Hongrie : vers une « taxe spéciale migrants »

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Bretagne : l’Odyssée des pêcheurs sénégalais

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Afrique : le franc CFA, héritage colonial ou monnaie d’avenir ?

Il fait régulièrement polémique dans les 14 pays d’Afrique qui l’utilisent et pourtant, le franc CFA a plus de 70 ans! Signe particulier : sa parité fixe avec la monnaie unique européenne. Un euro s’échange contre 655 francs CFA. Ses partisans vantent sa stabilité : pas d’inflation, pas de risque de change. Ses détracteurs lui reprochent d’être une survivance coloniale au service d’une élite… Franc CFA, mode d’emploi et perspectives.

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Un site de recrutement pour favoriser les jeunes de banlieue avec un nom à consonance étrangère

Il y a un paradoxe. D’un côté des jeunes de quartiers défavorisés qui – à diplôme égal ! – subissent trois fois plus le chômage que les autres, qui ont 2,5 fois moins de chance de décrocher un entretien. Et de l’autre côté des entreprises qui commencent à prendre conscience que la diversité est un atout. Que de recruter des clones, tous issus des mêmes quartiers et des mêmes écoles, ça n’est pas forcément une bonne idée.

La technologie peut remédier à cette situation absurde. C’est le pari du cabinet de recrutement Mozaïk RH, spécialisé dans la diversité, qui vient de lancer le site DiversifiezVosTalents.com. C’est totalement gratuit, c’est sponsorisé par quelques grandes entreprises et des acteurs publics. DiversifiezVosTalents vient d’être sélectionné par le gouvernement parmi les 22 projets du « French impact » qui vont à ce titre recevoir un soutien financier pour se développer.

Un algorithme pour un score de compatibilité

La première étape, c’est le CV qui crée de la discrimination. Quand on s’inscrit sur DiversifiezVosTalents, on commence par passer trois tests. Ils portent sur le raisonnement, la motivation et la personnalité. Ensuite, un algorithme s’empare de ces résultats. Rien que ces résultats. C’est à dire qu’il laisse de côté le genre, l’âge, l’origine géographique et socioculturelle. Et ce logiciel propose au candidat des annonces qui collent à son profil.

Surtout, de son côté, le recruteur voit s’afficher des candidats en fonction de leur score de compatibilité. Les gens qui correspondent aux compétences et à l’expérience qu’il a indiquées pour le poste.

Quand il clique sur le profil d’un candidat, il voit tous les détails des scores de compatibilité. Ça n’est que dans un deuxième temps, quand il aura donc manifesté un intérêt pour un profil, qu’il accédera aux informations personnelles, qui n’apparaissent pas sous la forme d’un CV, mais de manière normalisée par le site.

La cible, côté candidats, c’est clairement le jeune de banlieue avec un nom à consonance étrangère et, surtout, sans expérience dans une grande entreprise. Et côté entreprises, justement, des grands groupes qui cherchent à diversifier leur recrutement, mais à qui ces candidats s’adressent peu. Typiquement dans le domaine de la grande distribution ou dans la communication, des sociétés qui veulent s’adresser à ces publics des territoires moins privilégiés. L’objectif du site, c’est 100 000 candidats inscrits dès l’an prochain. Des profils qualifiés. Bac+2 et au-delà.

www.francetvinfo.fr

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Livre. Thomas Frank : « Pourquoi les riches votent à gauche »

Après avoir expliqué pourquoi les pauvres votent à droite, l’essayiste américain Thomas Frank analyse, dans un nouveau livre, pourquoi les riches votent aujourd’hui à gauche.

Son livre bouleversera ceux que désole l’affadissement chaque année aggravé du Parti socialiste, tant la métamorphose de la gauche américaine offre d’analogies avec ce qui est advenu simultanément en France. Au XXIe siècle, donc, les pauvres votent à droite et les riches votent à gauche? Si la perversion se lit dans l’inversion, alors nos démocraties sont perverties. Mais comment en sommes-nous arrivés là ?

Thomas Frank raconte l’échec des démocrates américains, lesquels se proclamaient encore dans les années 1970 «le parti du peuple contre celui de la haute naissance». Un demi-siècle plus tard, ouvriers et classes populaires ont déserté le parti de Franklin Roosevelt et de William Bryan, lequel œuvre désormais à aider toujours plus ceux qui n’en ont pas besoin – inversion, là encore. Même Barack Obama, incarnation d’un Roosevelt revival et d’un nouveau rêve pour le peuple d’Amérique, Obama devant lequel le monde entier a versé la nuit de son élection, le 20 janvier 2009, des larmes de joie et d’incrédulité, le prometteur Obama a échoué. […]

A bien des égards, on croirait lire quarante ans de l’histoire du socialisme français. En France en 2018, ceux qui défendent les idées classiques du socialisme passent souvent pour des «gauchistes», et l’étiquette n’est guère flatteuse. A se demander si, en France comme en Amérique, ce n’est pas un phénomène qu’on croyait réservé au marché immobilier qui abîme le socialisme: la gentrification.

Nouvel Obs

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Seine-Saint-Denis (93) : un rapport parlementaire accablant

Quinze parlementaires de droite et gauche de Seine-Saint-Denis réclament des « mesures » au gouvernement après la publication d’un rapport parlementaire dénonçant une « République en échec » dans ce département qui concentre les difficultés. « Ce rapport ne doit pas rester lettre morte », a dit à l’AFP Philippe Dallier, sénateur LR, à l’origine de cette démarche. […]

Ecole, justice, police, le constat dressé était partout le même: malgré les plans gouvernementaux successifs, la Seine-Saint-Denis reste sous-dotée comparée aux autres département de France. Le rapport mettait en lumière une série d’inégalités, avec notamment des fonctionnaires moins nombreux et moins expérimentés qu’ailleurs. Fin mai, lors d’un discours très attendu sur les quartiers, le président Macron s’était refusé à lancer un énième « plan banlieue », expliquant ne pas croire à la « politique spécialisée ». Places en crèche, stages de troisième, testing pour détecter les discriminations à l’embauche: il avait annoncé une série de mesures, qui doivent être complétées en juillet.[…]

Le Figaro

Merci à Proserpine

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Retraites : pas d’équilibre financier avant le milieu des années 2030

Selon le Conseil d’orientation des retraites (COR), à l’horizon de 25 ans (de 2016 à 2040 inclus) et avec une croissance d’1,5%, « le système de retraite apparaît en moyenne en léger besoin de financement (- 0,1 point du PIB des 25 prochaines années), malgré le retour à l’équilibre au tout début des années 2030 – les déficits accumulés au cours des quinze premières années de projection n’étant pas entièrement couverts par les excédents des dix années suivantes« .

De manière générale, le COR constate la forte dépendance du système de retraite à la croissance, plus qu’au chômage. Ainsi en 2060 sa situation financière « serait nettement meilleure avec un taux de chômage de 10 % mais des revenus d’activité croissant de 2 % par an qu’avec un taux de chômage de 4,5 % mais une croissance des revenus d’activité de 1,5 % par an ».

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« Et si la diversité ethnique et culturelle était venue à bout de l’égalitarisme à la française ? La solidarité repose sur l’homogénéité culturelle (…) »

Les enquêtes d’opinion ne cessent de montrer que les Français trouvent la politique menée par le président injuste et pourtant, aucun opposant n’en bénéficie vraiment. La clé du mystère pourrait se trouver dans la thèse développée par des universitaires d’Harvard sur l’impact de l’immigration sur les modèles sociaux des pays développés.

(…) « Mai 68 fut le dernier grand mouvement social : il s’est constitué non seulement sur une unité de temps, mais aussi sur une unité de lieu (l’usine) et sur une unité d’action (la lutte des ouvriers contre les patrons), ainsi d’ailleurs que sur une unité idéologique (la lecture marxiste, ou à tout le moins « socialiste », quelle que soit la tendance) de la question sociale. Une telle structuration unifiée de la protestation sociale semble désormais hors de portée. Pourquoi ? Vous évoquez l’une des réponses possibles. Les vagues migratoires des dernières décennies ont joué leur rôle. Elles ont en premier lieu contribué à briser « l’unité populaire » : il y a désormais plusieurs « peuples », que l’on peut opposer les uns aux autres. La question identitaire s’est superposée, sinon substituée à la question sociale. A la périphérie des grandes villes, le communautarisme a remplacé le communisme. Deuxième point : La solidarité repose sur l’homogénéité culturelle, qui constitue la condition de la confiance envers le compatriote dont on ne peut se sentir proche par les liens familiaux, de voisinage, ou par le métier. Multiculturalisme et solidarité sociale, autrement dit, ne vont pas bien ensemble.

Troisième point : Le consentement à l’immigration et au multiculturalisme requiert en outre, au plan idéologique, la crédibilité du libéralisme économique. L’idéologie social-démocrate, qui fut longtemps dominante en Europe, notamment en France, promet la redistribution des richesses et la création de nouveaux droits sociaux. Avec une immigration non maîtrisée et non choisie, qui se traduit par une importation de la misère, l’immigré en vient à être perçu davantage comme un ayant-droit supplémentaire que comme un contributeur, ce qui génère quasi-mécaniquement une réaction politique protectionniste. L’acceptation de l’immigration est nécessairement plus aisée dans une société où le destin social est exclusivement l’affaire de la responsabilité individuelle, à condition toutefois que la promesse libérale garantissant à chacun le pouvoir de s’insérer et de réussir par le travail soit à peu près tenue. »

(…)

Atlantico

Merci à Man from Dystopia

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Sondage : pour 72% des Français, « l’économie française ne peut pas absorber un nouvel afflux de migrants »

La France accueillera-t-elle les migrants bloqués en mer sur l’Aquarius ? Le président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni en a fait la proposition. Alors que le sort des migrants divise l’Europe, les Français, eux, pensent à une large majorité, que notre économie n’est pas assez forte pour recevoir un nouvel afflux de migrants. Explications.

C’est sans appel. 72% des personnes interrogées pour notre sondage* repoussent l’idée selon laquelle l’économie française est aujourd’hui capable d’intégrer plus d’étrangers. Ce sentiment est largement partagé dans toutes les régions et par toutes les tranches d’âge, avec un pic chez les 55 ans et plus (77%). Le niveau d’éducation n’y change pas grand-chose.

Ainsi, 62% des personnes ayant suivi des études supérieures soutiennent cette opinion, ultradominante chez les moins diplômés : elle rassemble 78% des personnes titulaires du baccalauréat ou équivalent et 82% des non-bacheliers…

(…)

Capital.fr

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Merkel se dit «déprimée» et «inquiète» des menaces de Trump de taxer davantage les véhicules allemands

La chancelière allemande Angela Merkel se dit «déprimée» et «inquiète» des menaces de Donald Trump de taxer davantage les véhicules allemands, sachant qu’ils représentent le quart de ce que l’Allemagne exporte vers les Etats-Unis.
– Euronews, 11/06/18, 11h30

[embedded content]


Peter Navarro, économiste du président américain, publiait la semaine dernière une tribune dans le New York Times laissant entendre que le Président s’apprêtait à augmenter les taxes douanières sur les voitures allemandes qui ne sont actuellement que de 2.5% alors que l’Allemagne et les autres pays européens taxent les voitures américaines 10%.

Tribune de Peter Navarro : https://www.nytimes.com/2018/06/08/opinion/trump-trade-g7-russia-putin-navarro.html

[embedded content]

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture