Tag Archive

Italie : un clandestin marocain agresse deux hommes à l’acide sulfurique

Published on avril 27, 2017 By Tom

Deux ressortissants marocains ont été violemment agressés à l’acide hier à Turin, d’après le journal turinois Cronaca qui. Ils ont été transportés au Centre traumatologique et orthopédique (CTO) de Turin.

L’un d’eux a été brûlé à hauteur de 25% sur le visage, le bras et le thorax. Il risque également de perdre la vue.

L’auteur de l’agression est originaire du Maroc. Il s’agit d’un dénommé Othmane M., 27 ans, en situation irrégulière en Italie. Il a été arrêté pour blessures graves. L’individu a en effet lancé une bouteille en plastique remplie d’acide sulfurique sur ses compatriotes.

Un policier présent sur les lieux, qui n’était pas en service au moment des faits, est toutefois intervenu pour mettre fin à l’agression. Il a reçu des bribes d’acide sulfurique au niveau de la jambe.

Yabiladi

PARTAGEZ ! ...

Quimper (29) : radicalisé, il frappe une enseignante et blesse un policier

Published on avril 25, 2017 By Tom

Un homme de 37 ans a fait irruption, lundi à 16 h 20 à l’école de Pennanguer à Quimper (Finistère). Il a donné un coup de poing à l’institutrice de grande section de maternelle, avant de s’enfuir avec son enfant de 5 ans. Il l’a ensuite déposé dans le quartier de Penhars où vit sa mère. Puis il a blessé un policier à une épaule, en plein centre-ville de Quimper, avant d’être neutralisé. Converti à l’Islam, il s’est radicalisé et il est suivi par les services de Renseignements.

Un homme âgé de 37 ans, converti à l’Islam, radicalisé et suivi par les services de Renseignements, prend le bus, lundi vers 16 h à Quimper (Finistère) où il est domicile. D’après une source proche de l’enquête, il brandit un Coran, menace de « tuer les mécréants » en criant « Allah akbar ».

Vers 16 h 20, il fait irruption dans l’école maternelle publique de Pennanguer. Les temps d’activités périscolaires ne s’achèvent qu’à 16 h 30 : le personnel lui demande de patienter. Il s’énerve, devient menaçant et casse le portail. Puis il entre et se saisit de son enfant.

Un autre élève, qui fêtait son anniversaire hier, avait amené un sachet de bonbons pour chacune et chacun de ses camarades. Le père prend deux sachets et l’institutrice de son fils lui demande d’en laisser un destiné à un enfant absent. C’est à ce moment-là, dans la cour de l’école maternelle, qu’il lui donne un coup avec les deux sachets dans la main, entre une grosse gifle et un coup de poing, provoquant des hématomes à la joue, au nez et aux lèvres. Il l’insulte copieusement.

Il quitte l’école avec son fils puis le dépose dans la rue, près du logement de la mère de l’enfant dans le quartier de Penhars. Il tente de reprendre le bus pour regagner le centre-ville, mais se fait exclure. Deux policiers l’interpellent rue du Chapeau-Rouge, en plein centre-ville vers 18 h. L’un des deux fonctionnaires de police tente de le saisir à un bras mais il lui tord l’épaule – le policier a 7 jours d’incapacité totale de travail (ITT) -. Il parvient quand même à neutraliser son agresseur en lui envoyant deux décharges de taser.

Des policiers en renfort arrivent pour soutenir leurs deux collègues, dont leur confrère blessé et sa consoeur qui le suit en voiture. L’homme est placé en garde à vue mais ne peut être entendu : il est conduit à l’hôpital Laennec, une procédure obligatoire lorsque les policiers font usage du taser.

Vers 21 h lundi soir, la décision a été prise de l’interner à l’hôpital psychiatrique Etienne-Gourmelen. Connu des services de police, en particulier des Renseignements généraux, cet homme a déjà été condamné à 13 ans de prison pour tentative de meurtre par la cour d’assises du Morbihan à Vannes. Il n’aurait effectué que quelques années. « En 2013, il avait voulu tuer son père et s’était retranché avec une machette et un fusil dans un appartement de Penvillers. Il avait fallu le neutraliser avec un Flash-Ball avant qu’il ne tombe du balcon et qu’on puisse l’interpeller », rappele-t-on au commissariat. « Il a le profil de l’homme qui a tué un policier sur les Champs-Elysées jeudi dernier. »

L’an dernier, l’enfant était scolarisé à l’école Paul-Langevin, avant de rejoindre celle de Pennanguer à la dernière rentrée scolaire de septembre. Son institutrice agressée est allée consulter un médecin lundi soir. Il lui a délivré un certificat médical. Elle a ensuite voulu porter au plainte au commissariat, où elle doit revenir ce mercredi. Elle a assuré laclasse aujourd’hui pour pouvoir expliquer aux élèves et à leurs parents ce qui s’est passé hier. Un accueil spécial a été mis en place dans cette école du réseau d’éducation prioritaire, en présence de l’inspectrice d’académie et du responsable du périscolaire.

Ouest-France

Merci à Ultima ratio

PARTAGEZ ! ...

Suisse (Bâle) : Deux jeunes filles poignardées par un Nord-Africain

Published on avril 22, 2017 By MARCELLUS

Hebergeur d'imageUne fille de 18 ans et son amie de 19 ans ont été agressées au couteau ce matin à Bâle. Dans une discothèque de la Sperrstrasse, un inconnu armé d’un couteau s’en est pris aux 2 femmes : la fille de 18 ans a des blessures graves et son amie de 19 ans s’en sort légèrement blessée.

L’agression s’est déroulée vers 7h30 et selon les autorités, la fille de 18 ans aurait été agressée jusqu’à ce que son amie de 19 ans se porte à son secours, subissant elle-aussi des coups de couteau plus légers.

Finalement, l’agresseur a pris la fuite. Des habitants ont relevé le départ précipité d’une voiture grise immatriculée en France. Les recherches engagées depuis demeurent totalement vaines en ce début d’après-midi. L’homme recherché est décrit comme étant nord-africain âgé d’environ 30 ans. Quant aux victimes, elles ont été conduites aux urgences. (…)

Source

Merci à CathoAlsace

PARTAGEZ ! ...

Montpellier (34) : agression d’une enseignante du CP devant ses élèves

Published on avril 22, 2017 By MARCELLUS

Hebergeur d'image Les faits, révélés par nos confrères de Midi Libre, ont eu lieu jeudi matin, alors que l’enseignante menait une séance de sport avec ses élèves sur le terrain Mars qui jouxte l’école. Un de ses élèves a été sermonné par une adulte qui lui reprochait de l’avoir soi-disant, bousculée.

La discussion se serait envenimée jusqu’à ce que la dame en question l’insulte puis la saisisse par les cheveux et la fasse tomber parterre avant de la traîner sur plusieurs mètres. Le tout devant devant sa classe affolée. Heureusement, des parents passants non loin de là sont intervenus et auraient mis fin à cette violente altercation. (…)

Source

Merci à Clodimir et Ultima Ratio

PARTAGEZ ! ...

Italie : suite à contrôle de police, rixe de migrants à la gare de Milan

Published on avril 21, 2017 By MARCELLUS

[unable to retrieve full-text content]

Tension aujourd’hui devant la gare Centrale de Milan. Un migrant a violemment réagi suite à un contrôle de police et ses camarades ont agressé la patrouille de militaires. (…) Source

Cet article Italie : suite à contrôle de police, rixe de migrants à la gare de Milan est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Les Mureaux (78). Il tente de poignarder un technicien : « Par Allah, tu vas mourir… »

Published on avril 20, 2017 By Tom

Fou de Dieu ou déséquilibré tout court, un homme de 48 ans a été condamné ce mercredi soir à cinq ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Versailles. Le 8 mars dernier, il avait tenté de poignarder à mort un technicien venu faire des réparations au foyer Adoma des Mureaux.

Il est 16 heures cet après-midi-là, Paolo monte sur une échelle avec ses gants. Quand il en redescend, un résident l’attrape par le bras et l’emmène dans sa chambre. Son agresseur lui ordonne de se coucher sur le lit et lâche : « par Allah, tu vas mourir… dommage que ce soit tombé sur toi ». « Je lui ai dit que j’avais trois enfants, se souvient la victime, venue témoigner au tribunal. Mais il m’a dit qu’il n’en avait rien à faire. Je me suis jeté sur le couteau et j’ai pris la lame et son bras. Je l’ai désarmé. Je n’ai plus jamais lâché ce couteau ». Paolo, qui par chance portait ses gants de travail, s’en sort mais l’agresseur le prend par les jambes et tente de le jeter par la fenêtre. Il parvient finalement à sortir de la chambre et prévient son collègue puis la police. Les fonctionnaires arrivent rapidement et forcent la porte de la chambre. Le résident leur donne des coups de pied avant de s’accroupir. Un policier le neutralise d’un coup de pistolet à impulsions électriques. Paolo souffre de deux coupures à la jambe et dans le dos et reste encore traumatisé par cette expérience.

Dans la chambre, les enquêteurs découvrent 22 livres sur l’Islam et un magazine sur Ben Laden. Cet homme, condamné quatre fois pour violence et trafic de drogue, est au chômage car un handicap au bras gauche l’empêche de faire son métier de peintre. Il soutient que cette littérature lui servait à mener une étude sur sa religion. L’expert psychiatre ne lui a pas trouvé de maladie mentale.

Il se pose en victime et raconte qu’une bagarre a éclaté avec l’ouvrier pour un mauvais regard. « Je ne sais pas pourquoi, il m’a agressé. Moi je n’ai fait que me défendre », souffle-t-il. Après son arrestation, il fait un infarctus. Son avocate estime que cet accident est une suite directe de l’emploi du pistolet électrique et a demandé la nullité de la procédure. Le tribunal a estimé que l’intervention de la police était tout à fait légitime avant d’ordonner le maintien en prison du prévenu.

Le Parisien

PARTAGEZ ! ...