Tag Archive

Michel Tagne Foko : «Il faut arrêter de croire que seule l’Europe expulse des gens !»

Published on mars 25, 2017 By perubu

L’auteur camerounais Michel Tagne Foko raconte une soirée entre Africains à Bruxelles. Chacun dénonce la situation en Afrique du Sud, oubliant que son propre pays pratique aussi les expulsions.

On m’a dit : «Michel, s’il te plaît, viens prendre un pot avec nous.» Sans hésitation, j’ai rejoint le groupe. C’était à Schaerbeek, à Bruxelles, non loin de la gare du Nord, vers 21 heures, dans un lieu où certains Africains se retrouvent pour refaire le monde autour de quelques bières et des prompts pas de danse. Entre deux bonnes bières belges s’introduit le sujet de l’immigration.

Tout a commencé par ce jeune Equato-Guinéen. Il a dit : « Vous avez vu les attaques contre les étrangers en Afrique du Sud ? C’est inadmissible ! Chez moi, ce n’est pas comme ça ! » Vient ensuite un Gabonais : « C’est horrible, c’est scandaleux !» […]

Chacun condamnait fermement ces gens d’Afrique du Sud qui chassent les étrangers. Ce qui m’intriguait était de voir comment chacun parlait de son pays comme d’un lieu où ce genre de chose n’existe pas. Chacun évitait de mal parler de son pays d’origine. Ils confondaient l’orgueil et la réalité. Ils étaient tous humanistes et les politiques de leurs pays aussi. Le monde semblait beau chez eux. J’étais estomaqué par cet abrutissement, cette ignorance. […]

Je m’explique :

— Je me suis rendu compte qu’il y avait des Camerounais qui ne savaient pas qu’au Cameroun on rapatrie les sans-papiers. Qu’ils sont arrêtés, placés en cellule, frappés quotidiennement, jusqu’à ce qu’ils trouvent un moyen de rentrer chez eux ! Ce fut le cas d’un Béninois qui me racontait son calvaire camerounais.
— Le visa pour le Ghana est l’un des plus exorbitants en Afrique. En plus, les policiers frappent les sans-papiers avant de les rapatrier.
— En Côte d’Ivoire, on rapatrie les sans-papiers, c’est un fait !
— Le Gabon, l’Angola et la Guinée équatoriale sont les champions d’Afrique centrale en matière de rapatriement ! Très souvent, ils entassent les gens dans des bateaux avant de les renvoyer.
— Etc.

Alors, que certains arrêtent de croire qu’il n’y a que chez les Européens que l’on rapatrie les gens. Les Africains aussi sont champions en la matière. L’Afrique du Sud n’est pas l’exception. Après avoir dit cela, je précise quand même, bien sûr, que je suis contre les rapatriements.

Le Monde

PARTAGEZ ! ...

Musique : « Je ne paye pas de loyer », rap d’un italo ghanéen

Published on mars 22, 2017 By €ric

[unable to retrieve full-text content]

Un rappeur italien d’origine ghanéenne parle à la première personne de la vie d’un réfugié dans son pays d’adoption. Entre ironie et provocation. Merci à FMSAVOIE

Cet article Musique : « Je ne paye pas de loyer », rap d’un italo ghanéen est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Un Noir explique la situation africaine à un Blanc

Published on mars 22, 2017 By €ric

[unable to retrieve full-text content]

Merci à kentinbrooklynny

Cet article Un Noir explique la situation africaine à un Blanc est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...

Afrique : une solution simple à un problème de santé complexe

Published on mars 19, 2017 By €ric

Afrique : une solution simple à un problème de santé complexe – Fdesouche


Accueil / Monde / Afrique : une solution simple à un problème de santé complexe


Par le 19/03/2017

[embedded content]

Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Merci de nous signaler les messages litigieux en appuyant sur
le petit drapeau en haut de chaque commentaire.

Veuillez activer JavaScript pour voir les commentaires
Disqus.

PARTAGEZ ! ...

INSEE : 59% des ménages dont la personne de référence est africaine habitent dans un logement social

Published on mars 12, 2017 By €ric

En 2013, parmi les ménages dont la personne de référence est africaine, 90,2% % sont locataires, dont 59 % dans le secteur social – contre 46,9% en 1984.

Extraits : Les ménages originaires d’Afrique hors Maghreb sont les moins nombreux à être propriétaires (seulement 13 % en 2013). 51 % d’entre eux sont locataires dans le secteur social (figure 4), soit 14 points de plus qu’en 1996, et leur part dans le secteur locatif libre a fortement diminué (passant de 46 % à 34 %). La moitié des ménages d’origine maghrébine résident dans le secteur social et seuls 24 % sont propriétaires. À l’inverse, les ménages originaires d’Espagne, d’Italie ou du Portugal sont en majorité propriétaires (59 %).

À caractéristiques égales, les ménages immigrés originaires d’Europe, en particulier d’Espagne, d’Italie et du Portugal, sont plus souvent propriétaires ou locataires du secteur libre. Les ménages immigrés originaires du Maghreb et d’Afrique hors Maghreb ont une probabilité cinq fois plus élevée d’habiter dans le secteur social que ceux d’Europe du Sud. Ces effets d’origine sont encore plus importants pour les immigrés étrangers. Le fait d’être resté étranger ou de devenir français a peu d’effet sur la location en secteur libre ou social, mais l’accès à la propriété est plus fréquent chez les ménages immigrés devenus français.

Près de sept nouveaux migrants sur dix sont originaires d’Afrique (plus d’un tiers du Maghreb) et deux sur dix d’Asie. Le motif d’admission au séjour est un motif familial pour 72 % d’entre eux (82 % pour les femmes), tandis que 13 % sont des réfugiés et 9 % sont en France dans le cadre de la migration professionnelle. (Page 85)

Insee, « enquêtes logement 1984 et 2013″

Merci à BonConseil

PARTAGEZ ! ...

L’étrange drogue qui circule à Paris chez les femmes d’origine africaine

Published on mars 10, 2017 By Francois

À un euro le sachet, le prix du kaolin est imbattable. Enquête sur une addiction méconnue.

chateaurouge

Dans les rayons, des dizaines d’articles alimentaires de divers pays africains se succèdent: feuilles de bissap, manioc, igname, farine de mil… L’ensemble est coloré, et les produits sont regroupés par origine géographique. Mais derrière la caisse, comme à l’écart, des sachets s’empilent dans des cartons. Pas d’étiquettes ou de prix, contrairement à ce qui se fait dans le reste du magasin. À l’intérieur, des cubes blancs, couleur craie; d’autres, noirs, ressemblent par leur texture à de la banane séchée. Il s’agit en fait de kaolin: une argile vendue dans les rayons de nombreuses épiceries de produits africains à Paris, par exemple dans le quartier de Château-Rouge, dans le XVIIIe arrondissement.

(…) Slate Afrique

PARTAGEZ ! ...