Tag Archive

Tarbes (65) : agressée par de « jeunes méditerranéens », elle est laissée pour morte

Published on février 28, 2017 By €ric

Une femme de 46 ans est agressée pour son sac par deux individus « de type méditerranéen » dans un passage piéton souterrain. Ils lui cognent violemment la tête contre la rampe en fer, lui fêlant la mâchoire. Ils utilisent ensuite ses moyens de paiement dans des commerces à proximité.

[…] «En me voyant, mon petit garçon a été choqué. Mon visage était gonflé, avait doublé de volume. J’essayais de le rassurer, de leur dire que j’allais bien pour ne pas l’affoler. J’ai voulu rester debout, digne.» […]

La Dépêche

Merci à ric hochet

PARTAGEZ ! ...

Lille : la mairie demande l’évacuation des Roms après plusieurs agressions sexuelles

Published on février 27, 2017 By €ric

Ces derniers jours à Lille, plusieurs femmes ont été victimes d’agressions alors qu’elles faisaient leur footing près d’un camp de Roms. La mairie a décidé d’intervenir.

[embedded content]

[…] Mais pour Dominic Plancke, membre du collectif Rom Nord-Pas-de-Calais, ce n’est pas la bonne solution. « De toutes façons, ils ne partiront pas. Ce sont des gens qui sont, pour la plupart, en France et dans la métropole lilloise, depuis cinq, six, voire dix ans. Leur avenir est en France et ne sera nulle part ailleurs« , assure-t-il. « On ferait mieux de consacrer des efforts des pouvoirs publics à leur scolarisation, à l’accès au travail, et à tout ce qui peut faciliter leur intégration dans la société, plutôt que de les renvoyer dans une misère encore plus profonde« , s’émeut le militant.

Une demande d’évacuation de ce camp avait déjà été déposée par la mairie de Saint-André, il y a deux ans, mais elle avait été refusée par la préfecture, faute d’une solution de réimplantation. […]

Europe1

Merci à Pythéas

PARTAGEZ ! ...

Bordeaux : 80 % des femmes ont déjà été harcelées dans les transports

Published on février 27, 2017 By €ric

De «Vous êtes charmante», en passant par «Tu sais que t’es bonne» pour terminer à «Réponds sale chienne», la campagne du réseau TBM contre le harcèlement. «Une enquête a été menée conjointement par la ville de Bordeaux, la métropole et la TBM. Les résultats (parus fin novembre) ont montré que 80 % des voyageuses ont déjà été victimes de harcèlement. On a décidé de réagir immédiatement », raconte Christophe Duprat, vice-président de Bordeaux Métropole. […]

20 Minutes

Merci à yabonlaseku

PARTAGEZ ! ...

Tchéquie : la différence n’est pas toujours perçue comme un atout

Published on février 27, 2017 By €ric

Dans une vidéo diffusée par le magazine «Prague Morning», intitulée «Je suis musulman à Prague», un Marocain témoigne des expériences qu’il a vécues dans la capitale tchèque. Pour autant, l’agression dont il a été victime n’a pas terni l’image que ce dernier s’est fait de son pays d’adoption : «Bien sûr, il n’y a pas que du mauvais en Tchéquie. C’est ici que je veux vivre et ce n’est certainement pas le racisme qui me fera quitter ce pays».

[embedded content]

Si la République tchèque a longtemps été une triste réplique de la discrimination à l’égard des Roms, reste que cette population n’est pas la seule à faire les frais d’un racisme décomplexé. Sami Mokhless, trader marocain installé à Prague depuis trois ans, a récemment été victime d’une agression qu’il a racontée à Prague Magazine. Il relate le quotidien d’un Maghrébin dans ce pays d’Europe de l’Est, où la différence n’est pas toujours perçue comme un atout.

«Une fois, un chauffeur de taxi m’a réclamé un montant plus élevé que ce que je devais payer. Sans protester, je lui ai donné l’argent et je suis descendu», se souvient Sami Mokhless. «Au lieu de repartir, il a laissé les phares de la voiture allumés, qui m’aveuglaient. Alors que je marchais pour rentrer chez moi, il est arrivé par derrière avec une barre de fer et m’a frappé sur la jambe. Il est parti et m’a laissé par terre dans la rue», raconte-t-il. «Il était clairement raciste. Je l’ai senti dès que je suis monté dans le véhicule. Le conducteur était très agressif, mais je n’ai pas fait attention.» […]

Pourtant, ce n’est pas la première fois que ce jeune homme de 26 ans est victime de racisme en Tchéquie. Ce dernier de renchérir : «Peu après les attentats de Paris, j’étais dans le métro à Prague avec un ami tchèque. Un homme est venu vers moi et a commencé à me frapper à la poitrine en me disant : ‘Elle est où ta ceinture explosive? Tu la dissimules sous ta veste ?’»

Sami Mokhless évoque aussi les regards suspicieux et les paroles incisives : «Quand tu marches dans la rue, quelqu’un t’apostrophe en te disant ‘Arab go home’ (Arabe rentre chez toi) ou ‘Allah go home’ (Allah rentre chez toi). Je ne compte plus les fois où ça m’est arrivé.» «Rien qu’au regard tu le sens, la façon de parler aussi. Par exemple, la caissière peut se comporter bizarrement avec toi si tu es arabe», ajoute-t-il.

Yabiladi

Merci à CathyB

PARTAGEZ ! ...

Nanterre (92) : handicapé à vie parce qu’il avait demandé d’aller fumer dehors

Published on février 27, 2017 By perubu

C’est le procès d’une violence gratuite, extrême, irrationnelle. Littéralement massacré dans un déchaînement ahurissant de coups, une nuit de mars 2015 dans le hall d’une tour Aillaud, quartier Pablo-Picasso à Nanterre, un homme d’une quarantaine d’années, Jean-Thomas, est condamné depuis au fauteuil roulant. Il avait demandé à deux jeunes d’aller fumer dehors.

Il a néanmoins fait le déplacement à la cour d’assises des Hauts-des-Seine, où s’est ouvert ce lundi le procès de ses deux agresseurs. Il espère «comprendre quelque chose». Mais les clés d’une telle violence paraissent inaccessibles. Patrick et Kevin encourent quinze ans de réclusion pour violence ayant entraîné une infirmité permanente

Diffusée à l’audience, la vidéo du passage à tabac a stupéfié les jurés et plongé la salle dans une hébétude silencieuse. Sur les images, il est 5 heures 34 quand Jean-Thomas pousse la porte du 17, allée de l’Arlequin pour rentrer chez lui après avoir raccompagné une amie. Il s’approche de l’ascenseur quand Patrick et son copain Kevin, 23 ans à l’époque, en sortent. Avec un extincteur à la main. Les copains viennent de « faire la fête » sur le palier des 15e et 16e étage. Ils y ont fumé, bu, et se sont amusés à vider des extincteurs. En tombant nez à nez avec Jean-Thomas, Patrick pose l’extincteur. Et lui décoche un énorme coup de poing au visage. Sonné, Jean-Thomas tente de discuter mais voilà que son agresseur sautille comme un boxeur et lui assène un deuxième coup au visage, tandis que Kevin le vise avec l’extincteur. Jean-Thomas s’écroule. Le suite est effroyable.

En ne visant que la tête, Patrick lâche une série de coups de pieds, comme dans un ballon. Kevin aussi, dans une moindre mesure. La puissance des coups est telle que le corps se déplace tandis que le malheureux s’enfonce dans l’inconscience. Puis Patrick écrase le visage de la victime à coups de talons. Répétés et donnés avec élan. Kevin quitte le hall en tentant d’arrêter son copain mais rien n’y fait. Pourtant, à plusieurs reprises, Patrick se détourne de sa victime en sang. Mais il réapparaît pour lui shooter à nouveau dans la tête. En revenant pour la dernière fois sur ses pas, il fait les poches de la victime. […]

Le Parisien

PARTAGEZ ! ...

Lille (59) : “Pour la punir”, Oumar fouettait sa femme à coups de câbles électriques

Published on février 27, 2017 By Koba

L’horreur. Nos confrères de la Voix du Nord rapportent que, pour “punir sa femme” soupçonnée de la tromper, Oumar la fouettait… à coups de câbles électriques. “Elle était nue, en pleine nuit, au milieu du jardin. Elle a hurlé. Aucun voisin n’a réagi” écrit le quotidien local.

B979741563Z.1_20160919174610_000+GMQ7KTGTS.1-0

Durant l’audience, le président du tribunal n’a pas pu contenir sa colère… “On a relevé trente-trois lésions sur son corps (…) Vous l’avez frappée trente-trois fois !  (…) Elle dit qu’elle a hurlé mais les voisins ne sont pas intervenus” a-t-il déclaré à l’attention d’Oumar Ly, qui “gardera tout au long de l’audience, un masque énigmatique”, sans à aucun moment exprimer un seul remord.

Le quotidien explique que la relation entre Oumar et la jeune femme date de moins de quatre mois. En rentrant un soir ivre, et la soupçonnant d’infidélité, il la réveille et la force à le suivre au fond du jardin, nue. C’est là que commence le calvaire de la jeune femme : Oumar la fouette à coups de câbles électriques. La femme crie, mais les voisins n’entendent rien. L’homme part se coucher, mais le lendemain, il la frappe à nouveau… à coups de poings, “devant les enfants de madame” détaille la procureure Emmanuelle Laudic-Baron.

Valeurs Actuelles

Merci à Stormisbrewing

PARTAGEZ ! ...