Tag Archive

Les responsables de la Mosquée annasr de Pierrelatte invitent le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen, qui incite à la haine et au meurtre des caricaturistes du Prophète Mohamed

Published on mai 20, 2017 By islamineurope

La pénétration de l’Islam ne se limite pas aux banlieues parisiennes des grandes villes, mais également dans les petites communes et les campagnes françaises.

Pierrelatte est une petite ville française d’environ 13 000 habitants située dans le département de la Drôme (26) en région Auvergne-Rhône-Alpes.
La commune est depuis quelques années infiltrée par l’association islamique locale, une officine idéologique  de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans. L’association dispose d’une Mosquée pour endoctriner la communauté musulmane de Pierrelatte, par l’intermédiaire de ses prédicateurs.

–                                                       Les responsables de la Mosquée annasr de Pierrelatte invitent le prédicateur tunisien Béchir Ben Hassen, qui incite à la haine et au meurtre des caricaturistes du Prophète Mohamed dans Politique 986243MosquePierrelatteIESH2

La Mosquée est associée à l’Institut Européen des Sciences Humaines de Paris (IESH), basé à Saint-Denis et à Château-Chinon, qui, sous ce titre pompeux, n’est en fait rien d’autre qu’une immense madrassah sous le contrôle de l’organisation politique antioccidentale des Frères Musulmans, une école coranique enseignant le droit islamique, la jurisprudence du Droit (fiqh), des fatwas, la finance Islamique, un système pénal et juridique concurrent de la constitution républicaine.
Sur leur page Facebook officielle, les responsables de la Mosquée annasr de Pierrelatte font la publicité de l’IESH (hard-copy 1) (hard-copy 2) (hard-copy 3)

Les formateurs de l’IESH ainsi que des prédicateurs fondamentalistes, viennent endoctriner les Musulmans de Pierrelatte à l’idéologie des Frères Musulmans, et sèment de manière lente et pernicieuse dans la Oumma, la communauté musulmane, le rejet de la société occidentale.

–                                                     185691MosquePierrelattehypocrisieoccidentale2 Béchir Ben Hassen dans religion

« La réalité que l’Europe refuse d’accepter…Voilà une Noire Africaine qui leur parle en leur langue…leur donne une bonne lecture de leurs hypocrisies….A suivre et à partager. » (hard-copy)

Les responsables de la Mosquée de Pierrelatte ne se considèrent pas comme Européens, en employant le terme « leur », pour les désigner comme « autres », ils dénoncent une soi-disant hypocrisie des Européens, en niant les problèmes liés à l’immigration de masse, et visent à culpabiliser l’Occident des guerres millénaires se déroulant dans les pays du tiers-monde musulman.

–                                      223407MosquePierrelatteBchirBenHassen3 caricaturistes

Le prédicateur des Frères Musulmans Béchir Ben Hassen (à droite sur la photo) vient régulièrement précher à la Mosquée de Pierrelatte, le 9 décembre 2016 (hard-copy), ou encore le 31 mars 2017. (hard-copy)

Les positions politiques de Béchir Ben Hassen sont très proches de celles de Rashed Ghannouchi, le prédicateur tunisien des Frères Musulmans, en particulier sur le souhait de voir appliquer la Charia en Tunisie à long terme.
En Tunisie, Ben Hassen a émis une fatwa (avis juridique pour la communauté Musulmane) pour interdire la célébration du réveillon du 31 décembre, qui est d’après lui, « une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident ».
Le 4 juin 2013, Béchir Ben Hassen est arrêté au Maroc par Interpol, dans le cadre du différend qui l’oppose à sa femme française, à laquelle il aurait soustrait de façon illégale ses enfants.

Béchir Ben Hassen, invité régulier de la Mosquée de Pierrelatte, fait de l’incitation à la haine et au meurtre devant les Fidèles : les caricaturistes du Prophète Mohamed doivent être mis à mort !

Rappelon les textes de lois françaises :
« Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s’exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l’exécution des lois ou aux actes légaux de l’autorité publique, ou s’il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s’en sera rendu coupable sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d’une sédition, révolte ou guerre civile. »
article 35 de la loi 1905 (séparation de l’Église et de l’État)

–                                                 695000MosquePierrelatteMohamedFranois4 charia

–                                                 888222MosquePierrelatteMohamedFranois3 Charlie Hebdo

Image de prévisualisation YouTube

–                                                         262161MosquePierrelatteMohamedFranois3 christianophobie

Mohamed François (photo), un converti imam de la Mosquée de Joué-les-Tours, est invité régulièrement à la Mosquée de Pierrelatte. Ce prédicateur interdit aux Musulmans de célébrer les fêtes de fin d’année et toutes celles qui se rapportent à la civilisation occidentale : se joindre aux mécréants pendant ces fêtes seraient une infamie, une trahison de la Foi de l’Islam. Est-ce là un message de respect, de tolérance et de vivre-ensemble ?
Cet endoctrinement contribue à la mise en place d’une société parallèle, communautarisée, qui ne s’oriente pas dans la même direction que la communauté nationale française, car elle n’a pas le même patrimoine, cultuel, culturel, ni la même vision historique de la France.

Mohamed François le 11 novembre 2016 à la Mosquée de Pierrelatte, « Les déviances de la jeunesse : causes et remèdes ».

–                                               976916MosquePierrelatteMohamedKhattabi Coran

L’imam radical de la Mosquée de Montpellier Mohamed Khattabi (au centre sur la photo) en conférence à la Mosquée de Pierrelatte le 1er juillet 2012 (hard-copy). Dans ses conférences données dans plusieurs Mosquées de France, il glorifie le terroriste Oussama Ben Laden, un héros d’après lui, veut l’application de la charia et tient des propos homophobes.

–                                                    669373MosqueSaintDenisAbouAyoub fornication

Sofiane Abou Ayoub (à gauche sur la photo), professeur au Centre Éducatif du Palmier (CEP) à Saint-Denis (93), une école fondamentaliste de l’Islam wahhabite saoudien, est invité par les responsables de la Mosquée de Pierrelatte le 26 février 2017 (hard-copy)

–                                                        586320MosquePierrelatteMoradHamza France

L’imam de la Mosquée d’Arles, le fondamentaliste antioccidental Morad Hamza est invité à la Mosquée de Pierrelatte le 4 février 2017 pour une conférence, « Comment faire du Coran notre mode de vie » (hard-copy)

Image de prévisualisation YouTube

Adepte de la charia islamique, Morad Hamza enseigne à ses fidèles Musulmans la juridiction coranique, en particulier comment et sous quelles conditions délivrer les coups de fouets aux femmes adultères, il nie également l’existence de la fête chrétienne de Noël, pour lui, une perversion. Tout cela dans le but de discréditer devant les Musulmans le Christianisme, une fausse religion selon lui, et mépriser la civilisation occidentale dans sa globalité.
Le but étant d’isoler la communauté musulmane afin qu’elle finisse par suivre uniquement les prescriptions des lois divines d’Allah et de son Messager.

–                                                                         162180MosquePierrelatteMariePierreMouton Frères Musulmans

Le maire LR de Pierrelatte Marie-Pierre Mouton n’a pris aucune mesure contre l’implantation dans sa ville d’une association islamique invitant des prédicateurs misogynes et antioccidentaux, qui sur le long terme, en endoctrinant la communauté musulmane de la ville, conduiront à générer une fracture de la société civile entre Musulmans et non-Musulmans. La progression de la charia est en marche grâce à l’aveuglement des élus.

PARTAGEZ ! ...

Les Unes engagées du «Canard enchaîné» et de «Charlie Hebdo» contre Le Pen

Published on mai 3, 2017 By Robin

« Ni Marine, ni Le Pen », ironise le « Canard ». « Faut vraiment vous faire un dessin ? », interroge « Charlie ».

Le front républicain anti-FN n’est pas (complètement) mort. En témoignent ces « Unes » des deux hebdomadaires les plus singuliers du paysage médiatique français. Le Canard enchaîné d’une part, et Charlie Hebdo d’autre part, prennent clairement position dans leur édition du mercredi 3 mai, juste avant le second tour de la présidentielle qui opposera dimanche Emmanuel Macron à Marine Le Pen.

Charlie Hebdo, sans dessin

Charlie Hebdo publie une « Une » très forte car… non illustrée d’un dessin humoristique, comme de coutume. En lieu et place du dessin, cette question adressée aux lecteurs-électeurs : « Second tour, faut vraiment vous faire un dessin ? »

Pour l’hebdo satirique, qui chronique depuis des années le vrai visage de l’extrême droite, la réponse est implicite. Il faut empêcher Marine Le Pen d’accéder au pouvoir.
Le Canard pour le « ni-ni »

De son côté le Canard enchaîné opte pour l’ironie en détournant le concept politique du « ni-ni ». Là où les responsables politiques battus au premier tour comprennent « ni FN, ni son adversaire républicain », le journal satirique titre sur son « ni Marine, ni Le Pen ! »

On ne peut être plus clair.

Dans cette édition, le journal révèle qu’un de ses journalistes a été convoqué par la justice après les révélations sur de présumés emplois fictifs familiaux visant François Fillon. L’ex-candidat Les Républicains a porté plainte pour « publication de fausses nouvelles ».

Le Soir

PARTAGEZ ! ...

La veuve de Michel Renaud poursuit son combat contre Charlie Hebdo

Published on mars 28, 2017 By Francois

La veuve de Michel Renaud, tué dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, a déposé une nouvelle plainte contre l’hebdomadaire pour « abus de confiance aggravé », après le classement sans suite d’une première procédure, a indiqué mardi de sources concordantes.

Gala Renaud estime que la promesse de dirigeants ou ex-dirigeants de Charlie Hebdo d’attribuer aux familles des victimes les recettes du numéro post-attentats – estimées entre 10 et 12 millions d’euros – n’a pas été tenue.

Le Figaro

Merci à Lilib

PARTAGEZ ! ...

Manifestation des islamistes antioccidentaux de la Grande Mosquée de Clichy-la-Garenne devant la municipalité contre la fermeture du lieu de culte

Published on mars 26, 2017 By islamineurope

Depuis quelques décennies, la banlieue parisienne est gangrénée progressivement par les idéologues de l’Islam radical.
Les islamistes s’expriment ouvertement dans les plus grands lieux de culte musulman en France, parmi lesquels on compte la Grande Mosquée de Clichy-la-Garenne et son école coranique dirigée par l’Union des Associations Musulmanes de Clichy (UAMC), située rue d’Estienne d’Orves en plein centre-ville.
En activité depuis 2013, l’association de la Mosquée de Clichy-la-Garenne s’est illustrée dernièrement en invitant des prédicateurs politiques antioccidentaux, tel l’imam tunisien des Frères Musulmans Béchir Ben Hassen, qui fait publiquement de l’incitation à la haine et au meurtre, en appelant les Fidèles Musulmans à assassiner les caricaturistes du Prophète Mohamed.

–                                                      Manifestation des islamistes antioccidentaux de la Grande Mosquée de Clichy-la-Garenne devant la municipalité contre la fermeture du lieu de culte dans Politique 380688MosqueClichyBchirBenHassen2

–                                                994172MosqueClichyBchirBenHassen3 Anouar Kbibech dans religion

Le 24 juin 2016, le prédicateur tunisien des Frères Musulmans Béchir Ben Hassen, qui appelle les Musulmans à tuer les caricaturistes du Prophète Mohamedest invité à la Mosquée de Clichy-la-Garenne pour donner une conférence (hard-copy).

–                                           774303MosqueClichyLarbiKechat Béchir Ben Hassen

Le 29 janvier 2017, c’est l’islamiste radical Larbi Kechat, proche de la mouvance de l’organisation politique des Frères Musulmans (UOIF), qui est invité à la Mosquée de Clichy-la-Garenne.
Larbi Kechat est le recteur de la Mosquée Addawa dans le XIX arrondissement de Paris dans laquelle sont invités des prédicateurs fondamentalistes misogynes et antioccidentaux, connue pour être aussi la Mosquée fréquentée par les frères Kouachi, les terroristes Musulmans qui ont commis les attentats contre les caricaturistes du journal satirique Charlie Hebdo le 7 janvier 2015.

Image de prévisualisation YouTube

Le 7 septembre 2015, le maire LR Rémi Muzeau s’engage auprès de la communauté musulmane et devant huissier de justice, à construire une nouvelle Mosquée si il est élu, au mépris de la loi 1905 de séparation du culte et de l’État.
Les Musulmans considèrent comme une trahison la décision unilatérale prise par la municipalité de fermer la Grande Mosquée du centre-ville pour la transformer en médiathèque, et de les orienter désormais vers un nouveau lieu de culte, pris en charge par la Fédération Nationale des Musulmans de France (FNMF), en périphérie de la ville.

Image de prévisualisation YouTube

Pour protester contre cette décision de fermeture, plusieurs manifestations sont organisées devant la municipalité de la ville, comme ici le 26 novembre 2016, où les Musulmans se disent stigmatisés et victime de racisme.

Image de prévisualisation YouTube

Le 22 mars 2017, la Mosquée de Clichy-la-Garenne d’Estienne d’Orves est évacuée par les CRS, le lieu de culte est officiellement fermé.

Les organisations islamistes sont également en première ligne pour récupérer cet évènement, afin d’inciter les Musulmans à la haine de l’Occident. Marwan Muhammad, porte-parole du Comité Contre l’Islamophobie en France (CCIF), officine de l’organisation anti-occidentale et antisioniste des Frères Musulmans, vient personnellement endoctriner les masses musulmanes. Extrait de son intervention lors de la nouvelle manifestation organisée devant la mairie de Clichy-la-Garenne le 24 mars 2017, pour réclamer la réouverture du lieu de culte :

–                                                    820689MosqueClichyprirederue CCIF

Image de prévisualisation YouTube

Prière de rue islamique devant la municipalité de Clichy-la-Garenne pour intimider le maire de la ville le 24 mars 2017 : « ALLAH AKBAR ! »

Image de prévisualisation YouTube

Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF, invective les Musulmans de Clichy-la-Garenne : on veut vous forcer à prier devant les poubelles.

« Grandir à Clichy n’a jamais été un problème en étant Musulman. Et je ne pensais pas qu’un jour on se retrouverait comme ça aujourd’hui devant la place du marché à se demander « Où est passée la Mosquée ? » Cet acte là, vous connaissez le travail que l’on fait au quotidien, n’est pas un acte islamophobe comme ceux que l’on a à gérer d’habitude, un cas d’agression, un cas de discrimination, où il suffit d’envoyer des juristes pour résoudre le dossier.
Et pourtant c’est un cas qui raconte la condition musulmane. C’est un cas qui raconte la façon dont des citoyens à part entière, deviennent entièrement à part, tout simplement parce qu’ils sont Musulmans. Et à eux, on peut envoyer des cars de CRS pour les déloger de leur Mosquée. À eux on peut les balader avant et après les élections en leur faisant des promesses bidons. A eux, on peut dire que ce sont des délinquants quelque part, qui sont nés et qui ont voulu prier dans la rue, comme si quelqu’un d’entre nous c’était levé ce matin en disant : « Tiens, j’ai envie de bloquer la circulation, j’ai envie de prier dans la rue, parce que j’ai rien d’autre à faire de ma vie. ». On ne se bat pas ici pour demander une Mosquée à Clichy, on a une Mosquée à Clichy. On ne se bat pas ici pour dire que nous on est des gens indignes, on voudrait conquérir notre dignité. Nous sommes des êtres humains dignes, pleins de dignité.
Et c’est pour ça que vous voyez des gens avec des gilets jaunes ici, vous entendez l’imam, vous entendez les responsables de l’association vous dire que l’on n’est pas content d’être là. On n’est pas content d’être dans un conflit avec la mairie, on n’est pas content de bloquer le passage ou d’être en train de se dire « Tiens, laisser les gens entrer au MacDonald, laissez les gens passer derrière », ce n’est pas quelque chose que les Musulmans et les Musulmanes ont voulu. Mais c’est quelque chose qui est convoqué par une situation où traiter les Musulmans comme ça, ça passe en 2017. Et ça, ça passe plus. Ça ne passe plus !
Donc, encore une fois, la question n’est pas de savoir si oui ou non il va y avoir un lieu de culte musulman à Clichy, il y a un lieu de culte musulman à Clichy, juste ici à 200 mètres, rue d’Estienne d’Orves. La question est comment est-ce qu’on va s’organiser pour que la pratique du culte musulman à Clichy demeure quelque chose de possible, demeure quelque chose qui se fait dans des conditions dignes !
Alors j’entends dire qu’il y a une salle de prière qui est de l’autre côté, je suis désolé, je ne sais pas pour vous, mais moi je n’ai pas envie de prier entre une décharge et une casse. Je ne sais pas pour vous, mais moi je n’ai pas envie d’emmener mes enfants et de dire « voilà ta place. Ta place n’est pas dans le centre-ville avec tes concitoyens, avec tes co-religionnaires, avec les gens avec lesquels tu vis au quotidien, ta place est là où on ne te voit pas. Ta place, elle est à côté de la poubelle. » Je ne dirai pas ça ni à mon fils, ni à ma fille, parce qu’il existe un seuil de dignité en dessous duquel l’être humain ne descend pas. »

Les Musulmans de France seraient traités comme des être indignes, des délinquants, discriminés et persécutés par les CRS et les institutions de l’État et forcés de prier près des poubelles, (on parle d’une Mosquée toute neuve offerte clé en main par le maire de la ville !). Marwan Muhammad créé ainsi dans la communauté musulmane, comme il en a l’habitude dans ses prédications, un ressentiment de rejet contre un pays hostile qui n’accueillerait pas les Musulmans à leur juste valeur, ce qui ne peut que générer à long terme, les conditions d’une guerre civile entre Musulmans et non-Musulmans.
À aucun moment Marwan Muhammad ne remet en cause la venue de prédicateurs fondamentalistes à la Mosquée de Clichy-la-Garenne.

–                                            551715MosqueClichyMarwanMuhammad charia

Marwan Muhammad veut transformer la France en un pays musulman, pour cela, il encourage le communautarisme, et milite pour la construction des écoles musulmanes, afin de forger une société parallèle en conflit avec la société civile française et occidentale.

–                                    634947MosqueClichyinaugurationcentreislamique Charlie Hebdo

En autorisant l’ouverture d’une Mosquée radicale à Clichy-la-Garenne, le maire LR Rémi Muzeau à mis les doigts dans un engrenage dont il n’arrive plus à se sortir.
Le 27 mai 2016, Rémi Muzeau (2ème en partant de la gauche) inaugurait le nouveau centre islamique de la FNMF en présence de Anouar Kbibech (1er à gauche), l’islamiste radical marocain président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM).

PARTAGEZ ! ...

Manifestation des islamistes antioccidentaux devant la municipalité de Clichy-la-Garenne contre la fermeture de la Grande Mosquée

Published on mars 26, 2017 By islamineurope

Depuis quelques décennies, la banlieue parisienne est gangrénée progressivement par les idéologues de l’Islam radical. Les islamistes s’expriment ouvertement dans les plus grands lieux de culte musulman en France, parmi lesquels on compte la Grande Mosquée de Clichy-la-Garenne et son école coranique dirigée par l’Union des Associations Musulmanes de Clichy (UAMC), située rue d’Estienne d’Orves […]

PARTAGEZ ! ...

L’université Lille 2 déprogramme la lecture-spectacle du livre posthume de Charb

Published on mars 26, 2017 By Francois

« Ce n’est pas ma philosophie, ma philosophie c’est d’ouvrir les portes. Mais j’ai craint les débordements, le climat et l’ambiance sont si lourds. Je sais qu’on est un peu complice en agissant de la sorte et ça m’emmerde, mais j’ai préféré annuler ou plutôt reporter. Ce qui est une facilité de vocabulaire, même si qui peut dire quelle sera la situation en septembre ou octobre ? »

Xavier Vandendriessche, président de Lille 2 assume avoir en responsabilité déprogrammé la lecture-spectacle du livre posthume de Charb, Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes, qui devait être donnée ce mardi 21 mars à l’Antre 2, à Lille, une salle qui appartient à l’université. Le spectacle devait être suivi d’un débat auquel devait participer Marika Bret, DRH de Charlie Hebdo et à l’origine de l’assentiment des parents de Charb à la publication de ce texte, trois mois après la tuerie.

(…) La Voix du Nord

PARTAGEZ ! ...