Bruxelles : Célébration du ramadan dans une église

C’est par des chants que des représentants de différentes religions ont partagé le premier repas du ramadan. Musulmans, chrétiens, juifs ou athées étaient rassemblés en l’église catholique Saint-Jean-Baptiste-au-Béguinage à Bruxelles pour célébrer ce moment de paix. Pour le président de l’association Al Mowan, à l’origine de cette initiative, il s’agit d’envoyer un message de solidarité. « Nous avons choisi ce moment du ramadan le mois sacré, le mois du partage et du pardon pour partager un moment convivial avec toutes les communautés, toutes les personnes porteuses de cultures, pour montrer au monde entier que les musulmans ne sont pas tous des terroristes et que tout le monde est prêt à faire un effort pour une belle cohabitation » explique Lahcen Hamouch.[…]

Soirée multiconfessionnelle dans l’église du Beguinage pour le premier du jour du #ramadan. Quelques soient les convictions, le vivre ensemble reste le fil rouge de notre ville de #Bruxelles! pic.twitter.com/Um621luwi2

— Philippe Close (@PhilippeClose) 17 mai 2018

Représentant la communauté juive, Evelyn Haberfield estime que la table est le meilleur symbole pour se rassembler. « Il n’ y a pas de meilleure occasion pour se parler et partager que d’être assis à une table avec d’autres personnes de tous les horizons et de partager un repas, il n’ y a rien de plus agréable », souffle-t-elle. C’est finalement par des chants soufis que les participants ont rompu le jeûne.

(merci à Remigrateur)

Euronews

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Danemark : La ministre de l’Immigration demande aux musulmans de prendre des congés pendant le mois de ramadan pour éviter des conséquences négatives sur le reste de la société danoise

La ministre danoise à l’Immigration et l’Intégration, dont les déclarations sur les étrangers font souvent polémique, a appelé lundi les musulmans à prendre des congés pendant le ramadan au nom de la sécurité au travail.[…]

«Je me demande si un impératif religieux commandant d’observer un pilier de l’islam vieux de 1.400 ans est compatible avec la société et le marché du travail que nous avons au Danemark en 2018», poursuit-elle.

La ministre, membre du parti Venstre (centre-droit, libéral) du chef du gouvernement Lars Løkke Rasmussen, dit craindre les effets du jeûne sur «la sécurité et la productivité» lorsque par exemple des chauffeurs de bus «n’ont ni bu ni mangé depuis plus de dix heures». «Cela peut être dangereux pour nous tous», prévient-elle.

Controversée mais populaire, Inger Støjberg, 45 ans, orchestre depuis 2015 la politique migratoire restrictive du Danemark. Elle avait déclenché un concert de protestations en mars dernier en publiant sur sa page Facebook une photo d’un gâteau célébrant « le cinquantième amendement durcissant » les lois anti-immigrations prises par le gouvernement.[…]

Le Vif

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Suède : un livret pour se préparer à la guerre va être distribué à la population

Il parviendra par la poste à tous les foyers suédois : un livret détaille les mesures à prendre en cas de conflit ou de catastrophe naturelle, dans un contexte tendu entre Russes et Occidentaux.

Où se trouvent les abris? Quels aliments stocker? A quelles sources d’information se fier? Edité à la demande du gouvernement en 13 langues, « En cas de crise ou de guerre » sera expédié entre le 28 mai et le 3 juin à 4,8 millions de foyers (sur 10 millions de Suédois). En vingt pages illustrées, ce court imprimé énonce les menaces auxquelles le pays scandinave est exposé: guerre, attentat, cyberattaque, accidents graves ou catastrophes naturelles. […]

« Un conflit militaire à proximité affecterait nos importations de marchandises, notamment alimentaires, même s’il ne s’étendait pas à notre territoire« , a souligné à Christina Andersson, responsable de la conception de la brochure, disponible en ligne. La dernière de ce type imprimée à l’initiative des autorités remonte à 1961, en pleine Guerre froide.

La Russie n’est pas citée dans le fascicule mais les responsables suédois craignent une agression en cas de conflit ouvert avec l’Otan pour couper la voie maritime à l’Alliance atlantique vers ses membres baltes. […]

Le Figaro

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Perpignan (66) : trafic de drogue, menaces de mort, agressions, une bande de mineurs règne en maître dans un immeuble et impose la terreur aux habitants

Le trafic de drogue continue de se propager dans le lotissement du Vernet, faisant fuir les gens du quartier.

Depuis deux ans qu’ils ont envahi la résidence Les Oiseaux à Perpignan, ce groupe de mineurs règne en maître sur l’immeuble, imposant la terreur comme leur impitoyable loi. Celle d’un gang organisé dans le trafic de drogues qui sème colère et désarroi. L’enfer ici consume tous les espoirs, toutes les énergies.

Ayant commencé par dévaster un appartement après l’autre, les délinquants se sont désormais emparés du bâtiment entier. Quinze logements désertés par leurs occupants. À l’exception des deux derniers habitants, terrifiés mais financièrement engouffrés « On vit dans un tas d’immondices, pire que des taudis. Ils ont tout saccagé pour investir les lieux, c’est insoutenable », « Pour un rien ils nous menacent de mort. Il y a quelques mois, ils ont tabassé un gars »
« C’est hallucinant. Le monde entier semble impuissant face à ces jeunes. Même la police qui intervient tous les jours ne réussit pas à les déstabiliser », dénoncent unanimes les riverains, commerçants et professionnels du secteur

(…) L’Indépendant

Merci à RetourAuxSources

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Le député Aurélien Taché (LREM) défend la responsable voilée de l’UNEF : « L’islam est la 2ème religion de France ! Le voile, c’est son identité ! » (MàJ : S. Guerini (LREM) n’y voit pas « de l’islam politique »)

« Je ne suis pas choqué que l’on puisse porter le voile« , a déclaré Stanislas Guerini lundi sur franceinfo, où il était invité à réagir à la vive polémique qui a éclaté après la diffusion d’une vidéo montrant une dirigeante du syndicat étudiant à Paris-1 voilée.

« Après qu’il faille mener une bataille culturelle, dans tous les espaces de notre République, pour dire aux femmes qu’elles doivent avoir la liberté de porter ou de ne pas porter le voile (…) On peut mener cette bataille culturelle et dire à une responsable syndicale qu’elle a le droit de porter le voile« , a-t-il ajouté.
news.yahoo


Au contraire de Gérard Collomb et Marlène Schiappa, le député macroniste du Val-d’Oise a défendu le choix de Maryam Pougetoux, responsable de l’Unef à Paris-IV, de porter le voile islamique. Ancien responsable de l’Unef, Aurélien Taché juge que les « valeurs progressistes » portées par le syndicat sont compatibles avec le vêtement de sa porte-parole.

À propos de Maryam Pougetoux (UNEF) : « Je ne vois pas de difficulté tant qu’elle répond au mandat que lui ont confié ses camarades », estime @AurelienTache #E1Matin pic.twitter.com/pqdYmw6jcH

— Europe 1 (@Europe1) May 21, 2018

Visiblement, tout le monde n’est pas d’accord en Macronie sur l’affaire du voile de Maryam Pougetoux. Symbole de l’absence de ligne du parti au pouvoir concernant la laïcité ?

#MaryamPougetoux « L’islam est la deuxième religion de France ! Ce voile, c’est son identité ! » @Aurelientache, député @enmarchefr #GGRMC

— Les Grandes Gueules (@GG_RMC) May 21, 2018

Réaction du député LREM François Cormier-Bouligeon :

Le voile identité de l’Islam ?! Cette allégation est à la fois infondée & dangereuse. Le voile est 1 signe ostentatoire imposée par 1 fraction radicalisée de l’Islam. Il est aussi 1 signe de soumission des femmes. Des millions de femmes musulmanes vivent librement et non voilées. https://t.co/dRTx1rxNAb

— F Cormier Bouligeon (@FCBDeputeduCher) May 21, 2018

(…)

Marianne

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Jan Goossens : «Des théâtres et des opéras aux publics trop âgés, trop blancs, trop homogènes»

Tribune de Jan Goossens, directeur du festival de Marseille, appelant à une « culture décentrée plurielle et métissée ». Il n’aime pas l’expression de « zones blanches » désignant les territoires peu favorisés du point de vue culturel.

Toute discussion sur la ségrégation culturelle est, au bout du compte, une discussion sur la culture et l’identité. Qui sommes-nous ? Où allons-nous ensemble ? Quelle nécessaire diversité de récits sommes-nous prêts à porter et à rendre accessible ?

Les questions posées par la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, sont de taille : n’est-il pas grand temps de faire de la participation à la vie culturelle subventionnée une priorité de la politique culturelle nationale ? Effectivement, les projets actuels de la ministre contiennent d’anciennes recettes. Mais si en tant que secteur nous sommes capables de faire mieux, pourquoi voit-on trop souvent des salles de spectacles et des musées à demi-vides, des théâtres et des opéras aux publics trop âgés, trop blancs, trop homogènes, ou encore des populations des banlieues ou des zones périurbaines qui ne se sentent pas concernées par notre production culturelle ?

Qu’il s’agisse de «la Culture près de chez vous» ou du Pass culture, on semble penser, de façon unanime, que la distance physique ou les motifs financiers sont les seuls obstacles à la participation. Et donc, les solutions sont évidentes : apportons la culture aux gens, via des tournées de spectacles, via des Micro-Folies, ou via un pass gratuit d’une valeur de 500 euros. […] Concernant la Culture près de chez vous, on constate avec surprise que le choix se porte exclusivement sur le canon culturel parisien, porté par une série de «monuments nationaux». […]

Une commission de la diversité doit veiller à ce que soient représentés des modèles culturels et intellectuels d’origines multiples. Pas pour verser dans le communautarisme, mais pour montrer que le répertoire de la République de demain est assez ouvert et généreux pour étreindre de multiples voix. […]

Libération

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Les parents de Sophie Lionnet, esclave tuée par un couple musulman, attendent encore que justice se fasse

Les parents de Sophie Lionnet passeront la Pentecôte dans l’attente du verdict sur la culpabilité du ou des auteurs de la mort de leur fille, Sophie Lionnet. Après huit heures d’attente vendredi 18 mai à Old Bailey, la haute cour criminelle de Londres, les parents sont obligés de passer le week-end en Angleterre avant de prolonger l’attente à nouveau à partir du lundi 21 mai.

Après deux jours et demi de délibération, le jury ne s’est pas encore prononcé sur la culpabilité – ou non – de Sabrina Kouider et Ouissem Medouni accusés du meurtre de la jeune fille au pair de 21 ans originaire de l’Aube. En revanche, le couple avait dès le début du procès plaidé coupable de destruction du corps par crémation après avoir été pris en flagrant délit le 20 septembre 2017 dans le jardin de leur maison à Southfields, dans la banlieue de Londres

Source:  http://www.lest-eclair.fr/68968/article/2018-05-18/le-verdict-dans-l-affaire-sophie-lionnet-entre-le-21-et-le-25-mai

L’assassinat de Sophie Lionnet permet de constater qu’en France, seuls quelques sites de réinformation ont osé suggérer que la jeune fille au pair française a fait l’objet d’un meurtre lié à sa non appartenance à l’islam.

Plusieurs sites de réinformation y sont allés timidement, se contentant de reprendre, sans tag particulier, certaines données répercutées par les médias officiels. Ainsi, le site « les Observateurs », bien connu de l’islamophobisphère, consacre une brève à la défense d’Oussem Medouni, qui prétendait lorsque les pompiers ont été alertés par le voisinage qui avait été incommodé par l’odeur de la jeune fille en train de brûler, qu’il faisait griller un mouton.

https://lesobservateurs.ch/2018/03/21/meurtre-de-sophie-lionnet-ouissem-medouni-pretendait-griller-un-mouton/

L’évocation d’un mouton grillé met sur la piste des moeurs mahométanes en raison de l’importance du mouton dans l’islam, mais rien n’est explicite. Rien d’explicite non plus dans l’article de Fdesouche, un site que je ne consulte jamais pour ma part tant il se contente souvent de répercuter des informations sans analyser ni émettre de jugement, comme dans le cas présent, un article du Figaro !

http://www.fdesouche.com/972751-jeune-fille-au-pair-tuee-a-londres-ouverture-du-proces-du-couple-de-suspects#

Et c’est justement le Figaro d’hier qui semble fait une belle démonstration de politiquement correct, si l’on s’en tient du moins à la partie accessible au lectorat non abonné sur internet (donc sans doute la majorité des lecteurs) :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/05/20/01016-20180520ARTFIG00152-la-vie-pas-toujours-revee-des-jeunes-filles-au-pair.php

« Le procès du meurtre de Sophie Lionnet a mis en lumière les expériences parfois difficiles de ces jeunes qui partent sans vérifier leurs conditions d’accueil. »

Eh oui ma bonne Dame, ou mon bon Monsieur, la faute à la vie des jeunes filles au pair ! N’insinuons rien quant au profil des accusés !

Les commentaires sont moins timorés sur le site de « Réseau libre.org » qui met bien en évidence le contexte : un couple dit « franco-algérien », usant de tout le laxisme de nos démocraties quant à la binationalité, installé à Londres grâce à la libre circulation des personnes en UE, au Royaume-uni, paradis musulman (au point que des entreprises existent pour aider les musulmans ayant la nationalité française à s’y expatrier pour vivre d’une manière plus conforme à la loi islamique).

Un couple très macronien, en somme ! Sans doute ont-ils voté « en Marche » aux élections de 2017 en tant que Français installés à l’étranger. Ils ont le profil typique d’électeurs de Macron en tout cas.

https://reseaulibre.org/site/2017/09/23/un-couple-franco-algerien-exemplaire/

La presse française et les sites de réinformation français n’iront cependant pas plus loin, sauf Riposte laïque et Résistance républicaine.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/04/28/msn-sacharne-sur-lelandais-et-excuse-quasiment-la-musulmane-kouider-qui-a-tue-sophie-lionnet/

https://ripostelaique.com/coraneries-a-londres-la-baby-sitter-etait-francaise-ses-assassins-esclavagistes-musulmans.html

Pourtant, le profil de Sophie Lionnet était intéressant, en particulier en ce que la jeune femme était une militante de la cause animale et donc probablement opposée au mode d’abattage halal !

Le site américain « Muslim issue » met aussi en avant la différence sociologique entre une famille musulmane et une jeune fille au pair française de souche non musulmane :

https://themuslimissue.wordpress.com/2017/09/28/uk-muslim-host-family-arrested-after-neighbours-hear-screams-and-smell-body-burning-of-french-nanny/

Compte tenu des nombreux attentats islamistes subis en Europe et dans le monde, on ne peut que s’indigner que les journalistes, dans leur ensemble, n’évoquent même pas comme une hypothèse possible le fait que ce soit une agression de la même nature que la décapitation de Hervé Cornara, l’assassinat de Jean-Baptiste Salvaing, poignardé, et Jessica Schneider, égorgée, qui eux aussi ont été tués dans des lieux qui leur étaient familiers (leur entreprise, leur domicile) et non pas, comme dans d’autres cas d’attentats islamistes, dans un endroit public quelconque comme un supermarché ou dans la rue.

Il n’est certes pas de la compétence des journalistes de statuer à la place de la justice, qui devrait rendre son verdict dans les jours à venir (http://www.lest-eclair.fr/68968/article/2018-05-18/le-verdict-dans-l-affaire-sophie-lionnet-entre-le-21-et-le-25-mai) mais sachant à quel point les journalistes savent dans d’autres affaires insinuer, et même prendre parti, quel étrange silence de leur part quant à la possibilité d’une agression islamiste contre une jeune fille qui était assimilée à un mouton en train de griller… un indice loin d’être neutre !

La justice aura-t-elle le courage de prendre en compte ces éléments pour retenir le caractère terroriste de l’acte, une qualification qui implique souvent des différences dans le traitement d’une affaire, l’acte terroriste faisant l’objet d’une sévérité plus grande (notamment en ce qu’il rend applicable l’infraction d’apologie du terrorisme, que le Conseil constitutionnel français vient de reconnaître conforme à la Constitution le 2 mai dernier) ?

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Romainville (93) : un homme poignardé à mort dans une épicerie, 10 interpellations

Un homme est mort après avoir reçu un coup de couteau « au niveau du coeur » dimanche soir dans une épicerie de Romainville, en Seine-Saint-Denis. Dix personnes ont été interpellées à proximité du lieu de l’agression.

Un coup de couteau au cœur. Peu avant minuit, la victime se trouvait dans l’épicerie « en compagnie d’un ami » lorsqu’une dispute a éclaté avec un groupe de personnes pour un motif encore inconnu, ont indiqué ces sources. « Une personne lui a porté un coup de couteau au niveau du cœur » avant de prendre la fuite, a précisé une source policière, ajoutant que la scène avait été filmée par les caméras de vidéosurveillance du magasin.

Europe 1

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Italie : le programme commun M5S-Ligue prévoit de transférer vers les expulsions une partie du budget consacré chaque année à l’accueil des migrants

Avant même l’arrivée du Mouvement 5 étoiles et de la Ligue au pouvoir en Italie, le gouvernement de centre gauche sortant a déjà largement fermé la frontière maritime, au prix d’arrangements controversés. Mais les expulsions massives promises s’annoncent comme un défi bien plus délicat.

Le programme commun M5S-Ligue prévoit de transférer vers les expulsions une partie des 4,2 milliards d’euros consacrés chaque année à l’accueil.

Le programme commun du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et de la Ligue (extrême droite) affirme en effet la volonté d’accélérer l’examen des demandes d’asile et d’expulser systématiquement les déboutés comme les quelque 500.000 clandestins installés en Italie. Au rythme actuel des expulsions — 6.514 en 2017 selon le ministère de l’Intérieur –, cela prendra plus de 75 ans, ont relevé les médias italiens.

Rome peine en effet à obtenir le feu vert des pays d’origine et l’Italie ne compte qu’une poignée de centres de rétention. Mais le programme commun prévoit déjà d’en établir de nouveaux, de porter à 18 mois la durée maximale de rétention et de transférer vers les expulsions une partie des 4,2 milliards d’euros consacrés chaque année à l’accueil.

Quant à stopper le flux depuis la Libye, c’était déjà la priorité de Marco Minniti, un ancien communiste passé par les services secrets devenu ministre de l’Intérieur en décembre 2016 et qui a réussi à faire chuter les arrivées de 80 % depuis la mi-juillet. […]

Le Point

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture