Afrique : les ânes sacrifiés sur l’autel de la « médecine » chinoise

Chaque année, la Chine abat des millions d’ânes pour fabriquer l’ejiao, un remède traditionnel prétendument miracle utilisé pour traiter divers maux. Alors que dans le pays, la population d’âne a drastiquement diminué ces dernières années, les industriels chinois sont contraints d’importer et de se tourner vers les ânes d’Afrique… Au risque de les faire disparaître.

[embedded content]

Utilisé depuis près de 2 000 ans en Chine, l’ejiao, un médicament traditionnel, avait quasiment disparu. Mais depuis quelques années, on le retrouve sur les étals des pharmacies et autres boutiques de bien-être chinoises. Censé fluidifier le sang, diminuer les effets des chimiothérapies ou encore améliorer la libido, ce remède prétendument miracle dont les Chinois raffolent coûte cher : jusqu’à 600 euros le kilogramme. S’il peut être consommé dans des boissons, des gâteaux ou même des pilules, l’ingrédient principal nécessaire à sa préparation ne varie jamais : il s’agit de gélatine extraite de peaux d’ânes.

Victime du regain de popularité de l’ejiao, la population d’ânes vivant en Chine a diminué de moitié ces vingt dernières années. On ne dénombre désormais plus que 5 millions de bêtes dans le pays. Aussi les industriels au cœur de ce commerce lucratif se sont-ils tournés vers une nouvelle réserve d’ânes : l’Afrique.

Leur quête d’approvisionnement met les populations d’ânes africains en danger. Car pour satisfaire l’appétit du marché chinois, il faudrait sacrifier jusqu’à 10 millions d’individus par an, alors qu’il n’en existe que 44 millions sur la planète… Face aux risques de voir l’espèce décimée, plusieurs pays, comme le Niger ou la Tanzanie, ont décidé d’interdire le commerce des peaux d’ânes. Mais les dérives sont nombreuses. Certains commerçants peu scrupuleux importent des ânes illégalement de pays où leur abattage est interdit, d’autres volent les bêtes des fermiers, allant jusqu’à les dépecer la nuit dans leurs enclos…

Nos reporters au Kenya ont remonté la trace de l’ejiao dans le pays, qui compte aujourd’hui environ 1,8 million d’ânes. Depuis 2016, trois abattoirs spécialisés appartenant à des Chinois ont ouvert et chaque année, des dizaines de milliers d’animaux y sont tués. Leurs peaux sont ensuite envoyées par porte-containers vers Hong Kong, via l’Océan Indien et la Mer de Chine. Les ONG de défense des animaux tirent la sonnette d’alarme : à ce rythme, d’ici six ans, l’âne, bête de somme essentielle pour le travail dans les champs, pourrait disparaître du Kenya.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

La prospérité économique de l’Afrique passe par… l’Afrique

[…] Le problème de l’Afrique n’est pas qu’elle n’échange pas assez avec le monde mais c’est plutôt que les échanges commerciaux intra africains sont trop faibles. La géographie économique de l’Afrique est encore très semblable à ce qu’elle était à l’époque coloniale: la richesse est concentrée dans des villes portuaires telles que Lagos ou Dar Es-Salaam. Les matières premières issues de ces pays sont exportées vers l’extérieur, vers l’Europe, ou, de plus en plus, vers l’Asie. L’arrière-pays rural – et les pays enclavés – restent désespérément pauvres.

Selon les chiffres de l’ONU, seulement un dixième des exportations des pays africains va vers le reste du continent. Le chiffre équivalent pour l’Union européenne est de 60%. En 2014, le Nigéria, deuxième économie du continent, importait davantage des Pays-Bas que du reste de l’Afrique. Il exportait plus vers la Suède que vers son voisin, le Cameroun. Le marché unique européen prévoit des règles unifiées, ce qui signifie que les entreprises n’ont qu’à adhérer à un ensemble de règles communes pour vendre à 500 millions de clients fortunés.

En Amérique du Nord, par exemple, le NAFTA a créé un marché similaire pour les entreprises américaines, mexicaines et canadiennes. L’Afrique n’est cependant pas un grand marché intégré. Il y a 54 marchés minuscules, divisés par les contrôles aux frontières, les infrastructures médiocres, et pire encore, les différents systèmes de corruption et de favoritisme. Pour de nombreux pays africains, vendre en Europe ou en Amérique est plus facile que de vendre à leurs voisins. […]

Daniel knowles, économiste analyste pour Fee.org – Article initialement publié en anglais par la Foundation For Economic Education – Traduction réalisée par Libre Afrique (version élaguée) – Le 18 avril 2018.

Libre Afrique

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Submersion migratoire : les thèses à rebours de Stephen Smith

Explosion démographique subsaharienne, « misérabilisme aveugle » à l’égard de l’Afrique : dans son dernier ouvrage, le professeur cité dimanche soir par Emmanuel Macron défend plusieurs thèses originales à contre-pied de certains poncifs sur l’immigration.

Pour Stephen Smith, journaliste, essayiste américain francophone et professeur à l’Université de Duke aux États-Unis où il enseigne les études africaines, nous ne sommes qu’à l’aube des grands mouvements migratoires du XXIe siècle. Il se base sur des prévisions démographiques implacables: en quelques dizaines d’années, l’Afrique a connu une explosion démographique sans précédent. Et en 2050, Stephen Smith anticipe un nouveau doublement de la population africaine, qui devrait passer à 2,5 milliards de personnes. «Sur un total de 10 milliards d’habitants, 25% seront des Africains», estime-t-il.

Pour le chercheur, «deux conditions majeures doivent être réunies pour déclencher la ‘ruée vers l’Europe»: la première, c’est le franchissement «d’un seuil de prospérité minimale par une masse critique d’Africains». La seconde condition est «l’existence de communautés diasporiques, qui constituent autant de têtes de pont sur l’autre rive de la Méditerranée». La diaspora facilite l’installation, l’orientation du migrant, voire l’obtention de son premier emploi.[…]

En Europe, la venue de migrants n’enrayera pas le déclin démographique, et ne sauvera pas le système de retraites et de Sécurité sociale fondé sur la solidarité intergénérationnelle. «Certes, les migrants adultes intégreraient la population active et contribueraient, à travers leurs cotisations, à financer le système des retraites, mais, compte tenu de leurs familles qui sont, en moyenne, plus nombreuses, le gain auprès des retraités serait compensé par le coût pour scolariser, former et soigner les enfants», écrit-il.[…]

Le Figaro

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Schengen : la réélection d’Orban fragilise toute l’UE

Conforté par sa victoire électorale, Viktor Orban n’a aucune raison d’offrir aux Européens la moindre concession sur la question migratoire, au cœur des tensions entre l’Ouest et l’Est, et qui risque de précipiter l’Union européenne dans une grave crise politique. Explications d’EMMANUEL BERRETTA, Rédacteur en chef France au Point

Comme son voisin polonais, il a refusé, en 2016, d’accueillir en Hongrie le moindre demandeur d’asile quand le Conseil européen a mis en place une solution provisoire de « répartition obligatoire », de manière à soulager la pression qui s’exerçait sur l’Italie et la Grèce. L’apogée de la crise – 1,3 million de demandes d’asile en Europe en 2015 et 1,2 million l’année suivante – semble passé, mais la pression reste considérable avec 705 000 demandes d’asile recensées auprès des 28 pays de l’Union européenne en 2017, selon Eurostat. […]

Au sein du gouvernement de coalition CDU-SPD, les tensions n’ont pas tardé à émerger sur la question migratoire. Surtout après la déclaration tonitruante du nouveau ministre de l’Intérieur de la RFA, le Bavarois Horst Seehofer (CSU), lequel considère que « l’islam ne fait pas partie de l’Allemagne». «Il a contredit la chancelière, mais, surtout, il a opéré le même glissement que le parti d’extrême droite AfD, en déplaçant le sujet du contrôle migratoire au rejet de l’islam», constate, navré, un proche de la chancelière. La proximité des élections en Bavière, où l’AfD a effectué une percée, n’explique pas tout. Une partie de l’aile droite de la CDU-CSU se détourne nettement de la politique de la chancelière Merkel sur les migrants et prône une fermeté qui rejoint, du moins en partie, les thèses d’Orban. […]

La CDU et le SPD se prononcent en faveur d’un « plan Marshall pour l’Afrique pour aider l’Union africaine à mettre en œuvre l’Agenda 2063 [une Afrique prospère fondée sur le développement durable, NDLR du Point] ». […]

Le Point

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Awalé, Empire songhaï, Massaï… Masseka game studios veut faire entrer l’Afrique dans le jeu vidéo

Personnages historiques, mythes, légendes et cultures oubliés… Teddy Kossoko, jeune ingénieur originaire de Centrafrique, entreprend de faire découvrir les pans méconnus de l’Afrique grâce aux jeux vidéo.(…)

« Tout a commencé quand je suis arrivé en France en 2012. Je me suis rendu compte que les Occidentaux avaient une vision totalement uniforme et opaque de l’Afrique et que, trop souvent, ils n’en connaissaient que les conflits », raconte Teddy Kossoko à France 24. « J’ai aussi vite compris que les jeux vidéo ont une grande influence en France. J’ai donc voulu montrer l’Afrique par ce prisme et faire découvrir ses mythes, ses légendes et son Histoire. »(…)

[embedded content]

(…) S’il a réalisé le développement du jeu seul, Teddy Kossoko a tout de même dû s’appuyer sur les compétences d’un graphiste pour donner vie à son univers. Originalité, ce dernier ne connaissait rien à l’Afrique quand il s’est vu proposer le projet. « Il m’a dit : ‘ je ne connais pas les univers africains mais je vais me battre pour connaître ton continent‘ », raconte en souriant Teddy Kossoko. « En trois ans, il a réussi à complètement s’approprier cet univers. Maintenant, en plaisantant, je l’appelle le griot blanc [les griots sont des passeurs d’histoire itinérants en Afrique de l’Ouest]. »

Deux mois après le lancement, Kissoro affiche déjà près de 7 000 téléchargements. « Pas mal pour un jeu indépendant« , sourit son développeur. Teddy Kossoko retient surtout l’accueil qui lui a été fait : « Beaucoup de médias se sont intéressés à mon projet, c’était très encourageant« , raconte l’ingénieur. Une couverture médiatique qui lui a permis d’obtenir un soutien financier du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) de Toulouse ainsi que de lever des fonds via un financement participatif.(…)

France 24

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

L’avenir des migrations en Afrique

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don 100% anonyme en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


Solution 5 : Commander sur notre boutique

[mediagrid cat= »190989″]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

C’est officiel, des centaines de millions de Noirs vont bel et bien envahir l’Europe

Un échange entre deux spécialistes de l’Afrique a eu lieu sur France Culture et, de l’avis général, il correspond globalement à la réalité. Et, accessoirement, à ce que disent tous les « racistes » sur ce sujet : « Migrations, faut-il avoir peur de l’Afrique ?  »

Pour le journaliste Stephen Smith, invité de « Répliques » aux côtés de Serge Michaïlof, chercheur à l’Iris, « l’aide au développement est une prime à la migration ».

Un membre du forum Avenoël a fait un rapide résumé du contenu.

https://avenoel.org/topic/141497-1-la-jeune-afrique-en-route-vers-la-vieille-europe

On a donc 2 spécialistes de l’Afrique parfaitement démocrates et modérés (Stephen Smith et Serge Michaïlof) qui expliquent que :

-L’Europe va s’africaniser en profondeur avec de graves troubles politiques à la clef (validation explicite du Grand Remplacement).

-L’aide au développement ne sert strictement à rien et aggrave le phénomène migratoire (les candidats à l’immigration étant loin d’être les plus pauvres).

-L’urbanisation rapide et chaotique de l’Afrique est tout sauf synonyme d’enrichissement ou de développement, elle fonctionne aussi comme pompe aspirante vers l’Occident.

-Les politiciens locaux sont, de leur propre aveu, incapables de réguler l’explosion démographique : « Les présidents africains sont tels des piquebœufs juchés sur le dos d’un rhinocéros (le peuple) ».

-La polygamie et l’augmentation de l’espérance de vie aggravent le phénomène migratoire car les vieux riches polygames font monter le prix des dots, générant un nombre croissant de jeunes mâles célibataires désoeuvrés (cf : les esquifs remplis de couilles gonflées à bloc en Méditerranée).

-L’assimilation des populations extra-européennes est devenue impossible à cause de leur nombre, de nos systèmes éducatifs défaillants, du ressentiment post-colonial (dès la seconde génération) et des technologies qui renforcent le communautarisme sur place et les liens avec le bled (réseaux sociaux, télé par satellite, Western Union).

-L’Etat-providence colossal des pays européens (5% de la population mondiale + 50% des dépenses sociales mondiales) et l’absence d’hostilité franche des autochtones font de nos pays la destination prioritaire pour les décennies à venir.

C’est de loin l’émission la plus réaliste et décliniste que j’ai écouté sur le service public depuis des années. Françoise elle aussi est choquée :

La jeune Afrique en route vers le vieux continent.

Ce qui est inquiétant, c’est que les personnes qui disent ça ce ne sont pas les petits bras habituel. La même les personnes opposées à la théorie du grand remplacement ne peuvent contredire les arguments avancés par les 2 spécialistes

Les boomers vous diront deux choses, face à cette réalité. Au début, ils diront que c’est faux, exagéré, absurde. Poussés dans leur retranchement, ils vous diront vraiment ce qu’ils pensent : « J’ai fait ma vie, démerdez-vous ».
La situation sera en réalité bien pire que celle du Liban, de l’ex-Yougoslavie ou de pays comme l’Afrique du Sud ou le Brésil.
La France aura ces trois caractéristiques avec un effet démultiplicateur : affrontement racial parallèle à une explosion démographique des populations d’origine étrangère, éclatement territorial sur fond d’effondrement d’un état de type socialiste et, additif majeur, la confrontation avec l’islam fanatisé.

La France sera le Liban, la Yougoslavie et l’Afrique du Sud réunies.

Le « White Flight » est d’ailleurs déjà en cours et ce sans qu’aucune politique raciste ne pousse les Blancs à le faire.

Print Friendly, PDF & Email
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Israël suspend l’accord avec l’ONU pour expulser au moins 16.250 clandestins africains vers les pays occidentaux comme le Canada ou l’Allemagne plutôt que vers l’Afrique (Màj)

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a annoncé lundi soir suspendre l’application de l’accord conclu avec l’ONU pour la réinstallation de migrants africains vivant en Israël dans des pays occidentaux tel qu’il avait été présenté plus tôt dans la journée.

[embedded content]

« J’ai décidé de suspendre l’application de cet accord et d’en repenser les termes », a écrit M. Netanyahou sur sa page Facebook, affirmant avoir été attentif aux critiques contre cet accord qui devait voir 16.250 migrants africains rejoindre des pays occidentaux.Le Premier ministre a par ailleurs annoncé qu’il rencontrera mardi le ministre de l’Intérieur, Aryeh Deri, et des représentants des résidants du sud de la ville de Tel-Aviv pour discuter d’un futur nouvel accord. Son annonce dans la soirée survient après que l’Italie a nié lundi être concernée par l’accord conclu entre l’ONU et Israël sur la réinstallation de migrants africains dans des pays occidentaux, contrairement aux déclarations des autorités israéliennes.
Il n’existe « aucun accord » avec l’Italie dans le cadre de l’accord conclu entre Israël et le Haut-commissariat de l’ONU pour les Réfugiés, pour la relocation de ces migrants, indique le ministère italien des Affaires étrangères dans un communiqué, sans plus de précisions.

(…)

i24news





Il est urgent de connaître quels sont les ‘’pays occidentaux’’ qui ont accepté de récupérer ces 16250 migrants africains se trouvant en Israël… en espérant que les pays de l’union Européenne ne sont pas concernés par cet accord entre le HCR et Israël https://t.co/qJ4jqY21ro

— Thierry MARIANI ن (@ThierryMARIANI) 2 avril 2018


L’Italie nie être concerné par l’accord de réinstallation de migrants.

L’Italie a nié lundi être concernée par l’accord conclu entre l’ONU et Israël sur la réinstallation de migrants africains dans des pays occidentaux, contrairement aux déclarations des autorités israéliennes.

Il n’existe « aucun accord » avec l’Italie dans le cadre de l’accord conclu entre Israël et le Haut-commissariat de l’ONU pour les Réfugiés, pour la relocation de ces migrants, indique le ministère italien des Affaires étrangères dans un communiqué, sans plus de précisions.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait pourtant affirmé lundi qu’un accord signé avec l’ONU permettra de transférer des migrants africains résidant actuellement en Israël vers « des pays développés comme le Canada, l’Allemagne ou l’Italie ».

RTBF


Netanyahu a cité le Canada, l’Italie et l’Allemagne comme pays dans lesquels les migrants seront réinstallés.

(…) Jerusalem Post


Un sursis pour quelque 40 000 étrangers en situation irrégulière promis à l’expulsion ou à la prison en Israël. L’Etat hébreu a annoncé, lundi 2 avril, avoir annulé un projet controversé d’expulsion de migrants africains, principalement des Erythréens et des Soudanais. Un accord a été signé avec l’ONU pour la réinstallation d’une partie de ces migrants dans des pays occidentaux.

« Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et Israël sont arrivés à un accord permettant le départ d’au moins 16 250 migrants africains vers des pays occidentaux, tandis que l’Etat d’Israël règlera le statut de ceux qui resteront sur place »‘, indique un communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

(…)

FranceTV

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Au moins un million d’Africains subsahariens se sont installés en Europe depuis 2010

Depuis 2010, chaque année a connu une vague montante de migrants en provenance d’Afrique subsaharienne vers l’Europe et les États-Unis. – Nombre (en miliers) de demandeurs d’asile Africains recensés en Europe Les migrations internationales en provenance de pays d’Afrique subsaharienne ont augmenté de façon spectaculaire au cours de la dernière décennie, vers l’Europe et les […]

L’article Au moins un million d’Africains subsahariens se sont installés en Europe depuis 2010 est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Paris : « Dian Diallo », la marque de champagne qui rêve de conquérir l’Afrique

Dian Diallo, entrepreneur franco-guinéen de 39 ans, a lancé sa propre marque de champagne en juin 2017. Sa particularité : elle porte un nom africain. Rencontre avec ce chef d’entreprise qui rêve d’investir le marché du champagne en Afrique.

L’article Paris : « Dian Diallo », la marque de champagne qui rêve de conquérir l’Afrique est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture