Trump obtient de la Chine d’ouvrir davantage son marché et d’augmenter de plusieurs dizaines de milliards ses achats de marchandises américaines

En échange de l’abandon des taxes sur l’acier et l’aluminium, Donald Trump obtient de la Chine d’ouvrir davantage son marché et d’augmenter considérablement ses achats de marchandises américaines. La Chine a cité quelques exemples :
> +35% à 45% dans l’agriculture
> 50 à 60Mds$ dans l’énergie
> Achats supplémentaires dans les soins médicaux et le Hi-Tech
– BFM Business, 21 mai 2018, 7h04

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Anntoinette Lorrain (Republicans in France) sur la directrice de la CIA nommée par Trump : «Haspel est dure sur les terroristes et c’est ce qu’on veut»

Anntoinette Lorrain (Republicans Overseas France) sur la validation de Gina Haspel comme directrice de la CIA : «Donald Trump qui était accusé d’être misogyne a mis des femmes à des postes importants et c’est à féliciter. Et elle est dure sur les terroristes, et c’est ce qu’on veut.»
– CNEWS, 19 mai 2018, 21h44

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Tuerie au Texas : Ferjou fustige la «pensée magique absurde» de la correspondante de TF1/LCI sur le port d’armes

Jean-Sébastien Ferjou (Atlantico) conteste les arguments de la correspondante américaine de TF1/LCI, Catherine Jentile de Canecaude, qui a critiqué la proposition de Trump d’armer certains professeurs et surveillants. Le journaliste d’Atlantico estime qu’il y a déjà tellement d’armes en circulation qu’une mesure de contrôle ne serait pas forcément efficace, qu’elle relevait de la «pensée magique absurde» et que de toute façon la proposition de Trump de relever l’âge du port d’armes était impopulaire : «Les Américains ne sont pas en faveur de cette mesure – que même Obama n’avait pas proposée – et il se trouve que c’est une démocratie, ça peut nous déplaire parce que ça ne correspond pas à la mentalité européenne, mais c’est quand même un fait».
– LCI, 18 mai 2018, 17h50

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

États-Unis : Tranche de vie – Un Américain proteste contre des travailleurs immigrés mexicains parlant espagnol aux clients

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Musique : « This is America », le clip de Donald Glover alias Childish Gambino, remue les Etats-Unis

Childish Gambino, c’est Donald Glover. Un acteur (vu dans Community, Star Wars, Seul sur Mars, Atlanta), un producteur (Atlanta encore), mais aussi un musicien. Il a sorti, samedi 5 mai, This is America, une chanson qui évoque le racisme et la violence aux États-Unis. Sur YouTube, le clip réalisé par Hiro Murai, qui fourmille de références, cumule déjà plus de 75 millions de vues. On vous décrypte les symboles forts de cette vidéo.

Le clip débute par un tir de Donald Glover sur un homme noir encagoulé, qui jouait de la guitare quelques secondes auparavant. Lorsqu’il pointe son arme, le chanteur adopte une position de corps assez particulière, dans laquelle de nombreux observateurs voient une référence à Jim Crow. Lequel est un personnage de théâtre des années 1830, joué par un homme blanc « déguisé » en Noir, une pratique que l’on qualifie de « blackface » et qui est désormais jugée raciste. Jim Crow a donné son nom aux lois de ségrégation aux États-Unis, en place dans certains Etats du Sud jusqu’en 1964 .

Une deuxième scène sanglante a lieu dans la vidéo. Childish Gambino déboule dans une pièce où une dizaine d’Afro-Américains chantent du gospel. Il se joint à eux un instant, avant de les abattre froidement . « This is America » chante-t-il après chacun des meurtres. La séquence n’est pas anodine : elle fait référence à la fusillade de Charleston, en 2015, au cours de laquelle un suprémaciste blanc avait assassiné neuf personnes noires dans une église protestante de Caroline du Sud.

Pendant la majeure partie du clip, Donald Glover danse au premier plan, accompagné de quelques jeunes. Il reprend « au moins 10 danses populaires », certaines devenues iconiques sur les réseaux sociaux, « comme le ‘shoot’ ou le Gwara Gwara d’Afrique du Sud », explique The Atlantic (article en anglais). De nombreuses personnes ne l’avaient pas remarqué lors du premier visionnage du clip, mais en arrière-plan, de jeunes Noirs affrontent avec la police.

« Ça en dit long sur la façon dont les choses se passent aux États-Unis, résume un internaute. La première fois que tu le regardes, tu remarques leurs pas de danse, puis tu te rends compte de ce qui se passe en arrière-plan, ce qui montre les priorités des médias… Les pas de danse avant les fusillades de masse. »

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Angela Merkel : l’Europe ne peut plus compter sur les États-Unis pour la « protéger »

Lors d’une cérémonie en l’honneur d’Emmanuel Macron jeudi en Allemagne, Angela Merkel a déclaré que « le temps où l’on pouvait compter tout simplement sur les États-Unis pour nous protéger est révolu« .

« L’Europe doit prendre son destin elle-même en main, c’est notre défi pour l’avenir« , a-t-elle ajouté.

«L’escalade des dernières heures nous montre qu’il en va vraisemblablement de la guerre ou de la paix » au Proche-Orient, a-t-elle indiqué. La situation est « extrêmement compliquée« , a ajouté la chancelière qui a appelé l’ensemble des parties à la « retenue« . […]

Europe 1

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Vous en avez marre de ces pubs ? Faites-un don ou abonnez-vous… Fdesouche n’est pas un service public. Pas le site d’un parti. Pas un site de promotion personnelle. Mais un site animé par des gens comme vous, bénévoles, qui sacrifient leur vie personnelle, leur temps pour vous rendre un service en faisant de la veille et en vous fournissant gratuitement une revue de presse. Ce travail à un coût. Comme vos dons et abonnements sont inférieurs à celui-ci, nous n’avons dû trouver d’autres solutions. Quand les dons et abonnements nous permettrons de couvrir nos frais, nous retirerons ces pubs. Encore merci à ceux qui nous aident.

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Pour construire une « Europe de la paix », la France doit sortir de l’OTAN

Tribune: Thomas Guénolé,  coresponsable de l’école de la France insoumise, politologue et essayiste

Les grandes puissances membres de l’Union européenne se trouvent à un moment charnière. […]Depuis plusieurs années leur tendance est au suivisme de la ligne pyromane de Washington: que ce soit en s’impliquant activement dans ces conflits, en participant à une stratégie de la tension envers la Russie[…]

De fait, cette contradiction est insoutenable: bombarder la Syrie en accusant son gouvernement d’attaques chimiques sur des civils; mais se taire sur la dizaine de milliers de morts et les millions de civils en détresse humanitaire provoqués au Yémen par les bombardements de l’Arabie saoudite.[…]

Quant aux forces qui veulent une Syrie laïque et démocratique, elles sont hélas depuis longtemps réduites à la portion congrue. Comme l’a résumé Robert Baer, ancien spécialiste de la CIA pour ce pays, en 2014: « Il n’y a pas de rebelles modérés en Syrie ». Dépeindre autrement la situation, c’est soit faire de la propagande, soit prendre ses désirs pour la réalité.[…]

La Russie intervient pour soutenir son allié syrien, qui héberge une de ses rares bases à l’étranger. Flanqués de leurs alliés européens, les Etats-Unis interviennent au contraire pour subvertir cet Etat lié à la Russie et pousser ainsi plus loin leurs positions dans la région. […] Le « processus d’Astana » mené en tripartite par Moscou, Téhéran et Ankara menaçait en effet, humiliation géopolitique suprême, de résoudre le conflit syrien sans les Etats-Unis.

Toujours est-il que l’accumulation des actes de guerre unilatéraux par ces puissances porte le risque croissant de déclencher un conflit régional majeur, à l’instar des guerres balkaniques du début du 20ème siècle.[…]

À dire vrai, l’Europe de la guerre prévaut également sur la question ukrainienne. Là aussi, sa position est trompeuse. Il y aurait d’un côté les milices pro-russes fascisantes, adeptes des violences contre les civils ukrainophones, tournées vers la Russie ; et de l’autre les militants de la liberté et de la démocratie, tournés vers l’Europe et les Etats-Unis.[…]

D’abord, si le président pro-russe renversé en 2013 était effectivement à la tête d’une oligarchie corrompue et népotique, multipliant les actifs bancaires de son fils par dix de 2010 à 2012, les figures de proue du camp opposé ne sont pas en reste. Par exemple, Ioulia Tymochenko, célèbre égérie pro-Union européenne, fait partie elle aussi des oligarques ukrainiens richissimes qui ont participé dans les années 1990 à de vastes privatisations mêlant clientélisme, affairisme, népotisme et pratiques mafieuses politico-financières.

En d’autres termes, en Ukraine le choix (…) est entre des oligarques corrompus pro-Kremlin et des oligarques corrompus pro-Washington. Plus grave: parmi les forces politiques qui ont renversé le gouvernement pro-russe de 2013 pour installer à sa place un pouvoir pro-OTAN, l’on trouve des néonazis assumés. Par exemple, l’actuel président du parlement ukrainien, Andry Parouby, est le fondateur du Parti social-nationaliste d’Ukraine, c’est-à-dire du parti néonazi ukrainien créé en 1991. De plus, les violences commises par des milices nationalistes sur des civils sont attestées dans les deux camps: à l’est, par des milices pro-Kremlin sur des civils ukrainophones; à l’ouest, par des milices pro-OTAN sur des civils russophones.

A cet égard, la question ukrainienne s’inscrit dans le contexte plus large du dépeçage systématique de la sphère d’influence russe en Europe par les Etats-Unis et leurs alliés européens, en avalant les pays concernés dans l’OTAN et dans l’Union européenne – généralement dans cet ordre.

[…]l’OTAN a imposé unilatéralement la partition de la Serbie, avec pour résultat l’indépendance du Kosovo. A cet égard, l’intervention militaire unilatérale de Moscou pour imposer l’indépendance de la Crimée, suivie de son annexion, est la fille de l’intervention militaire unilatérale de Washington pour imposer l’indépendance du Kosovo.

Une telle conférence paneuropéenne sur les frontières, qui aurait dû avoir lieu dès la chute de l’URSS, pourrait avoir comme objectif raisonnable de les stabiliser en établissant explicitement leurs tracés(…)

il est donc temps de soulever la question qui fâche: à quoi sert l’OTAN? (…) elle sert tout simplement à rassembler dans une même alliance militaire les vassaux des Etats-Unis de part et d’autre de l’Atlantique Nord.

[…]La France pourrait être à l’avant-garde du mouvement: soit en quittant l’organisation; soit en quittant seulement son commandement intégré[…]Dans les deux cas, elle redeviendrait une grande puissance non-alignée, garante de sa souveraineté grâce à sa propre force armée.[…]

HuffPost

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Iran : Trump vient d’annoncer à Macron que les Etats-Unis allaient rompre l’accord sur le nucléaire iranien (The New York Times)

Le président américain aurait informé son homologue français Emmanuel Macron qu’il allait annoncer sous peu le retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien.[…]

Les Etats-Unis se préparent à rétablir toutes les sanctions qu’ils avaient levé dans le cadre de l’accord sur nucléaire – et comptent imposer des sanctions économiques supplémentaires, selon une source bien informée.

Un second informateur rapporte que les négociations ont achoppé sur la volonté de Donald Trump de conserver de sévères limites à la production d’énergie nucléaire après 2030.[…]

Pour les puissances européennes signataires de l’accord, c’est un échec diplomatique cuisant. Cela soulève également la perspective de tensions accrues avec la Russie et la Chine, qui sont parties prenantes de l’accord.[…]

(traduction fds)

The New York Times

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Accusé de violences par plusieurs femmes, le procureur général anti-Trump et pro-MeToo de New York démissionne

«Il était l’une des voix qui s’étaient élevées contre les agressions sexuelles, Eric Schneiderman, le procureur de l’Etat de New York, a annoncé sa démission. En cause, la publication de plusieurs témoignages d’anciennes compagnes dans le New Yorker. Elles l’accusent de violences et de menaces. Un coup de théâtre pour ce démocrate grand opposant à Donald Trump. Il s’était érigé en relais judiciaire du mouvement “Me Too” contre le harcèlement sexuel après l’affaire Weinstein.»
– France 2, 8 mai 2018, 8h05

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« Black Dolls » : ces poupées artisanales fabriquées par les Noirs, pour les Noirs… mais pas exclusivement

Des poupées noires dans une société dominante blanche. Les « Black dolls » interpellent mais elles ont bel et bien existé. Fabriquées au 19e et 20e siècle par des parents Noirs-Américains, ces poupées existaient aussi bien au nord qu’au sud des Etats-Unis. Pour la commissaire de l’exposition, Nora Philippe, ces jouets apparaissaient comme l’unique alternative aux « poupées blanches ou [ aux ] poupées de couleur noire mais véhiculant des stéréotypes racistes ».

Ce qui semble aussi surprenant que l’existence de ces poupées artisanales en tissus, c’est leur utilisation par des enfants blancs. Ainsi, aux côtés des jouets, se trouvent également exposés des clichés de jeunes enfants blancs qui posent avec les poupées noires. Dans ce cas précis, il semblerait que les poupées aient été fabriquées par les nounous de ces enfants, qui étaient noires. « C’est aussi une manière de figurer la large domesticité et le statut social de la famille », d’après Nora Philippe.

En outre, les Black dolls ont précédé les « Negro dolls », des poupées manufacturées qui sont devenues un véritable symbole de revendication pour les Africains-Américains.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture