Tag Archive

Liège (Belgique) : une adolescente turque battue par sa famille parce qu’elle fréquentait un Italien

Published on avril 26, 2017 By Tom

Deux Liégeois âgés de 43 ans et 22 ans ont été condamnés mercredi par le tribunal correctionnel de Liège pour des faits de coups et blessures infligés à une jeune adolescente.

Le père de cette jeune fille avait mandaté son frère, oncle de la victime, pour la surveiller et la corriger en fonction du choix de ses fréquentations. Le père de la jeune fille mineure d’âge n’avait pas supporté qu’elle fréquente un jeune Italien. D’origine turque, le père estimait que sa fille ne devait fréquenter que des hommes issus de sa communauté. Il considérait que les Italiens étaient des gens infréquentables.

Entre avril et juin 2012, le père avait mandaté son frère pour surveiller la jeune fille. Il lui avait ordonné de battre sa fille si elle devait encore fréquenter le jeune Italien. La jeune fille avait poursuivi sa relation et, selon les instructions données, elle avait été sévèrement corrigée à coups de pied, de poing et de bâton.

(…)

La DH

PARTAGEZ ! ...

Belgique : deux réfugiés Irakiens condamnés pour agression sexuelle

Published on avril 26, 2017 By Tom

Deux Irakiens âgés de 24 et 29 ans ont été condamnés mercredi par le tribunal correctionnel de Liège à des peines de 4 ans de prison ferme après avoir commis des faits de vol avec violence, attentat à la pudeur et séquestration à l’égard d’une jeune femme. L’un d’eux a tenu des propos menaçants à l’égard de la juge qui l’a condamné.

Les faits reprochés aux deux prévenus s’étaient déroulés la nuit du 7 au 8 octobre 2016 à Herstal. Une jeune femme qui était en pleurs dans la rue après s’être disputée avec son compagnon avait été agressée par les prévenus qui lui avaient indiqué qu’elle n’avait pas à se promener en rue sans être voilée.

Un des prévenus avait volé le sac de la jeune femme et l’avait embarquée de force dans le véhicule. Emmenée vers un parking, la jeune femme avait subi un attentat à la pudeur et avait été menacée de viol.

Les prévenus avaient encore proféré différentes menaces à l’égard de la victime. Ils avaient affirmé que, selon les règles appliquées dans leur pays d’origine, la jeune femme n’avait pas le droit de se promener seule en rue sans être voilée. Un des prévenus avait affirmé que la cause des viols commis en Belgique est la tenue vestimentaire adoptée par les femmes.

L’enquête avait démontré que les deux prévenus étaient des réfugiés irakiens installés à Eupen. Le soir des faits, ils avaient fréquenté le casino de Spa. L’un d’eux était sous influence de l’alcool.

(…)

Source

PARTAGEZ ! ...

Belgique : 18.884 personnes fichées pour terrorisme

Published on avril 21, 2017 By Horatius

Le nombre de personnes fichées dans la banque de données de la police pour des liens avec le terrorisme s’élève à 18.884 en 2017 contre 1.875 en 2010, rapporte vendredi La Dernière Heure, qui mentionne des chiffres du ministre de l’Intérieur.

Les raisons de ces inscriptions dans la BNG sont très larges puisqu’on retrouve dans ce nombre aussi bien des gens liés à des attentats que des personnes en possession d’un ordinateur dans lequel la littérature de Daesh a été retrouvée. […]

Le Soir

PARTAGEZ ! ...

Terrorisme: quatre perquisitions en Belgique, cinq personnes interpellées, des armes retrouvées

Published on avril 21, 2017 By Horatius

Dans le cadre d’un dossier de terrorisme du parquet fédéral, la police judiciaire fédérale de Bruxelles a mené la nuit dernière quatre perquisitions, dont deux à Molenbeek-Saint-Jean, une à Roosdaal en Brabant flamand et la dernière à Ganshoren à la demande d’un juge d’instruction spécialisé en matière de terrorisme à Bruxelles.

Deux armes de poing, un gilet par balles, des munitions et des stupéfiants (cannabis) ont été trouvés. Au total, cinq personnes ont été emmenées pour audition.

[…] Le parquet fédéral précise que ce dossier est totalement distinct des dossiers concernant les attentats de Paris du 13 novembre 2015 ou de Bruxelles/Zaventem du 22 mars 2016 ou de l’attentat du 20 avril dernier à Paris.

RTBF

PARTAGEZ ! ...

Attentat : un avis de recherche transmis à la France par les services belges (MàJ : l’homme affirme être innocent)

Published on avril 21, 2017 By Horatius

L’homme dont la Belgique avait transmis le signalement à la France s’est présenté à la police.

«L’homme faisant l’objet d’un avis de recherche diffusé par les autorités belges s’est présenté dans un commissariat d’Anvers», a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

Selon un porte-parole du parquet fédéral belge interrogé par l’AFP, « tout ce que qu’on peut dire, c’est qu’à l’heure actuelle, à 09h15 ce matin, il n’y a pas de lien entre cet événement et la Belgique », même si « l’enquête se poursuit activement en étroite collaboration avec les enquêteurs français ».

Le Figaro


La revendication de l’État islamique est tombée rapidement jeudi soir après l’attentat des Champs-Elysées, à Paris. L’organisation terroriste s’est attribué ce forfait, commis selon elle par « Abu Yussef le Belge ». Problème : l’auteur de l’attentat des Champs-Élysées est un Français de 39 ans, qui a été formellement identifié par les services français. Qui est donc « Abu Yussef le Belge » ? S’agit-il d’un complice de l’homme abattu ? Le mystère est entier.

Avec cette revendication précoce, le groupe État islamique serait-il allé trop vite en besogne ? Aurait-il dévoilé l’identité d’un « combattant » qui ne serait pas encore passé à l’action ? C’est une hypothèse que semble accréditer la diffusion par les autorités belges d’une alerte dès jeudi. La police belge aurait prévenu plusieurs services de police français qu’ »un individu très dangereux [serait] en route vers la France ».

Cet homme de 35 ans a fait l’objet d’une perquisition à Anvers, car il devait être entendu dans une affaire en Belgique. À son domicile, les enquêteurs auraient alors découvert des armes, des cagoules et surtout un billet de train Thalys vers la France au départ de la Belgique à 6 heures le matin même de l’attentat. Les services de police français seraient activement à la recherche de ce deuxième homme, toujours en fuite vendredi matin, selon les informations d’Europe 1. « L’homme faisant l’objet d’un avis de recherche diffusé par les autorités belges s’est présenté dans un commissariat d’Anvers », a déclaré vendredi matin Pierre-Henry Brandet, le porte-parole du ministère de l’Interieur. On ne sait pas en revanche s’il s’agit d’Abu Yussef le Belge…

Europe 1


L’homme est recherché par la police dans une autre affaire, mais crie son innocence. L’homme travaillerait maintenant avec son avocat et la police.

Youssouf E.O. serait recherché à Anvers pour une affaire de drogue.

« Je n’ai rien à voir avec Paris, je suis juste à mon travail » aurait-il déclaré.

Gazet van Antwerpen (Traduction FDS)


Un avis de recherche lancé par les services belges a été transmis à la France après la fusillade sur les Champs-Élysées qui a fait un mort jeudi soir.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet, a confirmé vendredi sur Europe 1 que les autorités françaises enquêtaient sur un homme signalé par la Belgique après l’attaque commise jeudi soir sur les Champs-Élysées à Paris.

Une source policière avait annoncé jeudi soir à Reuters le lancement d’un avis de recherche pour retrouver un potentiel complice de l’auteur de la fusillade, abattu après avoir tué un policier et en avoir blessé deux autres.

Selon l’avis de recherche, ce complice présumé serait venu de Belgique par le train Thalys.

Ouest France

PARTAGEZ ! ...

Les Turcs de Belgique fêtent la victoire du «oui» au référendum d’Erdogan

Published on avril 17, 2017 By Horatius

Ambiance festive après résultats du vote dans le quartier turque de Saint-Josse, à Bruxelles

Ce dimanche, à Schaerbeek et à Saint-Josse, impossible de passer à côté. Dans les cafés, les snacks et les restaurants, les télés ne parlent que de ça. On écoute la radio, on vérifie son smartphone. Et surtout, on arbore les couleurs nationales. Et pour cause, ce dimanche c’est jour de vote en Turquie, pour réformer la constitution.

Dans les rues, difficile de rater les supporters du « oui », qui se rangent derrière la campagne du président Erdogan. […]

Le Soir

PARTAGEZ ! ...