ Et le roi leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’ »

En servant ces mineurs non accompagnés, c’est Jésus que nous servons.

Depuis le mois d’août, j’entends beaucoup d’idées reçues auxquelles mon expérience permet maintenant de répondre :

On pourrait distinguer migrants économiques et réfugiés politiques, les premiers n’ayant pas vocation à rester sur le territoire national. Cette distinction est de plus en plus floue. C’est bien en grande partie pour des raisons politiques que les conditions de vie sont déplorables dans leurs pays. Que fait-on pour aider à la bonne gouvernance et au développement des pays d’origine ?

On favoriserait la délinquance et le chômage. Mais il n’y a aucune délinquance de la part des mineurs migrants que l’on accueille dans les paroisses et au Secours catholique à Gap et à Briançon. Ils ont tellement souffert qu’ils sont des mineurs mûrs et responsables. Et ils n’ont pas l’âge de travailler, mais d’aller au lycée. Pourquoi ne peut-on les prendre au lycée dès leur arrivée, même pour peu de temps ?[…]

Franceinfo

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Allemagne : Peine réduite d’un an pour un Algérien , multirécidiviste et violent, parce qu’il est étranger et donc « fragile en milieu carcéral »

Adel S., 28 ans, a vécu en Allemagne sans autorisation, en sept mois il a commis six délits. Bien qu’ayant obtenu le sursis, il a dévalisé des gens, cambriolé des appartements et il a défiguré au couteau pour la vie une de ses victimes.

Cet homme de 28 ans s’est fait suppliant mardi au tribunal d’instance de Zwickau [Saxe] pour obtenir un adoucissement de sa peine. Et sa demande a été accueillie avec bienveillance – avec cette phrase incroyable du juge : »En tant qu’étranger, vous souffrez d’une fragilité accrue en milieu carcéral ».

Lors de son premier procès, Adel S. faisait face au tribunal d’instance à Stephan Zantke, le « juge impitoyable » de Zwickau, qui l’avait condamné à trois ans et demi de prison. Adel S. a fait appel. Avec succès : Plus que deux ans et demi de prison […]

La demande d’asile en Allemagne de l’accusé, faite le 18 février 2015, avait été rejetée. […]

Dans le cas de Adel S., on a cependant tenu compte de sa « qualité d’étranger » […] Selon un jugement du Tribunal suprême fédéral, la qualité d’étranger ne peut être invoquée pour alourdir la peine, mais elle peut l’être pour l’adoucir.

« […] des circonstances particulières comme des problèmes de langue, des conditions de vie différentes ou la difficulté d’avoir des contacts avec sa famille peuvent être pris en compte pour adoucir la peine », peut-on lire dans le jugement du Tribunal suprême.

(Traduction Fdesouche)

Bild

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Attentats dans l’Aude (11) : Renato, le jeune miraculé qui a pris une balle dans la tête, rentre chez lui

« Estou de volta gente », autrement dit, « je suis de retour ». Voilà le dernier message que Renato Silva, le jeune homme blessé d’une balle dans la tête à Carcassonne, le 23 mars, lors des attentats dans l’Aude, a posté sur Facebook. Après plus d’un mois d’hospitalisation, miraculé de 26 ans, sorti du coma le 2 avril, doit rentrer chez lui aujourd’hui, dans maison familiale de Villemoustaussou.[…]

« Il est miraculé, oui, on peut le dire comme ça, confie au quotidien régional, Duarte Nuno De Oliveira e Silva. Il avait sans doute le bon Dieu de son côté. »

Une longue convalescence attend toutefois le jeune homme. « Il reste une paralysie faciale, et il est encore sourd d’une oreille, et il ne peut pas encore marcher tout seul », précise le père de Renato.[…]

20minutes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Briançon (05) : Une motion sur les migrants présentée par les élus

Les élus de la communauté de communes du Briançonnais se sont réunis, ce mardi soir, pour voter 14 délibérations. A la fin du conseil, une motion a été présentée à l’attention de la préfète des Hautes-Alpes. Elle évoque « l’inquiétude » et « l’appel » à l’aide des élus locaux, « concernant la question migratoire ». « Ce sont 3000 personnes qui sont ainsi passées par ces structures depuis plus d’un an ». (…) « Les associations ne peuvent plus gérer cette affluence, et manquent de moyens et de places pour les accueillir (…) Nous vous demandons donc de trouver des solutions pour ouvrir des structures d’accueil d’urgence, en privilégiant le choix de plusieurs petites unités réparties sur notre département, afin d’éviter les concentrations de personnes pouvant susciter des difficultés comme à Calais. »

L’avenir du Refuge solidaire en questions
A la suite de la lecture de cette motion, les élus ont longtemps débattu, notamment sur l’avenir de la structure Refuge solidaire, l’ancien casernement de la CRS mis à disposition l’été dernier pour accueillir les exilés. Le travail des bénévoles a été salué. « Ils forcent l’admiration, mais ils sont épuisés », a souligné l’élue de Briançon Catherine Valdenaire. Tous ont mis en avant l’Etat, « qui ne prend pas ses responsabilités ». L’élu de Briançon Romain Gryzka, a demandé la fermeture du Refuge solidaire : « Plus on accueille, plus il va en arriver. La frontière digitale n’existe pas. Notre politique d’accueil est en train de nous échapper. » Sébastien Fine, maire de Villard-Saint-Pancrace, qui a présidé la séance en l’absence du maire de Briançon et président de la communauté de communes, Gérard Fromm, a rappelé les principes de cette structure, ajoutant : « L’objectif était multiple : accueillir et orienter ces personnes et mettre en place un système de santé avec Médecins du monde. Trois cents ont été pris en charge par le centre hospitalier. Tout cela a permis d’éviter la propagation de certaines épidémies. »

Le Dauphiné

Merci à MarcelVincent

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Grasse (06) : Il tente de s’emparer de l’arme d’un policier lors d’un contrôle routier

Ce dimanche aux alentours de 16 heures, deux policiers grassois contrôlent la conductrice d’une voiture mal stationnée sur le cours Honoré-Cresp. Alors qu’ils sont en train de discuter avec elle, une connaissance de cette femme qui passait à pied à proximité se mêle à la conversation.

Le ton monte rapidement entre le Grassois de 35 ans, qui s’insurge contre ce contrôle, et les forces de l’ordre.

Insultes, menaces… L’homme finit pas se jeter sur les agents, et tente de s’emparer de l’arme de l’un d’entre eux. (…)

www.varmatin.com

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Banlieues : ce que contient le plan à 5 milliards d’euros de Jean-Louis Borloo

Maires et autres élus locaux l’attendaient avec impatience. Ce jeudi, l’ancien ministre de la Ville Jean-Louis Borloo a remis au gouvernement son rapport sur les banlieues françaises, que Le Parisien a pu consulter. Mandaté à l’automne par Emmanuel Macron, l’ex-patron de l’UDI s’était depuis fait très discret. Depuis plus de six mois, il a en effet travaillé sur les pistes énoncées par le président et a élaboré 19 « programmes » en vue d’une ambitieuse « réconciliation nationale ».

« L’heure n’est plus aux rapports d’experts, l’heure est à l’action », prévient dans l’introduction du document Jean-Louis Borloo, soucieux de détailler des mesures très concrètes, et parfois assez originales. Tour d’horizon des plus marquantes.

Le rapport souhaite la création « d’une nouvelle grande école », pour arrêter de passer à côté des « talents de notre jeunesse et notamment des quartiers populaires ». Accessible sur concours, elle permettra à des étudiants, s’ils réussissent les épreuves de « bénéficier du statut de fonctionnaire stagiaire de l’ENA avec une rémunération équivalente (de l’ordre de 1 700 euros bruts) pendant la durée de la scolarité ». A l’issue de la scolarité, ils auront l’obligation de servir dans une des trois fonctions publiques pour une période minimale de 10 ans.

Un milliard pour le RER

Encourager la « co-production » de sécurité

Des « coachs d’insertion »

200 campus numériques

Des « clubs petit dej »

Une fondation pour le logement

Une fondation pour le logement

Un fonds de 5 milliards d’euros

www.leparisien.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Financement du terrorisme: 416 donateurs de l’EI identifiés en France

Paris – Un total de 416 donateurs ayant participé au financement du groupe État islamique (EI) ont été identifiés en France, a indiqué jeudi le procureur de Paris François Molins, qui s’alarme d’un « micro-financement » du terrorisme alimenté par des sommes « modiques mais en nombre important ».

Interrogé sur Franceinfo sur le coût des attaques jihadistes de 2015 en France, le magistrat a par ailleurs estimé que « les terroristes ont eu besoin de 25.000 euros pour organiser les attentats de janvier 2015 (contre Charlie Hebdo, et l’Hyper Cacher) et 80.000 pour ceux du 13 novembre » à Paris et Saint-Denis.

www.lexpress.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Des étudiants « racisés » de Paris VIII racontent les humiliations racistes et néo-coloniales qu’ils ont subies de la part des étudiants bloqueurs d’extrême-gauche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture